• Météo. Le mois d’avril sera très agréable

    Capture d’écran 2020-04-03 à 20.38.45.png

    « Les prévisions saisonnières de MeteoBelgique pour les trois prochains mois vont dans le sens d’un temps plus chaud que la normale, et sans doute plus sec ». Ce sera surtout le cas pour le mois d’avril. Bon, c’est vrai, on ne pourra pas en profiter à la mer du Nord ou en Ardenne, mais c’est toujours ça de pris. Il annonce quand même que la fin mai et le mois de juin devraient être concernés par des orages. Mais ce n’est franchement pas anormal, en Belgique.
    FROIDES, LES NUITS !
    Depuis le début de ce mois, on a eu droit à des nuits très fraîches. « La tendance, dès le 5 avril, ira vers des températures plus douces que la normale ». La deuxième décade devrait être la moins sympa des trois mais elle serait quand même agréable.
    Mai 2020. La première partie du mois devrait voir un temps variable alternant des périodes de précipitations et des périodes de temps plus ensoleillé. « La seconde partie devrait être plus chaude mais nettement plus instable avec des orages qui devraient se généraliser en fin de période ».
    Juin 2020. « Il s’annonce assez chaud mais instable et orageux, surtout en seconde partie de mois ». À confirmer car la fiabilité est encore faible pour ce mois.
    Lire l'article complet  de Pierre NIZET dans la Meuse

  • Tinlot. L'équipe de Récréa+ vous propose quelques activités durant le confinement

    92105061_129864065271880_221543415379132416_o.jpg

    Récréa + dès ce jour vous propose des activités (sportives, bricolages, culinaires, en lien avec la nature...) à réaliser avec vos enfants en ce moment de confinement. Ces activités peuvent être réalisées au moment de la journée qui vous conviendra. Tous les lundis, mercredis et vendredis, 2 activités vous serons proposées.
    Dans l’attente de vous revoir prochainement nombreux à Récréa +.
    Prenez soin de vous et de votre famille.
    L’équipe de Récréa +

  • Mesures de confinement : Les recyparcs restent fermés

    Capture d’écran 2020-04-03 à 20.27.56.png

    Réunis afin d’examiner la possibilité de rouvrir au public les recyparcs de l’intercommunale, le Bureau exécutif, la Direction générale et les organisations représentatives des travailleurs CSCsp et CGSP se sont réunis en vue d’examiner la demande de Madame la Ministre de l’Environnement de rouvrir les recyparcs au public.
    Elles sont arrivées à l’accord unanime que dans une optique de santé publique, il est aujourd’hui inconcevable d’y réserver une réponse favorable, les fractions y collectées n’étant aucunement essentielles au fonctionnement de la Nation alors que le risque de dissémination du CoVid19 au sein de la population est lui bien réel, les recyparcs de l’intercommunale accueillant plus de 8.000 visiteurs par jour et l’expérience des derniers jours d’ouverture avant le confinement ayant montré que trop d’usagers ne respectent pas les mesures de distanciation sociale.
    C’est cette position qui a été transmise à la Ministre de l’Environnement.

    Néanmoins, conscientes qu’il se pourrait que cette fermeture, de par l’incivisme de quelques-uns, entraîne une augmentation des dépôts sauvages au sein de ses communes affiliées, le bureau exécutif, la Direction et les organisations représentatives des travailleurs, s’inscrivant dans les valeurs de service public et de solidarité qui fondent INTRADEL, ont convenu de proposer à celles de nos communes affiliées qui n’arriveraient pas à faire face seules à l’enlèvement de ces dépôts clandestins, les moyens techniques, logistiques, financiers et humains de l’intercommunale.
    Chaque demande sera examinée en concertation au cas par cas en vue de déterminer les moyens les plus appropriés d’y répondre et notamment par rapport aux exigences du Conseil national de sécurité et de l’assurance que la sécurité des travailleurs sera assurée.

    Parce que la sécurité des citoyens et de nos collaborateurs est primordiale, nous vous remercions de l'attention porté à ces informations.

    Nous comprenons votre envie de trier, ranger et vous débarrasser ensuite de vos déchets et encombrants, mais nous vous demandons d'être patient. Toutefois, nous vivons une situation exceptionnelle et les dépôts sauvages ne sont pas une solution.

    CONFINEMENT = OUI >>> DEPOTS SAUVAGES = NON .

    Source Intradel

  • Covid-19 Urgence sociale : deux outils mis en place par la Wallonie

    urgence_sociale_banniere_0.jpg

    Soucieuse du sort de nombreux citoyens touchés par la crise du covid-19, la Wallonie met en place un service d’aides aux urgences sociales, et ce via deux canaux : le renforcement du numéro vert 1718 et la mise à disposition de FAQ spécifiques : https://www.wallonie.be/…/covid-19-urgence-sociale-deux-out…

  • Coup d'oeil sur le week-end des 3, 4 et 5 avril 2020

     Troisième week end de confinement 
     mais avec près de 20 degrés dimanche 
     et le soleil au rendez-vous ! 

    IMG_7133.PNG

    Toujours un seul mot d'ordre :
    restez chez vous,  prenez soin de vous et des autres !

  • Mobilité Covid 19. T’Condruses a adapté ses véhicules afin de répondre aux normes de sécurité Covid 19.

    Le service de transport social du T’Condruses proposé par le GAL Pays des Condruses a adapté ses véhicules afin de répondre aux exigences de sécurité en raison de la pandémie Covid 19.

    91859997_619430918635320_7872570634323099648_o.jpg

    Des barrières ont été placées dans l’habitacle de nos véhicules afin de permettre une atténuation des risques de contaminations, tant pour nos chauffeurs que pour les bénéficiaires.
    Ceci nous permet dès lors de limiter les contacts et les flux d'airs entre le conducteur et les passagers, tout en préservant le fait de pouvoir communiquer.

    91834800_619430905301988_2820691360439336960_o.jpg

    Pour rappel, nous proposons nos services à la population des communes d’Anthisnes, Clavier, Marchin, Modave, Nandrin, Ouffet et Tinlot pour effectuer les courses de première nécessité, (alimentaire / pharmaceutiques), en incluant le coût du déplacement effectué par le chauffeur du T’Condruses.
    Lors de la réservation de nos services, nous demandons de fournir une version électronique des courses à effectuer et les principes de précautions imposent au chauffeur d’utiliser des sacs de courses pliés du bénéficiaire. 
    Une fois les courses effectuées, ces sacs seront déposés à l’entrée du domicile.
    Le solde restant dû, après déduction des déplacements du service sera remis dans une enveloppe (fournie par le service) prévue à cet effet et glissé dans un sac de course.
    Bien entendu, nos chauffeurs sont équipés de gants et masques et effectuent une désinfection complète des véhicules (intérieur et extérieur) entre chaque prise en charge effectuée.
    Avec l’ensemble de ces mesures, nous voulons garantir un service adapté tout en préservant la santé de tous !
    Nos services restent accessibles au 085/274610 (un déviateur est mis en place pour proposer une réponse à tout moment).

  • Participez à l'enquête de Sciensano pour connaître l’impact de la crise sur la santé des Belges

    Capture d’écran 2020-04-02 à 19.21.55.png

    Impact du COVID-19 sur la santé des Belges : Sciensano fait appel à vous !

    L’arrivée du coronavirus (COVID-19) en Belgique a fortement bouleversé notre vie quotidienne. Sciensano lance l’enquête de santé COVID-19 pour en évaluer l’impact sur notre santé, sur l’utilisation des services de santé et sur nos habitudes de vie. 

    Vous avez 16 ans ou plus et vous vivez en Belgique ? Participez à l’enquête en ligne avant le 9 Avril 2020. Cela prendra 15 minutes de votre temps et votre participation fera vraiment la différence !

    Les objectifs de l’enquête

    L’enquête de santé COVID-19 a pour but d’aider nos décideurs politiques à évaluer l’impact de l’épidémie actuelle :

    • sur notre santé physique, mentale et sociale ;
    • sur l’utilisation des services de santé

    L’enquête de santé COVID-19 aborde aussi d’autres aspects importants pour les décideurs politiques, tels que :

    • les sources d’information sur le COVID-19 que consulte la population ; 
    • le suivi des mesures d’hygiène et de confinement.

    L’enquête se déroulera en plusieurs temps, avec un nouveau questionnaire en ligne toutes les deux semaines environ. Chaque questionnaire mettra l’accent sur des thématiques de santé publique bien spécifiques. L’enquête s’ouvre avec le premier questionnaire ce jeudi 2 avril et le prochain sera lancé le 16 avril 2020. Il s’agira alors, pour ce deuxième volet, d’une étude de suivi qui approfondira l’étude de l’impact de la crise sur notre mode de vie (habitudes alimentaires, exercice physique, consommation d’alcool et de tabac, etc.) Le moment venu, vous serez invité à participer à cette deuxième phase de notre étude. 
    Lire la suite et accédez à l'enquête

  • Les Anthinoises reportées au printemps 2021 !

    90674367_2905020686186651_5759864139677696000_o.png

     
    C'est le cœur lourd que nous devons vous annoncer ce qui semble maintenant inévitable... Suite à la crise du coronavirus, à l’application des décisions prises dans ce cadre par les autorités et aux nécessaires mesures de prudence qui s’imposent à toutes et tous, nous sommes au regret de vous annoncer que le festival Les Anthinoises, initialement prévu du 30 avril au 3 mai 2020 ne pourra avoir lieu pour cause de force majeure.
    Nous sommes actuellement en train de tout mettre en œuvre pour le reporter et vous le proposer durant le printemps 2021 (dates encore indéterminées à ce stade).
    Nous partageons, bien entendu, votre déception mais nous espérons surtout que vous serez nombreux et nombreuses à continuer à nous suivre et, après le prochain hiver, à venir vous émerveiller et faire la fête avec nous !
    Les personnes ayant acheté des tickets en prévente et souhaitant faire une demande de remboursement peuvent le faire via ce lien : http://anthinoises.com/remboursement.html
    Notre partenaire Artisans et Histoire veillera, de son coté, en temps voulu, au remboursement des inscriptions des artisans.
    Merci pour votre fidélité et votre soutien. Prenez bien soin de vous !
     
  • Poisson d'avril !

    Capture d’écran 2020-04-01 à 19.47.01.png

    Dans le climat anxiogène que nous connaissons, il faut pouvoir aussi décompresser. C'est pourquoi un poisson d'avril est aussi le bienvenu!
    A Tinlot l'actualité s'y prêtait bien avec malheureusement le problème récurrent des incivilités liées aux déchets (détritus le long des voiries et dépôts sauvages) !
    Voir l'article d'hier:
    Tinlot. Déchets, environnement. Des sacs poubelles « à bretelles » pour les promeneurs dans la commune

    Quelle est l'origine du poisson d'avril ?

    Capture d’écran 2020-04-01 à 19.35.55.png

    Un poisson d’avril est une plaisanterie que l’on fait le 1er avril à ses connaissances, à ses amis et sa famille. Il est aussi de coutume de faire des canulars dans les médias, aussi bien presse écrite, radio, télévision que sur Internet.
    Une autre plaisanterie du 1er avril est d'accrocher un poisson (souvent en papier) dans le dos d'une personne dont on veut se moquer sans qu'elle s'en rende compte. « Poisson d’avril ! » est une exclamation qui se dit une fois qu’une des plaisanteries est découverte.

    La locution « poisson d'avril » est attestée au XVe siècle : sa plus ancienne occurrence connue se trouve dans le Doctrinal du temps présent de Pierre Michault, daté de  ; elle y désigne un « entremetteur, intermédiaire, jeune garçon chargé de porter les lettres d'amour de son maître ». Cet emploi est confirmé par le Livre de la Deablerie d'Eloy d'Amerval, daté de -. Son emploi pour désigner une « tromperie, mystification traditionnelle du 1er avril » n'est attesté qu'au XVIIe siècle : sa plus ancienne occurrence connue se trouve dans La Vie de Charles V, duc de Lorraine, de Jean de Labrune, daté de . Cet emploi entre dans le Dictionnaire de l'Académie française en par l'intermédiaire de la locution « donner un poisson d'avril » qui signifie « obliger quelqu'un à faire quelque démarche inutile pour avoir lieu de se moquer de lui ».

    Les origines du poisson d'avril restent obscures mais la tradition festive de personnes qui sont l'objet de farces ou de satires existe dans plusieurs cultures depuis l'Antiquité et le Moyen Âge : fêtes religieuses romaines des Hilaria célébrées le 25 mars ; la Holi, fête des couleurs hindouiste ; Sizdah bedar, fête persane ; Pourim, fête juive ; fête des Fous médiévale en Europe.

    Une première explication relie le poisson d'avril à la Pâques qui marque la fin du jeûne du carême, le poisson prenant une place alimentaire importante à cette période. De plus, l'ichthus chrétien, symbole graphique représentant un poisson, est souvent interprété comme un acronyme du nom de Jésus utilisé du Ier siècle au IVe siècle et le mot poisson serait une corruption du mot Passion7
    D'autres hypothèses. ...lire la suite sur Wikipédia

  • Tinlot orchidées. Phytesia assure la continuité des livraisons durant cette période de confinement

    Capture d’écran 2020-04-01 à 20.41.50.png

    S'il n’est pas possible d’organiser des portes-ouvertes ce printemps, Phytesia continue toutefois à assurer les commandes en ligne et les livraisons.
    Toutes les livraisons sont gratuites sur notre E-shop (Code Free).
    Soyez prudent et prenez bien soin de vous.

    Capture d’écran 2020-04-01 à 20.31.46.png

    Vos orchidées de jardin depuis 17 ans
    Bonjour,
    Je suis Pascal, le fondateur de Phytesia.
    Phytesia est LE spécialiste mondial des orchidées vivaces (vente et culture in vitro).
    Nous sommes les seuls au monde à proposer autant de variétés d’orchidées vivaces.

    Capture d’écran 2020-04-01 à 20.41.15.pngBletilla, Calanthe, Caopogon, Coeloglossum, Cypripedium, Cypripedium hybrides, Dactylorhiza, Epipactis, Gymnadenia, Himantoglossum, Listera, Orchis, Pleione, Platanthera, Pogonia, Serapia et Spiranthes (selon disponibilités).
    Nos orchidées sont sélectionnées spécialement pour résister aux climats européens et peuvent résister jusqu’à -30° dans votre jardin !
    Vous souhaitez un jardin exclusif et original... Vous avez trouvé votre bonheur !
    Pascal
    Fondateur de Phytesia et passionné d’orchidées

    Acheter
    https://www.facebook.com/Gardenorchids/

    Phytesia assure la continuité des livraisons (gratuitement) durant cette période de confinement

    Capture d’écran 2020-04-01 à 20.26.20.png

  • Coronavirus. Vous devez franchir la frontière belge?

    Coronavirus COVID-19. Vous devez franchir la frontière belge? Vous revenez en Belgique après un séjour à l'étranger? Vous transitez par la Belgique?

    Consultez les informations : Cliquez ici

    Le Centre de crise fédéral a également publié un texte pour synthétiser les questions relatives au franchissement de nos frontières : https://centredecrise.be/fr/news/gestion-de-crise/questions-relatives-au-franchissement-de-nos-frontieres
    Source Tinlot.be

  • Condroz. Les annonces paroissiales du 4 au 10 avril 2020

    Capture d’écran 2020-04-01 à 15.48.35.png

    Bonjour à tous,
    Voici un nouveau numéro des "brèves spéciales" de 4 pages comprenant, notamment, quelques informations utiles pour vivre autrement la Semaine Sainte confiné chez soi. Nous vous envoyons également un texte de méditation du père Pierre-Alain Lejeune intitulé "Et après?"
    Vous connaissez des paroissiens qui n’ont pas accès à internet mais qui seraient intéressés par ces « brèves spéciales » ?
    Si vous ne savez pas leur imprimer, nous pouvons leur transmettre par voie postale. N’hésitez pas à nous communiquer leur adresse.
    Malgré les conditions inédites où nous sommes, à tous, nous souhaitons une bonne Semaine Sainte et une fête de Pâques vivifiante et féconde !
    Prenons soin de nous mais aussi des autres !
    Soutenons ceux qui se battent pour la santé de tous et restons en communion de prière.
    Pour l’équipe pastorale,
    Armand Franssen, votre curé

    Sommaire:
    Bénédiction domestique des Rameaux
    Vivre la Semaine Sainte autrement !
    Report des célébrations de professions de foi prévues entre Pâques et Pentecôte
    Changements au sein du conseil épiscopal de Liège
    Plateforme d'entraide du G.A.L. « Villages solidaires »
    Célébration des funérailles : en cercle restreint et en plein air !
    .....
    Vivre la Semaine Sainte autrement !
    Il fallait s’y attendre, hélas! Ce 23 mars, les évêques de Belgique ont décidé, avec regret, de prolonger la suspension de toutes les célébrations religieuses publiques et ce, jusqu’au 19 avril inclus, dans le but d’endiguer la propagation du Covid-19. Nous vivrons donc la Semaine Sainte et la fête de Pâques, confinés chez nous, quelque peu frustrés de ne pouvoir vivre en communauté ce temps fort de la vie ecclésiale. Pour nourrir notre foi et nous aider à vivre spirituellement cette Semaine riche et dense, voici quelques propositions :
    La radio, la télévision et internet constituent un moyen de participer aux célébrations liturgiques et de rester ainsi en union de prière.... lire la suite sans les brèves ci-dessous

    Capture d’écran 2020-04-01 à 16.02.15.png