Liège épicerie. Des produits condruziens en vente

C’est dans la rue piétonne Saint-Remy, au centre de Liège, voisine de la place Saint-Paul que s’est installée l’épicerie de quartier baptisée « Pied à terre ».

capture ecran 2019-09-10 à 16.58.26.jpg

Depuis le 22 août dernier, Isabelle Polet propose une belle variété de pains bios à la levure ou au levain, livrés tous les jours sauf le mercredi par « Les Copains d’Ocquier » ; des légumes cultivés pleine terre dans le « Jardin d’Antan » à Hody ; des variétés de viande en provenance d’une ferme mise à l’honneur chaque semaine (bœuf limousin bio, porc, agneau, black Angus, ...) ; du poulet bio, du canard, des jus, bières, miels, confitures et des produits laitiers de la Ferme Demoitié de Ouffet « que je vends en exclusivité dans mon épicerie », indique Isabelle Polet (yaourts, maquées, crèmes, fromages au lait de vache ou de chèvre ou de brebis).
« Le maître mot du magasin est le circuit court. Tous les produits sont d’origine belge, locaux, éthiques et de saison, issus de l’agriculture biologique, raisonnée et de l’agroforesterie. L’objectif est de valoriser l’économie circulaire et le développement durable », insiste Isabelle Polet.

« Pied à terre », une belle reconversion
Elle a baptisé son épicerie de quartier « Pied à terre » « car cela fait référence à la terre et cela, j’y tiens beaucoup. Car je suis un pied à terre pour le Point Ferme avec qui je travaille en collaboration ; car nous sommes dans une rue piétonne, rue Saint-Remy et enfin en référence au pied de champignon », précise Isabelle Polet.

Auparavant, à cet endroit, se trouvait une agence immobilière. Place désormais à des produits frais, locaux et belges. « Ce projet d’épicerie de quartier me tient très à cœur pour sa démarche éthique, sociale et environnementale », explique Isabelle Polet qui a été architecte durant 20 ans avant de devenir épicière !
« Il y a quelques temps face à l’urgence climatique, les transitions écologiques, économiques et sociales me sont apparues comme une évidence. La graine était plantée et a commencé à germer en moi. La volonté de se désencombrer, d’appliquer la décroissance et le minimalisme au quotidien m’ont poussée à imaginer l’idée d’un revirement total de carrière. J’ai d’abord testé le maraîchage, la vente sur les marchés ou sur site, la vente à la ferme pour me rendre compte des difficultés, des contraintes et du savoir-faire de chaque activité. Je me suis ensuite concentrée sur « comment moi, avec mes compétences », je pouvais participer au développement d’une filière durable de manière constructive», explique encore l’épicière liégeoise.

Un dépôt des paniers
«J’ai eu ensuite l’occasion de rencontrer «Point Ferme», une coopérative à finalités sociales, située à Nandrin et dont la philosophie correspondait à mes valeurs. Une quarantaine de producteurs proposent uniquement leurs produits en ligne et livrent dans des points de dépôt de la région liégeoise. Je leur ai proposé ce pied à terre à Liège rue Saint-Remy, dans un magasin physique, où je vends tous les produits de « Point Ferme ».
Mon épicerie est aussi un point de dépôt pour les paniers « Point Ferme » achetés en ligne qui peuvent être récupérés chez moi le vendredi. Je suis ouverte aussi à tous les producteurs belges intéressés et désireux d’adhérer à cette démarche. Ils peuvent me contacter au 04/362.27.78 (à partir du 10 septembre) ou par mail à l’adresse suivante : info@piedaterre.be ou sur ma page Facebook Pied à terre_Epicerie », tient-elle à préciser.

Écrire un commentaire

Optionnel