Le Home de Seny (CHU) a une nouvelle directrice, Madame Sandrine Langer

Capture d’écran 2020-03-22 à 20.38.30.png

Suite à l'appel lancé au mois de janvier, pour le poste de directeur (H/F), le CHU a engagé Sandrine Langer comme directrice du Home de Seny. Il s'agissait de remplacer Aurélie Hubin qui poursuit sa carrière dans d'autres maisons de repos.
(Voir l'article:
Tinlot, à 27 ans Aurélie Hubin devient directrice du Home de Seny).

C'est un véritable baptême du feu pour la nouvelle directrice qui a été engagée le 9 mars dernier avec l'arrivée du Coronavirus! "Il n'y a pas encore eu de véritable présentation puisque les résidents sont aujourd'hui confinés dans leur chambre", explique-t-elle!
La nouvelle venue est infirmière A1 (Haute Ecole André Vésale à Liège) et licenciée en Sciences de la Santé Publique (ULg). Agée de 39 ans et originaire de Verlaine, elle est maman de 2 enfants (4 et 6 ans) et habite à Fexhe-Le-Haut-clocher.
Active dans le secteur des maisons de repos d'abord comme infirmière de 2002 à 2006, elle a été ensuite directrice au centre ville de Liège pour terminer de 2008 à 2019 comme directrice "opérationnelle" pour un investisseur privé sur la Province de Liège qui détient 10 maison de repos.
Et du côté des nouvelles positives pour le home, il faut souligner le beau geste du fleuriste d’Evans Garden qui a offert ses invendus aux résidents du home la semaine dernière.
Bon travail à Seny en cette période difficile, Madame Langer !

Une fleuriste d’Ouffet offre ses invendus au home de Seny
Véronique Daco, fleuriste d’Evans Garden à Ouffet, a dû fermer à cause des mesures de confinement liées au coronavirus. Elle a offert les fleurs qui restaient dans son magasin au home de Seny à Tinlot.
« Voir les fleurs faner… ça me fait vraiment mal au cœur ! » Véronique Daco, gérante d’Evans Garden (magasin de fleurs à Ouffet), avait le cœur gros lorsqu’elle a dû fermer son magasin à la suite des mesures de confinement. Elle comprend parfaitement la nécessité de ces mesures, qu’elle ne conteste pas… mais elle ne supporte pas le gaspillage ! « On s’est retrouvé avec un gros stock de marchandise », indique la fleuriste.

Capture d’écran 2020-03-22 à 20.47.26.png

L’Ouffetoise a alors voulu apporter un peu de bonheur aux gens isolés. « On s’est dit que ça pouvait mettre un peu de baume au cœur. Tout ce qui est périssable a été distribué. On a donné des fleurs aux gens isolés, aux commerçants et on a déposé le reste au home de Seny à Tinlot », explique la commerçante.
Les fleurs ont alors été distribuées dans les différentes chambres du home. Au grand bonheur des résidents, actuellement confinés. « Ça a été très apprécié. C’est un très beau geste. Ça égaie un petit peu le quotidien », reconnaît la directrice du home.
Notons également que ce n’est pas la première fois que Véronique Daco fait un geste pour les personnes âgées : très régulièrement, elle donne ses invendus au home de Tinlot pour des ateliers.
Article complet à lire dans la Meuse H-W

Écrire un commentaire

Optionnel