• Modave. La Limonaderie accueillera bientôt des migrants et SDF

    Des bénévoles offriront 4 nuitées aux migrants à la limonaderie à Modave en janvier prochain. L’initiative lancée en 2018 a déjà accueilli de nombreux SDF dont l’objectif était de les aider à traverser l’été et les fortes chaleurs ainsi que les périodes de grand froid en hiver. Cette fois, ce sont des migrants qui seront accueillis. « Ils viendront du 27 au 31 janvier prochain. Ils viennent du centre de la Croix-Rouge à Yvoir. Cela leur permettra de sortir du centre et de prendre un peu des vacances », nous explique Thierry Delgaudinne, bénévole. Chaque jour de la semaine des bénévoles préparent des plats et leur apportent pour le repas du soir. Il y a cependant quelques règles imposées par les fondateurs. « Il n’y a pas de bénévole pendant la nuit à la Limonaderie. Par conséquent, ils doivent se respecter l’un, l’autre », ajoute Thierry Delgaudinne.
    Et bien plus qu’un hébergement, des bénévoles organiseront des activités. « On devrait leur faire découvrir des activités locales comme la découverte du four à pain à Vyle-Tharoul. Ils vont rencontrer de nouvelles personnes et certainement établir des liens avec elles. Par la suite, ils pourront compter dessus. Il se peut qu’un bénévole parte avec un sans-papier boire un verre, pour l’écouter. Il arrive que certains aient envie de parler de leur vécu, de leur vie...Je trouve que le monde va mal et il faut aider son voisin ». En leur offrant un logement durant une semaine, l’objectif est d’inviter des personnes extérieures à les accompagner dans leurs démarches.
    Mais les migrants ne seront pas les seuls à être invités à la Limonaderie. Du 10 au 15 février, six SDF prendront leurs quartiers dans ce même endroit. « Ce sont des SDF de la région liégeoise qui seront accueillis à leur tour. On veut leur apporter une chaleur humaine et du réconfort », commente le bénévole.
    Article à lire dans la Meuse Huy-Waremme

  • PCS communes condruziennes. Projet commun de formation théorique au permis de conduire

    Ceci concerne les communes du PCS  du Condroz (Nandrin, Anthisnes, Clavier, Ouffet, Tinlot), ainsi que le PCS de Marchin et PSC de l'Ourthe (Ferrières)
    Voici les infos relatives à la formation théorique au permis de conduire. Celle-ci se déroulera cette année à Les Avins (Clavier) à partir du 11 février.
    2 autres formations sont organisées sur la même période à Marchin et à Ferrières. Une autre formation sera organisée à Tinlot en septembre.
    6 séances de 2h30 pour 69 euros, gratuit pour les demandeurs d'emploi et les bénéficiaires d'un Revenu d'Intégration Sociale.
    Toutes les informations se trouvent dans la publicité en pièce jointe ou bien via notre site internet : https://sites.google.com/view/pcscondroz/nos-projets/formation-permis-de-conduire

    formation permis de conduire 2020 (glissé(e)s).jpg

    formation permis de conduire 2020 (glissé(e)s) 2.jpg

     
  • Belgique. Le chômage en diminution dans presque toutes les catégories d'âge

    Le chômage est en diminution dans toutes les catégories d’âge, à l’exception des 60 à 65 ans (+19,6 % ou +7.339 unités). « Il importe toutefois de tenir compte de la modification réglementaire concernant le relèvement de la limite d’âge pour l’obtention d’une dispense d’inscription comme demandeur d’emploi. En 2019, l’âge minimum pour l’obtention de la dispense a été relevé de 63 à 64 ans », nuance l’Onem. Le chômage complet des jeunes (moins de 25 ans) diminue de 3,8 % (-999 unités).
    Le chômage a reculé le plus en Flandre (-4,7 % ou -6.296 unités) alors que la baisse est de 2,9 % en Wallonie (-4.008 unités).
    En revanche, il a augmenté en Région de Bruxelles-Capitale en novembre (+2,6 % ou +1.630 unités).
    En novembre, on dénombrait 127.971 chômeurs complets en Région flamande, 131.975 en Région wallonne et 64.047 en Région de Bruxelles-Capitale.

    S’agissant du chômage temporaire, il a fortement augmenté, de 23.170 unités sur base annuelle, soit de 25,6 %, principalement en raison des intempéries. Le nombre de travailleurs en chômage temporaire s’élève à 113.524 unités physiques en novembre 2019.
    Par ailleurs, l’Onem recense 348 chômeurs pour lesquels le droit aux allocations d’insertion a expiré en novembre, selon des chiffres provisoires. Pour les mois précédents de 2019, il s’agit de 3.279 personnes.
    Article à lire dans la Meuse H-W