A partir du 15 juillet, 560 Guides débarquent dans le Condroz

capture ecran 2019-07-14 à 19.24.59.jpg

Chaque année, des centaines de camps de mouvements de jeunesse prennent leurs quartiers dans notre région durant l’été. Cette année, c’est un camp 100 % féminin qui s’installe ! 560 guides de la compagnie Saint-François d’Assise de Woluwe Saint-Pierre débarquent dans les communes de Marchin, Modave, Tinlot et Ouffet. Une région méconnue pour cette unité bruxelloise, qui n’avait encore jusque-là, jamais mis les pieds dans ces communes.
« Nous sommes entrées en contact par hasard avec Eric de Ghellinck, le propriétaire du château de Strée, qui a directement accepté notre venue. Ce fan de scoutisme nous a ensuite présenté des connaissances qui possédaient des terrains sur lesquels nous pourrions nous installer. Nous avons réservé en mars 2018 », explique Noémi Wacquez, une des cheffes de l’unité. C’est au cœur même de ce château, un lieu chargé d’histoire que deux activités emblématiques (le hike et la veillée) seront organisées par les 60 animatrices et pour les 500 animées, âgées de 12 à 17 ans.
Le camp prévu jusqu’au 30 juillet, cela n’a évidemment pas lieu chaque année. Des mesures de sécurité ont été prises en amont. Deux réunions de coordination et sécurité ont été organisées, comme l’explique Eric Thomas, le bourgmestre de Modave : « nous sommes obligés de planifier le pire pour ne pas être pris au dépourvu. Les bourgmestres des 4 communes se sont concertés avec la police du Condroz et la zone de secours Hemeco. En cas d’orages violents ou d’autres problèmes qui pourraient survenir, on peut réagir rapidement. L’Athénée de Marchin pourrait être mise à disposition ». Les bourgmestres souhaitent mettre l’accent sur la prévention et la sécurité de tous. « Nous voulons avertir les citoyens de l’arrivée des 560 filles sur les quatre communes. Et donc, passer un appel à la vigilance et à la bienveillance envers les jeunes. La police a également transmis l’itinéraire à la responsable de l’Unité afin que les guides n’empruntent pas les routes nationales », poursuit Eric Thomas.
8 terrains privés mis à disposition
Au total, 8 prairies privées ont été mises à disposition de cette unité bruxelloise. Elle est divisée en 8 compagnies de 65 jeunes. 3 prairies se situent à Marchin, 3 à Strée, 1 à Tinlot et 1 à Ouffet. « La commune d’Ouffet s’est rajoutée en dernière minute. Elle possède une prairie plus adaptée », continue Eric Thomas. Entre les différents sites, des bus TEC seront affrétés. Ainsi, les guides pourront circuler entre les communes lors de la traditionnelle veillée et du hike de 24 h. Lire la suite dans la Meuse H-W.

Écrire un commentaire

Optionnel