• Fête de la Pentecôte, dimanche 31 mai 2020

    Fête de la Pentecôte

    pentecote112004.GIFDans les traditions chrétiennes, la fête de la Pentecôte commémore la venue du Saint Esprit cinquante jours après Pâques sur les apôtres de Jésus de Nazareth et les personnes présentes avec eux. Elle est rapportée dans les Actes des apôtres.

    Si une période festive de cinquante jours est attestée dans certaines communautés chrétiennes à partir de la fin du IIe siècle, elle n'était pas généralisée et ce n'est qu'à partir du IVe siècle qu'est instituée la fête de la Pentecôte, au terme de cette période.

    La Pentecôte est célébrée le septième dimanche, soit quarante-neuf jours après le dimanche de Pâques. La date en est variable puisque Pâques est une fête mobile.
     (D'après Wikipédia)
    Prochaine date, le dimanche 23 mai 2021.

  • Fraiture ne veut pas de la P3B, Templiers ne fera pas de recours

  • Tinlot. Reprise dans les écoles le mercredi 3 juin pour les maternelles, et le 8 pour les primaires

    69da0da9-0de2-4811-83c7-b419926edaed.jpeg
    Les 6èmes primaires étaient déjà rentrés par petits groupes depuis le 18 mai

    A Fraiture, les enseignants sont partants et seront prêts: le mercredi 3 juin pour ouvrir les classes de maternelles et le lundi 8 juin pour les classes primaires.
    En primaire, les enfants devront  porter un masque. Les enseignants prendront toutes les dispositions pour appliquer les consignes reçues.
    Le principe retenu pour les enfants est la bulle de classe. C'est-à-dire que les enfants resteront toujours dans le même groupe, notamment pour les récréations.
    Les parents seront contactés par courriel et auront ainsi 3 jours pour communiquer à l'école si leur enfant reprendra les cours.
    A partir du 8 juin ce sera donc une reprise normale à temps plein.
    Entre le 3 et le 8 juin, un garderie fonctionnera pour les enfants de primaires en attendant la rentrée du 8 juin.

    Soheit-Tinlot, Ecole Ste-Reine

    Mêmes dates pour la reprise à l'école Ste-Reine de Soheit-Tinlot.
    Le mercredi 3 juin pour les maternelles et le 8 juin pour les classes de primaire

    Bonne reprise à tous !

  • Tinlot. Travaux route du Condroz pendant 3 semaines, attention!

    L’image contient peut-être : ciel, arbre, nuage, plein air et nature

    La nuit du 2 au 3 juin: pose de la signalisation sur la RN 63 à hauteur du pont de Tinlot. Afin de sécuriser le chantier des fondations des éoliennes, il n'y aura qu'une seule bande de circulation. La durée du chantier est estimée à 3 semaines. Soyez prudent, sortie de véhicules lents.

     
    L’image contient peut-être : nuage, ciel et plein air
     
     
     
  • 112 BE : « L’application qui sauve des vies »

    Une nouvelle campagne de promotion est lancée pour promouvoir l’utilisation de l’app « 112 BE » auprès des personnes qui ne la connaîtraient pas encore.
    L’app existe depuis trois ans et, depuis lors, a déjà été téléchargée plus de 930.000 fois.
     
    app 112BE l'app qui sauve des vies

    La campagne de promotion est donc déclinée en quatre vidéos : la première consacrée à l’assistance de la police, la deuxième à l’intervention des pompiers, la troisième à l’aide médicale urgente et la dernière reprend les trois thèmes dans une version longue. Vous pouvez regarder ces vidéos et les télécharger sur le site internet www.112.be.

    Si vous avez un smartphone, l’app 112.be présente plusieurs avantages par rapport à un simple appel au 112 ou 101 :

    • Vous ne devez plus mémoriser les numéros d’urgence et vous ne risquez donc plus de les oublier si vous êtes paniqué.
    • Grâce à cette app, les services de secours peuvent vous retrouver plus facilement. En effet, l’app transmet votre position à la centrale d’urgence avec laquelle vous êtes en communication, et l’actualise toutes les 30 secondes.
    • La centrale d’urgence peut éventuellement activer la fonctionnalité chat si l’opérateur n’arrive pas à vous comprendre.  
    • Si vous les avez enregistrées au préalable, dès l’instant où il prend votre appel, l’opérateur dispose de certaines informations médicales sans que vous deviez les lui donner, comme un problème cardiaque, des allergies (aux médicaments), l'épilepsie, le diabète, … et il peut ainsi les transmettre plus rapidement aux services de secours.

    Appeler avec l’app 112 BE est entièrement gratuit, tout comme avec les numéros d’urgence, et ne fonctionne qu’en Belgique. 
    En savoir plus

  • Condroz: pharmacies et Poste Médical de Garde les 30, 31 mai et 1er juin 2020

    Avec toutes les mesures prises face à la pandémie de coronavirus,
    qu'en est-il du rôle de garde des médecins organisé les w-e?

    Le poste médical de garde de Tinlot fonctionne, bien évidemment. 
    Uniquement sur rendez-vous

    Vous pouvez cependant prendre contact avec votre médecin traitant au préalable,
    certains médecins pourraient répondre au téléphone pour soulager les médecins de garde le we.

    91647500.2.2.2.2.2.2.2.2.4.2.3.jpg

    3675895345.2.3.5.png

    Une permanence d’appel pour aider les généralistes débordés
    À Liège, les médecins généralistes sont débordés d’appels et les conversations durent souvent très longtemps car il faut aussi rassurer le patient en répondant à toutes ses questions. Du coup, nombreux sont les patients qui ne parviennent plus à les joindre et se sentent abandonnés.
    Et il y a ceux aussi qui n’ont pas de médecin généraliste. C’est pourquoi l’association des médecins généralistes liégeois (le GLAMO) a décidé d’ouvrir une permanence téléphonique tous les jours de la semaine, en plus de celle qu’elle organise déjà le week-end à la maison médicale.
    Depuis ce jeudi, le Glamo assure donc une garde uniquement téléphonique en semaine aussi de 8h à 20 heures. Pour tout problème médical ou question par rapport à l’épidémie, vous pouvez donc contacter le
    04/ 341.33.33.
    L.G. La Meuse

    Pharmacies
    Dans la colonne de droite sur ce blog, vous avez le lien permanent pour trouver une pharmacie (de garde)

    Capture d’écran 2020-03-20 à 16.57.31.png

     

  • Coup d'oeil sur le long week-end de la Pentecôte, les 29, 30 et 31 mai, 1er juin 2020

    IMG_7298.jpeg

    Un week-end de Pentecôte dans la perspective
    d'un confinement qui s'accélère.
    Toujours pas d'activités organisées ce week-end.
    Et toujours un seul mot d'ordre
    :
    respectez toutes les consignes actuellement en vigueur

     Côté météo, que du beau en perspective 
     Profitez de ce magnifique printemps !
     

    IMG_7596.png

     

    Attention aux fermetures ce lundi 1er juin, jour férié en Belgique, mais pas en France!

    En France, environ un tiers des salariés iront travailler ce lundi 1er juin 2020 de Pentecôte. Le lundi de Pentecôte est la journée choisie par les entreprises pour appliquer la journée de solidarité qui a pour but de prendre en charge financièrement les personnes âgées et handicapées. La décision revient aux entreprises de supprimer un jour de congés ou d'offrir cette journée à leurs salariés.
    Rendue fériée il y a plus de 200 ans par la signature d'un Concordat entre l'Église catholique et Napoléon, la Pentecôte a changé de statut il y a quelques années. En 2003, Jean-Pierre Raffarin, alors Premier ministre, décide de faire de ce jour une "journée de solidarité" suite à la canicule meurtrière. Si les salariés sont dans un premier temps invités à travailler sans contrepartie afin de financer des "actions en faveur de l'autonomie des personnes âgées ou handicapées", la réforme a depuis été assouplie.
    Source lintern@ute

  • Condroz. Les annonces paroissiales du 29 mai au 5 juin 2020

    Bonjour à tous,
    Qui aurait imaginé que ces « brèves spéciales » pour temps de confinement en serait à son 9ème numéro? A la mi-mars, lors de l’entrée en confinement, elles se voulaient juste être un trait d’union entre l’avant et l’après, et permettre, autant que faire se peut, de maintenir les liens dans nos communautés. On se disait que quelques semaines, tout au plus deux mois allaient suffire pour passer « au-delà » de l’offensive de ce sacré virus. Le temps a passé… et l’épisode étrange et inédit que nous vivons n’est pas encore terminé... Heureusement, les nouvelles sont bonnes. Le déconfinement progressif semble bien se dérouler. Mais restons prudents et responsables !
    Capture d’écran 2020-05-28 à 15.03.34.png
    Téléchargez ici  les brèves de l'Unité Pastorale
    Dans ce numéro de 6 pages, vous trouverez …
    • Les décès de cette fin du mois de mai.
    • Une invitation à la patience ...
    • Des nouvelles concernant le prochain Condr'aujourd'hui (en confinement lui aussi), la journée à Banneux qui devait avoir lieu ce lundi de Pentecôte, les journées (maintenues!) des Eglises ouvertes les 5 et 6 juin.
    • Quelques prières à l'Esprit Saint, une prière pour soutenir la lutte contre le coronavirus, les paroles d'un chant à la Vierge Marie.
    • La présentation d'une célébration domestique pour la Pentecôte et celle d'une pratique simplifiée de la lecture priante de la parole de Dieu.
    • Un appel de Caritas Secours Liège
    • Un article d'Eric de Beukelaer "La spiritualité, urgence sanitaire" paru dans "La Libre Belgique".
    • Le message adressé aux enfants de notre Unité pastorale qui devaient vivre leur profession de foi ces jours-ci .
    • Un peu d'humour !
    • ... ... ...
    Merci à nouveau pour vos réactions, commentaires ou partages.
    Comme chaque année, le lundi de Pentecôte, nous aurions dû aller en « pèlerinage » à Banneux. C’est une tradition qui, au départ, s’adressait uniquement aux enfants se préparant à la Profession de Foi et à leurs parents. Depuis l’an dernier, nous l’avions élargie à tous, dans le cadre d’une rencontre intergénérationnelle de l’UP. Inutile de rappeler pourquoi nous n’y allons pas cette année ! Mais si nous ne pouvons pas faire une « apparition » à Banneux, nous pouvons peut-être prendre le temps d’entrer en communion avec Marie qui, elle, ne s’est pas masquée pour délivrer un message d’une brûlante actualité. Marie, à Banneux, nous attendait ce 1er juin. Ne La décevons pas ; allons vers Elle, tout en restant chez nous, en espérant que dès l’an prochain, nous irons, tous ensemble, La remercier d’être toujours à nos côtés… En toute discrétion, mais avec la même confiance qu’Elle a mise, autrefois, dans une fillette bien de chez nous… Vous trouverez, en pièce jointe, un livret réalisé par Frédéric Grätz, assistant paroissial dans notre UP. De quoi nourrir, à notre rythme et en toute liberté, un petit « pélé » intérieur…
     
    Bonne fête de la Pentecôte !
    Pour l'Unité pastorale du Condroz
    Armand Franssen, votre curé

  • Nécrologie. Décès de Monsieur Guy Wéry, ancien ouvrier communal à Tinlot

    Nous vous informons du décès de Monsieur Guy Wéry, ce mercredi 27 mai 2020 à Liège.
    Il était l'époux de Madame Jacqueline Ringlet.

    Capture d’écran 2020-05-28 à 00.09.25.pngGuy Wéry a travaillé de longues années à la Commune de Tinlot où il a terminé sa carrière.
    Au nom du blog de Tinlot, nous présentons à sa famille et à ses proches nos plus sincères condoléances.

    Capture d’écran 2020-05-27 à 23.37.02.png

  • Covid-19 : Fonds d’aides d’urgence pour les clubs et fédérations : du nouveau !

    La Ministre des Sports, Valérie Glatigny, a annoncé ce 25 mai que les modalités d’accès au Fonds d’aides d’urgence pour le sport ont été fixées.

    Vos dossiers devront être remplis sur la plateforme SUBside de la FWB, mais cela ne pourra se faire qu’à partir du 15 juin.

    Dès lors et afin de vous préparer, un Vademecum a été réalisé par l’Adeps et l’AISF. Un formulaire qui reprend les items qui seront mis sur la Plateforme SUBside dès mi-juin est également disponible. Nous vous tiendrons bien entendu informés au plus vite des éventuelles précisions.

    Nos services sont disponibles  via le numéro de téléphone 04/344.46.06 de 9h à 16h ou par mail à l’adresse projets@aisf.be.

    Vous trouverez ci-dessous les documents utiles :

  • Hamoir : sécurisation du Ravel, après une nouvelle chute de cycliste dans l'Ourthe

    La commune de Hamoir vient de réaliser quelques aménagements provisoires pour améliorer la sécurité sur une partie du tracé du Ravel qui traverse son territoire.

    Capture d’écran 2020-05-27 à 15.11.32.png

    La Région wallonne doit remettre une décision concernant l'aménagement d’un tronçon de 400 mètres, qui traverse une zone Natura 2000 entre Comblain-Fairon et Hamoir. 
    C'est un passage qui peut s'avérer difficile à certains endroits : le chemin de terre est parsemé de pierres et de racines, la voie est étroite, et quelques affaissements se sont produits, le long de l’Ourthe. Plusieurs cyclistes auraient déjà chuté dans la rivière.
    Le bourgmestre a estimé que la situation présentait un danger, d'autant que les aménagements terminés de part et d'autre amènent du monde à cet endroit ; il a décidé de faire quelques travaux, en attendant le feu vert de la région wallonne pour la réalisation des travaux définitifs.
    Là où des racines et de gros cailloux risquaient de provoquer des chutes, il a fait poser un revêtement pour aplanir le sentier.
    "C’est un aménagement provisoire, en attendant une décision définitive de la région wallonne " explique Patrick Lecerf, le bourgmestre de Hamoir.
    "La Région wallonne doit se prononcer sur les aménagements autorisés pour traverser cette zone Natura 2000, qui est est protégée pour la richesse de sa faune et de sa flore. Il y a aussi une expropriation nécessaire sur un petit bout de chemin, mais les procédures sont particulièrement longues", explique le bourgmestre.
    ...lire la suite et voir le reportage vidéo de RTC

  • Tinlot Conseil Communal: une caméra mobile pour lutter contre les dépôts sauvages

    Première historique. En raison de la crise sanitaire, c’est à l’intérieur de la salle de sport La Tinlotoise, rue de l’Eglise, - et non à l’administration comme à l’accoutumée - que les conseillers communaux ont pu aborder les 46 points à l’ordre du jour du conseil communal de ce lundi soir. « On a mis des tables de brasserie et la distance était respectée entre les personnes, » précise la bourgmestre Christine Guyot. « Des masques et du gel hydroalcoolique étaient mis à disposition. Le son n’était pas top car ça résonnait, mais on a su s’entendre. »

    Exonération taxe déchets
    Le règlement concernant la taxe communale sur la collecte et le traitement des déchets a été modifié. Dorénavant, les personnes ayant un contrat avec un collecteur privé seront exonérées de 50% de la taxe déchets. « On ne peut pas les exonérer à 100% car ils continuent de bénéficier des recyparcs et des bulles à verre, » ajoute la bourgmestre. Les personnes qui résident dans une institution de la commune, même pour un séjour de revalidation d’un an, pourront être exonérées de la taxe déchets sur présentation d’une preuve de l’institution. Enfin, les personnes souffrant d’incontinence pourront recevoir gratuitement un rouleau de sac poubelle blanc par an en fournissant un certificat médical à la commune.

    13.442€ de frais de ramassage en 2019
    Autre point phare de ce conseil, la commune de Tinlot a décidé de faire l’acquisition d’une caméra de surveillance mobile pour lutter contre le phénomène des dépôts d’immondices. Elle sera déplacée régulièrement d’un point sensible de la commune à un autre.
    « Depuis le début du confinement, avec la fermeture des recyparcs, on a vu fleurir des dépôts sauvages partout sur le territoire, explique la mayeur. En 2019, on a eu 13.442€ de frais de ramassage et traitement de ces déchets. Rien que lors des 3-4 premiers mois de 2020, on arrive à 5.600€. Si ça continue comme ça, en faisant une simple estimation, on pourrait arriver à 26.625€ pour cette année, soit le double du coût. » Même si le projet de caméra mobile est évoqué depuis un an à Tinlot, les conseillers ont finalement décidé de passer à l’action ce lundi.
    Toujours dans un désir de préserver l’environnement, la commune a également choisi de signer le « Green Deal - Achats circulaires » de la Région Wallonne. Elle s’engage donc, en tant qu’acheteur, à passer au moins 2 marchés publics qui favorisent l’économie circulaire (réduction de la production de déchets) dans les 3 ans.

    En bref
    >3.000€ pour Fraiture Sports. Cette aide communale vise à soutenir le club de foot, mis en difficulté par la crise sanitaire.
    >Nouveau véhicule utilitaire pour le chef du service des Travaux. La commune a passé un accord de coopération avec la société IDEA, qui se charge de trouver le financement pour l’achat du véhicule grâce à la vente de publicités sur la carrosserie.
    >Adhésion à la charte Ville Amie Démence (ligue Alzheimer) . Cela permet à l’assistante de vie de la commune de bénéficier de formations pour l’aider sur le terrain, à la rencontre des aînés.
    >Dénomination de 4 nouvelles rues. Les rues « Venelle de la Scierie » (lie la rue du Centre et la rue de l’Eglise), « Traversière » (lie la rue de l’Eglise et le Chemin de Messe), « Terre Bourlotte » (vers le lotissement du même nom) et « Dessus le Chawetay » (lotissement Les Favennes).
    P.Tar. La Meuse H-W

  • L’incendie qui a coûté la vie au père Noël de Scry est accidentel

    C’était un accident. On en sait désormais un peu plus sur l’origine de l’incendie qui, dans la nuit du vendredi 15 au samedi 16 mai, a coûté la vie à Joël Landerwyn, 61 ans, le père Noël de Scry.
    Le sexagénaire, apprécié de tous et très impliqué dans la vie associative à Scry (Tinlot), avait été piégé à l’étage de sa villa quatre façades, installée avenue des Frênes, à Neuville-en-Condroz (Neupré). L’homme, coincé au premier étage, avait été incapable de s’extraire du brasier qui s’était déclaré au rez-de-chaussée de l’habitation.

    Capture d’écran 2020-05-26 à 15.17.27.png

    Durant plusieurs minutes, alors que les flammes gagnaient la maison à grande vitesse, Joël avait parlé avec ses voisins directs pour leur expliquer qu’il était coincé chez lui et que la cage d’escalier était déjà infranchissable. Ces derniers tentaient, comme ils le pouvaient, de rassurer le sexagénaire en expliquant que les pompiers étaient prévenus et qu’ils seraient bientôt sur place. Mais voilà, Joël, un homme de lettre, aimait conserver, quasiment compulsivement, toute la littérature qu’il dévorait. Cet excès de livres, magazines et autres objets a probablement contribué à alimenter l’incendie et a précipité sa perte.

    Capture d’écran 2020-05-26 à 15.15.20.png

    Ces mots échangés avec les voisins permettent d’écarter l’hypothèse d’un geste désespéré. Une seule question est sur toutes les lèvres : comment l’incendie s’est-il déclaré ? Et là, c’est toujours la bouteille à encre.
    Dans les heures qui suivaient l’incendie, le parquet de Liège désignait un expert pour se rendre sur les lieux. Très vite cependant, le professionnel avait remis un rapport oral signalant qu’il ne pouvait pas déterminer l’origine de l’incendie et qu’il retournerait sur place le lendemain (le dimanche) avec un chien capable de détecter la présence d’un produit accélérant et/ou de plusieurs foyers. Là non plus, le chien et l’expert n’ont rien flairé de suspect. Ce qui, a priori, écarte l’hypothèse d’un acte intentionnel commis par un tiers.
    Il reste alors l’accident bête et brutal qui aurait pu être provoqué, par exemple, par un court-circuit électrique ou par un chauffage d’appoint défectueux.
    Cette question demeure importante pour la famille et les proches de Joël Landerwyn. Ils vont probablement être questionnés ou parfois réinterrogés afin de mieux cerner les habitudes de vie du défunt et de peut-être y puiser des pistes sur l’élément déclencheur de ce dramatique incendie. Il faut aussi garder à l’esprit que, parfois, les réponses ne viennent jamais.

    Article d'A. Bisschop dans la Meuse