Le car «WEL» s’arrêtera au parking multimodal de Nandrin dès ce jeudi 1er août. Tinlot et Ouffet proposent un arrêt provisoire à Tinlot

Bonne nouvelle pour les (futurs) usagers du car tout confort « WEL » des TEC. Il s’arrêtera dès jeudi au parking multimodal flambant neuf de la route du Condroz, à Nandrin. Là, 44 places de parking sont disponibles.

capture ecran 2019-07-31 à 10.41.31.jpg

La commune de Nandrin réclamait à corps et à cri, depuis le lancement de la ligne, un déplacement de l’arrêt actuel des Quatre-Bras vers le parking multimodal flambant neuf de la route du Condroz, plus adapté au parking et à l’embarquement sécurisé à bord du car. Le député Rodrigue Demeuse avait même interpellé le ministre Di Antonio à ce sujet (entre autres) et celui-ci avait confirmé l’intention des TEC de déplacer l’arrêt du WEL au parking multimodal (arrêt dénommé « Saint-Séverin, Petit Fraineux ») « rapidement ».
Les nouveaux horaires
La date est désormais fixée : ce sera d’application dès le 1er août prochain, soit jeudi.
Vers Liège, les nouveaux horaires de cet arrêt sont 6h26, 7h22, 7h26, 8h26 et 16h33, 17h23, 18h23. Vers Marche, le car passe à 7h05, 08h05, 09h05 et 17h07, 17h42, 18h07, 18h57.

10.000 euros à affecter
« Je l’ai appris par mail. J’imagine que l’interpellation de Rodrigue Demeuse est à la source de la réaction. Je suis dans tous les cas très content que cela se mette en place, c’est une décision sage. J’espère qu’une solution sera trouvée à Tinlot également. Nous sommes tous dans le même bateau et notre intérêt à tous est que le « WEL » fonctionne en ayant un taux de remplissage suffisant », commente Michel Lemmens. Le bourgmestre nandrinois appelle à un dialogue avec les TEC. « Nous avons à Nandrin 10.000 euros à affecter à une opération, nous pensions les consacrer à une diminution de l’abonnement pour nos citoyens. Nous aimerions discuter avec les TEC pour déterminer quelle formule est la plus opportune. »

Pour rappel, le « WEL » est un car tout confort, équipé de wi-fi, qui fait la liaison Marche-Liège et inversement aux heures de pointe pour (principalement) les travailleurs. Le parking multimodal de 44 places est désormais accessible même s’il reste les bornes électriques à installer.
Annick Govaers. La Meuse H-W

capture ecran 2019-07-31 à 10.31.25.jpg

La ligne WEL Liège-Marche ne cesse de faire parler d’elle... Les communes de Tinlot et Ouffet s’allient pour qu’un arrêt provisoire soit mis en place à Tinlot. La TEC veut attendre la construction du rond-point à Soheit.

Avant son démarrage, la ligne WEL était critiquée pour son coût et l’emplacement des arrêts. Dernièrement, elle a fait l’objet de réticences à cause d’une fréquentation trop faible. Aujourd’hui, elle revient sur le devant de la scène pour plusieurs raisons. Celles-ci ont été évoquées lors d’une conférence de presse ce mardi. Elle était tenue par Caroline Cassart, bourgmestre d’Ouffet et députée parlementaire, Christine Guyot, bourgmestre de Tinlot, et Laurence Medaerts, échevine de la mobilité à Tinlot.

IMG_4191.jpg

Laurence Medaerts, échevine de la mobilité à Tinlot et Christine Guyot, bourgmestre

Tout d’abord, Laurence Medaerts a évoqué son cheval de bataille : le passage du bus WEL dans la commune de Tinlot. « Le 11 juillet, j’ai envoyé un mail à l’OTW (opérateur de transport de Wallonie) pour leur demander qu’un arrêt provisoire soit mis en place en attendant la construction du rond-point à Soheit ». En effet, le TEC a refusé jusqu’à présent d’installer un arrêt de bus à Tinlot, celui-ci serait prévu au futur rond-point de Soheit, dont la fin des travaux n’est prévue que dans deux à trois ans. « On ne peut pas attendre aussi longtemps », ajoute Laurence Medaerts.
Comme solution, l’échevine propose un arrêt de bus provisoire au carrefour entre la nationale 66 et la nationale 63. Cette solution s’avère cependant dangereuse pour les piétons et pourrait provoquer des réticences de la part du TEC. « On m’a avancé que cet arrêt demandait un détour de 3 kilomètres », glisse l’échevine. « C’est dommage parce que nous sommes à un endroit clé. On sait que les transports en commun aident au développement économique en plus », tient à spécifier la bourgmestre de Tinlot, Christine Guyot.

Un test d’une semaine
Par ailleurs, Laurence Medaerts comprend les problèmes de fréquentation rencontrés par la ligne WEL, et a donc lancé une idée à l’OTW : «
J’ai proposé que la gratuité de cette ligne soit assurée pendant la semaine de la mobilité, qui aura lieu du 16 au 20 septembre.
Cela permettrait de promouvoir la ligne auprès des citoyens, qui pourraient la tester ». Avec l’appui de Caroline Cassart au parlement wallon, Laurence Medaerts et Christine Guyot espèrent faire pencher la balance. « En milieu rural, il est important de soutenir des projets au niveau transcommunal, de se montrer unis. Par ailleurs, je suis consciente que la ligne ne peut pas passer par Ouffet car cela voudrait dire qu’elle devrait quitter la route du Condroz.
Par contre, pouvoir déposer nos enfants à Tinlot pour qu’ils se rendent à l’école à Liège, c’est une chance », conclut Caroline Cassart.
Lire la suite de l'article d'E.F. dans La Meuse digitale
 

Commentaires

  • Le déplacement de l'arrêt du rond point des "vaches" à celui de St Séverin pénalise sérieusement les habitants de Tinlot (plus de km à parcourir pour s'y rendre ! donc augmentation de l'empreinte carbone). Pourquoi ne pas prévoir un arrêt devant l'établissement Levooz, cela n'entraînerait pas un détour de 3 km selon la réponse du TEC ?

  • Et pour le retour, on fait traverser la N63 à un car. Vous n'avez rien d'intelligent à proposer parfois ?

  • Très cher M. JP, je m'attendais à cette remarque plutôt "tardive". En revanche, que proposez-vous ???

  • Je ne sais pas. Mais, contrairement à vous, quand je ne sais pas je me tais.

    "C'est parce que la vitesse de la lumière est supérieure à celle du son que tant de gens paraissent brillants avant d'avoir l'air con." Nicolas François (?)

  • La critique est aisée mais l'art est difficile ! Quand on n'a pas d'idée, on ne doit être jaloux de ceux qui en ont !

  • Si c'est pour avoir des idées aussi idiotes, je préfère ne pas les avoir...
    De plus pour les critiques inutiles et gratuites, vous êtes un spécialiste.

  • On voit dans vos propos que la politesse ne risque pas de vous étouffer !

Écrire un commentaire

Optionnel