Nids de guêpes: les pompiers sont débordés!

capture ecran 2019-08-11 à 16.48.41.jpg

Durant le mois d’août, le nombre d’interventions des pompiers pour la destruction des nids de guêpes est à son paroxisme. Les zones de secours sont d’ailleurs submergées par ce type d’intervention depuis l’été. Ainsi, à Namur, les trois zones doivent neutraliser 25 à 30 nids de guêpes par jour. Une situation qui commence à devenir ingérable selon Marc Gilbert, ancien président de la fédération des pompiers et commandant de la zone de secours Val de Sambre : « Certaines zones pratiquent des prix exorbitants dans le but d’encourager les citoyens à se diriger vers le privé. Ces interventions font partie de nos missions et devraient être gratuites », regrette-t-il. Un temps d’attente relativement long, et variable selon les zones, peut aussi expliquer l’appel à un privé plutôt qu’au service public.
Un type d’intervention qui, depuis la réforme des pompiers de 2007, n’est plus considérée comme mission prioritaire des pompiers : « Je ne comprends pas cette décision. Des chocs anaphylactiques sont toujours possibles. Un nid de guêpes peut donc mettre la vie de personnes en danger », déplore Marc Gilbert qui estime que la décision fait partie de la « stratégie de sous-financement du service public par le gouvernement » : « Le législateur avait promis de refinancer les services de secours mais nous faisons face à une baisse de personnel toujours plus grande qui oblige certaines zones à abandonner les interventions de nids de guêpe ».
Du côté de Liège, les pompiers restent positifs même si leurs zones sont, elles aussi, débordées par les demandes d’interventions pour les nids de guêpes  : « C’est un service que l’on rend et nous le faisons avec plaisir et le sourire », affirment-t-ils.
Des prix variables
Les tarifs des interventions liés aux nids de guêpes différent selon les régions et varient en fonction des effectifs disponibles. Un prix pouvant passer du simple au double puisque l’extermination d’un nid de guêpes ne vous coûtera que 46 euros au Luxembourg contre 100 euros en Wallonie picarde par exemple. C’est à Bruxelles que les prix sont les plus élevés avec des tarifs atteignant les 169 euros pour certaines zones.
Lire l'article complet dans La Meuse H-W

Écrire un commentaire

Optionnel