• Dernière minute

    Capture d’écran 2020-02-01 à 20.23.09.png

    Source: La Meuse Huy-Waremme

     

    N'oubliez pas les bottes, ce dimanche à Seny
    La pluie était prévue mais elle sera finalement beaucoup moins importante que ce samedi, avec une amélioration l'après-midi.
    Rendez-vous donc entre 10h et 16h !

    Capture d’écran 2020-02-01 à 14.24.17.png

    Tout est prêt pour nous accueillir! Rendez-vous à tous les motivés!
    Un temps idéal pour la reprise des jeunes arbres! (Photo C.P.)

  • Goûter du Nouvel An du comité des aînés

    Capture d’écran 2020-01-31 à 11.51.51.png

     
    Le local intergénérationnel avait été aménagé comme à l'accoutumée ce samedi 25 janvier 2020.
    Pour cette occasion, il était prévu de présenter notre nouveau logo et quelques photos depuis la première réunion d'un futur Comité des Aînés à Tinlot jusqu'à nos jours. A cet effet une galerie de photos de nos anciennes réalisations avait été préparée pour être projetée par Philippe.
    Après les quelques mots de bienvenue de Marie-France à l'occasion des vœux de Nouvel An, le service aux tables s'était mis en place avec des gaufres et tartes maisons.
    Un grand coup de chapeau à nos bénévoles du Comité des Aînés de Tinlot et à leur savoir-faire quand on imagine le travail nécessaire à domicile, à plusieurs ou seul, pour arriver à un tel résultat et rassasier les vingt-cinq personnes présentes.
    Ensuite Myriam nous a présenté le nouveau logo, nous en a fait la genèse, car c'était un peu son bébé et elle a bien l'intention de continuer à le faire grandir.
    Avec le temps, nous avions pu élaborer une galerie de photos sous la forme d'un diaporama que Marie-France aidée de Myriam nous ont largement commenté.
    C'était aussi l'occasion de parler des futures organisations du comité. Suzanne, du Comité Culturel de Tinlot, nous avait fait part de l'exposition de sculptures en cours à La Boverie.
    Ce fut un sympathique échange entre deux comités de la même commune.

    Capture d’écran 2020-01-31 à 11.53.33.png

    En guise de conclusion, depuis 2015, le Comité des Aînés de Tinlot, malgré ses petits moyens, est parvenu à de belles réalisations en gardant à l'esprit que l'union fait la force!
    Un grand merci à nos fidèles participant(e)s, que ce soit à nos goûters ou autres réalisations, honneurs aux anciens, confiance aux jeunes.
    Pour le Comité des Aînés de Tinlot 
    Régis Hubin,  Secrétaire.
    Photos P. VG.
  • Ferrières. Le Collège Saint-Roch a 200 ans en 2020. "Porte ouverte" le merc. 12 février, de 14 à 19h.

    Une vue magnifique sur la forêt.
    Une vue magnifique sur la forêt. - Ro.Ma.

    Alors un collège de 200 ans ? « C’est exceptionnel », confie le directeur. Une école plus vieille que la Belgique, ce n’est évidemment pas fréquent. Des générations d’élèves ont fréquenté les murs centenaires de Saint-Roch. Et chaque année, les nouvelles têtes sont au rendez-vous. Toutefois, la direction essaie de ne pas dépasser les 800 élèves. « On a le souci de l’excellence. Mais on n’est pas élitiste », affirme le directeur de l’école.
    Un peu d’histoire
    Le site de l’école (appelé « Bernardfagne ») est occupé depuis des siècles. Un monastère a été construit au Moyen Âge et le lieu a connu diverses occupations avec la Révolution française et les bouleversements historiques des siècles passés. En 1820, il y a maintenant 200 ans, est ouvert le « petit séminaire », avec l’option « grec et latin ». À l’ouverture, il y avait une trentaine d’élèves, que des garçons. Il faudra attendre 1985 pour voir les premières filles dans l’établissement…

    L’intérieur de l’établissement.
    L’intérieur de l’établissement. - Ro.Ma.

    L’école est placée sous le patronage de « Saint Roch de Montpellier ». Un saint très populaire au Moyen Âge, mais dont l’existence est controversée...
    Et petit à petit, l’école a grandi pour devenir l’établissement prospère d’aujourd’hui... Lire la suite
    ...L’espace devant le collège sera aménagé prochainement pour mieux accueillir les transports en commun. Un projet de piscine est également en cours, en collaboration avec les communes et les écoles de la région.
    L’école organise une porte ouverte le mercredi 12 février, de 14 à 19h. L’occasion de découvrir ce bâtiment plein d’histoire et d’écouter les témoignages des élèves.
    La Meuse H-W

  • Fraiture. Départ en classes de neige pour 48 élèves de l'école communale

    IMG-6756.jpg

    Ce vendredi soir, dès 22h30, les élèves de 5e et 6e année avaient rendez-vous devant l'école communale. Avec 6 adultes, enseignants et accompagnateurs, ce sont 48 élèves ravis qui embarquaient dans le car direction Leysin, en Suisse.

    Les parents, les frères et soeurs, les familles... ils étaient tous là, très nombreux !

    Adieux sur le trottoir, chargement des valises ...  tout s'est passé dans la bonne humeur et nos petits voyageurs ont pris le départ dans les temps.

    Impressionnant quand même le nombre de valises que l'on peut ranger soigneusement dans la soute !

    Dès ce samedi matin, un premier message parvenait aux parents : "Tout baigne. On vient d'arriver. Nous prenons possession des lieux. On va chercher notre matériel de ski. Dîner à 11h30".

    Cet après midi, un peu plus de précisions : "Soleil. Hôtel super. Nourriture impeccable. Buffet chaud, buffet froid et buffet de desserts. Pas mal !".

    Tout le monde est ainsi informé et rassuré.

    Nous souhaitons à cette joyeuse bande de passer un excellent séjour jusqu'au retour prévu le samedi 8 février.
    Photos SL

    Capture d’écran 2020-02-01 à 16.58.16.png

  • Nous sommes à la Chandeleur...

    Capture d’écran 2013-02-01 à 12.18.52.jpeg

    Le jour des crêpes
    Aujourd’hui, on connaît surtout la Chandeleur en tant que jour des crêpes. On raconte que c’est ce même pape Gélase Ier qui faisait distribuer des crêpes aux pèlerins qui arrivaient à Rome. On dit aussi que les crêpes, par leur forme ronde et dorée, rappellent le disque solaire, évoquant le retour du printemps après l’hiver sombre et froid.
    Dicton populaire et chanson populaire: "La veille de la Chandeleur, l'hiver prend fin ou prend vigueur".
    Tradition
    Il existe encore de nos jours toute une symbolique liée à la confection des crêpes. On fait ainsi parfois sauter les crêpes de la main droite en tenant une pièce d'or, (par exemple un Louis d’or) ou à défaut une monnaie, et ce dans la main gauche afin de connaître la prospérité pendant toute l’année, il s'agit de faire en sorte que la crêpe atterrisse correctement dans la poêle.

    Capture d’écran 2013-02-01 à 12.42.28.jpegOn dit aussi que la première crêpe confectionnée doit être gardée dans une armoire et qu’ainsi les prochaines récoltes seront abondantes. Il est parfois précisé qu'il s'agit du sommet d'une armoire et que la crêpe est alors réputée ne pas moisir et éloigner la misère et le dénuement. À l'occasion de la Chandeleur, toutes les bougies de la maison devraient être allumées. La tradition demande aussi de ne ranger la crèche de Noël qu'à partir de la Chandeleur, qui constitue la dernière fête du cycle de Noël.

    Origine de la fête

    175px-Bear_Alaska_(2).jpgLongtemps en Europe, l’ours fut l’objet d’un culte qui s’étendit de l’Antiquité jusqu’au cœur du Moyen Âge. Les peuples germains, scandinaves, et dans une moindre mesure celtes, célébraient la sortie d’hibernation de l’ours vers la fin du mois de janvier ou le tout début du mois de février. Mais la date faisant l’objet des plus importantes célébrations était le 24 janvier dans la majeure partie de l’Europe. Il s’agissait du moment où l’ours sortait de sa tanière pour voir si le temps était clément. Cette fête était caractérisée par des déguisements ou travestissements en ours, et des simulacres de viols ou d’enlèvements de jeunes filles.
    L’Église catholique chercha pendant longtemps à éradiquer ce culte païen. Pour ce faire, elle institua la Fête de la Présentation de Jésus au Temple qui est célébrée le 2 février et qui correspond à la Fête de la Purification de la Vierge Marie. Cependant, les célébrations de l’ours et du retour de la lumière continuaient lors de feux de joie et autres processions de flambeaux. Le pape Gélase Ier institua donc au Ve siècle la fête des chandelles.


    220px-DogGroundHog-small.jpgDu XIIe au XVIIIe siècle, la chandeleur fut appelée « chandelours » dans de nombreuses régions françaises où le souvenir du culte de l'ours était encore très présent. (Source Wikipédia)

    Aux Etats-Unis et au Canada...
    La célébration de la Chandeleur a été remplacée par le jour de la marmotte !!!

    Quoi qu'il en soit, bonne Chandeleur à chacun et bon appétit !

  • Coup d'oeil sur le week-end 1er et 2 février 2020

     

     La météo  

     Un premier week-end de février pluvieux mais très doux (12°)   

    Capture d’écran 2020-01-30 à 19.34.46.png

    3.000 arbres à planter à Seny ce dimanche.
    Rejoignez-nous de 10h à 16h

    route de Terwagne!

    Voir tous les articles à ce sujet

     

    Site Seny.PNG

    LUM_ForestDay_Landscape_FR_SansLogo.png

     Tournée minérale 2020 
     Passez le mois de février sans alcool, seul ou en équipe ! 

    Capture d’écran 2020-01-19 à 11.37.07.png

    L'Atelier(s). Scène ouverte, vendredi 31 janvier

    99382c5a-49d6-4610-81ad-6e0f443e9cff.jpg 

    Recensement des oiseaux les 1 & 2 février

    Capture d’écran 2020-01-19 à 11.14.14.png

    32432455.17-2.jpg

    100856584.png

    Capture d’écran 2020-01-30 à 19.27.54.png

    Capture d’écran 2020-01-30 à 19.27.34.png

    Communes voisines

    Capture d’écran 2020-01-30 à 18.45.37.png

    Agenda SIVH

  • Les maisons de repos de Huy-Waremme, dont la Seniorie à Tinlot, mieux subsidiées.

    Capture d’écran 2020-01-24 à 15.09.09.png

    Les maisons de repos de Huy-Waremme mieux subsidiées
    Face au vieillissement de la population, les maisons de repos connaissent de profondes mutations et ont parfois des besoins de plus en plus spécifiques en matière de soins. La semaine dernière, la ministre wallonne de la Santé, Christie Morreale, a posé un acte fort pour un meilleur encadrement de nos aînés : en Wallonie, 2.266 « lits de maisons de repos » (lits MR) vont être convertis en « lits de maisons de repos et de soins » (lits MRS).
    Le budget 2020 prévoit 22 millions d’euros pour cette mesure. Concrètement, cela signifie que les maisons de repos vont recevoir plus de moyens. La prise en charge des résidents, notamment les moins valides, sera donc améliorée car il y aura plus d’encadrement.
    13 établissements à Huy-Waremme
    L’arrondissement Huy-Waremme va bien profiter de cette mesure. Selon nos informations, treize établissements de notre arrondissement sont concernés par cette mesure.
    Voici le nombre de lits de maisons de repos (MR) qui seront transformés en lits de maisons de repos et de soins (MRS) :
    Les Heures Paisibles (Waremme) :8
    Résidence Loriers (Hannut) :9
    Résidence Saint-Joseph (Lincent) :6
    Résidence Les Avelines (Wanze) :3
    Résidence Notre-Dame (Huy) :25
    Home Saint-Joseph (Huy) :5
    Château d'Ochain (Clavier) :17
    Les Floricots (Huy) :30
    Seniorerie des Ardennes (Ferrieres) :6
    Séniorie de Tinlot (Tinlot) :25
    Séniorie du Val (Wanze) :30
    Séniorie de Nandrin (Nandrin) :10
    Maison Dieu - Le Marronnier (Wanze) :25

    Article complet à lire dans La Meuse H-W

  • Nous gaspillons beaucoup trop de pain: les boulangeries jettent 7% de leur production chaque semaine!

    Nous gaspillons beaucoup trop de pain: les boulangeries jettent 7% de leur production chaque semaine!

    L’appli anti-gaspi Too Good To Go vient de mener une enquête inédite auprès de 300 boulangeries dans toute la Belgique. Et les résultats sont pour le moins renversants.
    En moyenne, en Belgique, les boulangeries perdent près de 7 % de leur production hebdomadaire qui est ainsi écartée de la vente ou jetée. Pour certains commerces, cela peut même grimper jusqu’à la moitié de leur production.
    Pourtant, pour la quasi-totalité des boulangers interrogés, le gaspillage est considéré comme un mal à combattre. Un mal économique principalement.
    Mais le hic, c’est qu’évaluer quelle sera la demande du jour est l’un des facteurs les plus difficiles à déterminer en boulangerie. Les boulangers doivent donc s’appuyer sur leur expérience et leurs observations. Pas vraiment de la science exacte. Bien gérer la demande est devenu un exercice difficile, d’autant que les clients sont aussi de plus en plus exigeants et s’attendent à trouver des comptoirs bien garnis, même en fin de journée. 62 % des boulangers interrogés répondent que la pression des consommateurs les oblige à produire plus.

    Quand il n’y en a plus, il n’y en a plus !
    D’autres ont cependant choisi la voie de la sagesse et pris le parti pris de ne pas surproduire. Comme Sébastien Rochez de la boulangerie Les tanneurs à Bruxelles : « Notre production pour le magasin est planifiée en fonction des jours et aucun réassort n’est prévu. Quand tout est parti, il est trop tard. Les clients ont l’habitude et le conçoivent très bien. Cela nous permet de réduire le gaspillage en quasi-totalité. »
    À la maison, le pain est l’un des aliments le plus gaspillé. En Flandre, une étude de Vlaamse overheid montre que le pain et les pâtisseries représentent 23 % du contenu de nos déchets ménagers. Il est pourtant très simple de réduire cette part. En enroulant par exemple un linge autour du pain, et en le plaçant dans un endroit ni trop chaud, ni trop froid (entre 14 et 18º), et plutôt sec. Et si votre pain est déjà rassi : passez-le sous un filet d’eau avant de le faire sécher dans un four à 70º.
    La Meuse

  • Emploi. Recherchons un comptable pour un contrat à temps partiel 3/5 dans la région d'Engis

    Capture d’écran 2020-01-30 à 21.03.56.png

    Nous recherchons un comptable pour un contrat à temps partiel 3/5 dans la région d'Engis.
    Merci de partager.

    Membre du groupe Jacquet Metal Service, Stappert est spécialiste du négoce d’aciers inoxydables, plus particulièrement de produits longs. Fort de nos 14 implantations en Europe, notre clientèle se compose essentiellement d’utilisateurs d’aciers inoxydables, d’industriels et de négociants.
    Afin de renforcer notre équipe comptable, nous recherchons un(e) COMPTABLE pour rejoindre notre équipe d’Engis.
    Source. Alexandre Ferreira Marum linkedin

  • Seny. Des précisions sur le reboisement de cette forêt. Les inscriptions en ligne sont clôturées (3/4)

    Depuis hier après-midi les inscriptions en ligne sont clôturées pour dimanche après-midi !
    Afin de permettre la meilleure organisation possible, le nombre de participants a été limité à 400 personnes.
    Vous êtes cependant toujours les bienvenus si vous souhaitez encourager les planteurs et vous informer sur ce projet !
    (Voir les autres articles sur ce blog)

    site reboisement Seny.jpeg
    Le site à reboiser ce dimanche à Seny (de 10h à 16h)

    Pierre Hermans (Sylva Nova SPRL), est le représentant du propriétaire et, surtout, expert forestier responsable de la gestion et de la certification de cette forêt.
    Il apporte quelques  réponses aux légitimes questions posées par des citoyens de Tinlot, à la commune et sur ce blog :

    • Les arbres seront plantés dans une propriété privée et non sur un terrain communal, mais dans le contexte actuel de réchauffement climatique et de perte d’habitats susceptibles d’abriter la faune locale et de préserver la biodiversité, toute action de reboisement, quelle que soit sa localisation, est effectuée au bénéfice de l’ensemble de la collectivité, qui profite, directement ou indirectement, d’un air purifié, de la conservation des sols, de la présence d’une faune plus nombreuse, de la jouissance d’un paysage préservé… ces avantages ne disparaissent pas aux frontières de la forêt, en fonction d’un titre juridique de propriété.

    • La plantation de ce dimanche intervient en effet après l’exploitation des frênes qui étaient présents dans cette forêt ; cette exploitation ne correspond cependant pas à une volonté du propriétaire, et n’a pas été planifiée en vertu d’un vil calcul financier, mais fait suite à une attaque foudroyante de chalarose, qui a décimé la grande majorité du peuplement. L’opération de ce dimanche ne doit donc en aucun cas être considérée comme une opération de reboisement après marchandisation des bois, mais comme une opération de restauration du site après catastrophe sanitaire.

    • Les bois qui ont été exploités, bien malgré nous, je le rappelle, dans cette forêt ont été valorisés par les filières bois de différents pays, dont la Belgique. Il est exact que certaines grumes ont été exportées vers l’Asie, mais nous n’avons malheureusement, à notre niveau, aucun moyen de lutter contre la globalisation de l’économie et la Chine est aujourd’hui le seul marché existant pour ces qualités particulières de bois dégradés par la chalarose.

    • La forêt en question est une des très rares forêts wallonnes certifiée FSC, le label le plus exigeant en matière de gestion durable ; suite à la crise sanitaire que nous avons subie, un audit de FSC International a été organisé dans ce bois par un inspecteur allemand indépendant, afin de contrôler les dérogations au plan de gestion que nous avions dû demander. A la suite de cet audit, réalisé en septembre 2019, FSC nous a confirmé sa confiance, en validant notre programme de restauration et en maintenant la labellisation.
      NDLR: Le Forest Stewardship Council (FSC, Conseil de Soutien de la Forêt) est un label environnemental, dont le but est d'assurer que la production de bois ou d'un produit à base de bois respecte les procédures garantissant la gestion durable des forêts.

    • Même si ce bois est privé, il n’est pas strictement clôturé et une certaine tolérance est de mise concernant le passage des promeneurs paisibles ; je déplore l’expérience de votre concitoyen, mais je suis certain que ce n’est pas dans une forêts gérée par Sylva Nova qu’il a pu être victime d’un comportement agressif de la part d’un garde.

    • Enfin, je précise que l’organisation d’une telle opération constitue pour nous un énorme investissement en temps et une grande dépense d’énergie, et que nous le faisons précisément par souci d’ouverture, par volonté de faire connaitre notre métier et de conscientiser le grand public aux enjeux de notre temps. Il serait infiniment plus simple, et même moins coûteux pour nous, de continuer à travailler en vase clos et à faire planter ces arbres par des professionnels.

    Pierre Hermans sera disponible ce dimanche pour répondre à toute autre demande d’information concernant la gestion de cette forêt.

    Capture d’écran 2020-01-29 à 19.21.18.png

    Sylva Nova contribue à l’identification et à la mise en place de chaines d’approvisionnement durables respectueuses des standards internationaux de lutte contre l’exploitation illégale de bois (EUTR / dispositifs VPA et FLEGT/ FSC® / PEFC…).
    Sylva Nova s’adresse tant au secteur privé qu’au secteur public:

    • Propriétaires forestiers privés et institutionnels
    • Organisations gouvernementales et non gouvernementales (ONG)
    • Instances internationales
    • Entreprises de l’industrie du bois (TPE à multinationales)
    • Associations professionnelles et groupes de réflexion
    • Organismes de certification

    En savoir plus sur Sylva Nova  SPRL
    http://www.sylvanova.eu/

  • Belle soirée de spectacle des élèves de l'école communale

    Capture d’écran 2020-01-25 à 18.06.08.png

    Ce vendredi, la salle du D'zy a fait le plein, deux fois d'affilée. C'était le jour du spectacle des élèves de l'école communale. Le spectacle était divisé en deux parties selon l'âge des enfants, pour permettre à un maximum de parents et de familles d'y assister. Après l'entracte, les parents des plus grands ont donc envahi la salle à leur tour. Plus de 300 personnes chaque fois !

    Capture d’écran 2020-01-25 à 17.53.12.png

    Capture d’écran 2020-01-25 à 18.13.30.png

    De la classe d'accueil à la 2ème primaire, les enfants étaient ravis et fiers d'être sur scène pour effectuer les danses ou pour prendre la parole, devant leurs parents, sous l'oeil bienveillant de leur "Madame".
    Les décors du thème des saisons ont été réalisés en classe. Il faut souligner le travail conséquent que tout cela nécessite, pour le plus grand bonheur de tous.

    Capture d’écran 2020-01-25 à 18.15.26.png

    La directrice, Madame Geneviève Filée, a tenu à remercier tous les acteurs de cette soirée : les élèves et leurs institutrices d'abord, mais aussi les nombreux parents qui ont donné un coup de main avant, pendant et après le spectacle que ce soit aux costumes, aux entrées, au bar, à la sono et même au rangement. C'est toute cette dynamique qui contribue au succès d'une telle organisation.

    Capture d’écran 2020-01-25 à 18.17.49.png

    Capture d’écran 2020-01-27 à 16.15.15.pngUne personne a été ovationnée et très longuement applaudie, c'est Madame Isabelle qui avait, ce soir là, organisé le tout dernier spectacle de sa carrière. Madame Isabelle Filée prend en effet sa pension cette année.
    Qu'elle soit ici remerciée pour l'investissement, l'engagement et la tendresse qu'elle a su prodiguer aux élèves de maternelle depuis si longtemps. Nous lui souhaitons de profiter  pleinement de cette retraite bien méritée !

    Capture d’écran 2020-01-25 à 18.18.39.png

    Prochaine activité : le départ ce we des élèves de 5 et 6 pour les classes de neige à Leysin !

    Photos M. dB et C.L

  • Condroz. Les annonces paroissiales du 1er au 7 février 2020

    Une application pour déposer son obole dans le panier à l’église

    Capture d’écran 2020-01-29 à 20.48.51.png

    Le système existe en France depuis 2016 et pourrait bientôt arriver en Belgique
    Grâce à un panier en osier connecté ou une application mobile, il sera bientôt possible de payer sans contact dans les églises. Le système existe en France depuis 2018 et a été adopté par 6.725 églises. Une petite révolution qui permet de faire face à la baisse du nombre de dons en espèces lors de la quête.

    En France, des milliers d’églises ont déjà sauté le pas : 6.725 exactement. Grâce l’application mobile « La Quête », créée par Obole Digitale à la fin 2016, et à un panier en osier connecté, les dons pour la quête peuvent s’effectuer sans contact.

    Ainsi, à l’église Saint-François de Molitor, dans le 16e arrondissement de Paris, c’est un terminal de paiement sans contact inséré dans un panier en résine, ressemblant en tout point au panier traditionnel utilisé pour collecter pièces et espèces, qui est tendu aux fidèles. « Toutefois, les deux systèmes de collecte coexistent dans la plupart des églises », nous informe Alexandre Cadeau, développeur chez Obole Digitale. Et le système pourrait bientôt arriver chez nous, à Liège ! « Nous avons échangé avec le Diocèse de Liège et notre projet pourrait arriver à Liège début 2020 », nous informe-t-il.

    L’application « La Quête », qui permet de donner le montant que l’on souhaite à la quête sans monnaie, de mensualiser les dons, et de financer les projets des églises de son choix grâce à son smartphone, part de la volonté de faire acquérir un nouveau réflexe de paye- ment et de lancer l’Église vers la modernité. « L’idée est que la monnaie tend à disparaître. En Suède, par exemple, où le sans contact existe déjà dans les églises, il y a une volonté de se débarrasser du cash. Le pays envisage d’ailleurs de s’en passer totalement dès 2025 », explique Alexandre Cadeau.

    LIÈGE EN 2020 ?

    « Nous avons rencontré Obole Digitale et le panier connecté est toujours au stade de projet chez nous à Liège », confirme Vincent Philippart de Foy, éco- nome du diocèse de Liège. « On sait que la participation aux collectes est plus forte grâce à l’application La Quête mais il est difficile de dire si elle arrivera bien chez nous en 2020 car il est vrai que la fréquentation des églises n’est pas en croissance. » Le diocèse est par ailleurs sé- duit par le projet qui permet également de s’informer sur l’actualité des églises en province de Liège, de faire un don depuis chez soi, ou encore de participer à des bonnes œuvres pour aider les pays en voies développement exemple. La Meuse du 30/09/2019

    536794986.13.jpgLes célébrations  du week-end
    Samedi 1er février
    18h00 Pair
    18h00 Tinlot
    Dimanche 2 février
    09h Ouffet
    09h Borsu
    10h30 Anthisnes
    10h30 Nandrin

    11h00 Fraiture Clinique ADAP
    Les brèves
    Nous recherchons une personne supplémentaire pour le GSM « funérailles »
    Actuellement, trois personnes (ou couples) s’occupent du GSM « funérailles » de l’Unité pastorale.
    Nous recherchons une 4ème personne (ou couple). « Profil » recherché :
    - Etre disponible : permanence téléphonique 3 mois par an (mois à déterminer),
    - Etre réactif : différents coups de fil sont à donner le jour de la demande
    (pour env. 10 demandes de funérailles par mois),
    - Posséder un ordinateur, savoir utiliser « word » ou « open office » (réalisation d’une fiche par décès)
    et être connecté à internet (envoi d’un mail pour chaque décès).
    Intéressé(e) ?
    N’hésitez pas à contacter Jocelyne BLAVIER (0486 312 694)- jocelynemignolet50@gmail.com
    Lors des eucharisties des 1 et 2 février, collecte pour les services diocésains.
    Du 1 au 2 févr., les enfants de notre Unité pastorale qui se préparent à leur profession de foi vivront un temps de retraite au sanctuaire de Banneux. N’hésitons pas à les porter dans notre prière.
    Condr’aujourd’hui
    Entièrement conçu et rédigé par des bénévoles, le journal de notre Unité pastorale « Condr’aujourd’hui » ne peut subsister sans votre aide. Votre don à hauteur de 2, 3, 5, 10 € (ou plus en soutien) est indispensable.
    Durant la période de Noël, des enveloppes de soutien sont à votre disposition dans le fond des églises. Un virement est également possible sur le compte BE88 7326 1605 5741 de l’ASBL « Unité pastorale du Condroz ». Un grand merci ! L’équipe de rédaction.

    Les intentions de messes dans l'unité pastorale du Condroz. Les annonces paroissiales du 1er au 7 février 2020 (voir ci-dessous)

    Lire la suite