• Ramelot fleuri. Bon de commande à renvoyer d'urgence

    3594784963.JPG

     
    La réouverture des pépinières est une bonne nouvelle pour nos jardins et notre village !
    Marc Evelette pourra nous livrer le 9 mai et nous fournir le choix habituel.
    La période actuelle fait que nous avons un peu changé les modalités :
    • Le bon de commande ne sera pas déposé en toute boite mais envoyé uniquement par mail,
    • Il n'y aura pas de ventes d'annuelles le jour de l'enlèvement,
    • Toutes les commandes devront être payées sur le compte du Comité,
    • Commande de sac de terreau de 40 litres ajoutée cette année au formulaire pour que vous puissiez replanter sans en manquer,
    • L'enlèvement se fera chez moi (adresse sur le bon de commande) le samedi 9 mai entre 9 et 12 heures. Si le confinement devait être prolongé, on établira un planning horaire pour répartir les retraits,
    • La date de clôture est le 20 avril à la demande de Marc Evelette afin de s'assurer de nous contenter, merci de la respecter.
    • Vous pouvez m'envoyer votre commande par mail ou le déposer dans ma boite aux lettres à votre meilleure convenance.
    • Cette offre est réservée aux habitants du village !

    Téléchargez ici le bon de commande
    Pdf
    Docx

  • Nécrologie. Décès de Monsieur Léon Dubois, papa de Philippe Dubois, Bourgmestre de Clavier

    93837426_778551175886589_2291480664345673728_o.jpg

    Nous vous informons du décès de Monsieur Léon Dubois, le 17 avril à Ochain. Il était âgé de 90 ans.
    Au nom du blog de Tinlot, nous présentons à sa famille toutes  nos condoléances.

    "Le décès d'un parent dans sa nonantième année laisse évidemment un sentiment de fierté et de devoir accompli.
    Papa était un vrai Claviérois , il y a grandi et développé son activité professionnelle.
    Il nous a inculqué, à mes frères et soeurs, les forces du respect et de l'éducation et il nous a aidés à nous lancer à notre tour dans la vie en nous offrant toutes les possibilités qu'il avait de nous aider. Il était aussi très fier de ses petits-enfants à qui il prenait beaucoup de plaisir à apprendre les valeurs de la vie à la campagne dont il était passionné.
    Pendant de nombreuses années, il s'est aussi beaucoup investi pour la cause publique ou associative en mettant toujours son dévouement au service de l'intérêt général.
    Aujourd'hui, nous sommes tristes et désemparés car même si le cycle de la vie est respecté, la séparation est toujours une épreuve.
    Les moments d'actualité difficile que nous vivons ne nous permettent pas non plus de l'accompagner comme il l'aurait mérité.
    Nous vous sommes infiniment reconnaissants pour vos très nombreux messages et mots d'encouragement. Ils nous vont droit au coeur et nous ne manquerons pas de vous remercier chacun et chacune dans le respect des mesures indispensables à la santé et la protection de tous.
    Repose en paix Papa, nous sommes fiers de toi et nous savons que tu veilleras toujours sur nous.
    Soyez prudents pour vous et pour les autres".
    Philippe Dubois

    93280416_778548782553495_6090269166235811840_o.jpg

  • Drôle d'histoire. Un castor à Fraiture !

    Capture d’écran 2020-04-18 à 15.54.05.png

    Un castor "égaré" à Fraiture, le récit de FRED L'APICULTEUR  

    Ce jeudi 16 avril 2020), un voisin qui promenait son chien me signale la présence d’un castor à la sortie du ruisseau (égout) de la route d’Ellemelle.
    Je me rends sur les lieux et y constate bien le gros animal dans cet endroit assez incongru. Eaux usées de faible débit sortant dans un fossé en plein champ avec la route juste au-dessus.

    C’est un gros spécimen de bien 25 kgs qui n’est pas fort peureux et qui grogne quand on l’approche… Une chose est certaine, il ne peut pas rester à cet endroit: eaux sales, pas de débit, peu de végétation arborée, danger de la route, activité agricole intense à ce moment-là,… Il a remonté le ruisseau, sans doute depuis la vallée, car la population a explosé ces dernières années et les bonnes places sont chères. Ils remontent alors parfois très haut vers les sources en quête de nouveaux territoires.
    La DNF est prévenue et fera une tentative de capture le soir-même. Les 2 agents ayant sans doute sous-estimé la force de l’animal, c’est un échec! Le castor, bien que saisi par la perche-lasso et introduit dans la cage métallique réussira à s’échapper après une démonstration de force assez effrayante!
    Nouvelle tentative, fructueuse cette fois-ci, ce vendredi 17 avril sur le coup de midi! Le pauvre castor a rejoint à présent un endroit plus favorable, l’Ourthe à Comblain!

    Merci à MG, YC et aux agents de la DNF !
    NB: Le retour du castor en Wallonie https://www.natagora.be/position-sur-le-castor

    Voir toutes les photos sur le site FRED L'APICULTEUR – Exometeofraiture

  • Liaison Tihange-Tinlot. La suite du (mauvais) feuilleton

    Capture d’écran 2020-04-18 à 15.41.40.png

    Entamée en 2004, après de longues années de palabres, la liaison Tihange Tinlot a déjà coûté 7,4 millions d’euros. - A.BT

    Philippe Henry, le ministre wallon de la mobilité, a répondu à la députée Caroline Cassart à propos de la phase 3 de la future liaison Tihange-Tinlot et de la réunion organisée avec les 13 agriculteurs expropriés le 6 février dernier. Furieux, les agriculteurs avaient dénoncé le manque de préparation et l’absence de proposition de dédommagement.

    Dans sa question écrite, Caroline Cassart ajoute : « Monsieur le Ministre, ce constat n’est pas très réjouissant et cela manque de sérieux vis-à-vis des agriculteurs concernés. Pouvez-vous me dire ce qu’il en est ? Comment expliquez-vous le manque de préparation de votre administration ? » 
    Le ministre Henry vient de transmettre sa réponse à la députée. Il confirme que cette réunion avait pour but la signature des autorisations de prise de possession. « Si certains participants n’ont pas eu les informations qu’ils attendaient, c’est évidemment regrettable. » Il ajoute : « Mon administration me confirme toutefois que les plans d’expropriations étaient à disposition des agriculteurs lors de la réunion et qu’un budget d’expropriation global est bien prévu. Les remarques formulées par les riverains lors de la demande de permis d’urbanisme n’auraient effectivement pas toutes été prises en compte par le fonctionnaire délégué. Cependant, au niveau de mes compétences, mes services mettent bien en œuvre le permis d’urbanisme obtenu. » Et le ministre de conclure : « Dans cette procédure, c’est le Comité d’acquisition qui agit souverainement. Sans décision contraire de l’autorité, les expropriations vont se poursuivre. En substance, le Comité d’acquisition va réaliser les estimations, négocier avec les futurs expropriés et lancer le cas échéant les expropriations judiciaires. »
    Extraits de l'article de La Meuse H-W

  • Non respect du confinement: 100 p.-v. dans le Condroz!

    « Il y a en a eu surtout la semaine du 30 mars au 5 avril, une soixantaine environ, comptabilise Laurent Wagner, adjoint au directeur des opérations à la zone de police du Condroz. Et une trentaine la semaine du 6 au 12 avril, ajoute-t-il. « Attention qu’il ne s’agit pas forcément de 100 situations différentes. Si 4 personnes se trouvent dans une voiture sans raison, les 4 sont verbalisées », précise le policier.

    Cette indiscipline a surtout été constatée à Hamoir et Comblain-au-Pont. « Il s’agissait de rassemblements de jeunes, de circulation de cyclomoteurs. » Sinon, des automobilistes conduisant sans motif valable.
    Contrôles renforcés ce week-end
    Depuis deux ou trois jours, la police locale constate des déplacements plus fréquents et va donc s’adapter. « Jusqu’à présent, nous misions sur des équipes mobiles, orientées vers les rassemblements, les dénonciations, les signalements de bourgmestres, l’Horeca, les gîtes. Vu les déplacements plus fréquents de véhicules, dès ce week-end, nous allons renforcer significativement nos équipes de terrain afin de procéder à des contrôles de la circulation, via des barrages filtrants », annonce Laurent Wagner. Ce week-end, ce seront ainsi 10 équipes qui se chargeront de ces contrôles à des points fixes.
    Pour rappel, l’amende encourue si vous êtes pris la main dans le sac est de 250 euros pour la première infraction, pour un particulier. « Il n’y a plus de phase de sensibilisation aujourd’hui, la sanction est immédiate », prévient-il.
    La Meuse H-W

    La zone de police a écrit un message de sensibilisation sur les réseaux sociaux, pour se rappeler au bon souvenir des citoyens.

    Capture d’écran 2020-04-18 à 15.29.29.png

    "Bonjour à tous, depuis le début du confinement, nos équipes sur le terrain sont renforcées et effectuent tous les jours des contrôles liés au respect des mesures.
    A ce jour, même si la majorité d'entre vous respecte les règles en vigueur, il est constaté que d'autres ont encore du mal à les appliquer...
    De nombreux procès-verbaux ont déjà été rédigés et transmis au parquet par notre zone.
    Les contrôles vont se poursuivre et s'intensifier encore ce weekend, ceci dans l'intérêt de tous!

    Vous êtes nombreux à nous contacter par téléphone, par message privé ou via les commentaires de nos publications facebook pour nous demander ce que vous pouvez faire ou pas dans le cadre de vos déplacements notamment.... Difficile pour nous de répondre à tous et de suivre vos demandes car cela prendrait énormément de temps et nous préférons être présent sur le terrain.
    C'est pourquoi, nous vous demandons de vous rendre sur le site www.info-coronavirus.be ou de téléphoner au numéro vert : 0800/14 689 pour tout renseignement.
    Zone de police du Condroz

     

  • Tinlot. Les oeufs prévus pour les enfants à Pâques ont finalement abouti chez nos aînés

    D65C7EF7-A4EE-4FD0-B991-16E1E769EDE5.jpeg

    Pour adoucir ces moments compliqués

    La chasse aux oeufs prévue le lundi de Pâques à Scry ayant été reportée à l'année prochaine, les oeufs prévus pour la circonstance ont été distribués aux personnes âgées de l'entité et à l'ASBL "Enfants d'un Même Père".
    L'échevin des aînés et des jeunes, en charge de l'activité, accompagné de Séverine de Faveri, responsable de Récréa+, et de l'Assistante de Vie, Laure Anne Damoiseau, ont ainsi fait le tour des institutions et des aînés la semaine précédent Pâques.
    En prenant toutes les précautions d'usage, "c'était l'occasion de prendre des nouvelles de nos seniors, explique l'échevin Dominique Albanese, et de leur expliquer tous les services d'entraide proposés pendant cette période de confinement.  Nous avons été agréablement surpris, au fil de ces rencontres, par l'impressionnant soutien apporté à tous les aînés par leur voisins et leur entourage. C'est remarquable "!
    A Tinlot, pour info,  378 citoyens de plus de 70 ans habitent la commune.
    Dans ces 378 citoyens, 115 sont dans nos 2 homes, La seniorie de Soheit Tinlot et le home de Seny.

    B4E107D9-8DF8-4AC2-8496-4B9CC4637F07.jpeg

    Dominique Albanese, à l'initiative de cette démarche

     

  • Tinlot. Inquiétude pour la 5G ?

    IMG_7238.jpeg

     

    L'imposante grue installée près de l'ancien château d'eau de Soheit-Tinlot a suscité quelques inquiétudes jeudi matin.  En effet plusieurs Tinlotois se demandaient s'il ne s'agissait pas de l'installation d'antennes pour la 5G, comme c'est le cas actuellement dans d'autres communes ?
    Renseignement pris auprès de la CILE toujours propriétaire de l'ouvrage, les travaux entrepris par un sous-traitant ont pour but d'enlever les morceaux de béton qui se détachent de la façade de l'édifice et qui menacent de tomber ! Il fallait intervenir pour sécuriser les abords, ce qui est fait maintenant !

    IMG_7240.jpeg

    Le bâtiment vu de la route du Condroz

  • Annonce. Les masques, gel et gants à nouveau disponibles en pharmacie

    Capture d’écran 2020-04-17 à 16.38.58.png

    Bon à savoir.
    Les gels hydroalcooliques sont à nouveau disponibles (1 par famille) à la pharmacie Familia de Tinlot.

    Vous pouvez également vous y procurer des masques de protection grand public.
    Les gants, par contre, sont encore assez limités selon les arrivages.

  • 5e week end de confinement ... et toujours le même soleil !

     

    IMG_7250.jpeg

    Pas de virus dans les floraisons.
    Et pour les humains, le soleil sera encore à leurs côtés !
    Photo AL Ramelot 16 avril 2020

     La météo du week end 
     Plus de 20 degrés jusqu'à lundi 
     De la pluie samedi pour arroser les jardins 

    Capture d’écran 2020-04-16 à 19.42.03.png

    Pas d'activités en vue.
    Toujours un seul mot d'ordre
    :
    restez chez vous,  prenez soin de vous et des autres !

     

  • Magasins ouverts ? Horaires adaptés ? Service de livraison ? Les infos de vos commerçants sont sur Moncondroz.be

    Capture d’écran 2020-04-16 à 15.42.45.png

    Consommateurs
    Magasins ouverts ? Horaires adaptés ? Service de livraison ? Les infos de vos commerçants sont sur Moncondroz.be #confinemement
    L'annuaire du secteur alimentation est mis à jour. Les autres secteurs vont suivre en fonction de l'actualité.
    https://moncondroz.be/

    Commerçants
    Horaires modifiés, services traiteur, livraison, ...n'hésitez pas à vous manifester auprès de  MonCondroz.be

    82360165_2628340483913778_9077027000543084544_o.jpg

  • Une échevine de Modave a déjà cousu plus de 200 masques

    Capture d’écran 2020-04-16 à 19.52.57.png

    Depuis 3 semaines, la 2e échevine de Modave, Anne Duchêne, confectionne des masques de protection. Elle en a déjà réalisé plus de 200, principalement au profit du personnel soignant. Depuis ce week-end de Pâques, elle coud également des blouses de protection pour le CHU de Liège.
    Même confinée à la maison, avec une vie politique au ralenti, la 2e échevine de Modave continue à travailler pour la population en réalisant des masques de protection. Elle a commencé ses travaux de couture il y a trois semaines, d’abord pour ses proches, explique-t-elle. « Mon mari souffre d’une maladie dégénérative. J’ai réalisé les premiers masques pour les infirmières qui le soignent et ses garde-malades », retrace-t-elle.
    Depuis lors, elle en a cousu plus de 200 au profit du personnel des Maisons de repos et des hôpitaux de la région mais aussi d’Arlon et de Bruxelles. Parmi les bénéficiaires locaux, elle évoque des citoyens de Modave, de Clavier, d’Ouffet et de Huy, notamment les pompiers de la zone de secours HeMeCo», énumère-t-elle.
    « J’ai aussi réalisé des masques pour les enseignants qui assurent les permanences à l’école communale ainsi que pour les accueillantes de l’extra scolaire pendant les vacances de Pâques », ajoute la Modavienne.

    Bientôt des blouses de protection
    Anne Duchêne ne demande aucune contrepartie financière. C’est cadeau, même lorsqu’elle est contrainte d’envoyer des colis par la poste. Ce qui arrive lorsque les citoyens ne savent pas se rendent celle elle pour les retirer. « Je ne veux pas faire du commerce, j’agis pas solidarité, c’est ma façon d’aider et de me rendre utile », commente-t-elle de sa voix douce.

    Une générosité qui ne s’essoufle pas. Juste avant ce week-end de Pâques, elle a répondu à un appel du CHU qui recherche des couturières pour confectionner des blouses de protection. Elle a reçu par la poste des bandes de tissu pré-découpées, à charge pour elle de les assembler. « Si le résultat est convaincant, ils me rappelleront ».
    Elle a déposé sa première blouse au point-relais des Gottes. Elle attend des nouvelles du CHU et se dit prête à en fabriquer jusqu’à 20/ semaine.
    Un beau geste qui fait chaud au coeur.
    La Meuse H-W

  • Tinlot, achat de masques en tissu homologués pour la population

    Tinlot, achat de masques en tissu homologués pour la population (comme dans les autres communes de l'arrondissement Huy-Waremme)

    93476651_134480144810272_894620431963652096_o.jpg

    La Première Ministre l’a souligné mercredi soir : « Le port du masque – même dit de confort – jouera aussi un rôle important dans la stratégie de déconfinement ».
    Mais les 31 bourgmestres de Huy-Waremme n’avaient pas attendu cette confirmation pour travailler (voir l'article ci-dessous), depuis plusieurs jours déjà, à une formule permettant à la population (près de 200.000 habitants) de disposer à brève échéance de masques en tissu. Des masques dits « de confort » lavables à haute température et réutilisables.
    Un achat de 200.000 masques en coton, FABRIQUES EN EUROPE par l’entreprise J&Joy, a ainsi été conclu dès le début de la semaine via une SOCIETE WALLONNE, afin de permettre à tous les habitants de l’arrondissement de disposer d’un exemplaire, dans des délais raisonnables (fin avril-début mai).
    Cet achat de masques en coton est une initiative supracommunale qui, bien entendu, s’inscrit dans une stratégie globale de (dé)confinement.
    Le port d’un masque reste, martelons une fois encore ce message, complémentaire des mesures prioritaires liées au combat contre la propagation du Covid-19 : respect de la distanciation sociale, lavage fréquent des mains, limitation stricte des déplacements.
    Christine Guyot, Bourgmestre
    Source

  • Huy-Waremme : les actions et les précisions des 31 Bourgmestres

    1114987565.JPG

    200.000 masques textiles ont été acquis et seront bientôt mis à disposition de la population
    Période de vie exceptionnelle, la crise sanitaire à laquelle nous sommes confrontés est aussi une opportunité de renforcer des liens de solidarité uniques, de plus en plus forts à mesure que la pandémie se prolonge.

    Dans l’arrondissement Huy-Waremme, les 31 villes et communes sont regroupées depuis le début de la crise dans une seule dynamique qui permet d’affronter ensemble, de manière coordonnée et cohérente, ce défi sans précédent. Et de répondre dans des délais minimaux aux problèmes concrets qui peuvent surgir à tout moment, dans une vie quotidienne dont les repères sont forcément chamboulés.

    Plusieurs mesures et actions concrètes ont ainsi été définies et mises en branle par les 31 communes du bassin de vie Huy-Waremme, dans le respect des recommandations énoncées par le Conseil national de sécurité ce mercredi encore.

    1. Achat concrétisé de 200.000 masques en tissu pour la population
    Les 31 bourgmestres de Huy-Waremme n’avaient pas attendu la confirmation de la Première Ministre, mercredi soir, pour travailler à une formule permettant à la population (près de 200.000 habitants) de disposer à brève échéance de masques en tissu. Des masques dits « de confort » lavables à haute température et réutilisables.
    Ce projet, dont la pertinence a été rappelée mercredi par le Conseil national de sécurité (« une barrière de plus »), est une réalité.
    Un achat de 200.000 masques en coton, FABRIQUES EN EUROPE, a ainsi été conclu dès le début de la semaine via une SOCIETE WALLONNE, afin de permettre à tous les habitants de l’arrondissement de disposer d’un exemplaire, dans des délais raisonnables (fin avril-début mai).
    Cet achat de masques en coton est une initiative supracommunale (effort de près de 400.000 euros) qui, bien entendu, s’inscrit dans une stratégie globale de (dé)confinement.
    Le port d’un masque reste, martelons une fois encore ce message, complémentaire des mesures prioritaires liées au combat contre la propagation du Covid-19 : respect de la distanciation sociale, lavage fréquent des mains, limitation stricte des déplacements.
    Parallèlement, chaque commune, depuis plusieurs semaines déjà, rassemble et coordonne les initiatives citoyennes de confection de masques artisanaux, gestes solidaires évidemment essentiels et tout à fait complémentaires.

    2. Depuis la fin mars, 40.000 masques pour les métiers en première ligne
    Pour rappel, dès le 21 mars dernier, toutes les communes de l’arrondissement de Huy-Waremme (au travers de l’ASBL Conférence des élus Meuse-Hesbaye-Condroz) avaient aussi conclu un achat groupé de masques de type KN95, protections répondant aux besoins lancinants d’une série de professionnels de la santé, de l’aide et de la sécurité publiques. Un investissement collectif de plus de 80.000 euros a ainsi permis d’aider en urgence des professions qui avaient alors cruellement besoin d’appui.
    Dans le respect des priorités définies par le SPF Santé, chaque commune de Hesbaye, Condroz ou vallée mosane essaie au quotidien de répondre aux besoins et réalités spécifiques de son territoire. Infirmiers(es) à domicile, kinés, pharmaciens, médecins généralistes, policiers locaux,… ont ainsi reçu 20.000 masques de protection, scientifiquement éprouvés, leur permettant de poursuivre leurs missions vitales.
    Une seconde cargaison de 20.000 masques, identiques, est attendue dans les prochains jours, comme prévu. Les mêmes catégories de métiers seront ainsi desservies, en renforcement des initiatives prises aux niveaux fédéral, régional et provincial ces derniers jours.

    3. Suppression de tous les événements/rassemblements, jusqu’au 30 juin

    Les 31 bourgmestres de Huy-Waremme ont pris acte des dispositions formulées ce mercredi 15 avril par le Conseil national de sécurité (annulation des événements d’ampleur jusqu’au 31 août). Pour d’évidents motifs de prudence sanitaire, ils précisent cette mesure et sont d’avis que les manifestations publiques (à titre exemplatif, kermesses, fêtes scolaires et de quartier, brocantes,…) doivent être supprimées dans toutes les communes de l’arrondissement de Huy-Waremme, jusqu’au 30 juin 2020.
    Cette mesure pourra être réévaluée, en fonction de l’évolution de la situation sanitaire et des recommandations ultérieures du Conseil national de sécurité, dans un temps de déconfinement qui n’est pas encore venu.

    4.Recours au pouvoir judiciaire pour toute infraction aux mesures « Covid-19 »
    Sur base des avis recueillis auprès du pouvoir judiciaire et des Chefs de Corps des diverses zones de police, les 31 bourgmestres de l’arrondissement ont décidé de ne pas se doter de sanctions administratives communales (SAC) face aux infractions aux mesures prises pour lutter contre la propagation du Covid- 19.

    Pour plus d’efficacité, ce sont donc les sanctions pénales qui seront donc d’application, sur le territoire des 31 communes.
    En clair, le pouvoir judiciaire sera activé pour toute infraction aux mesures hygiéniques et sanitaires permettant de lutter contre la diffusion du virus.

    5. Création d’un groupe de travail « socio-économique » pour envisager le futur
    Dans les prochains jours, un groupe de travail sera créé afin d’envisager l’impact négatif de cette immense crise sanitaire et de tracer des pistes pour l’avenir. En tenant compte des spécificités et réalités propres à chaque commune, ce groupe sera chargé de définir, répertorier et prioriser une série de dispositions, de projets permettant de soutenir les citoyens, les travailleurs, les entreprises, les commerçants, les associations/clubs,… du bassin de vie Huy-Waremme. Dans le respect strict des mesures sanitaires et en complément des dispositions qui seront prises aux niveaux fédéral, régional et provincial.

    5. Réouverture des recyparcs
    Les bourgmestres des 31 communes demandent instamment aux intercommunales chargées de la gestion des recyparcs de déterminer une formule qui en permette la réouverture, même partielle, dans des délais brefs.

    Plus que jamais, les bourgmestres de l’arrondissement de Huy-Waremme rappellent l’importance de rester vigilants, rigoureux et solidaires en cette période exceptionnelle, à plus d’un titre.
    Ils sont aussi convaincus de l’importance de travailler de manière concertée, au sein de la Conférence des élus MCH, pour avancer dans un même élan vers un avenir plus serein.

    La Conférence des élus Meuse-Condroz-Hesbaye

  • Coronavirus: prolongation des mesures jusqu’au 3 mai. Message de la Première Ministre, Sophie Wilmès 

    logo BE-Alert

    Message de la Première Ministre, Sophie Wilmès 
    BE-Alert : Coronavirus : prolongation des mesures jusqu’au 3 mai

    Lors du Conseil National de Sécurité (CNS) de ce mercredi 15 avril, plusieurs décisions ont été prises. Comme à chaque fois, ces décisions reposent sur les avis des experts scientifiques.
    Il a été décidé lors de cette réunion du CNS, en concertation avec les Ministres-présidents, de prolonger les mesures de confinement actuellement en vigueur jusqu’au 3 mai inclus.
    Afin de rendre cette prolongation de confinement plus soutenable, nous avons également décidé que :

    • Les magasins de bricolage et les jardineries pourront rouvrir leurs portes, aux mêmes conditions que les magasins d’alimentation. Les distances de sécurité devront donc être d’application ;
    • Nous autorisons également les résidents des structures d’hébergement – c’est-à-dire les maisons de repos et de soins ou les centres pour personnes avec un handicap par exemple – à recevoir la visite d’un proche désigné. Cela, à condition que le résident en question ne présente aucun symptôme de la maladie depuis deux semaines. Cette personne devra toujours être la même. Les maisons de repos se chargeront de l’organisation de ces visites. Ces règles seront aussi d’application pour les personnes qui vivent seules et qui ne peuvent pas se déplacer.

    Les consignes de base restent inchangées jusqu’au 3 mai et doivent impérativement être respectées. Les forces de l’ordre continueront à s’en assurer.
    Un nouveau Conseil National de Sécurité sera organisé la semaine prochaine et aura pour objectif d’élaborer de manière plus précise la prochaine étape du déconfinement. Notre objectif est de pouvoir organiser le déconfinement progressif pour le début du mois de mai. A noter qu’il s’agira d’un processus évolutif et basé, comme toujours, sur les travaux des scientifiques.
    Cette stratégie reposera sur plusieurs piliers, à savoir les distances de sécurité, le dépistage à grande échelle mais aussi le tracing, et le développement de nouvelles règles à appliquer dans le monde du travail. 
    Il est clair que le port du masque – même dit de confort – jouera aussi un rôle important dans la stratégie de déconfinement. Un premier rapport nous a été remis par les scientifiques et les représentants fédéraux et régionaux de la santé. Il nous indique que, lorsque les mesures de confinement seront levées progressivement, les masques en tissu seront conseillés pour toute situation où les distances de sécurité ne peuvent être respectées. Cela passera notamment par une production nationale. Néanmoins, les masques ne remplaceront pas les mesures d’hygiène et les distances de sécurité. 
    A court-terme, le Conseil National de Sécurité se prononcera sur les analyses et propositions du groupe en charge de l’Exit Strategy, notamment sur le timing adéquat et les conditions de réouverture progressive d’une part, des commerces et d’autre part, à terme, des cafés, restaurants et bars mais aussi sur la situation des écoles, des stages et des mouvements de jeunesse et les voyages. Il est déjà acquis qu’aucun événement de masse tels que les festivals ne pourront être organisés avant le 31 août inclus.
    Concernant le monde du travail, les règles actuelles resteront d’application jusqu’à ce que des protocoles d’accord puissent être scellés, secteur par secteur. L’objectif de ces protocoles sera de permettre aux entreprises de reprendre le plus rapidement possible une activité normale, tout en garantissant les conditions adéquates de travail de leurs employés et qui devront être adaptées aux circonstances. Le télétravail devra, quant à lui, continuer à être privilégié pendant un certain temps encore.

    Capture d’écran 2020-04-15 à 21.34.12.png

    Voir également la vidéo de la conférence de presse de Sophie Wilmès sur Sudinfo

    Capture d’écran 2020-04-15 à 20.24.15.png

  • Inondons les maisons de repos du Condroz de cartes et de dessins

    En complément de l'article précédent "Le PCS Condroz «offre des couleurs» aux aînés et aux malades", voici les adresses des différentes institutions condrusiennes.

    Les temps étant durs dans les maisons de repos et de convalescence actuellement, le PCS Condroz lance un projet pour redonner un peu de gaieté aux résidents et aux membres du personnel.

    L'idée est d'envoyer le plus possible de cartes et de dessins dans ces institutions. Ce sont de petits gestes mais nous espérons qu'ils pourront les aider à mieux vivre le confinement et l'isolement.
    Enfants, parents, grands-parents,... Tout le monde peut s'y mettre !

    Les participants peuvent nous envoyer leurs créations et nous nous chargerons de les redistribuer
    (Rue de la Gendarmerie, 3 - 4560 Clavier ou via chefdeprojet@pcs-condroz.be)

    S'ils le préfèrent, ils peuvent aussi les envoyer directement dans les maisons de repos et de convalescence.
     

    92971699_2955178227906539_4087192433375313920_o.jpg

    CHÂTEAU D'OCHAIN : Rue du Château 1, 4560 Ochain

    SENORIE DE NANDRIN: Rue de la Haie Monseu 21, 4550 Nandrin

    JOUR DE MAI : Route du Condroz 331, 4550 Nandrin

    SENIORIE DE TINLOT : Rue du Centre 16 4550 Soheit-Tinlot

    HOME DE SENY (CNRF): Place du Baty, 10  4557 Tinlot

    CENTRE NEUROLOGIQUE DE RÉADAPTATION FONCTIONNELLE (CNRF) : Rue Champ des Alouettes 30, 4557 Fraiture-en-Condroz

    Les personnes atteintes d'un handicap dans des centres d'hébergement souffrent aussi du confinement. Il est donc possible de leur écrire aux adresses suivantes :

    FOYER LE CALYDON : Rue des Trihettes 10, 4550 Yernée-Fraineux

    LA CAPONNIÈRE : Rue Fecher 20, 4161 Villers-aux-Tours

    LES LOTUS D'OCQUIER : Grand'Rue 62, 4560 Ocquier

    HOME DE FAVENCE : Rue de Favence 18, 4550 Nandrin

    PARENTHESE II : Thier des Raves, 2 4550 Nandrin

    LES COQUELICOTS : Rue sur Haies, 35 4550 Nandrin