Ne ramenez pas n’importe quoi dans vos bagages!

On est parfois tenté de ramener quelques bons produits de bouche de son lieu de vacances, histoire de prolonger ses menus exotiques. Ce n’est pas une bonne idée !

Capture d’écran 2019-11-09 à 11.07.25.png

L’Afsca a d’ailleurs émis une mise en garde récemment rappelant que dans le milieu des années 80, un saucisson ramené d’Espagne par un vacancier belge et donné par la suite aux cochons du voisin avait été à l’origine de 6 foyers de peste porcine dans notre pays. Ramener un souvenir local comme une plante ou de la charcuterie, c’est peut-être également rapporter des maladies animales ou végétales. Bien entendu, vous pouvez toujours transporter n’importe quel produit au sein de la Communauté européenne. Mais l’Afsca demande de tout de même l’éviter parce que « mieux vaut prévenir que guérir ».
En ce qui concerne les produits végétaux ou d’origine animale provenant des autres pays, la réglementation est, elle, beaucoup plus sévère. L’importation de viande et de produits laitiers en provenance de pays non européens est interdite si vous ne possédez pas le certificat phytosanitaire de ces produits et si vous n’avez pas fait au préalable une déclaration à l’Afsca. Si vous êtes pris en faute, votre marchandise sera d’office confisquée et vous devrez payer une amende. En 2018, 25 actions de contrôles renforcés des bagages ont ainsi été menées auprès de 324 passagers : 1133,5 kg de nourriture ont été saisis.
Nouveau règlement
Avec la mondialisation du commerce, la probabilité d’introduction de nouvelles maladies a fortement augmenté. C’est pourquoi un nouveau règlement européen entrera en vigueur le 14 décembre prochain.
Pour les végétaux et produits végétaux, la liste des produits qu’on pourra ramener librement dans ses bagages a été réduite. Certains fruits échappent encore à l’interdiction comme les ananas, les noix de coco, les bananes ou les dattes. Les autres seront interdits s’ils ne sont pas accompagnés d’un certificat phytosanitaire délivré par l’autorité compétente du pays d’origine, et s’ils ne sont pas annoncés à l’Afsca préalablement avant l’arrivée en Belgique. Par exemple, pas question de ramener un paquet de grains de café de Colombie sans le déclarer.
La liste des produits autorisés est disponible sur le site https ://finances.belgium.be.
La Meuse

Écrire un commentaire

Optionnel