Que reste-t-il encore à déconfiner ? Le calendrier

Capture d’écran 2020-05-26 à 15.56.25.png

Que reste-t-il encore à déconfiner ? Beaucoup de choses ! Quand cela va-t-il se faire ? On n’a pas encore toutes les dates avec certitude, loin de là. Car c’est l’évolution de l’épidémie et le centre national de sécurité qui ont les cartes en main. À ce jour, voilà ce qu’on peut annoncer, avec certitude, ou non.

> Dimanche 31 mai

Les cultes demandent et espèrent une reprise de leurs activités pour ce dimanche 31 mai, mais aucune certitude. Sinon, ce sera pour le 8 juin en principe.

> Lundi 1er juin

Sûr et certain : le 1er juin, ce sera la reprise des enquêtes publiques en Région bruxelloise (avec possibilité pour le citoyen d’aller consulter les projets dans les administrations).
Moins certain : l’ouverture des terrasses de cafés et brasseries, uniquement pour boire un verre. Les fédérations Horeca en rêvent.

> Mardi 2 juin

Sûr et certain : les visites à des proches dans les hôpitaux (interdites depuis plus de deux mois) vont reprendre. Cela se fera sous conditions strictes et pour les personnes hospitalisées en dehors du Covid-19. La priorité sera donnée aux patients hospitalisés depuis longtemps.

> Lundi 8 juin

Attendu mais à confirmer : réouverture progressive de l’Horeca (là où les clients peuvent s’asseoir), excursion d’un jour, sports en salle, petites activités culturelles, événements en plein air de petite envergure, ouverture des frontières, parcs d’attractions…

> Mardi 9 juin

Sûr et certain : en Wallonie, fin de la période de suspension qui protégeait les locataires. Les expulsions domiciliaires (décidées par un juge de paix) vont pouvoir reprendre. (Sauf si l’épidémie venait à reflamber).

> Mercredi 10 juin

Aucune certitude, mais la fédération des cinémas belges espère rouvrir les salles le mercredi 10 juin ou le mercredi 17 juin, histoire de faire redémarrer la machine à plein rendement pour les grandes vacances. « Pour vraiment réamorcer la pompe, il faut compter 2 semaines à 1 mois », nous dit Thierry Laermans, secrétaire de cette fédération. « Il faudra voir aussi ce que les distributeurs nous proposeront comme films. Pas grand-chose sans doute au début. Le secteur aura besoin de mesures de soutien de la part des pouvoirs publics car au début, la rentabilité ne sera pas au rendez-vous. »

> Quand ?

Élargir les contacts sociaux au-delà des 4 personnes, c’est à l’étude mais on ignore quand on va pouvoir passer à la vitesse supérieure. Au niveau scolaire, on ne connaît toujours pas le sort qui sera réservé aux enfants de maternelle et aux élèves des classes toujours pas rentrées.
On sait en revanche que l’interdiction de toute manifestation à caractère culturel, sportif, touristique et récréatif restera en vigueur jusqu’au 30 juin au moins.
Quid des vacances et voyages à l’étranger ? Ce sera de toute manière un été sans grands rassemblements et sans festival (interdits jusqu’au 31 août).

La Meuse

Les commentaires sont fermés.