Covid-19. Des mesures supplémentaires annoncées dans la Province de Liège

Vu les chiffres des contaminations et des hospitalisations encore plus inquiétants en Province de Liège que dans le reste du pays, la gouverneur faisant fonction, Catherine Delcourt, vient de prendre une série d’arrêtés complémentaires applicables dans toute la Province.

Capture d’écran 2020-10-24 à 18.57.06.png
Pas de marchés de Noël !

Voici le résumé des nouvelles mesures:

Ainsi, en matière d’événements, à partir de ce lundi 26 octobre et jusqu’au 19 novembre :

tous les événements organisés par les communes ou soumis à l’autorisation des autorités communales sont interdits

– les cérémonies des 11 et 15 novembre sont maintenues, mais limitées à 4 personnes ;

– les célébrations de fêtes religieuses et laïques sont interdites ;

– les marchés de Noël sont interdits jusqu’au 31 décembre 2020.

Cet arrêté reprend par ailleurs les dispositions déjà d’application relatives au travail du sexe et aux salons de prostitution, à la consommation d’alcool sur la voie publique et dans les espaces publics, et aux activités commerciales, ludiques ou caritatives en porte-à-porte.

Des mesures spécifiques en matière de commerce sont également prises du 26 octobre au 19 novembre :

– Le nombre de personnes qui peuvent faire leurs courses conjointement est limité à deux, indépendamment des moins de 12 ans ;
– les commerces alimentaires, les night shops, les salles de jeux, bureaux de paris, casinos ainsi que les magasins accolés à une station-service ne peuvent ouvrir au-delà de 20h ;
– la vente d’alcool est interdite dans les stations-services situées sur les autoroutes.

Et en matière de couvre-feu, son entrée en vigueur est effective toutes les nuits de 22 heures à six heures, à partir de ce samedi 24 octobre et jusqu’au 19 novembre.
Tous les déplacements non-essentiels sont interdits. Les déplacements considérés comme essentiels ainsi que ceux justifiés par un cas de force majeure (situations de violences conjugales ou intrafamiliales) sont permis.

Sudinfo

Écrire un commentaire

Optionnel