Tout ce qui change en ce 1er septembre

Chaque année la rentrée apporte son lot de nombreux changements. Voici les mesures qui entrent en vigueur au 1er septembre. Et il n’y a pas que des bonnes nouvelles, loin de là…
Lire le détail de chaque mesure dans la Meuse digitale

capture ecran 2019-09-06 à 19.56.00.jpg

Les banques KBC et CBC augmentent certains tarifs
Certains services bancaires seront plus chers chez KBC et CBC à partir du 1er septembre. La contribution mensuelle à leur compte le plus populaire augmente de 0,5 euro, soit 25 %.

BNP Paribas Fortis descend les taux sur tous ses comptes d’épargne au minimum
La banque BNP Paribas Fortis (BNPPF), leader sur le marché de l’épargne en Belgique, a décidé d’abaisser dès le 1er septembre les taux sur tous ses comptes d’épargne au minimum légal...

L’abattage rituel sans étourdissement : interdit en Wallonie
L’interdiction de l’abattage des animaux sans étourdissement préalable entre en vigueur le 1er septembre en Région wallonne, à la grande satisfaction des associations de protection animale...

Les travailleurs peuvent acheter des trottinettes avec leurs écochèques
Les travailleurs pourront acheter des trottinettes, des monoroues ou des hoverboards, qu’ils soient sans moteur ou pourvus d’un moteur électrique, avec leurs écochèques à partir du 1er septembre. Ainsi en a décidé le Conseil National du Travail, qui réunit les partenaires sociaux...

Une indemnité pour les professeurs roulant en vélo électrique
Dès le 1er septembre, les professeurs se rendant au travail à l’aide d’un vélo à assistance électrique pourront bénéficier d’une indemnité...

Le TEC lance un abonnement de 4 mois pour les 12-24 ans
La société wallonne de transports publics TEC lance dès le 1er septembre un abonnement d’une durée de 4 mois à destination des 12-24 ans.

Les tarifs seront de 44 euros pour un abonnement Next (35,20 euros pour le prix réduit « famille nombreuse »), 57 euros pour l’abonnement Horizon (45,60 euros prix réduit) et de 93,50 euros pour un abonnement Horizon+ (74,80 euros avec réduction)...

Indemnisation des commerçants lésés par des chantiers en Wallonie
Le décret wallon permettant d’octroyer une indemnité compensatoire de 100 euros par jour, avec un maximum de 6.000 euros par chantier, aux indépendants dont l’activité est perturbée par des travaux sur la voie publique, entre en vigueur le 1er septembre...

Le champ d’activité des aides-soignants s’élargit
L’arrêté royal concernant l’élargissement des activités d’infirmières pouvant êtres effectuées par les aides-soignants doit entrer en vigueur le 1er septembre.

Il autorise les aides-soignants à poser cinq actes supplémentaires sur les patients, comme administrer des gouttes ophtalmiques, mesurer des paramètres tels que le taux de glycémie et la tension, enlever des fécalomes ou appliquer des bandages/bas destinés à prévenir et/ou traiter des affections veineuses...

Le Code du Développement Territorial wallon simplifié
Le Code du Développement territorial (CoDT) en vigueur en Wallonie depuis juin 2017 sera simplifié le 1er septembre, conformément à un arrêté du gouvernement wallon adopté en mai.

Parmi les mesures destinées à accélérer les procédures, les abris pour animaux d’une superficie maximale totale de 20m², le placement de ruches, le placement de jeux pour enfants, d’auvents, de tentes solaires ou de couvertures d’une terrasse d’une superficie maximale de 40 m² ou encore la création d’une aire d’accueil à la ferme seront bientôt dispensés de permis d’urbanisme et d’architecte.
La pose de peinture, le sablage, le rejointoyage, l’isolation de façades qui modifient l’aspect architectural de l’habitation, le remplacement de la structure portante d’une toiture sans modification du volume construit, le placement d’habitations légères sans étage d’une superficie maximale de 40m² seront quant à eux dispensés d’architecte...

Un avantage fiscal pour les assurances protection juridique
La nouvelle loi relative à l’assurance protection juridique entrera en vigueur ce 1er septembre. Les assureurs pourront proposer des assurances donnant droit à un avantage fiscal de 124 euros au maximum (réduction d’impôts de 40 % sur la prime d’assurance plafonnée à 310 euros), si ce contrat prévoit une certaine couverture minimale.

La police permettant de bénéficier de la réduction fiscale doit couvrir un large éventail de risques : responsabilité, droit pénal, droit fiscal, droit administratif, droit du travail, droit des contrats et des consommateurs (y compris les litiges en matière de construction), droit des successions, donations et testaments, divorce et droit de la famille...

De nouveaux vaccins disponibles en Fédération Wallonie-Bruxelles
L’Office de la Naissance et de l’Enfance (ONE) a renouvelé les marchés publics d’achat des vaccins du Programme de vaccination de la Fédération Wallonie-Bruxelles. Ces marchés entrent en application le 1er septembre 2019 pour une période de 4 ans, soit jusqu’en 2023. Ils impliquent quelques ajustements, notamment au niveau des fournisseurs (firmes pharmaceutiques), « mais la plupart des vaccins restent identiques », peut-on lire sur le site vaccination-info.be...

Changement des conditions de remboursement pour certaines immunoglobulines polyvalentes
Les conditions de remboursement pour certaines immunoglobulines polyvalentes pour administration par voie intraveineuse (Multigam, Multigam 10 %, Nanogam, Privigen, Octagam, Octagam 10 % et Iqymune) seront élargies et harmonisées au sein de la classe de immunoglobulines polyvalentes pour administration par voie intraveineuse dès le 1er septembre, indique l’Inami sur son site internet.

Un ticket modérateur fixe pour la séance de kinésithérapie
À partir du 1er septembre 2019, le ticket modérateur, c’est-à-dire le montant à charge du patient après remboursement de l’assurance soins de santé, pour les prestations de kinésithérapie deviendra un montant fixe. Il ne s’agira donc plus d’un pourcentage de l’honoraire. Selon l’Institut national d’assurance maladie-invalidité (Inami), ce système est plus simple pour les kinésithérapeutes et les patients.

La part personnelle à payer par le patient sera déterminée en fonction de la catégorie de soins (pathologies lourdes, pathologies aiguës ou chroniques, autres situations). Les prestations de 15 et 20 minutes ainsi que les prestations spécifiques pour « patients palliatifs à domicile » (entièrement remboursées) s’ajoutent à ces trois catégories...
Lire le détail de chaque mesure dans la Meuse digitale

 

 

 

Les commentaires sont fermés.