• Les fleurs disparaissent à Fraiture...

    IMG_5091.jpg

    Le bac en pierre derrière la pompe a été "vidé" et les voleurs (c'est bien du vol) ont emporté une partie des impatiences à l'avant.

    Pour la seconde fois cette année, devant l'église, les bacs à fleurs ont été vidés de leur contenu. Les ouvriers communaux avaient fleuri la place de Lorraine juste avant le we des communions. Quelques jours plus tard, une bonne partie des fleurs avait disparu, et cette semaine, le nombre de plantes a encore diminué... Bien dommage et décourageant pour ceux qui ont à coeur l'embellissement de nos villages !!!

    capture ecran 2019-07-14 à 15.25.48.jpg

    Dans les autres bacs, un seul plant de fleurs a été laissé par ces personnes sans scrupules !

    capture ecran 2019-07-14 à 15.27.48.jpg

    A quelques dizaines de mètres, à l'arrière du D'Zy, un espace pique-nique couvert a été aménagé au dessus de la place de l'église ! C'est l'occasion de le signaler de même que les différents camps de jeunes qui sont organisés à Tinlot comme ici au D'Zy!  Réservez-leur bon accueil !

    IMG_5112.jpg

     

  • Tinlot: la nouvelle maison des aînés est ouverte

    capture ecran 2019-07-14 à 19.42.30.jpg
    Si la solitude est un choix de vie pour certains, elle est synonyme de souffrance pour beaucoup de personnes qui la subissent, notamment les seniors. La commune de Tinlot, par l’ouverture d’une Maison des aînés ce vendredi, souhaite rompre l’isolement des personnes âgées. « Dans un premier temps, les seniors pourront se retrouver tous les quinze jours dans un local de la commune de Tinlot. Nous voulons redonner un espace et un lieu de convivialité aux personnes âgées », lance Laure-Anne Damoiseaux, initiatrice du projet (photo).

    4017075221.jpgCette initiative qui permet aux seniors de rester pleinement intégrés dans la société, met l’accent sur l’échange entre les personnes âgées grâce aux activités. « Ils pourront se réunir et boire un café, jouer aux cartes, etc. C’est un réel moment de convivialité », poursuit Laure-Anne Damoiseaux.
    Pour cette première rencontre, c’est au local intergénérationnel que les aînés se réuniront ce vendredi à 14 heures. Un endroit qui ne sera pas fixe puisqu’une tournante sera effectuée entre les différentes salles des villages de Fraiture, Seny, Abée-Ramelot, Soheit-Tinlot  et Scry. « En se déplaçant de village en village, l’objectif est d’inclure l’ensemble des personnes âgées de la commune. Aujourd’hui, il n’y a plus de café pour qu’elles puissent se retrouver », nous explique Dominique Albanese, échevin en charge des aînés à Tinlot.
    Les personnes âgées, dont la mobilité peut-être parfois réduite, pourront utiliser le Tinlot bus, un moyen de transport prêté par la commune qui sera entièrement gratuit. « Le transport a été mis à disposition pour que la mobilité ne soit pas un frein », conclut Laure-Anne Damoiseaux.
    La deuxième réunion est déjà fixée à la salle du D’zy à Fraiture le 26 juillet prochain.
    La Meuse H-W

  • A partir du 15 juillet, 560 Guides débarquent dans le Condroz

    capture ecran 2019-07-14 à 19.24.59.jpg

    Chaque année, des centaines de camps de mouvements de jeunesse prennent leurs quartiers dans notre région durant l’été. Cette année, c’est un camp 100 % féminin qui s’installe ! 560 guides de la compagnie Saint-François d’Assise de Woluwe Saint-Pierre débarquent dans les communes de Marchin, Modave, Tinlot et Ouffet. Une région méconnue pour cette unité bruxelloise, qui n’avait encore jusque-là, jamais mis les pieds dans ces communes.
    « Nous sommes entrées en contact par hasard avec Eric de Ghellinck, le propriétaire du château de Strée, qui a directement accepté notre venue. Ce fan de scoutisme nous a ensuite présenté des connaissances qui possédaient des terrains sur lesquels nous pourrions nous installer. Nous avons réservé en mars 2018 », explique Noémi Wacquez, une des cheffes de l’unité. C’est au cœur même de ce château, un lieu chargé d’histoire que deux activités emblématiques (le hike et la veillée) seront organisées par les 60 animatrices et pour les 500 animées, âgées de 12 à 17 ans.
    Le camp prévu jusqu’au 30 juillet, cela n’a évidemment pas lieu chaque année. Des mesures de sécurité ont été prises en amont. Deux réunions de coordination et sécurité ont été organisées, comme l’explique Eric Thomas, le bourgmestre de Modave : « nous sommes obligés de planifier le pire pour ne pas être pris au dépourvu. Les bourgmestres des 4 communes se sont concertés avec la police du Condroz et la zone de secours Hemeco. En cas d’orages violents ou d’autres problèmes qui pourraient survenir, on peut réagir rapidement. L’Athénée de Marchin pourrait être mise à disposition ». Les bourgmestres souhaitent mettre l’accent sur la prévention et la sécurité de tous. « Nous voulons avertir les citoyens de l’arrivée des 560 filles sur les quatre communes. Et donc, passer un appel à la vigilance et à la bienveillance envers les jeunes. La police a également transmis l’itinéraire à la responsable de l’Unité afin que les guides n’empruntent pas les routes nationales », poursuit Eric Thomas.
    8 terrains privés mis à disposition
    Au total, 8 prairies privées ont été mises à disposition de cette unité bruxelloise. Elle est divisée en 8 compagnies de 65 jeunes. 3 prairies se situent à Marchin, 3 à Strée, 1 à Tinlot et 1 à Ouffet. « La commune d’Ouffet s’est rajoutée en dernière minute. Elle possède une prairie plus adaptée », continue Eric Thomas. Entre les différents sites, des bus TEC seront affrétés. Ainsi, les guides pourront circuler entre les communes lors de la traditionnelle veillée et du hike de 24 h. Lire la suite dans la Meuse H-W.