Fraiture. 16 cas de Covid-19 détectés au CNRF

Un premier cas de coronavirus a été détecté au sein du Centre Neurologique et de Réadaptation Fonctionnelle de Fraiture (CNRF) mercredi passé. Rapidement, le virus s’est propagé au sein de cet établissement de 120 lits, spécialisé dans la prise en charge de patients présentant des affections neurologiques comme les AVC (accident vasculaire cérébral), les traumatismes crâniens ou encore la maladie de Parkinson.
Lundi, le centre comptait 11 cas de Covid-19 parmi ses 120 patients et 5 cas au sein du personnel médical. Les patients infectés ont été isolés au deuxième étage du bâtiment, spécialement réquisitionné pour l’occasion. Une des personnes contaminée a été transférée au CHU tandis que les autres patients, issus de services différents, sont dans un état stable et ne présentent qu’une légère poussée de fièvre. Ils seront également transférés si leur état se dégrade. Les membres du personnels contaminés, deux médecins et 3 infirmières, ont été écartés et sont isolés chez eux.
Visites interdites
Le CNRF fait partie du CHU de Liège depuis le 1er janvier 2019. Comme pour tous les autres sites du centre hospitalier universitaire, les visites étaient interdites depuis le lundi 16 mars. Tous les patients, testés positifs ou non, sont en confinement complet dans leurs chambres depuis vendredi. Les soins en réadaptation fonctionnelle ont été interrompus, à moins d’être essentiels pour le patient.
Il a été proposé aux patients en ayant la possibilité, de rentrer chez eux. 25 d’entre eux ont quitté le centre vendredi, faisant baisser le nombre de patients présents sur le site à 90. Le CNRF refuse toute nouvelle admission, invitant les patients en attente à rester dans les hôpitaux généraux ou à domicile s’il n’y a pas d’urgence.
Les patients infectés ne correspondent pas à un profil particulier. Ils ont des âges différents, proviennent de services différents et présentent des symptômes divers. Bien qu’une crainte se développe au sein du personnel hospitalier, les mesures sanitaires sont appliquées à la lettre afin de stopper la propagation du virus.
En dehors des masques FFP2, l’établissement n’est pas encore en pénurie de matériel.
La Meuse H-W

Capture d’écran 2020-03-24 à 22.45.30.png

Voir également le reportage vidéo de RTC

Commentaires

Écrire un commentaire

Optionnel