• On peut de nouveau se baigner dans l’Ourthe à Hamoir et à Ferrières

    Depuis le 10 août, il était interdit - pour les humains comme pour les animaux - de se baigner dans l’Ourthe sur le territoire des communes de Hamoir, Ferrières, Esneux et Comblain-au-Pont. Les 4 communes avaient imposé cette interdiction d’une même voix suite à un avertissement du Centre régional de crise de Wallonie concernant la présence de cyanobactéries dans l’Ourthe, sur la portion allant d'Esneux à Ferrières.
    Semblables à des algues bleues, ces bactéries photosynthétiques sont naturellement présentes en eaux douces et sécrètent des toxines pouvant causer des troubles de la santé chez l’homme et les animaux. Les effets les plus communs sont les irritations de la peau, maux de tête, nausées et gastro-entérites. La prolifération de ces algues ayant été favorisée par les températures élevées et le faible niveau de l’eau, les communes avaient préféré miser sur la sécurité en interdisant purement et simplement la baignade dans l’Ourthe.

    « Aucune analyse ne permet d’interdire »
    Ce vendredi matin, le bourgmestre de Hamoir, Patrick Lecerf, a annoncé que sa commune et celle de Ferrières levaient l’interdiction de baignade. Comblain-au-Pont et Esneux préfèrent quant à elles maintenir cette interdiction pour le moment.

    « Une analyse de l’eau est revenue négative la semaine dernière. Il n’y a donc plus rien d’objectif pour interdire la baignade », affirme le bourgmestre de Hamoir. « On nous a annoncé que d’autres tests seraient réalisés mais nous n’avons plus d’infos de la part de la Région wallonne depuis vendredi dernier. ».
    Même s’il estime que le principe de précaution qui a été appliqué était raisonnable, le mayeur de Hamoir considère qu’il n’y a plus assez d’éléments objectifs pour maintenir l’interdiction, d’autant qu’aucun cas de maladie liée à l’eau de la rivière n’a été recensé dans sa commune. « D’autre part, il a plu et la température est revenue à la normale, ce qui réduit le risque », ajoute Patrick Lecerf.

    Baignade autorisée en amont à Durbuy
    En amont du cours d’eau, dans la commune de Durbuy, l’interdiction de baignade n’a pas été prise et de nombreuses personnes ont profité de l’Ourthe ce mercredi. « Il ne faut pas interdire pour interdire, surtout si quelques centaines de mètres en amont, des centaines de personnes sont dans l’eau sans que ça ne pose de problème... », ajoute Patrick Lecerf.

    Cette levée d’interdiction ne veut pas pour autant dire qu’on peut faire n’importe quoi. Des zones de baignades officielles sont prévues par les communes et lorsqu’on s’aventure en dehors, c’est à ses risques et périls.
    Rappelons également un conseil de base prodigué par les Stewards de l’Ourthe : il faut toujours bien se laver les mains après la baignade, surtout avant de toucher de la nourriture.
    La Meuse H-W

  • Belgique. Les Hollandais restent les champions des p.-v.

    La Belgique envoie désormais les amendes routières dans 23 langues nationales, y compris les moins courantes comme le maltais.

    Capture d’écran 2020-08-19 à 08.59.20.png

    « Kwota do zaplaty 97 € ». Pour nos lecteurs qui ne parleraient pas le polonais, cela signifie « Montant à payer 97 € ». Le conducteur qui a reçu cette invitation à payer n’a pas eu besoin de Google traduction pour comprendre. Cette amende routière a été envoyée dans sa langue maternelle à un conducteur polonais flashé à 64 km/h au lieu de 50 à Middelkerke.
    En plus du français, du néerlandais et de l’allemand, les autorités belges envoient désormais les p.-v. dans vingt autres langues européennes. Cela va du maltais au finnois en passant par le grec, le lituanien et le letton. Évidemment, l’anglais et l’italien ne sont pas oubliés.

    Au cours des sept premiers mois de l’année 2020, 247.800 amendes ont été ainsi expédiées à l’étranger, selon les statistiques du SPF Justice. De tous les Européens circulant sur nos routes, les Hollandais sont de loin les moins respectueux du code de la route. Est-ce la perspective de passer des vacances en France qui leur donnerait un peu trop des ailes ? Peut-être. En tout cas, cela semble être une constante. Pour l’ensemble de 2019, le SPF Justice avait déjà comptabilisé 188.365 amendes pour les Néerlandais. Ce chiffre les plaçait bien devant les Français (130.114) et les Allemands (55.328).
    65 Grecs verbalisés
    Les excès de vitesse constituent l’une des huit infractions pour lesquelles les pays européens ont renforcé leurs collaborations à travers un meilleur échange des données de leurs ressortissants respectifs. Parmi les autres types de contraventions ainsi réprimées, il y a la conduite en état d’ivresse, le défaut du port de la ceinture de sécurité, le GSM au volant ou encore le franchissement d’un feu rouge.
    Si les Néerlandais conservent la première place du podium des chauffards pour les sept premiers mois de 2020, les Allemands perdent leur troisième position au profit des Luxembourgeois pourtant nettement moins nombreux, les Français restant deuxièmes (notre infographie). Pour la bonne bouche, signalons 283 procès-verbaux adressés à des conducteurs portugais, 103 à des Hongrois ou encore 65 à des Grecs. On parle bien ici de personnes qui ne résident pas en Belgique.
    « Chacun doit respecter les règles, quelle que soit sa nationalité. En facilitant l’échange de données d’identité entre les pays européens, nous savons plus rapidement à qui envoyer l’amende. Et que vous soyez italien, roumain ou slovaque, désormais, chaque contrevenant recevra son amende dans sa langue nationale », commente le ministre de la Justice, Koen Geens.
    Y.H. Sudinfo
    Source

  • Il filme le Condroz depuis une montgolfière!

    Pour l’été 2020, la Maison du Tourisme Terres-de-Meuse voulait marquer les esprits avec une nouvelle attraction hors-du-commun. C’est ainsi qu’en juillet et en août, les premiers voyages en montgolfière au dessus de l’arrondissement Huy-Waremme ont eu lieu.

    Le Hutois Maxime Alexandre fait partie des premiers chanceux à avoir pu goûter à cette expérience unique. Auteur du blog « Trekking et Voyage », ce passionné d’aventures est suivi par plus de 30.000 personnes sur Facebook, 18.000 sur Instagram et 20.000 sur son site web. Même s’il n’apprécie guère l'appellation « influenceur », il reconnaît que son but est de partager ses découvertes pour inspirer d’autres personnes et les inviter à en profiter aussi, comme ici avec la montgolfière.

    « Quand la Maison du Tourisme m’a proposé de survoler les terres que je fréquente depuis ma plus tendre enfance, de voir la nature du Condroz depuis le ciel, j’ai immédiatement accepté », se souvient-il. « On a décollé du château de Modave le 22 juillet avec mon vidéaste pour une heure de vol. J’ai adoré l’expérience et on va lui offrir une belle visibilité. »

    Lumières magnifiques et impression de léviter
    Aidé par la météo radieuse du jour du vol, Maxime Alexandre se souvient en avoir pris plein la figure dans les 30 secondes qui ont suivi le décollage. « On s’est très vite retrouvé à une centaine de mètres d’altitude et j’ai pu profiter des lumières magnifiques du coucher de soleil sur le domaine et la réserve naturelle. On quitte le sol tout doucement, en ayant l’impression de léviter. C’est lent et doux, mis à part le léger choc de l’atterrissage. »

    Pendant une heure, le ballon transporte sa quinzaine de passagers - séparés dans des boxes en osier de 3-4 personnes - avant d'atterrir et de ramener les voyageurs au point de départ à l’aide d’un car. Certes inoubliable, l’expérience vous coûtera tout de même 120€, un bon plan selon l’expert en voyages.

    Quid du vertige ?

    Même s’il souffre de plus en plus du vertige avec l’âge - notamment en escaladant l’escalier en colimaçon de la collégiale de Huy -, Maxime Alexandre affirme qu’il n’a ressenti aucun vertige dans la nacelle. « C’est très doux et on est stable. Le pilote maitrise parfaitement sa montgolfière comme s’il conduisait un caddy de supermarché. »

    En tout cas, les lumières du soleil couchant, les troupeaux et la nature vus d’en haut confèrent au voyage son lot de sensations uniques, « un luxe », d’après l’influenceur. Malheureusement, le dernier vol programmé aura lieu en septembre et affiche complet.

    Plus d’infos : www.terres-de-meuse.be/vol-en-montgolfiere

    Blog de Maxime : www.trekkingetvoyage.com

    Article de Pierre Targnion dans La Meuse H-W

  • Coronavirus en Belgique: le point dans nos communes

  • La Brasserie Hutoise revit depuis le 7 août

    Depuis le vendredi 7 août, la Brasserie Hutoise, dans le zoning commercial de Tihange, a rouvert ses portes ! Depuis la faillite annoncée en avril 2019, c’était pratiquement le calme plat sur le zoning commercial. Un calme qui s’est désormais estompé. Antonio Matassa, Modavien travaillant dans l’équipement automobile et dans l’organisation du Nandrin Festival, a repris la brasserie en février pour y lancer une nouvelle activité. Un projet familial :« C’est un concours de circonstances. Avec les membres de l’ASBL, nous cherchions un lieu pour organiser des spectacles musicaux, de théâtre ou encore d’humour. C’était compliqué pour s’organiser avec les autres salles et en avoir une à notre disposition était devenu important ».

    Une salle de spectacle
    Un lieu qui est en réalité divisé en deux. La partie spectacle et la partie restaurant ... lire la suite dans La Meuse H-W

    La Brasserie Hutoise se situe rue Arbre Sainte Barbe 1C, en face de la centrale nucléaire le long de la RN90, et est ouverte tous les jours de 10h à 22h, excepté le mardi.

  • Une balade ce samedi à travers l’histoire et la mémoire au Fort de Huy

    Capture d’écran 2020-08-21 à 10.41.05.png

    Un spectacle issu des textes du livre « Tout le monde le sait », de Nathalie Boutiau, paru en 2019 : « Le livre se base sur des faits réels et des témoignages de victimes d’atrocités. Le tout est englobé dans un périple de deux étudiants en journalisme se rendant sur des lieux de guerres », rapporte Didier Colemans, membre fondateur de l’association « Les amis du Fort de Huy », organisatrice de l’événement.
    Mise en perspective de la cruauté
    Durant 4 années, entre 1940 et 1944, le Fort de Huy a été occupé par les soldats allemands. 7.000 prisonniers furent internés. Cette balade est donc l’occasion de rappeler l’enfer vécu par de nombreuses personnes : «Philippe Dejaive, le guide, évoquera les souvenirs liés à la vie vécue par ces prisonniers et il sera accompagné par un comédien, Didier Bormans, qui lira des passages du livre de Nathalie Boutiau (également présente). Une violoniste Maritsa Ney ajoutera une touche musicale à ce moment intimiste ».

    7 lieux, comme les cachots, seront visités par le groupe : « Un lien pourra se faire avec ce qu’ont vécu les victimes du livre. L’ouvrage apporte une réflexion plus générale sur l’homme et sa capacité à faire le mal, mais également sur sa force à créer des liens », ajoute Didier Colemans.
    Une association qui a récemment vu le jour
    À la base du projet, une association qui a vu le jour il y a environ 3 mois : « Les amis du Fort de Huy ». Une dizaine de membres ont créé un groupe de réflexion afin de développer un travail éducatif et de citoyenneté : « Nous sommes engagés dans la défense et la valorisation du patrimoine historique. Nous souhaitons organiser des activités culturelles et pédagogiques par l’intermédiaire de visites guidées ou de manifestations. De plus, ce travail de mémoire est l’occasion d’encourager l’implication de tous et de mettre en garde sur ce qu’il se passe actuellement. L’objectif est de partir du passé pour éclairer le présent et préparer le futur, en invitant les citoyens à s’engager dans la construction démocratique ».
    Le spectacle « Voyage au cœur de la mémoire » se déroulera ce samedi de 16h à 17h, avec le départ sur le parvis du Fort de Huy. L’accès est gratuit et vu l’espace dans chaque salle ou lieu, il n’y a pas de limitation concernant le nombre de participants. Le port du masque sera évidemment obligatoire.
    Maxime Gilles. La Meuse H-W

  • Coup d'oeil sur le week-end des 21, 22 et 23 août 2020 toujours en mode Covid-19

     La météo du week-end 
     Retour aux températures de saison pour 
     la dernière semaine du mois d'août 

    IMG_8076.PNG

      Covid-19: les décisions  et les nouvelles mesures 
     du Conseil de sécurité de ce jeudi: 

    « Aucune mesure ne mettra fin au virus, il faudra attendre un vaccin », a d’emblée expliqué Sophie Wilmès lors de sa conférence de presse après le Conseil national de sécurité. « Aujourd’hui, on peut parler d’une tendance à la stabilisation, voire même d’une amélioration. Le taux de transmission est de 0,9. Ce qui veut dire que le virus circule toujours mais moins qu’avant les nouvelles mesures ».

    Les décisions suivantes ont donc été prises :

    Magasins :

    À partir du lundi 24 août, il sera désormais autorisé de faire ses courses à deux.
    Depuis le CNS du 27 juillet, il était obligatoire de les faire seul. Il n’y a plus de limite de temps.

    Bulle sociale :

    Malgré les demandes de plusieurs experts, la bulle sociale de 5 personnes par famille pour 4 semaines est maintenue !

    Événements :

    Les événements sont à nouveau autorisés à partir de septembre. 200 personnes seront autorisées pour les événements en intérieur, et 400 pour les événements en extérieur.

    Funérailles :

    À partir du 1er septembre : les réceptions après les funérailles peuvent avoir lieu, à 50 personnes maximum, avec les règles en vigueur dans l’horeca.
    Ces règles seront assouplies pour les réceptions lors du prochain Conseil national de sécurité.

    Couples séparés :

    Les personnes qui ne sont pas liées par un lien juridique mais peuvent prouver une relation forte et durable pourront franchir les frontières à partir du 1er septembre, sans devoir respecter les éventuelles quarantaines.

    Rentrée scolaire :

    « Tous les élèves pourront reprendre l’école le 1er septembre et à tous les niveaux.
    Cette rentrée se fera en code jaune qui renvoie à une situation où le virus est sous contrôle mais circule toujours », a confirmé Sophie Wilmès.
    La Meuse H-W

    Lire également le communiqué officiel du centre de crise:
    Maîtrise de la situation sanitaire,
    rentrée scolaire pour tous et perspectives

    Toujours un seul mot d'ordre :
    Respectez les consignes, prenez soin de vous et des autres !

     

  • Promenade guidée le 30 août : « Amay comme vous ne l’avez jamais vu ».

  • Rallye du Condroz: annulation inéluctable

    Capture d’écran 2020-08-20 à 13.49.12.png

    Après cinq mois de silence radio, il paraît normal que les organisateurs hutois ne prennent pas de décisions tant que le RACB n’a pas communiqué sur l’avenir du championnat de Belgique. Nul doute que les bénévoles de l’épreuve hutoise auront plus que certainement tout fait pour maintenir le mythique rendez-vous que tous les passionnés de rallye attendent...

    Des lourdes contraintes
    Force est de constater qu’il paraît peu probable de mettre sur pied une épreuve avec des mesures sanitaires évoluant de jour en jour. Il semble même utopique de pouvoir organiser un rallye en respectant les contraintes auxquelles nous devons tous faire face. D’autant plus que les organisateurs doivent se soumettre aux décisions des communes de pouvoir traverser leur entité. Tout en devant en plus compter sur le civisme des spectateurs. Qui oserait à l’heure actuelle donner un avis favorable pour accueillir de tels événements ? Tant d’incertitudes qui compliquent la tâche des organisateurs qui ne peuvent se permettre de mettre en péril les éventuelles éditions à venir.
    Article complet à lire dans la Meuse H-W

  • Condroz. Les annonces paroissiales du 22 au 28 août 2020

    Capture d’écran 2020-08-20 à 11.50.43.png

    En cette année bien particulière, nous avons dû annuler le pèlerinage en Slovénie. Afin de rester positifs et en pensant que tout ira mieux, nous envisageons de reprendre ou du moins de reprogrammer des activités au Prieuré.
    A cette fin, nous avons prévu un mini pélé à Avioth le 15 septembre, sous réserve bien entendu que la situation sanitaire s’améliore ou se stabilise et que les mesures de sécurité du CNS l’autorisent.

    Télécharger l'invitation complète

    536794986.13.jpgLes célébrations  du week-end
    Samedi 15 août
    10h00 Béemont
    10h Villers-le-temple
    11h Pailhe
    11h30 Tavier

    Dimanche
    16 août
    09h Les Avins
    10h30 Ouffet
    10h30 Nandrin

    Les brèves
    Horaire des célébrations du 5ème dimanche du mois d’août
    Le dim. 30 août était prévue une eucharistie unique pour notre Unité pastorale dans le jardin du prieuré à l’occasion du dîner annuel et des 30 ans du prieuré. La pandémie que nous traversons nous conduit à revoir le programme prévu. Le dîner annuel du prieuré est reporté.
    Prévoir seulement deux eucharisties, l’une le samedi soir, l’autre le dimanche matin n’est pas prudent. Les nécessaires distances de sécurité risquent de ne pas pouvoir être respectées. Aussi, il a été décidé d'augmenter le nombre d’eucharisties prévues ce WE-là et de choisir 4 églises privées d’eucharisties dominicales depuis le début de la pandémie : Bois, Hody, Ochain et Villers-le-Temple.
    Les eucharisties prévues initialement à l'église d'Ellemelle et dans le jardin du prieuré (ou à l’église de Nandrin en cas de pluie) sont maintenues. La situation actuelle demande à chacun souplesse et faculté d’adaptation.
    Merci pour votre compréhension.

    Capture d’écran 2020-08-12 à 16.53.06.png

    Les intentions de messes dans l'unité pastorale du Condroz du 22 au 28 août 2020 (voir ci-dessous)

     

    Lire la suite

  • Les Scouts de Nandrin-Tinlot et Environs: reprise le 19 septembre !

    Envie de faire vivre la grande aventure du scoutisme à vos enfants ?
    N'hésitez plus et rejoignez "l'Unité des Scouts de Nandrin-Tinlot".
    Un accueil au top, des animateurs de confiance, une nouvelle aventure chaque samedi!
    118067384_10224514760365299_1246364038070683804_o.jpg

  • Tinlot. Aménagement d'un "espace vert" devant la Maison Communale

    Capture d’écran 2020-08-19 à 09.19.44.png

    Dans le cadre de l'appel à projet "Semaine de l'arbre 2019", la Commune de Tinlot a obtenu un subside  de 2500€ du SPW pour l'aménagement d'un espace vert.
    Afin de dégager la façade, les valves ont été déplacées dans l'allée à droite de l'administration.
    Merci au service travaux!
    Source Commune de Tinlot
  • Deux Ours. Soirée en plein air "ETOILES D'ETE", dimanche 30 août. Places limitées!

    117870030_1650902918405812_5986354667654479236_o.jpg

    Un concert + un film + un dj soul/funck … et une Vinyles Jam Soul/Funk pour terminer, tout ça GRATUIT… OUIIIIIIIII c'est ce dimanche 30 août dès 19h30 devant Deux Ours, sur la Place Georges Hubin à Vierset.
    organisé par le Centre Culturel de Marchin et la Commune de Vierset-Barse…
    MAIS IL EST IMPÉRATIF DE RÉSERVER IL N'Y A QUE 150 PERSONNES QUI POURRONT EN PROFITER 
    RESERVATION : https://urlz.fr/dCX1