Belgique, mortalité en hausse de 15,5 % à cause de la grippe. 4.390 décès ... en 2015 !

Un lecteur du blog, m'a rappelé récemment un article publié en 2015 concernant la grippe! Une réalité toujours d'actualité avec en plus les problématiques liées à la vaccination.

Belgique, mortalité en hausse de 15,5 % à cause de la grippe!

3772193525.jpg

"358.800 Belges ont eu la grippe cet hiver, avec une proportion inquiétante chez les plus de 65 ans mais aussi une mortalité élevée, révèle la ministre de la Santé Maggie De Block sur base des statistiques officielles. La maladie a effectivement provoqué 4.390 décès supplémentaires par rapport à un hiver normal.

4175863694.jpgOn se doutait que la saison avait été un peu particulière, avec un nombre de malades en assez sensible hausse. Mais la ministre de la Santé, Maggie de Block (Open VLD), vient de le dévoiler au Parlement chiffres à l’appui : la grippe a frappé fort, cet hiver, dans notre pays.
Et elle a bel et bien causé davantage de décès que les années précédentes.

Les éléments dont elle dispose sont impressionnants. « L’Institut scientifique de santé publique estime que cet hiver, environ 690.000 personnes ont consulté leur médecin généraliste pour un syndrome grippal en Belgique », explique-telle.
« Dans le réseau de surveillance des médecins généralistes vigies, une grippe a été confirmée en laboratoire chez 52 % des personnes consultant leur médecin pour un syndrome grippal ».

En chiffres absolus, cela fait donc 358.800 personnes officiellement touchées par le virus chez nous cet hiver.
Pour 66 % de ces patients (236.808 personnes), la souche était le fameux virus H3N2. Nous allons y revenir.



PERSONNES ÂGÉES
Inquiétant : « Cet hiver, nous avons observé nettement plus de cas de grippe que les saisons précédentes chez des personnes âgées.

L’Institut estime à environ 40.000 personnes les 65 ans et plus qui auraient souffert d’une grippe », résume Maggie De Block
.
784301203.jpgUne « surmortalité » a également été constatée durant les trois premiers mois de l’année 2015. « Sur base des cinq années précédentes, un total de 28.240 décès était attendu pour cette période, soit 253 décès par 100.000 habitants », explique la ministre. Or, « en réalité, 32.631 décès ont été rapportés, soit une incidence de mortalité estimée à 293 décès par 100.000 habitants.
Ceci signifie une surmortalité moyenne de 4.390 décès, soit 39 par 100.000 habitants». En pourcentage, cela donne une hausse de la mortalité due à la grippe de 15,5% !
Comment l’expliquer ? D’abord par le fait que la souche Influenza A (H3N2) était prédominante, et qu’elle est souvent synonyme de décès supplémentaires, selon la ministre.
Autre raison : « Une effectivité plus faible du vaccin » contre la grippe que les années précédentes. Et pour cause : la souche A, la plus répandue, n’était pas incluse dans le vaccin. 
CHRISTIAN CARPENTIER (article complet dans la Meuse du 22 juillet 2015)

A lire aujourd'hui à ce sujet:

2020. Le vaccin antigrippe suspendu pour les 50 à 65 ans qui ne sont pas à risque

Les règles ont changé en matière de public prioritaire pour le vaccin contre la grippe saisonnière. C’est une mesure importante, prise pour pallier un souci : la demande de vaccins contre la grippe saisonnière excède l’offre. 

Et malgré l’annonce d’une deuxième livraison, il n’y en aura pas pour tout le monde.
D’après l’enquête menée auprès de toutes les pharmacies, il manquerait 91 416 vaccins. La Conférence interministérielle Santé publique a donc restreint les critères de définition des groupes cibles prioritaires pour ce vaccin.
Moins de 65 ans et pas "à risque" ? Passez votre tour

Moins de 50 ans et pas "à risque" ? Pas cette année

Lire l'article complet sur le site de la RTBF


Écrire un commentaire

Optionnel