Soheit-Tinlot. Un belle rentrée pour l'école Ste-Reine et une nouvelle directrice

capture ecran 2019-09-03 à 18.48.59.jpg

Belle ambiance familiale de rentrée à l'école ste-Reine, avec de très nombreux parents présents pour le petit-déjeuner, et le soleil en prime!
Pour les enseignants, une belle satisfaction supplémentaire : une excellente rentrée en maternelle dès le premier jour.

24-25 enfants présents c'est du jamais vu à la rentrée, malgré le départ de familles de réfugiés.
Le mi-temps acquis l'an dernier est donc garanti et passera probablement à un temps plein dans quelque temps !

Fini donc les inquiétudes du nombre d'enfants pour la petite école de village qui se porte à merveille, bien soutenue par ses parents.

capture ecran 2019-09-03 à 18.48.48.jpg
Photos F.P.

Changement de direction pour St-Martin / Ste-Reine

B9720764996Z.1_20190902183251_000+G3BEC8HM1.1-0.jpg

Véronique Grebeude reprend le flambeau de Paul Eloy. A la tête de Saint-Martin Nandrin et Sainte-Reine Tinlot depuis trois ans, il a préféré redevenir enseignant. Il a donc repris le chemin de la classe de sixième primaire, à Saint-Martin cette fois. Il ne s’était pas retrouvé dans l’aspect administratif lourd que représente une direction.
« Bien sûr cela me fait peur également. Mais je ne me sens pas abandonnée, que du contraire! L’équipe éducative, le PO, les directeurs de l’entité, l’inspectrice m’encouragent et m’aident un maximum», insiste la nouvelle directrice.

Après 22 ans d’expérience en tant que professeur d’éducation physique à Notre-Dame des Champs à Uccle, la Boncelloise avait besoin d’un défi alliant ses deux passions: la pédagogie et l’aspect organisationnel. « J’avais postulé à plusieurs postes et Saint-Martin était la seule école que je n’avais pas visitée au préalable. L’équipe du PO m’a contactée car elle recherchait une personne extérieure pour apporter un renouveau et du dynamisme. Le projet d’école me correspond : un équilibre entre les nouvelles technologies et le retour à la nature. Ce qui me manquait à Bruxelles, c’était aussi l’humanité. Et à Saint-Martin, les activités et les comités sont nombreux, ce qui me va très bien ! Sans projet, je ne vis pas. »  (Lire l'article complet d' A.G.dans La Meuse H-W)

Les commentaires sont fermés.