Tournée minérale 2020. Passez le mois de février sans alcool, seul ou en équipe !

Tournée Minérale, édition 2020

Capture d’écran 2020-01-19 à 11.37.07.png

Février sans alcool. Relevez le défi, et passez le mois de février sans boire une goutte d’alcool ! Un défi sain, dont les résultats vous surprendront, et dont vous sortirez gagnant(e) sur de nombreux plans. Et ne pensez pas qu’il s’agit de vous priver de tout  : vous verrez qu’il est tout à fait possible de s’amuser sans boire un petit verre  !

Un verre de vin ou une bière après l’entraînement… pour beaucoup, l’alcool fait partie de la routine (quotidienne). Les chiffres le montrent bien : en 2013, 82 % des Belges buvaient de l’alcool, malgré les risques liés à cette consommation. L’alcool a un impact sur la santé, aussi bien physique que mentale. Il peut aussi influencer votre comportement et/ou votre sécurité.

Tournée Minérale est de retour pour sa quatrième édition ! Savez-vous qu’environ 1 Belge adulte sur 5 participe chaque année à cette initiative de la Fondation contre le Cancer. Un chiffre pour le moins imposant !
Tournée Minérale continue sur sa lancée et invite tous les Belges à (re)vivre l’expérience et à ne pas boire d’alcool pendant tout un mois.

Une nouveauté cette année : Tournée Minérale s’investit tout particulièrement auprès des équipes. Organisations, clubs sportifs, associations, établissements horeca, hôpitaux, villes ou encore communes sont chaleureusement invités à encourager leurs clients, membres, habitants ou fans à participer tous ensemble à Tournée Minérale. 
Lire la suite...https://www.tourneeminerale.be/fr

Février sera un mois « sans »
Deux défis à relever : 29 jours sans supermarché et sans alcool
LES PETITS COMMERCES
En même temps, il sera peut- être plus facile d’entamer une Tournée Minérale sans être tenté par les rayons des spiritueux dans les supermarchés. Et ça tombe bien : ce mois de février est aussi celui sans visite dans les grandes surfaces. Pas facile diront beaucoup, mais une belle manière aussi d’encourager les petits commerçants, diront d’autres.
C’est en tout cas le défi lancé aux Belges, dès le 1er février : bouder les supermarchés pour mieux dé- couvrir les épiceries de quartier : boulangeries, boucheries, primeurs... Par la même occasion, l’initiative permet de faire un pas en arrière dans nos habitudes de surconsommation. Et n’acheter que l’essentiel.
Le défi a également pour objectif de dénoncer le suremballage et de ne pas participer à la gué-guerre des prix.
Pas de quoi enthousiasmer la Fédération belge du commerce qui précisait dernièrement sur 7 sur 7.be que « le supermarché est un commerce de proximité parmi d’autres qui offre également de nombreux produits locaux... C’est un peu bizarre d’éviter les supermarchés alors qu’on y vend de plus en plus de produits locaux ». (Extrait de 7 Dimanche)

Les commentaires sont fermés.