• Football P3A. Deux cas de Covid à Burdinne et Fraiture Sport, les deux prochains matchs remis !

    ö32432455.15.jpg

    On le sait, ce championnat s’annonce particulier en raison du virus qui continue de circuler aux quatre coins du Royaume. Malheureusement, deux de nos clubs régionaux ont été impactés à l’aube de leur premier match de championnat, à savoir Burdinne et Fraiture Sports.
    « Un de nos joueurs a été faire le test et a appris jeudi soir qu’il était positif. Comme le veulent les mesures mises en place, nous avons immédiatement averti le comité provincial et nos deux rencontres à venir ont été reportées. Nous allons tous nous faire tester ce week-end en espérant que tout le monde soit négatif. Mais qu’importe les résultats, nous sommes à l’arrêt pour deux semaines », témoigne Jean-Christophe Piccart, le T1 burdinnois.
    Même cas de figure à Fraiture Sports, où les pensionnaires de P3A ont vu un membre de l’équipe être contrôlé positif. Les deux prochains matches sont d’ores et déjà remis aussi. « Nous allons tous faire le test mais si lundi soir on apprend que nous sommes tous négatifs, je ne comprends pas pourquoi nous n’aurons pas le droit de jouer la semaine prochaine. La saison s’annonce difficile, cela va se produire beaucoup de fois », ponctue Fabrice Pavone, le coach de Fraiture.
    G.T La Meuse H-W

  • Tnlot. Stages d'automne et d'hiver 2020

    1030_stage_automne_2020_v3_pp.jpg

    Téléchargez ici le programme complet (12 pages)

     

    Quelques rappels complémentaires aux activités:

    2030_stage_automne_2020_v3_pp.jpg

    3030_stage_automne_2020_v3_pp.jpg

    5030_stage_automne_2020_v3_pp.jpg

     

  • Mesurer la qualité de l'air en temps réel dans votre commune

    Wallonair.be : nouvel outil pour s'informer sur la qualité de l'air

    Capture d’écran 2020-09-12 à 17.21.10.png

    https://www.wallonair.be/fr/

    Le nouveau site www.wallonair.be est désormais le site de référence pour s'informer de manière complète sur la qualité de l'air en Wallonie. Il diffuse en temps réel les données mesurées par une vingtaine de stations réparties sur l'ensemble du territoire régional et permet, le cas échéant, de lancer les alertes en cas de pics de pollution.

    Demeurant la principale menace environnementale pour la santé, la pollution atmosphérique cause chaque plus de 400 000 décès prématurés au sein l'Union européenne. En Belgique, le nombre de décès dus aux trois principaux polluants atmosphériques (particules fines, oxyde d'azote et ozone) est estimé à 11 000 par an.
    Dans ce contexte, le site wallonair.be met à la disposition des citoyens et des scientifiques un monitoring en continu et un système d'alerte efficace an cas de pics d'ozone ou de smog (particules fines).
    Au niveau politique, cet outil va permettre de vérifier l'efficacité des actions mises en oeuvre en vue de réduire la pollution atmosphérique (développement de solutions de mobilité alternative à la voiture, diminution des dépenses énergétiques dans les bâtiments privés et publics...).

    Indices en temps réel et prévisions

    Wallonair.be est le fruit de la collaboration entre l'Institut scientifique de Service public (ISSeP) et l'Agence wallonne de l'Air et du Climat (AWAC). Par le biais de cartes, il renseigne plusieurs paramètres :

    • les indices de la qualité de l'air en temps réel sur base de mesures prises en direct et d'autres paramètres ;
    • des prévisions jusqu'à 3 jours pour un polluant spécifique ou pour l'indice global de la qualité de l'air.

    Le site propose une version express pour visualiser l'état de la qualité de l'air de manière générale et une version complète qui détaille station par station les paramètres mesurés.
    À noter que le site mentionne également l'indice pollen (donnée fournie par le réseau AirAllergy de SCIENSANO.

    Comment les indices sont-ils mesurés ?

    Pour chaque polluant ou famille de polluants atmosphériques (particules fines, oxyde d'azote et ozone), il existe deux procédés de mesures :

    1. Le réseau en temps réel ou "réseau d'alerte"

    Le réseau des 24 stations réparties sur le territoire wallon mesure et diffuse en temps réel les données relatives à une dizaine de polluants : particules fines (PM10 et PM 2.5), oxydes d'azote (NO/NO2/NOx), ozone (O3), monoxyde de carbone (CO), dioxyde de soufre (SO2) et Black Carbon (ou carbone suie - BC).
    8 stations mesurent également 6 paramètres météo : direction du vent, vitesse du vent, t°, pluviométrie, humidité et pression).
    En 2021, 350 capteurs seront également installés dans l'ensemble de communes wallonnes; ce qui permettra d'obtenir des mesures encore plus fines.

    2. Les réseaux en différé

    Des échantillons sont prélevés sur le terrain puis analysés a posteriori en laboratoire.

    Comment être averti.e en cas d'alerte ?

    Il est possible de recevoir les alertes de pics de pollution par mail et/ou par SMS. Pour cela, il suffit de créer un compte dans l'espace personnel du site et de cocher les cases ad hoc. Source

    www.wallonair.be

    Capture d’écran 2020-09-12 à 17.18.52.png