La Dérivation de la Meuse devient encore plus verte

Au total, 300 mètres de fascines sont installés.
Au total, 300 mètres de fascines sont installés.

Si vous passez près de la Dérivation, il se pourrait que vous notiez quelques changements ! En effet, depuis cette année 2020, 150 nouveaux mètres de fascines végétales ont été installées le long de la Dérivation de la Meuse. Le projet a débuté en 2017 par l’installation de 15 petits mètres. Aujourd’hui, le bébé a bien grandi puisque ce ne sont pas moins de 300 mètres de berges qui en sont équipés. Les fascines sont des cylindres en fibres naturelles de coco biodégradables, végétalisés par plusieurs espèces de plantes aquatiques. Elles sont contenues dans des structures métalliques fixées aux murs des berges.

En plus d’être agréables à l’œil, bien plus que les simples murs gris du fleuve… Celles-ci proposent de nombreuses vertus plutôt intéressantes pour leur environnement : « Elles permettent aux poissons de venir se reproduire dans les racines des plantes ainsi que d’y déposer leurs œufs en sécurité. La partie émergée des fascines offre, quant à elle, un point de relais à de nombreux insectes, batraciens et oiseaux. Par cette action, la qualité écologique de la Dérivation est augmentée. Cela permet également de sensibiliser la population au respect de l’environnement aquatique. Beaucoup ne le savent pas, mais il y a des poissons dans la Meuse, parfois longs de plus de deux mètres. Ils se trouvent dans le fond. Avec ces fascines, ils seront un peu plus visibles. Peut-être que les gens y réfléchiront à deux fois avant de jeter leur mégot de cigarette dans l’eau », explique Julien Gilles, chargé de mission pour la Maison wallonne de la Pêche.  La Meuse Liège

Écrire un commentaire

Optionnel