La grippe aviaire est en Belgique: voici ce qu’il faut savoir

Contrôles, risques, symptômes, voici ce qu’il faut savoir si vous avez des volailles

La grippe aviaire est en Belgique: contrôles, risques, symptômes, voici ce qu’il faut savoir si vous avez des volailles

Les premiers cas de grippe aviaire ont été constatés sur trois oiseaux dans un centre de revalidation pour oiseaux sauvages à Ostende. L’Afsca avait lancé un avertissement en ce sens fin octobre.

Depuis ce dimanche 15 novembre, outre les exploitations professionnelles, les détenteurs particuliers de volailles devront dès lors aussi confiner ou protéger leurs animaux, a décidé le ministre fédéral de l’Agriculture David Clarinval (MR)

Les mesures s’imposent à tous les détenteurs de volailles et d’oiseaux en Belgique. Il s’agit des colombophiles mais aussi de toute personne qui élève des poulets ou des oiseaux d’ornement dans son jardin. Toutes les volailles sont concernées : faisans, canards, oies, poules… La seule exception concerne les autruches, précise l’AFSCA.

Il leur est demandé de confiner ou protéger (avec un filet) leurs animaux. Cela vaut également pour les particuliers qui, par exemple, ont un poulailler. Cette mesure permet d’éviter les contacts avec les oiseaux sauvages, qui pourraient transmettre le virus. Il faut, si possible, mettre les abreuvoirs et les mangeoires à l’intérieur ou, si ce n’est pas possible, protéger le parcours extérieur avec un filet. (Sudinfo)

Faut-il s’attendre à des contrôles ? Y a-t-il des risques pour l’humain ?
Quels sont les symptômes chez les bêtes?
Puis-je encore manger les œufs de mes poules?
Découvrez ici toutes les réponses aux questions que vous vous posez.

Écrire un commentaire

Optionnel