• Tinlot. Accident route du Condroz entre Soheit-Tinlot et Nandrin

    DSC_3790.JPGCe mercredi en fin de matinée, un accident de la circulation provoque une importante file de véhicules sur la route du Condroz entre Soheit-Tinlot et Nandrin. Attention si vous empruntez la N63 en direction de Liège, la circulation est à l'arrêt.
    D'après plusieurs automobilistes, un tracteur et un véhicule, en tout cas, sont fortement endommagés.
    Des précisions suivront.

    Mise à jour 12h30:
    Attention: une déviation est mise en place

    Capture d’écran 2020-11-18 à 12.43.40.png
    Source Roseline Lecomte

    Un tracteur et sa remorque ont été percutés par l'arrière par une voiture. Le tracteur s'est écrasé dans le champ en contrebas, son conducteur est blessé.
    La circulation a été rétablie vers 15h30.

  • Profiter de la nature: quelques règles à respecter...

    En cette période particulière et avec la météo actuelle, vous êtes nombreux à profiter de nos forêts et autres zones naturelles 
    Toutefois, afin de profiter au maximum de notre belle nature, nous souhaitons vous rappeler ces quelques règles : En voiture 
    ✅ Ne vous stationnez pas devant les barrières d'accès.
    ✅ Stationnez-vous dans le respect du code de la route ET du code forestier. Stationnez-vous au niveau de l'accotement et non dans le bois.
    En balade
    ✅ Restez sur les routes, chemins et sentiers et ne circulez pas à travers bois.
    ✅ Tenez votre chien en laisse. En tant qu'animal domestique, il est perçu comme une menace par la faune sauvage. La forêt est avant tout l'habitat de cette faune sauvage et naturelle.
    ✅ La cueillette des champignons est réglementée selon le type de propriétaire (régional, communal, privé...). Renseignez-vous avant de partir.
    ✅ Respectez la quiétude des lieux.
    En VTT 
    ✅ N'empruntez que les voies autorisées (routes et chemins).
    ✅ Adaptez votre vitesse aux autres usagers.
    ✅ Soyez équipé d'un avertisseur pour vous signaler.
     
  • La grippe aviaire est en Belgique: voici ce qu’il faut savoir

    Contrôles, risques, symptômes, voici ce qu’il faut savoir si vous avez des volailles

    La grippe aviaire est en Belgique: contrôles, risques, symptômes, voici ce qu’il faut savoir si vous avez des volailles

    Les premiers cas de grippe aviaire ont été constatés sur trois oiseaux dans un centre de revalidation pour oiseaux sauvages à Ostende. L’Afsca avait lancé un avertissement en ce sens fin octobre.

    Depuis ce dimanche 15 novembre, outre les exploitations professionnelles, les détenteurs particuliers de volailles devront dès lors aussi confiner ou protéger leurs animaux, a décidé le ministre fédéral de l’Agriculture David Clarinval (MR)

    Les mesures s’imposent à tous les détenteurs de volailles et d’oiseaux en Belgique. Il s’agit des colombophiles mais aussi de toute personne qui élève des poulets ou des oiseaux d’ornement dans son jardin. Toutes les volailles sont concernées : faisans, canards, oies, poules… La seule exception concerne les autruches, précise l’AFSCA.

    Il leur est demandé de confiner ou protéger (avec un filet) leurs animaux. Cela vaut également pour les particuliers qui, par exemple, ont un poulailler. Cette mesure permet d’éviter les contacts avec les oiseaux sauvages, qui pourraient transmettre le virus. Il faut, si possible, mettre les abreuvoirs et les mangeoires à l’intérieur ou, si ce n’est pas possible, protéger le parcours extérieur avec un filet. (Sudinfo)

    Faut-il s’attendre à des contrôles ? Y a-t-il des risques pour l’humain ?
    Quels sont les symptômes chez les bêtes?
    Puis-je encore manger les œufs de mes poules?
    Découvrez ici toutes les réponses aux questions que vous vous posez.

  • Mariages et divorces, les statistiques dans notre arrondissement

    Plus de mariages à Huy-Waremme, contrairement à la moyenne belge (détail par commune)

    Capture d’écran 2020-11-17 à 11.29.06.png

    L’arrondissement de Huy-Waremme est visiblement un endroit où il fait bon s’aimer. Alors que la Belgique dans son ensemble enregistre une baisse des mariages de l’ordre de 1,75% entre 2018 et 2019, l’arrondissement de Huy-Waremme connaît une augmentation de 1%, avec 667 mariages célébrés en 2019, contre 661 en 2018. Et la différence se fait encore plus sentir en comparaison avec l’arrondissement voisin, Liège, qui comptabilise une baisse de 4% de ses mariages !
    Il faut dire que les temps changent et les habitudes matrimoniales également. Bourgmestre d’Anthisnes depuis 25 ans, Marc Tarabella (PS) a enfilé plus de 350 fois l’écharpe mayorale pour unir des couples «pour le meilleur et pour le pire» : « J’ai vu une évolution très nette. Les mariés aujourd’hui réfléchissent beaucoup. Les mariages à la vingtaine se font très rares. Les mariés ont de plus en plus souvent 40, 50 voire 60 ans. Mon dernier mariage unissait par exemple deux personnes de 70 ans et 67 ans ».
    Parallèlement à cette légère baisse nationale des mariages, la Belgique connaît une timide diminution des divorces (-3%). De son côté, Huy-Waremme enregistre une étonnante stagnation : 379 divorces en 2018, et le même nombre en 2019.

    Des disparités entre les communes
    Mais derrière ces moyennes se cachent en réalité de grandes disparités entre les communes. Ainsi, Huy a enregistré 67 mariages en 2019 pour 45 divorces, Waremme 51 mariages pour 37 divorces… Ouffet est l’unique entité où les divorces ont été plus nombreux que les mariages l’année dernière (6 séparations pour 5 nouvelles unions).

    La commune d’Oreye enregistre de son côté une surprenante augmentation des divorces de l’ordre de 175% (de 4 à 11). De quoi laisser perplexe le mayeur Jean-Marc Daerden (MR) : « Cela peut fort changer d’une année à l’autre. Il est difficile de trouver une explication ».

    Beaucoup de mariages reportés en 2020
    Si les tendances de 2018 et 2019 semblent assez similaires, les chiffres des mariages de l’année 2020 s’annoncent exceptionnellement bas. La raison : les nombreuses cérémonies annulées à cause de l’épidémie de coronavirus.
    « Des mariages ont été reportés deux ou trois fois ! Des gens ont cependant maintenu le mariage, notamment pour une date symbolique… mais ont reporté la fête », explique le bourgmestre d’Amay, Jean-Michel Javaux (Écolo), qui adore sceller les unions.
    « C’est une passion. Sur mes trois mandats, j’ai toujours tenu à conserver l’état civil. Le mariage est une étape de la vie, et toujours un moment particulier. J’espère que les cérémonies pourront bientôt reprendre», confie l’écologiste, qui s’apprête à passer de nombreux samedis de 2021 à la maison communale.

    Ro.Ma. La Meuse H-W

  • La traversée de Comblain-au-Pont fermée à la circulation du 23 au 27 novembre

    La nationale 654, qui traverse Comblain-au-Pont, va être complètement fermée à la circulation du 23 au 27 novembre. En cause, l’important chantier qui y a débuté en septembre.

    La traversée de Comblain-au-Pont fermée à la circulation une semaine

    Depuis début septembre, toute la traversée de Comblain-au-Pont est en chantier. Un, voire deux, feux lumineux y régulent la circulation, qui se fait en alternance sur une seule bande sur la nationale. L’AIDE pose tout d’abord un nouveau collecteur et effectuera ensuite le raccordement à l’égout, pour rejoindre à l’avenir la future station d’épuration. En même temps, la Cile va remplacer une ancienne conduite principale.

    Des travaux en sous-sol donc, mais qui seront complétés par d’autres, dont l’objectif sera d’améliorer le confort des Comblinois en surface également. La sécurité et la convivialité vont en effet être peaufinés sur l’ensemble de la traversée de Comblain-au-Pont avec, notamment, la mise en place de dévoiements destinés à réduire la vitesse des automobilistes.
    Or, ce chantier vient d’entrer dans une phase qui nécessite maintenant une interruption complète de la circulation. La RN654 sera donc fermée à hauteur de la rue de la Gendarmerie, du lundi 23 au vendredi 27 novembre

    Des déviations seront mises en place au pont de Chanxhe, au croisement de la RN633 et RN655 (au niveau du pont), au pont de Comblain-la-Tour et au carrefour de la RN654 et de la RN66 à Hamoir.
    L’accès à la rue de Moulin via le quai du Vignoble sera inaccessible. La pré-signalisation sera mise en place à partir de ce lundi 16 novembre. La rue de la Gendarmerie est quant à elle fermée du 16 novembre au 14 décembre.

    La Meuse H-W