Les contrôles BOB s'attaquent aussi aux taxes impayées !

Les contrôles BOB ne s’intéressent pas seulement à votre alcoolémie.
Un quart des chasses aux
taxes automobiles impayées s’effectue avec la police dans le sud du pays. Sur les 804 contrôles recensés au cours des onze premiers mois de l’année, 211 (26,24 %) ont été menés conjointement avec les services de police.

Capture d’écran 2019-12-29 à 18.11.55.png

ÉVITER LES DÉBORDEMENTS
Faire d’une pierre deux coups présente plusieurs avantages, selon le porte-parole du SPW, Nicolas Yernaux. « Le personnel engagé étant plus important, il y a un effet de masse qui décourage toute tentative de débordement de la part d’un conducteur récalcitrant voire agressif », explique-t-il.
La méthode semble aussi plus efficace. « Le principe de perception immédiate mis en place pour nos agents est très apprécié par les services de police. Cela leur prend moins de temps que de devoir rédiger un procès-verbal qui sera ensuite adressé à nos services. Pour nous, le traitement en est accéléré et la possibilité de perception immédiate augmente le taux de recouvrement direct, tout en évitant au redevable des frais autres que l’éventuelle amende appliquée. »
Grâce à ces contrôles conjoints, agents du SPW et police tissent des liens qui peuvent s’avérer utiles, comme l’indique le porte-parole : « Cela augmente la sécurité de nos agents dès lors que les policiers connaissent notre travail, en apprécient la qualité et sont dès lors conscients de l’importance de donner une suite rapide et efficace à nos appels en cas de nécessité. »
6.766 P.-V.
Cette année, déjà quelque 6.766 p.-v. ont été dressés par les agents du SPW entre le 1er janvier et le 30 novembre. C’est 5 % de plus que sur les douze mois de 2018. Les montants récoltés sont par contre un peu moindres: 3,014 millions d’euros en 2019 contre 3,740 millions d’euros l’an dernier. La moyenne par p.-v. passe donc de 581 euros à 445 euros. Une somme qui reste toutefois assez importante. Les contrôles effectués en cette fin d’année, dans le cadre des opérations BOB feront sans aucun doute grimper les chiffres.
Ces brigades de contrôle des taxes permettent à la Région wallonne de récupérer les sommes dues. Lors des contrôles, les mauvais payeurs n’ont d’autres choix que de payer immédiatement, sous peine d’une immobilisation du véhicule. Plus question donc d’ignorer le paiement comme ils ignorent les rappels reçus dans leur boîte aux lettres...

SABRINA BERHIN. Article complet dans La Meuse du 27 décembre

Les commentaires sont fermés.