Football. Fraiture Sport et Fabrice Pavone peuvent rêver de la P2 !

Capture d’écran 2020-08-15 à 14.05.48.pngFabrice Pavone et Fraiture n’ont pas eu une préparation optimale. - D.R.

« C’est aussi ce que je pense, même si Huy B et Wanze/Bas-Oha B auront leur mot à dire », commente le coach fraiturois Fabrice Pavone, dont plusieurs transferts ne sont pas passés inaperçus. Lionel Gendarme, Xavier Asselborn, Axel Frerot ou encore Anthony Chimento ont tous joué en nationale, voire été professionnels. Des renforts de choix pour une P3. « Nous sommes plus forts dans toutes les lignes et nous avons gardé nos pions essentiels, à l’instar d’un Vincent Dodeigne (NDLR : victime d’un grave accident en décembre) qui va recommencer à courir. On nous met dans les favoris, mais il faudra que la mayonnaise prenne. Malheureusement, il n’y a pas de tour final de prévu. »

« Au minimum jouer le Top 5 »
Arrivé en 2018 à Fraiture, Fabrice Pavone était parti sur un projet de trois ans… avec comme objectif une participation au tour final après de longues années à jouer le maintien. « La saison dernière, nous aurions déjà pu participer au tour final (NDLR : Fraiture était 7e à trois points du 5e lors de l’arrêt des championnats), d’autant que le calendrier nous était favorable. Cette saison, nous voulons au minimum jouer le top 5, nous avons l’équipe pour le top 3. Le titre ? Nous sommes trop loin pour en parler. »

Préparation perturbée
En effet, la préparation n’a pas été optimale pour l’entraîneur sérésien et ses troupes qui n’ont pas eu accès à leurs installations jusqu’à la semaine dernière. « Les camps scouts avaient la priorité sur notre terrain et nous ne pouvions pas venir afin de limiter le nombre de personnes. Nous nous sommes entraînés à Vierset, mais ce n’était pas du tout l’idéal. Par ailleurs, mes joueurs étaient assez loin physiquement. Mais notre dernier match, mardi contre Tilleur Saint-Nicolas, m’a rassuré.

Dernière saison ?
Le tacticien fraiturois met l’accent sur un facteur en particulier afin d’atteindre ses objectifs. « La mentalité sera importante, il faut qu’elle soit meilleure que ce que j’ai vu et ne pas baisser les bras. Je suis fatigué de la mentalité de certains, le foot provincial est devenu fatigant… Est-ce que ça pourrait être ma dernière saison ? Oui. En fait, je suis lié à notre président en or (Yves Laermans), qui, je pense, a envie de jouer le titre. S’il réfléchit à arrêter au terme de cette saison, je réfléchirai aussi… »


Maxime Hendrick La Meuse H-W

Écrire un commentaire

Optionnel