• Travaux au centre de Tinlot. Attention changement de signalisation, nouvelles dispositions !

    Le transit par le Chemin de Messe devenant trop important, un nouveau plan de circulation a été mis en place ce mardi 6 novembre après-midi avec une nouvelle signalisation. En voici un schéma résumé:

    Capture d’écran 2019-11-06 à 15.08.50.png

    Le Chemin de Messe n'est plus accessible à partir de la rue du Centre. Tout le transit venant d'Ouffet et de Strée en direction de Liège est dévié par la rue le long du Zoning vers la N63, direction Marche.
    Les riverains gardent l'accès à leur domicile. Les accès à l'administration communale, la pharmacie et les Ets Levooz sont préservés.

    Capture d’écran 2019-11-06 à 15.45.29.png

    L'accès aux services et commerces et l'accès en direction de Fraiture est toujours possible via la rue Malplaquaye et la rue de l'église.
    Il est conseillé emprunter d'autres itinéraires durant les travaux (via Seny, Scry, Nandrin ou la rue Haute-Barrière par exemple). Photos LW

    73515603_2575483936016970_7076704325266833408_n.jpg

  • Magnifiques performances de Didier Jacob et de Sylvain Priarolo au Condroz

    Fabuleux Top 20 et Top 50 pour les deux équipages que nous avons suivis durant ce 46e Rallye du Condroz.

    "28e Condroz d'affilée pour Didier Jacob, copilote de Manu Gonay qui en est, de son côté, à 14 rallyes consécutifs! Toujours très régulier, ce tandem reste sur une magnifique 18e place en 2018. Mais cette année un top 20 sera un véritable exploit, quand on sait que 32 R5 seront alignées ainsi que 6 Porsches !"
    Voilà ce que nous écrivions la semaine dernière quelques jours avant le Rallye. Et ce top 20, ils l'ont décroché dimanche après-midi après avoir déjoué tous les pièges dans lesquels de nombreux adversaires vedettes sont tombés. Leur Citroën C3R5, partie en 44e position, a réalisé d'emblée un 30e temps assez prudent avant d’entamer une progression régulière pendant les deux journées, avec un magnifique chrono dans la dernière spéciale absolument dantesque, où ils ont gagné trois places.
    Lundi matin, c'est un Didier Jacob particulièrement heureux qui s'est exprimé, une fois la pression retombée.
    "C'est notre 4e Top 20 en 5 ans, et la tension a été énorme. Je ne me souviens pas d'avoir vu une telle quantité de boue et personne n'oubliera les conditions rencontrées dans la spéciale Ouffet-Clavier, où les averses se sont déchainées juste avant le départ. Nous avions bien repéré tous les pièges et nous avons réussi à passer comme nous l'avions prévu.
    Je reste aussi impressionné par le monde présent sur le parcours malgré la météo. A Héron par exemple, c'était une véritable haie humaine qui nous attendait!
    Quant à Manu, ce fut encore un plaisir partagé et une parfaite symbiose entre nous qui a permis ce résultat. Je tiens encore à souligner sa conduite incroyable car il ne roule qu'une fois par an en rallye et c'est ... au Condroz!"
    Bravo à ces véritables sportifs amateurs pour qui le sport reste un plaisir et qui écrivent l'histoire du Condroz.
    Et si vous voulez vous faire une idées de la spéciale de Clavier, voici une vidéo postée sur Youtube:


    Condroz 2019. Focus sur les Tinlotois: Didier Jacob - Manu Gonay (N°44)

    Capture d’écran 2019-11-05 à 16.49.13.png

    La Meuse Luxembourg a publié la semaine dernière un reportage sur Manu et Didier:

    Une Citroën C3 R5 de la catégorie reine du championnat de Belgique que conduira l’Erezéen ce week-end au rallye du Condroz. La Citroën C3 R5 est une véritable voiture de course : 4 roues motrices à moteur 1600 turbo développant 282 chevaux pour 1230 kg. Autant dire qu’avec ce genre de bolide, il y a moyen d’aller vite, très vite !

    Leur passage à Ramelot samedi soir

    "Le test de la voiture se fera sur routes fermées près de Bois-Borsu, spéciale test bien connue des amateurs de rallye. Après plusieurs runs avec son copilote habituel, Didier Jacob, notre tour est venu. Tout d’abord, la première difficulté est de pénétrer dans l’habitacle, moment ardu vu l’étroitesse du passage de portière obstrué par les arceaux. Pas facile de rentrer le mètre 90 de notre correspondant ! La seconde difficulté est de s’attacher avec le harnais 6 points ! Toujours aussi difficile avec près de 100kg ! Tel un sprinter qui sort des starting-blocks, la voiture bondit ! Un moment qu’on n’est pas près d’oublier. L’accélération de cette auto est phénoménale, on reste collé au siège et pas le temps de respirer que les virages s’enchaînent à une vitesse vertigineuse pour atteindre les 185km/h en ligne droite !
    Les cordes paraissent des trous béants que la voiture avale sans broncher. Ces voitures sont d’une redoutable efficacité. Manu Gonay donne l’impression de conduire avec calme malgré la violence des accélérations et des freinages. On se laisse aller à une relative détente tant la dextérité du pilote saute aux yeux. Dans ces moments-là, on se dit que conduire sa voiture et piloter une voiture de rallye sont deux choses totalement différentes. Chapeau aux hommes de l’ombre, les copilotes qui parviennent à lire de notes dans de telles conditions".
    Laurent Triolet La Meuse Luxembourg


    Thierry Gilain - Sylvain Priarolo, une remarquable 47e place !

    Capture d’écran 2019-11-05 à 20.36.37.png

    Cette année, pour son 5e Condroz d'affilée, Sylvain Priarolo était à la droite de Thierry Gilain, le recordman des départs avec 35 participations ! Leur bolide: la Ford fiesta R200 de Serge Meurens. 
    Et cet équipage a aussi réussi une sacrée performance avec une 47e place au général, avec un départ à la 116e place!

    Capture d’écran 2019-11-05 à 20.27.32.png

    Sylvain Priarolo et Thierry Gilain à l'arrivée dimanche

    Voir les photos, vidéos  et les commentaires sur la page Facebook de Sylvain

    Article précédent sur ce blog:Condroz 2019. Focus sur les Tinlotois: Sylvain Priarolo (N°116)

  • Tinlot. Travaux rue du Centre, suite...

    Capture d’écran 2019-11-05 à 16.21.11.png

    Lundi, première journée bien remplie de la poursuite des travaux rue du Centre, à Soheit-Tinlot. Pose de la signalisation, raclage de l' asphalte et démontage de la fondation en béton.

    Capture d’écran 2019-11-05 à 16.20.51.png

    Les travaux qui nécessitent la fermeture de la chaussée pendant un bon mois avancent bien mais dépendent  de la  météo ! Les déviations sont en place, soyez attentifs! (Photos LW)
    Rappel des déviations: Voir l'article précédent