Ligne rapide Liège-Marche. De nouveaux cars high-tec à découvrir. Une application pour réserver

capture ecran 2019-04-29 à 18.30.59.jpg

Ligne rapide Liège-Marche
Le TEC lance ses bus rapides WEL pour faciliter le quotidien des travailleurs

Ca y est, le TEC a lancé ses nouvelles lignes rapides, dont la ligne Liège rapide pour faciliter la vie des travailleurs qui doivent faire de longs trajets pour se rendre sur leur lieu de travail. WEL by TEC, ces nouveaux cars bleu nuit, tout confort et floqués d’un tout nouveau design, sont sur les routes depuis  ce lundi 29 avril ! Les nouveaux cars WEL (Wallonia Easy Line) en imposent. Longs de 13 mètres, ils peuvent accueillir 50 voyageurs assis. Les PMR n’ont pas été oubliés : dans chaque car, deux places sont prévues et l’embarquement se fera sans encombre grâce à un élévateur intégré au bus.
Dès ce 29 avril, 6 lignes seront en service pour une phase test de 10 mois. « Ces bus sont pensés pour les trajets domicile-travail », explique Stéphane Thiery, directeur marketing et mobilité du TEC. « Nous voulons convaincre les automobilistes à lâcher leur voiture pour utiliser ces bus confortables et high-tech ».
14 cars forment la flotte actuelle et, dans chacun d’eux, on y trouve du WiFi, des prises électriques, des ports USB. Tous sont équipés de climatisation, d’un espace en hauteur pour ranger ses affaires et d’un éclairage individualisé. Le trajet coûte 5 € et au bout de 14 trajets, le reste du mois est gratuit. Ce qui vous empêchera de dépenser plus de 70 € par mois pour ce service rapide et confortable !
lire le dossier complet dans  la Meuse du 27 avril

capture ecran 2019-04-29 à 18.23.51.jpg

L’application «WEL» pour réserver ses trajets
Concrètement, comment ça fonctionne ? Pour réserver son trajet, c’est très simple. Il suffit de télécharger l’application « WEL », disponible sur l’Apple Store et sur Play Store. Via cette application, vous pourrez sélectionner votre trajet, choisir vos horaires et payer. Le trajet coûte 5€ et 10€ pour l’aller-retour. Après 14 trajets sur le mois, les autres sont gratuits. Ce qui veut dire qu’on ne peut dépasser les 70€ par mois. Et les 580 € par an.
Il est évidemment possible de réserver plusieurs trajets en une fois sur l’application, et les réservations de dernière minute sont également prises en compte. À l’embarquement, il vous suffira alors de scanner le QR Code qui se trouve à l’entrée du bus pour confirmer votre trajet, toujours via l’application.
Une fois votre place réservée, elle est bloquée : il n’y a pas de surbooking et personne ne voyagera debout dans le bus.
Grâce à ces nouvelles fonctionnalités qui facilitent le voyage du travailleur connecté, le TEC veut se rapprocher de ses clients. Déjà, l’application TEC lancée il y a peu, a été téléchargée plus de 150.000 fois, et est cotée à 4,5/5. Sur l’application TEC, d’ailleurs, vous pourrez organiser votre trajet en WEL puisque les six nouvelles lignes sont désormais intégrées à l’application. « Les deux applications sont bien distinctes mais nous travaillons pour les faire fusionner dans le futur », explique Stéphane Thiery, le porte-parole du TEC. En tout, ces nouvelles lignes représentent un coût de 911.000€, subsidiés entièrement par la région wallonne. « Ce montant couvre également les coûts fixes : le développement de l’application, le travail de communication et de marketing, etc. »

Dossier complet dans La Meuse digitale
Voir également les articles précédents sur ce blog

capture ecran 2019-04-29 à 18.32.43.jpg

Commentaires

  • Bonjour,
    Un arrêt n'est malheureusement pas prévu actuellement pour des raisons de sécurité d'une part et de rapidité, d'autre part (cfr information de l'OTW). Néanmoins, lorsque les 2 ronds points seront construits, un parking de délestage ainsi qu'un arrêt de bus seront bien présents.
    Bien à vous,

Écrire un commentaire

Optionnel