COVID-19 : Les mesures prises en Belgique ce vendredi 30 octobre

Capture d’écran 2020-10-30 à 20.17.26.png

Le gouvernement fédéral et les gouvernements des entités fédérées ont aujourd’hui décidé en Comité de concertation de procéder à un durcissement du confinement.

Vie sociale

  • Chaque membre d’une famille a le droit d’avoir un contact rapproché. Les familles ne peuvent inviter chez elles qu’un seul contact rapproché à la fois. On ne peut pas recevoir d’autres visiteurs chez soi. Une exception est accordée aux personnes qui vivent seules : à côté de leur contact rapproché, elles peuvent inviter une seule autre personne, mais pas en même temps.
  • Rencontre en extérieur : règle des quatre personnes, en respectant les distances de sécurité.
  • Funérailles avec maximum 15 personnes présentes, interdiction d’organiser un repas ou une réception après la cérémonie.
  • Les lieux de prière restent ouverts mais aucun service religieux. Rassemblements de maximum quatre personnes, moyennant port du masque et respect des distances.
  • Les frontières ne sont pas fermées conformément aux accords européens. Cependant, les voyages à l’étranger sont très fortement déconseillés.
  • Les mariages n’ont lieu qu’en présence des époux, des témoins et des officiers de l’état civil.

Vie économique

  • Le télétravail est obligatoire dans les domaines qui le permettent. Lorsque le télétravail est impossible, le port du masque et l’aération des locaux sont obligatoires. Les restaurants d’entreprises sont fermés.
  • Les centres de vacances et campings sont fermés dans leur intégralité à partir du mardi 3 novembre, le matin. Jusqu’à ce moment, les activités en intérieur et en groupe des centres de vacances sont suspendues. Les repas pourront être consommés dans les maisons de vacances, par famille.
  • Les hôtel et les B&B restent ouverts mais leurs restaurants sont fermés. Les repas peuvent être consommés dans la chambre.
  • Les magasins non essentiels ferment mais peuvent organiser des retraits et des livraisons à domicile de biens commandés à l’avance. Accès au magasin interdit lors du retrait des achats.
  • Pour assurer des règles de concurrence loyales, les supermarchés et les marchés (< 200 personnes) limitent leur offre aux produits disponibles dans les magasins essentiels.
  • Les garages et magasins de vélos n’assurent plus que les réparations.
  • Les professions non médicales (les coiffeurs, les maquilleurs, les centres de bien-être, de massage, les salons de beauté, etc.) ferment.  
  • Les entreprises et entreprises agricoles restent ouvertes, à condition qu’elles respectent les obligations en matière de télétravail, de port du masque et de distanciation sociale.
  • Les parcs animaliers ferment.

Écoles

  • Pour tous les niveaux d'enseignement, les cours seront suspendu le 12 et 13 novembre. Les cours reprendront le lundi 16 novembre.
  • Pour l'enseignement secondaire, les élèves des deuxième et troisième degrés suivront un enseignement en présentiel au maximum à 50 % jusqu'au 1er décembre. Avant le 1er décembre, nous évaluerons si un enseignement en présentiel à 100 % est à nouveau possible.
  • Pour l'enseignement supérieur, l'enseignement à distance sera dispensé
    • aux étudiants de première année : jusqu'au 1er décembre, date à laquelle ils pourront suivre à nouveau un enseignement en présentiel.
    • aux étudiants plus âgés, au moins jusqu'à la fin de l'année civile.
  • Les enseignants se réuniront en ligne ; la même règle s’applique aux journées pédagogiques.
  • Interdiction d’organiser des teambuildings physiques.

Dates de début et de fin

  • Les mesures entrent en vigueur sur tout le territoire à partir du lundi 2 novembre 2020..
  • Les mesures s’appliquent pendant une période d’un mois et demi, jusqu’au dimanche 13 décembre 2020 inclus. Pour les commerces non essentiels, le Comité de concertation procèdera à une évaluation le 1er décembre.

Source Centre de crise

Commerces : ce qui reste ouvert

> Des magasins d’alimentation, y compris les magasins de nuit
> Des magasins d’alimentation pour animaux
> Des pharmacies
> Des marchands de journaux
> Des stations-services et fournisseurs de carburants et combustibles
> Des magasins de télécommunications, à l’exclusion des magasins qui ne vendent que des accessoires, mais uniquement pour les urgences, en ne recevant qu’un seul client à la fois et ce, sur rendez-vous
> Des magasins de dispositifs médicaux, mais uniquement pour les urgences, en ne recevant qu’un seul client à la fois et ce, sur rendez-vous
> Des magasins d’assortiment général de bricolage qui vendent principalement des outils et/ou des matériaux de construction
> Des jardineries et pépinières qui vendent principalement des plantes et/ou des arbres
> Des magasins en gros destinés aux professionnels, mais uniquement au bénéfice de ces derniers
> Le service à emporter et à domicile reste toutefois possible

Source sudinfo

Des précisions suivront dans les jours qui suivent !

Écrire un commentaire

Optionnel