Le parc éolien de Tinlot est presque terminé: il a mis 15 ans à se concrétiser !

Ça y est ! Les 5 éoliennes de Tinlot, situées de part et d’autre de la N63, seront bientôt prêtes et produiront l’équivalent de la consommation d’électricité de 11.500 familles. Un projet qui a mis 15 ans à se concrétiser.

Capture d’écran 2020-10-20 à 16.43.03.png

Source d’enthousiasme pour les uns, générateur de craintes pour les autres, c’est en tout cas un événement attendu qui se déroule en ce moment dans la commune de Tinlot. Le montage des 5 éoliennes situées de part et d’autre de la nationale 63 est sur le point de s’achever.
Cet important projet (4 millions d’euros par éolienne) est le résultat d’une étroite collaboration entre Engie et Luminus, les deux principaux producteurs d’électricité sur le marché belge, qui organisaient une visite du chantier ce lundi. « Dans la lutte contre le changement climatique, nous sommes tous des alliés », tenait d’ailleurs à souligner Christophe Heijmans, chef de projet Luminus. « Se mettre ensemble pour développer un projet, c’est une belle image des enjeux du changement climatique ».

Capture d’écran 2020-10-20 à 16.38.51.png
Les partenaires du projet, la Commune de Tinlot et la presse étaient invités
au montage de la seconde éolienne lundi matin

Le collège communal a fait le déplacement pour l’occasion. La bourgmestre Christine Guyot en a profité pour rappeler que cette production d’énergie verte s’inscrit dans le respect de la Convention des Maires, à laquelle Tinlot a adhéré sous le mandat précédent.

Un projet vieux de 15 ans
Initié il y a plus de 15 ans, ce parc éolien a pourtant peiné à voir le jour, faisant face à plusieurs recours administratifs des riverains. Cette contestation a légèrement freiné les ambitions initiales des deux maîtres d’ouvrage, qui rêvaient initialement d’un parc de 8 éoliennes, mais n’a pas envoyé le projet au tapis.
« On a finalement obtenu le permis en septembre 2018. Ensuite, il a fallu faire toutes les études pour préparer la construction du parc, comme les essais géotechniques et la préparation des cahiers des charges pour les différents sous-traitants », se remémore Loïc Biot, responsable du projet chez Engie.

Opérationnelles le 16 novembre
Le montage des 5 éoliennes sera terminé d’ici la fin de semaine. Elles devront ensuite subir une série de tests durant environ un mois, et seront opérationnelles vers le 16 novembre.
Ce parc éolien produira l’équivalent de la consommation de près de 11.500 familles – soit plus de dix fois la consommation des Tinlotois – et permettra d’éviter annuellement l’émission de CO2 équivalent aux émissions annuelles de 6.500 voitures diesel.

La construction de ces éoliennes s’accompagne également de mesures environnementales.
« On a recréé un endroit de quiétude, de nourrissage et de logis pour la faune sur 10 hectares », souligne Christophe Heijmans (Luminus).
Enfin, la commune de Tinlot a négocié une compensation financière avec Engie et Luminus sous la forme d’un Fonds Social Énergie. Elle pourra recevoir annuellement 17.000€ par pied éolien, indexé jusqu’à la fin du mécanisme des certificats verts, moment où elle recevra la somme fixée. L’argent permettra de financer des projets sociaux et/ou liés à l’énergie à Tinlot.
P.Tar.

 video.png
Voir la vidéo dans l'article de La Meuse en ligne


Des pales de 56 mètres de long
Les éoliennes du parc de Tinlot sont des Vestas V-112, un modèle à la pointe de la technologie moderne. Chaque éolienne a une puissance de 3,45 MW et produit 6650 MWh/an (2.300 familles), permettant d’éviter la production de 2660 tonnes de CO2, soit les émissions annuelles de 1330 voitures diesel. Elles mesurent 150 m (pales levées). La nacelle se situe à 94 m de haut et chaque pale mesure 56 m de long. La vitesse peut atteindre les 270 km/h en bout de pale. Il faut compter seulement 3 jours pour le montage du mât et des pales d’une éolienne.

Capture d’écran 2020-10-20 à 16.32.28.png

Même si les premières habitations sont relativement éloignées des mâts, des mécanismes ont été mis en place pour réduire les 2 impacts principaux des éoliennes : l’effet stroboscopique (ombrage provoqué par les pales) et le bruit. « On a installé des peignes anti-bruit sur le bout des pales qui imitent les ailes du hibou. En bout de pale, on est à du 270 km/h. Ça permet de casser les turbulences », détaille Loïc Biot (Engie). « Il y a eu des grosses évolutions technologiques dans ce sens sur les 15 dernières années. Au niveau de l’ombrage on a un système basé sur un capteur de luminosité qui va envoyer un signal les jours où il peut y avoir de l’ombre sur les fenêtres des maisons. Si on dépasse la limite légale, l’éolienne s’arrête automatiquement. On peut, en quelques clics, réadapter la manière dont exploite l’éolienne et réduire les nuisances ».

Reportage de P. Targnion dans la Meuse.

en fin de journée.png
Vue d'ensemble en fin de journée. Les 3 prochaines éoliennes seront terminées
dans quelques jours, en fonction de la météo

Commentaires

  • Le Collège se gargarise de l'aboutissement de ce projet après que moult recours aient échoué ! Belle pirouette politique.

  • "J'ai donné mon âme au diable" ..... pourrait résumer l'attitude du Conseil face aux éoliennes ;

    Des milliers de signatures ont été enregistrées en opposition aux différents projets éoliens qui se sont succédés sur plus de 10 ans ; les signataires demandaient principalement que les éoliennes ne soient pas dispersées dans nos paysages condrusiens mais bien localisées là où l'intérêt paysagé est moindre, le long des autoroutes par exemple ;

    Non ce n'est pas un changement de mentalité qui fait que les réactions d'opposants soient devenues rares mais une grande lassitude après tant d'années ; lassitude de voir que le politique n'écoute pas le citoyen quand il propose des alternatives

    Non, produire de l'électricité via éoliennes n'est pas neutre en CO2 et certainement pas bénéfique ; sur une durée de vie de 20 ans une éolienne n'a pas un bilan positif et au contraire il est estimé que CHAQUE KWH PRODUIT pendant les 20 années génère en moyenne 53 grammes de CO2 !

    Non, le parc éolien de Tinlot ne se limitera pas à 5 éoliennes ; demain, il s'étendra

    Non la présence des éoliennes n'est pas une démarche citoyenne, souvenons nous que Electrabel a bloqué un projet tinlotois très porteur de bio méthanisation, tout à fait citoyen lui, tout simplement en s'accordant l'usage exclusif de connexion à la cabine haute tension de Scry

    Et on pourrait continuer longuement .... mais ici je souhaite rappeler les actions et honorer tous les citoyens tinlotois, voisins et autres qui se sont battus, on dépensé du temps, de l'énergie et leurs propres deniers pour protéger nos paysage et qui pour finir n'ont pas été entendus comme il se doit par nos élus ;

    pour les curieux ou sceptiques visitez ce site :https://www.contrepoints.org/2014/02/16/156807-eoliennes-quel-est-leur-vrai-bilan-carbone

  • Comme D.Bertaux le soulignait dans son intervention du 21/10/2020, il n’y a eu aucun changement de mentalité mais de la lassitude et de la déception face à l’attitude des politiques.
    Pour rappel,un groupe d’ingénieurs, de techniciens, de médecins, d’informaticiens et d’autres ont mis en commun leurs compétences et passé des heures pour se faire une opinion objective sur la “problématique” des éoliennes . Ils n’étaient poussés ni par le phénomène”nimby, ni par l’appât de voix électorales, ni de perspectives financières. Seule l’idée d’être utile aux autres ,ce qu’on pourrait appeler “le bien commun”, les motivait .
    Les conclusions de ce travail avaient été soutenues par énormément de personnes et avaient finalement reçu l’écoute des élus. Une véritable dynamique de participation se mettait en place. Un exemple de démocratie au niveau local, où tout le monde est utile aux autres. C’était il y a quelque temps déjà....
    Depuis, que d’espoirs déçus! Que penser de la volte-face des élus? Serions-nous revenus au temps du despotisme”éclairé ”: faire le bien du peuple sans qu’il puisse participer? L’objectif est peut-être louable, mais la situation n’est plus celle du 18ème siècle. On dirait pourtant bien qu’il s’agit de cela puisque la participation des citoyens n’est appréciée que lorsqu’elle est requise comme par exemple: ” je garde ma commune propre, je ramasse des déchets, je participe”. Certes, ce projet mérite le respect et l’adhésion des Tinlotois comme le travail fourni par le groupe mérite le respect des élus. Je ne me permettrais pas de penser que c ‘est délibérément qu’ils ont méprisé les engagements précédents et consideré de façon désinvolte la demande de très nombreux Tinlotois .Non,je mettrais plutôt cela sur le compte de la mémoire courte (souhaitons que les citoyens, eux ne souffrent pas du même mal).
    Puissent les touristes arrivant à Tinlot être heureux d’être accueillis par la vue des éoliennes: mouvement, lumière et bruit, bref un spectacle total, digne de représenter l’art cinétique au 21ème siècle. A Liège, parc de la Boverie, le perpétuel mouvement de la tour de N.Schöffer a fait dresser les cheveux sur la tête de plus d’un riverain...
    Arlette Lafosse

Écrire un commentaire

Optionnel