• Liaison Tihange-Tinlot: le bourgmestre de Modave écrit au ministre Henry

    La commune de Modave est particulièrement concernée par le tronçon 3 de la liaison Tihange-Tinlot. Celui-ci doit relier les Gottes à Strée au carrefour Saint-Vitu, en passant à travers les campagnes qui bordent notamment les rues des Aubépines, Elmer et Bois Rosine.
    « Les parcelles des fermiers traversées par cette liaison sont véritablement coupées en deux, rappelle Eric Thomas dans le courrier qu’il vient d’adresser au Ministre Henry (Ecolo), en charge des travaux publics.
    Treize avis d’expropriation ont été envoyés et plusieurs réunions ont déjà été organisées entre l’Administration wallonne et les habitants et agriculteurs de Strée, un village qui sera particulièrement impacté « si rien ne change », affirme le bourgmestre de Modave.

    Elargir le pertuis pour le charroi agricole

    « De petite taille (3 mètres de haut sur 3 de large) le pertuis (tunnel) au ruisseau du Fond du Paradis prévoit uniquement le passage du ruisseau et de la petite faune, mais pas celui des véhicules agricoles actuels, ce qui les obligera à utiliser la voie latérale pour remonter jusqu’à la rue Elmer et traverser le cœur de Strée ».

    Pour le bourgmestre, cela va entraîner un trafic considérable, avec tous les risques et désagréments que cela comporte : « dangerosité pour les riverains, piétons et cyclistes nombreux, mais aussi des dégradations, et cela aux frais de la Commune de Modave ».
    Il rappelle aussi que le détour qui sera ainsi imposé est estimé à environ 15 minutes, « ce qui va engendrer un coût supplémentaire, ainsi qu’une surconsommation de carburant pour ce lourd charroi, et donc une diminution de la marge de ces agriculteurs, sans parler de la pollution, du bruit et des vibrations pour le voisinage.
    La Région a proposé une alternative, à savoir que la commune prenne en charge l’aménagement sur 710 mètres d’une section du chemin nº 5 qui permettrait de relier la RN 641. Coût estimé : 120.000 € . « Je ne peux accepter que nos habitants endossent le coût supplémentaire de cette solution qui fut d’ailleurs largement rejetée par nos agriculteurs, parce qu’elle ne réduisait pas les détours imposés aux charrois. », s’insurge Eric Thomas qui demande dès lors que la modification du pertuis soit réétudiée avant que la demande de permis pour la phase 3 soit réintroduite. Pour permettre le passage du charroi agricole, il devrait être élargi à 4 mètres de haut sur 4 de large.

    Bassin d’orage

    Le bourgmestre de Modave demande également à la Région de prévoir un bassin d’orage à hauteur de la rue Elmer, au-dessus du quartier d’Outrelouxhe. « Depuis 2012, date du premier permis, la situation s’est détériorée, et les nombreux orages subis depuis lors, ont montré toute l’importance de reconsidérer votre étude et de prévoir un bassin d’orage à cet endroit », insiste-t-il.
    Le précédent permis prévoyait un bassin d’orage à hauteur du ruisseau du Fond du Paradis.
    Enfin, le premier citoyen de Modave rappelle également au ministre Henry la promesse faite par son prédécesseur : à savoir de ne pas ouvrir la liaison à la fin de la phase 2 « qui engendrerait un trafic considérable dans la traversée de notre village de Strée, lequel comporte un magasin Proxi Delhaize, une école primaire et un club de football. ».

    La Meuse H-W

  • Condroz Covid-19. Evolution du virus dans chaque commune au 29 novembre

    Capture d’écran 2020-11-29 à 10.07.40.png

    A partir de la carte interactive par commune Sudpresse,
    voici un tableau des tests positifs
    dans les communes condrusiennes et vallée de la Meuse.
    Les communes sont classées par nombre d'habitants de Tinlot (2.778) à Huy (21.432)
    X= données non relevées
    Situation au 29 novembre.
    Dans la colonne de droite de ce blog, vous trouverez un relevé permanent de la situation à Tinlot,
    mis à jour en fonction de la disponibilité des données. 

  • Les centres d’examen fermés. Les permis provisoires seront prolongés

    B9713770993Z.1_20171110041440_000+GV9A4M1QM.1-0.jpg

    Les centres d’examen fermés au moins jusqu’au 14 décembre. Les permis provisoires seront prolongés.
    N’ayant pas la certitude qu’ils pourront ouvrir le 14 décembre, les centres d’examens ont annulé des rendez-vous fixés de longue date pour passer son théorique ou son pratique pendant les fêtes.« Pour ne pas créer de frustration au cas où nous ne pourrions pas rouvrir après le 13 décembre, nous avons préféré annuler tous les rendez-vous déjà pris pour passer le théorique ou le pratique au-delà de cette date. Pour l’instant, il n’est pas possible de procéder à une quelconque réservation », explique Virginia Li Puma, porte-parole d’AutoSécurité, l’un des deux réseaux de centres d’examens en Wallonie.
    « On ne sait pas »
    « À ce stade, nous ignorons toujours si nous pourrons reprendre d’un coup toutes nos activités ou si la reprise sera progressive », ajoute Damien Warier, directeur adjoint d’AIBV, l’autre réseau qui a, lui aussi, annulé les réservations après le 13 décembre. Pour rappel, les centres d’examens sont fermés depuis le 2 novembre, soit depuis le premier jour des vacances de Toussaint, une période très prisée des étudiants. Il va falloir les recaser ainsi que tous les candidats des semaines suivantes, alors que la période des fêtes de fin d’année est déjà très demandée en temps normal. Comme en mai dernier avec le premier déconfinement, on risque l’engorgement. À l’époque, le fédéral avait prolongé la validité des permis provisoires jusqu’au 31 décembre 2020…
    « Je vais prolonger la validité des permis provisoires au moins jusqu’au 30 septembre 2021 », indique le nouveau ministre de la Mobilité, Georges Gilkinet. « Un projet d’arrêté royal est actuellement soumis pour avis aux Régions. Ces démarches se font en effet en parfaite concertation avec mes collègues ministres de la Mobilité pour répondre ensemble à cette situation exceptionnelle. Je veillerai à la publication de cette décision dans le courant mois de décembre afin de ne laisser personne sur le bord de la route. Les apprenties et apprentis conducteurs peuvent déjà être rassurés ! ». AutoSécurité réfléchit à une solution pour les candidats annulés pendant le second confinement. L’idée est qu’ils ne soient pas noyés dans la masse lorsque les réservations reprendront.

    high_d-20201118-GJYXVP.jpg
    Compliqué... V.R.


    Plus facile pour le théorique
    « Pour ce qui est de l’examen théorique, nous allons proposer davantage de sessions. Certains centres ne les organisaient que quelques jours par semaine avant le Covid. Nous avions déjà utilisé cette méthode lors du déconfinement », précise Virginia Li Puma d’AutoSécurité.
    Du côté des auto-écoles, la situation est tendue.
    « Les gens se montrent agressifs lorsqu’on leur dit que nous ne pouvons pas fixer de nouvelles dates. Ce n’est vraiment pas facile de tout réorganiser. Il faudra probablement un mois et demi pour que tout rentre dans l’ordre », explique David Barattucci de la Fédération des auto-écoles agréées.
    Pour la fédération des auto-écoles, la solution serait de relancer une partie des activités sans attendre le 14 décembre, à savoir les cours théoriques du permis B, moyennant la distanciation sociale, et les cours moto. « Cela faciliterait la reprise par la suite », juge le représentant du secteur.
  • Tinlot. Le point sur les derniers travaux et divers aménagements

    Aménagement d'un espace vert devant la Maison Communale.
    Grâce à une petite subvention et la collaboration du service travaux et du service de l'urbanisme, un jardinet a pu être réalisé devant la maison communale.

    Capture d’écran 2020-11-28 à 15.48.16.png

    Les petits de l'école de Fraiture seront bien protégés avec ce nouveau préau. De plus, ils auront l'éclairage !
    Les travaux ont pu être réalisés avant les grands froids.
    En extension du bâtiment des maternelles, il permettra une nouvelle zone extérieure couverte avec plusieurs fonctions : pour les jours de pluie ou de forte chaleur et pour les évènements festifs de l’école (fête de l’école, marché de Noël, portes ouvertes…).
    .

    Capture d’écran 2020-11-28 à 14.20.25.png

    Tinlot aura enfin sa parcelle des étoiles fin de la semaine prochaine. Elle sera aménagée dans la cimetière de Scry.
    La commune répond ainsi à l'obligation de disposer d'une telle parcelle sur son territoire, pour y accueillir les fœtus.

    128002853_10220329464120199_2387056637074359844_o.jpg

    Les graffitis sur la cabine électrique de Fraiture ont été enlevés par ORES à la demande de la commune de Tinlot.
    La même demande a été adressée au SPW pour la cabine de Soheit-Tinlot.

    128173302_10220329429839342_2704936602151577262_o.jpg

    La Tinlotoise aura un local de rangement supplémentaire. Cette annexe, de 4m sur 4 environ et sur le côté gauche du bâtiment, est construite près de la petite porte d'accès à la salle.

    128251043_10220329397198526_1954991333047177823_o.jpg

     

    La Commune a marqué son accord à une proposition d'Ores pour le remplacement de 170 luminaires leds à Fraiture
    en remplacement des anciens éclairages pour un montant de 41.000€ en 2021.
    Voir l'article précédent: Tinlot, l'éclairage public passe progressivement au led!

    DSC_3773.JPG

     

    A signaler également le curage des fossés et des radiers par les ouvriers communaux dans tous les villages de l'entité.

  • L’enquête publique a débuté ce vendredi pour les cinq éoliennes à Clavier et Ouffet

    Les projets éoliens, on commence à bien les connaître du côté d’Ouffet et de Clavier.
    « Les premières éoliennes ont vu le jour à Modave et les suivantes viennent de sortir de terre à Tinlot. Ouffet et Clavier devraient suivre prochainement même si ce n’est plus la panacée », précise Jean-Marc Moes, fondateur du Collectif « Ouffet Hurlevent » et qui suit ces dossiers depuis déjà 12 ans.

    « C’est le quatrième projet éolien et le troisième sur ce site avec Electro Wind et déjà Elicio en 2014 pour six éoliennes. A l’époque, le projet avait été refusé par le fonctionnaire-délégué de la Région wallonne et par le Ministre qui avait refusé le recours d’Elicio. Il y avait eu, si je me souviens bien, 963 réclamations », poursuit Jean-Marc Moes.

    Le dernier projet de la société de production d’énergie Elicio (Nethys) prévoit un projet de cinq éoliennes (une à Clavier et quatre à Ouffet) d’une puissance totale de 10 à 17,5 Mw/an. Ces éoliennes de 150 m de haut (pales comprises) avec une puissance de deux à trois MW chacune seront érigées en ligne dans les champs entre les villages de Warzée, Pair et Ouffet. Une éolienne pourra être citoyenne.

    Une réunion d’information a eu lieu le 18 mars et a déjà suscité de nombreuses oppositions suite à l’impact paysager sur le Condroz et sur la valeur immobilière des habitations tout en remettant aussi en cause l’efficacité des éoliennes comme l’a fait l’émission « Investigations » diffusée le 18 novembre dernier sur la RTBF. On y apprend notamment qu’il faut de nombreux métaux rares pour construire les éoliennes et que les pales qui ne fonctionnent plus sont laissées au pied des éoliennes car elles ne sont pas recyclables !

    « La demande de permis et les documents ont été déposés le 26 octobre dernier à la commune. L’enquête publique débute ce vendredi 27 novembre jusqu’au 4 janvier 2021, sauf du 24 décembre au 1er janvier. La demande comporte 50 pages puis l’étude d’incidence comporte 400 pages et il y a encore 400 pages d’annexes. C’est vrai que l’on peut télécharger tout le dossier mais c’est une brique de 1000 pages qu’il faut examiner  ! », s’inquiète Jean-Marc Moes.

    « Une enquête publique ne devrait pas être lancée en pleine crise du coronavirus. C’est anti-démocratique car on ne sait se réunir en grand nombre pour discuter et échanger, on doit prendre rendez-vous à la commune dans des délais très courts. Bref, on ne peut pas jouer notre rôle de contre-poids », regrette Annie Luymoeyen, conseillère communale de Clavier et qui appartient au Collectif contre la multiplication des parcs éoliens. Une multiplication déjà dénoncée par les bourgmestres de Clavier et d’Ouffet, Philippe Dubois et Caroline Cassart.

    Pour ce projet de cinq éoliennes, le dossier peut-être consulté à la commune de Clavier chaque jour ouvrable pendant les heures de service du lundi au jeudi de 9h à midi et le vendredi de 15h à 18h.
    Il faut prendre rendez-vous au 086/34.94.32. Les habitants des communes d’Ouffet, d’Anthisnes, de Tinlot, de Hamoir et de Durbuy sont aussi invités à transmettre leurs remarques sur ce projet éolien.

    Marc Gérardy La Meuse H-W

  • Recherche caissiers(ères)-réassortisseurs dans une station-service familiale région de Huy

    Alerte JOB - Caissiers(ères)-réassortisseurs dans une station-service familiale dans la région de Huy - CDD puis CDI

    127909409_2849137298649032_8485491029875229535_n.jpg

    * Accueil des clients, gestion de la caisse et du réassort 
    * Préparation des sandwiches sur le temps de midi 
    * Vous cherchez un job sur la région de Huy ?
    * Vous disposez de votre propre véhicule ?
    * Temps plein (38h) et temps partiel (24h) 
    * Du lundi au vendredi 6h-14h ou 14h-22h ;
    * Les week-ends (un week-end travail le matin, un week-end l’après-midi, un week-end complet puis un week-end de congés)
     

    Votre candidature: david.dejeneffe@mirhw.be
  • Dernière minute. Précisions sur les distributions d'arbres dans les communes à Huy-Waremme

    Huy « Habituellement, on procède à la distribution des arbres en mettant en place en parallèle d’autres animations comme la bénédiction des animaux. C’est chouette, cela attire du monde… Cette année, vu les mesures sanitaires, ce n’était pas possible. Nous avons décidé de tout annuler. Nous mettrons peut-être sur pied une distribution lors de la journée du printemps, mais ce n’est pas encore certain » commente l’échevin hutois de l’environnement Adrien Housiaux. Un raisonnement identique a été suivi à Amay et Hamoir.

    À Marchin, la commune a décidé de maintenir la distribution de pommiers sauvages, prunelliers ou hêtres ce samedi 28 novembre de 9h30 à 14h au hall des Travaux, rue Grand-Marchin nº50. « Nous voulons encourager les plantations, la Wallonie en a besoin. Toutes les mesures sanitaires seront prises. Un seul représentant par ménage sera autorisé sur le site et un circuit mis en place pour que la distribution se déroule dans un temps minimum » commente la bourgmestre.

    À Clavier, distribution également ce samedi de 10 à 14 h au dépôt communal.

    À Faimes, elle se déroulera de 10 à 12h au hangar de voirie.

    À Oreye, la distribution aura lieu samedi de 9 à 11 h, mais en 4 endroits différents : à l’église d’Oreye, au pont d’Otrange, à la salle de Grandville et au pont de Bergilers.

    A Modave. Un système original de drive-in permettra aux Modaviens de venir retirer leurs plants en voiture samedi, entre 10 et 13 heures au hall des travaux rue des Aubépines.

    Tinlot a aussi opté pour un take-away à l’administration le dimanche de 9 h à midi

    A Waremme. Jusqu’à ce vendredi midi, les Waremmiens peuvent encore réserver leurs plants en appelant le 019/67.99.83. Un rendez-vous leur sera fixé pour le samedi matin afin qu’ils puissent venir chercher leur arbre via un système de drive-in mis en place au dépôt de voirie, rue Sous-le-Château.

    Hannut avait aussi décidé de procéder par réservation, mais affiche déjà complet.
    La Meuse H-W

    Quels arbres seront distribués ?
    A Tinlot, voici ce qui normalement sera à votre disposition : charmes, hêtres, noisetiers, pommiers et poiriers sauvages, prunelliers, cassis, framboisiers, pommiers basses-tiges...

  • Modave-élevage. De la sciure de bois à la place de la paille

    Capture d’écran 2020-11-24 à 12.01.38.png
    Maxime Albanese: "la sécheresse a eu un impact sur la récolte de paille"

    Maxime Albanese est un jeune agriculteur de Modave qui vient tout juste de finir ses études d’ingénieur agronome à Gembloux. Il travaille à la ferme de Romont, l’exploitation de son oncle Philippe Preud’Homme. Sur la page Facebook de la ferme, Maxime partage régulièrement des extraits de son quotidien d'éleveur. Il s’occupe d’environ 130 bêtes, du Blanc Bleu Belge.

    Ce mercredi, l’agriculteur a publié des photos des vaches à l’étable. Au lieu d’utiliser la traditionnelle paille pour former la litière de ses vaches, il s’est servi… de bois !
    La sécheresse a eu des conséquences sur la récolte de paille. Comme d’autres exploitations, la ferme de Romont a eu 30% de fourrage en moins que d’habitude. « Les prairies produisaient moins, donc on a entamé le stock pour l’hiver. Comment on va s’en sortir ? En rachetant du stock », explique Maxime Albanese.
    Afin d’économiser sa paille, le jeune agriculteur a mis en place un partenariat original avec l'Ébénisterie contemporaine de la Ravine, propriété de son beau-père Michel Vanhove. « Il avait de la sciure qu’il allait jeter donc je lui ai demandé pour la récupérer. C’est l’occasion de valoriser gratuitement un produit, en l’utilisant comme litière pour garder les animaux au sec ».
    L’utilisation de la sciure de bois permet à Maxime Albanese d’économiser la paille et d’éviter de devoir en racheter trop en hiver. Qui plus est, les vaches semblent ne pas faire la différence entre la paille et le bois déchiqueté. « Un kilo de sciure peut correspondre à deux kilos de paille car c’est un peu plus absorbant. À chaque kilo de sciure utilisé, j’économise un kilo de paille ». Même si cela est moins courant, les copeaux de bois peuvent aussi être mélangés aux déjections des vaches pour produire un fumier. Les écorces amènent une matière organique qui va être transformée en humus dans le sol. « C’est une pratique courante au Canada car ils ont énormément de bois ». Conclusion : si vous faites fabriquer vos meubles à l'Ébénisterie voisine de la ferme, vous permettrez au fermier d’économiser de la paille.
  • Pierric Optic, votre nouvel opticien à Scry

    Capture d’écran 2020-11-27 à 11.24.36.png

    Pierric Optic: votre nouvel opticien sur Tinlot & Nandrin 

     
    Je vous reçois , pour le soin de vos yeux , sur rendez-vous au 0470/62.43.13 
    LUNETTES - LENTILLES - PROTHÈSES OCULAIRES - JUMELLES - ACCESSOIRES

    * Sécurité pour tous (mesures COVID )
    * Je m’adapte à votre emploi du temps
    * Lunettes & verres de grande qualité
    * Suivi professionnel
    * Opticien diplômé installé à Liège depuis 9 ans
    * Grand choix de montures
    * Livraison gratuite et service à domicile

    Au plaisir de vous voir 
    Rue arbre de la liberté 5
    4557 Scry
     
  • Attention aux arnaques pendant le Black Friday !

    C’est un véritable déferlement de publicités dans nos boîtes électroniques pour le Black Friday qui se tient ce vendredi 27 novembre. Il ne faut pas prendre tous ces rabais promis pour argent comptant. « Nos services de l’Inspection économique ont reçu sept signalements concernant cette opération et des prix artificiellement augmentés durant les jours précédents l’annonce de diminution », explique Étienne Mignolet du SPF Économie.

    Capture d’écran 2020-11-27 à 11.08.29.png

    En 2019, 21 signalements avaient été envoyés aux mêmes services pour le Black Friday. Il était question de pratiques trompeuses relatives au prix. Son mode de calcul pouvait aussi poser question, tout comme l’existence d’un avantage spécifique. Des consommateurs lançaient aussi l’alerte quant à un stock insuffisant, les délais de livraison et même l’absence de livraison.

    Aux États-Unis, pays d’origine du Black Friday, les réductions peuvent atteindre jusqu’à 70 %. « Regardez les prix à l’avance », conseille Eva De Bleeker, la secrétaire d’État à la Protection des consommateurs. Elle n’est évidemment en rien opposée aux remises effectuées lors de ce coup d’envoi des achats de Noël, mais elle veut mettre en garde : « Il arrive que certains magasins augmentent d’abord fortement les prix puis les baissent artificiellement. C’est un truc de foire aussi vieux que le monde qui est explicitement interdit par la loi. Cela n’est pas seulement préjudiciable aux consommateurs, mais également aux commerçants honnêtes ».

    Un site sur deux pas en règle
    Lors du précédent Black Friday, la moitié des boutiques en lignes contrôlées ne respectaient pas les règles, soit seize sur les trente sites web inspectés. Les personnes s’estimant victimes d’une tromperie peuvent se signaler sur le site pointdecontact.belgique.be.

    Les falsifications de prix n’interviennent pas seulement lors du Black Friday. En 2019, l’Inspection économique avait reçu 58 signalements dans ce domaine, nettement moins qu’en 2016 (226) ou en 2017 (220). Pour les cinq dernières années, le nombre total de signalements s’élève à 758.

    Y.H. Sudinfo

    Et puis... n'oubliez pas d'acheter local !

  • Moncondroz.be. Ouverture le 1er déc. d'un marché de Noël virtuel, avec nos artisans locaux

    Cover Facebook - Teasing.jpg

    En soutien aux artisans, indépendants, restaurateurs et créateurs du territoire, les partenaires de MonCondroz.be se sont mobilisés pour mettre en place un marché de Noël virtuel dédié aux artisans, indépendants, créateurs et restaurateurs de notre belle région. Il sera ouvert du 1er décembre au 31 janvier.

    L’objectif est double :

    D’une part, mettre en avant le travail passionné et le savoir-faire de nos artisans, restaurateurs et indépendants. Une vitrine et une e-boutique proposeront de nombreux produits et créations uniques : artisanat d’art et décoration, bijoux et mode, épicerie, alimentation et plats à emporter
    D’autre part, offrir aux condrusiens la possibilité de déambuler, depuis leur ordinateur, dans les allées d’un marché de Noël, de découvrir le chalet de chaque artisan ou indépendant de notre région et soutenir l’économie locale en choisissant des cadeaux et des menus de fêtes made in Condroz.

    Flocons, guirlandes, cadeaux, gourmandises … L’ambiance de Noël est garantie.
    Nous serons ravis de vous en dire plus sur ce très beau projet de fin d’année, n’hésitez pas à nous contacter.
    Les partenaires de MonCondroz :

    Capture d’écran 2020-11-26 à 16.35.03.png

    infos et contact:
    Audrey Melotte
    Chargée Mission Economie
    audrey@condroz-famenne.be
    0486.52.74.55
    Kathleen Vanhandenhoven
    Chargée Mission Economie
    kathleen@galcondruses.be
    0477.79.50.04
    https://moncondroz.be/le-marche-de-noel-virtuel-du-condroz/
    https://www.facebook.com/MonCondrozBE

  • Coup d'oeil sur le dernier week-end du mois de novembre 2020

     
    A retenir ce week-end à Tinlot:
    Distribution d'arbres fruitiers

    2673825378.jpg

    Week-end en mode Covid.
    Les mesures actuelles sont d'application jusqu'au 13 décembre.


    Un nouveau comité de concertation fédéral pourrait annoncer
    l'évolution des mesures pour le mois de décembre

    Évolution du nombre de cas à Tinlot:
    Si l'évolution progresse moins vite,
    le nombre de cas reste très élevé chez nous, tout comme la moyenne belge

    Capture d’écran 2020-11-26 à 16.10.54.png
     
    Évitons au maximum les contacts,

    respectons les gestes barrière et toutes les consignes.
    Prenons soin de nous et des autres !
    Gardons le moral !

     

     La Météo  
      Attention aux gelées et au froid persistant
     à partir de dimanche ! 

    IMG_0089.PNG

     

     
     
     

    Capture d’écran 2020-11-26 à 16.53.44.png

    Deux Ours: Vinyles Jam en streaming
    ce vendredi 27 novembre dès 20h

    Vinyles Jam Streaming > Deux Ours
    (pour vos beaux yeux et vos belles oreilles)
    Vous faites quoi ce vendredi soir ? Ben rien avec ce scrogneugneu de couvre feu !
    Et si nos meilleurs passionnés de vinyles vous mettaient leurs plus belles plaques
    histoire de vous dérider un peu en direct live (son et images sur Facebook)
    ce vendredi de 20h a 1h00 du matin dans une ambiance oursienne mais chacun chez soi.
    - Henri Dossogne
    - Pierre Jadot
    - Alain Jost
    - So Jeff
    - Marc Duchêne
    et en guest
    - Édouard VD
    De la lounge, du blues, du rock, de la soul, de la new wave, des productions actuelles en vinyles,
    un bon gros son, de belles images et de la bonne humeur !!!!
     
    Mode d'emploi:
     
    Comment participer à la Vinyles Jam Deux Ours en streaming
    ce vendredi 27 novembre dès 20h ?
    C'est tout simple, préparez votre ordi, votre grand écran, votre sono,
    un petit apéro de derrière les fagots et rejoignez nous sur la page de Deux Ours !!!
    C'est gratuit!!!
    N. B. : cet événement est organisé sans public sur place, dans un lieu tenu secret,
    en respectant les règles sanitaires en cours
    et avec les autorisations provinciales et communales en vigueur !
     
     
     
  • Un Claviérois volait de l’argent aux personnes âgées: il vient d’être arrêté!

    Soulagement pour les personnes âgées habitant dans le Condroz ! Depuis le mois de juin, Corentin, originaire de Clavier, effectuait la tournée des maisons de personnes âgées à Tinlot, Ouffet, Clavier, Modave, Marchin… Son modus operandi était similaire à chaque fois : il soutirait de l’argent aux vieilles personnes en prétextant que son véhicule allait tomber en panne et qu’il était un jeune papa. Il réclamait entre 20 et 50 euros sur le seuil de la porte d’entrée.

    Né en 1994, le jeune homme a été arrêté ce mercredi et déféré devant la justice. À ce stade, on lui reproche une dizaine de faits. En situation précaire et sur le CPAS, Corentin fera l’objet d’une citation accélérée au parquet de Liège. Les derniers faits remontent au 10 novembre.

    Depuis plusieurs jours, la police du Condroz essayait de mettre la main dessus mais le jeune homme n’ayant pas de domicile, cela rendait la tâche plus compliquée. Il est déféré devant un juge d’instruction ce jeudi.

    la Meuse H-W

  • Condroz. Les annonces paroissiales du 28 novembre au 4 décembre

    Capture d’écran 2020-11-26 à 15.44.24.png

    Capture d’écran 2020-11-26 à 15.37.59.png Brèves spéciales du 28 novembre 2020.jpg

    Lire la suite

  • Commune de Tinlot. Avis à la population

    127118403_199080251683594_8719904703928066545_n.png

    Suite à un problème informatique, les services de l'administration ne sont pas en mesure de recevoir vos emails.
    Le problème sera normalement réglé ce vendredi, au cours de la journée.
    Néanmoins, vous pouvez nous joindre par téléphone au 085/830.911.
    Merci pour votre compréhension.
    Commune de Tinlot