• Coup d'oeil sur le week-end des 6, 7 et 8 août 2020

     Un week-end caniculaire et toujours "en mode Covid"
     avec près 36 degrés annoncés ! 

    Les températures dépasseront les 30 degrés pendant plusieurs jours jusqu'aux averses orageuses dans la seconde moitié de la semaine prochaine !

    Toujours un seul mot d'ordre :
    Respectez les consignes, prenez soin de vous et des autres !

    IMG_8018.PNG

     

    117152384_167405754851044_4112854518521676689_o.jpg

    FORTES CHALEURS : Ce jeudi 6 août,
    l’échevin des aînés et son service ont distribué symboliquement
    quelques bouteilles d’eau, en porte à porte, aux plus âgés des Tinlotois.
    A cette occasion, ils ont rappelé les précautions
    à prendre durant cette période de canicule...

    117292569_10219522343862697_8413539050491720102_n.jpg 

    Juillet n’a en outre comptabilisé que trois jours d’orage, au lieu de 13,3 en moyenne, rompant ainsi le précédent record établi à cinq jours datant de 1998.

    Il a fallu attendre le 23 juillet pour que l’été se rappelle au bon souvenir des Belges, qui ont enfin pu profiter de 25°C. La chaleur ne s’est toutefois véritablement invitée que pour la touche finale:
    le 31 juillet, le mercure a atteint 36,5°C.
    C’est la troisième journée la plus chaude jamais observée à Uccle, loin derrière le record absolu du 25 juillet 2019 (39,7°C), note l’IRM. Avec une température moyenne de 17,9°C, il faut remonter en 2012 pour trouver un mois de juillet plus froid (17,3°C).

    Tout au long du mois, les températures extrêmes mesurées dans la capitale ont varié de 9°C à 36,5°C. Juillet a ainsi compté 26 jours de printemps (températures égales ou supérieures à 20°C) contre 23,1 jours normalement, quatre jours d’été (températures égales ou supérieures à 25°C) contre 9,7 jours habituellement et un jour de chaleur (températures égales ou supérieures à 30°C), au lieu de 1,8 jour en moyenne.

    Dans le reste du pays, la température la plus élevée a été mesurée le 31 juillet à Hérinnes, dans le Hainaut, à 38,2°C. La plus basse a été observée le 7 juillet à Elsenborn, en province de Liège, avec un minimum de 2,7°C.

    Sec
    Le mois a également été sec. À Uccle, il n’a plu que 47,4 mm (contre 73,5 mm normalement) en 17 jours (14,3 jours habituellement). La quantité journalière la plus élevée (23,7 mm) a été relevée le 1er juillet. Les quantités régionales moyennes de précipitations ont toutes été en dessous des valeurs normales (voire largement en dessous), ajoute l’IRM. Elles ont varié entre environ 20% de la normale en Lorraine belge et environ 70% de la normale au littoral et dans le Pays de Herve.
    L’ensoleillement a par contre été très proche de la moyenne avec 199 heures et 2 minutes d’insolation, la normale s’établissant à 200 heures et 42 minutes.
    Source La Meuse

  • Hamoir. Festival Sport Nature du 14 au 23 août

    L'office du tourisme est heureux de vous présenter son programme du festival sport nature adapté aux conditions COVID: pas de trail, de jogging, de raid mais d'autres activités plus familiales qui permettent de respecter les consignes COVID.
    Pour les amateurs d'e-bike, nous vous proposons de découvrir la région à travers des parcours de 30 à 50 km, avec du Ravel et de petites routes sympas.
    Autres manières de découvrir notre région: parcours d'énigmes ou parcours géocaching ou balade guidée.
    Source

    117304068_10223697655531840_1193321787097182104_o.jpg

  • Cherche infirmiers et infirmières désespérément

     

     Capture d’écran 2020-08-06 à 16.16.36.png
    Voir le reportage de RTC

    C'est une réalité depuis longtemps déjà mais plus encore aujourd'hui. On manque cruellement d'infirmiers. Entre le rallongement des études et la crise sanitaire, le secteur s'attend à devoir batailler pour trouver du personnel. Chaque année, la période estivale est signe de pénurie, elle est encore plus aigüe cet été. 

    Les derniers chiffres relatifs aux inscriptions et à la remise de diplômes au terme des études d'infirmières ne laissent planer aucun doute : la pénurie connaît au mieux un statu quo pour l'instant, au pire elle s'aggrave.

    La Fédération des étudiants francophones (FEF) note ainsi une diminution des inscriptions liée à la réforme du cursus, passé de trois à quatre ans en 2016 : "L'allongement des études en soins infirmiers a fait baisser les inscriptions de 10 %". La réforme imposait une année supplémentaire pour un salaire égal à la sortie.

    Selon l'Ares (Académie de recherche et d'enseignement supérieur), 2.757 inscriptions pour le bachelier en soins infirmiers ont été enregistrées pour l'année académique 2018-2019, contre 3.448 en 2015, soit 20 % en moins. Le nombre d'étudiants de première année est lui aussi en baisse (2.136 en 2019, contre 2.805 en 2015).

    Quant à la prochaine année académique, celle qui débutera en septembre, l'incertitude demeure. Les écoles notent pour l'instant au moins une baisse de 50% des inscriptions, rapporte l'Association belge des praticiens de l'art infirmier (ACN). "Il faudra attendre octobre pour avoir les chiffres exacts car il y a les secondes sessions et les inscriptions tardives", tempère Cécile Dury, directrice de la catégorie paramédicale de la Henallux (Haute Ecole de Namur-Liège-Luxembourg).

    Olivier Gendebien, le président de l'Association belge des praticiens de l'art infirmer (ACN) table sur environ 2.200 diplômés en Fédération Wallonie-Bruxelles, dont 800 se lanceront sur le marché de l'emploi. Un nombre "relativement correct" selon lui, mais toutefois insuffisant face aux besoins réels: "Il y a 5.000 postes d'infirmières et d'infirmiers à pourvoir en Belgique", indique-t-il.
    Source : Belga

  • Condroz. Les annonces paroissiales du 7 au 13 août 2020

    Actualité
    HORAIRE PROVISOIRE DES EUCHARISTIES DOMINICALES
    Les mesures sanitaires nous ont obligés à revoir l’horaire habituel des eucharisties dominicales. Depuis début juin, les grandes églises sont privilégiées pour respecter les règles de distanciation sociale. Provisoirement du moins, les eucharisties dominicales ne pourront plus être célébrées dans certains lieux (le presbytère d’Ouffet, les chapelles d’Ochain, de Pair et de Villers-aux-Tours, les églises de Bois, de Hody, de Ramelot, de Villers-le-Temple et de Warzée, la clinique de Fraiture).
    Sur Nandrin-Tinlot, la fréquentation habituelle des eucharisties de 10h30 nous a conduits à choisir la grande église de Nandrin pour permettre à tous ceux qui le souhaitent d’y participer (plutôt que de garder l’horaire habituel et prendre le risque de devoir éventuellement refuser du monde à l’entrée). Les eucharisties de semaine, elles, se dérouleront selon l’horaire habituel.

    Capture d’écran 2020-08-06 à 15.40.34.png

    Capture d’écran 2020-08-06 à 15.46.52.png

    536794986.13.jpgLes célébrations  du week-end
    Samedi 8 août
    18h00 Fraiture
    18h00 Vien
    Dimanche 9 août
    09h Ouffet
    10h30 Ocquier
    10h30 Nandrin

    Les brèves
    Funérailles
    Du 25/06 au 19/07 ont été célébrées les funérailles de Mr Daniel BOURDOUXHE, Mme Madeleine GILSOUL, Mr Guy BEUGNIER, Mme Françoise DESCHACHT et Mme Viviane BAY.


    Le port du masque est obligatoire
    dans les lieux de culte
    Depuis le samedi 11 juillet, le port du masque sera obligatoire dans les lieux de culte (...) Le port du masque sera aussi obligatoire dans les magasins, théâtres, salles de musique et de conférence, bibliothèques et musées. Le Comité de concertation a pris cette décision en présence du Groupe d’Experts en charge de la stratégie de déconfinement (GEES), a rapporté la Première Ministre Sophie Wilmès : « Les experts ont présenté un nouveau rapport recommandant le port obligatoire du masque. Ils s’alignent ainsi sur l’avis du Conseil supérieur de la Santé ». Le non-respect de cette obligation est passible de sanction pénale. (...) En plus du port du masque, le Gouvernement insiste auprès des citoyens pour l’application des autres règles de conduite. Il rappelle que le port du masque est une protection complémentaire. Le lavage, la désinfection des mains et le maintien d’une distance de sécurité de 1,5 m sont et restent des règles de base. Ces règles continuent pleinement à s’appliquer aux célébrations dans les églises. Le port obligatoire du masque y est désormais rajouté.
    Les évêques de Belgique (10 juillet 2020)
    Les intentions de messes dans l'unité pastorale du Condroz du du 7 au 13 août 2020 (voir ci-dessous)

    Lire la suite