VTT Descente. Le Condrusien Martin Maes termine 2 fois 13e mondial !

Clap de fin sur la saison de Coupe du monde de VTT descente dimanche dernier, dans le parc régional de Loustal, au Portugal.
 
capture ecran 2016-10-07 à 12.23.01 - copie.jpgVoir les articles précédents sur ce blog. Tapez Martin Maes dans "Recherche" (colonne de droite)

Comme vendredi au même endroit, Martin Maes (Nandrin) a terminé 13e, concédant un peu plus de 4 secondes (3’54 contre 3’58) au Français Loïc Bruni. Une saison clairement bizarre, qui n’aura compté que 4 manches de Coupe du monde de descente, « ramassées » sur le mois d’octobre et ce dimanche. Deux à Mari
bor, deux à Loustal.
Bilan pour notre compatriote : 9e, 22e, 13e et 13e. Une suite de chiffres qu’il convient de commenter en précisant deux choses : – Martin Maes est un pur enduriste à la base.
Il aime la descente, une discipline sur laquelle il a clairement un gros potentiel (cf son titre de vice-champion du monde 2018).
– Le vélo qu’il utilise n’a plus connu d’évolution depuis maintenant près de trois ans. Le développement vient juste de
démarrer pour une « mise à jour » qui, dans ce domaine extrêmement pointu, peut se révéler aussi importante que pour le monde du rallye WRC ou de la Moto GP.
CONTRAT ADEPS RENOUVELÉ
De retour en Belgique cette semaine, Martin Maes pourra travailler dans sa nouvelle maison, mais aussi commencer à penser à ce que sera (pourrait être) sa saison 2021. Bonne nouvelle : pas de problème d’ordre "administra
tion/finances" : son contrat mi-temps Adeps a été renouvelé (officialisation début décembre par la Ministre des sports) et tous ses partenaires (GT, Red Bull et Garmin) ont signé une reconduction de contrat.
L’AMÉRIQUE LATINE EN MARS. Il y aura dès lors du travail physique au menu auprès du Tilffois Eric Houben, le préparateur qui s’occupe également du prometteur Esneutois Gilles Franck.
Puis
l’une ou l’autre course de préparation à l’étranger (genre Nouvelle-Zélande), avant la reprise du challenge d’enduro EWS (7 rendez- vous – coup d’envoi en mars en Amérique latine avec la Colombie, puis le Chili). Ainsi que l’une ou l’autre descente. Une routine installée depuis maintenant quelques années dans le calendrier du sportif professionnel qu’est Martin Maes... - EV
La Meuse H-W

Écrire un commentaire

Optionnel