- Page 2

  • Affaire Baltus : la décision reportée au 2 juillet

    Capture d’écran 2013-06-27 à 17.15.13.jpegArrivé au tiers de sa peine, Benoît Baltus demande une libération conditionnelle avec un bracelet électronique. La décision devait être rendue ce mardi par le tribunal d’application des peines. Finalement, selon son avocat, Alexandre Wilmotte, le jugement a été reporté au 2 juillet.
    Pour rappel, le Nandrinois Benoît Baltus est incarcéré pour avoir assassiné sa femme, Anne-Marie Prévot (la fille de l’ancien bourgmestre tinlotois Henri Prévot), de trois coups de fusil au domicile familial le 11 mars 2003. Il purge actuellement une peine de 30 ans de prison à Andenne.
    La Meuse du 27 juin.

  • Communes voisines: le drame de Nandrin, suivi

    Nous en savons un peu plus aujourd'hui sur le jeune William et les terribles faits qui se sont déroulés mardi soir à Nandrin. Notre collègue blogueuse et amie, Jeannick Piron, ainsi que sa famille, étaient très proches de la victime. Vous trouverez donc sur le blog de Nandrin toutes les informations, ainsi que dans la Meuse Huy-Waremme et le site Sudinfo. be.
    Voici  quelques liens vers le blog de Nandrin et Sudinfo.be :

    Les funérailles de William samedi 29 juin 2013  Cliquez ici

    Tout un village dans l'inconpréhension Cliquez ici

    Capture d’écran 2013-06-27 à 21.40.09.jpeg
    Le petit Nandrinois avait encore été vu à la Fancy-Fair Saint-Martin, dimanche dernier (Archives JP)

    Capture d’écran 2013-06-27 à 20.57.14.jpeg

    Collège St-Quirain: l'hommage des amis et des professeurs à la chapelle du collège  Cliquez ici

    Capture d’écran 2013-06-27 à 20.59.13.jpeg
    William Vandervoort était "l'amuseur public numéro 1
    Cliquez ici

    Capture d’écran 2013-06-27 à 19.45.20.jpeg

    Le jeune William s'est pendu dans le jardin de la maison familiale à Nandrin. Sa famille ne comprend pas son geste. Vidéo Sudpresse cliquez ici

  • Nos enfants passent plus d’heures à l’école que la moyenne. Nos enseignants donnent moins d’heures de cours que leurs collègues étrangers

    L’OCDE a publié, hier, la dernière édition des statistiques liées à l’enseignement. Nous avons zoomé sur le nombre d’heures qu’enfants et enseignants passent en classe.
    Nos enfants passent plus d’heures à l’école que la moyenne: la Belgique dans le top 5.

    Capture d’écran 2013-06-26 à 13.38.45.jpeg
    Dans la trentaine de pays qui composent l’Organisation de coopération et de développement économiques, le nombre d’heures de cours s’élève, en moyenne, à 802 par an dans le fondamental et à 924 dans le secondaire inférieur. La Belgique francophone dépasse largement la moyenne : 930h en primaire et 1.020 dans le secondaire. Dans l’enseignement primaire, il y en a plus en Hollande (940), en Australie (953), en Israël (956) et au Chili (1007). Quatre pays nous devancent aussi dans le secondaire : le Chili (1083), le Mexique (1.167), l’Espagne (1050) et la France (1081). Curiosité : la Flandre n’est créditée que de 831h de cours dans le primaire et 955 dans le secondaire inférieur. La différence n’est d’ailleurs pas si grande si l’on se focalise sur les heures dites obligatoires, respectivement 840 et 960 en Belgique francophone. Pourquoi avons nous
    mentionné une différence de + 90h en primaire et de + 60h en secondaire ? Parce que l’OCDE l’attribue à la plus grande flexibilité des cours (options, heures de sports, etc.)
    Nos enseignants donnent moins d’heures de cours que leurs collègues étrangers.
    A contrario, l’OCDE a calculé que nos enseignants n’étaient pas les recordmen des heures de cours. Avec 37 semaines et 181 jours, ils fi gurent parmi les «moins actifs» (il y en a moins en Espagne, au Luxembourg, en France, en Grèce, en Hongrie… et en Flandre). En Belgique francophone, l’OCDE a enregistré 784 h de cours en maternelles (la moyenne des pays étudiés : 994), 721 en primaires (790), 661 dans le secondaire inférieur (709) et 601 dans le secondaire supérieur (664). A noter qu’en Flandre, ces moyennes horaires sont supérieures, sauf dans le maternel. Il s’agit bien ici des heures de cours « net », pas du temps passé à l’école.
    D.SW. La Meuse du 27/6

  • Le chômeur wallon ne reste pas impuni. Le chômage en Condroz et à Tinlot

    Mieux vaudrait, dit-on, chômer en Wallonie ou à Bruxelles pour échapper au bâton. Les statistiques sont heureusement faites pour tordre le cou aux clichés. (Le Vif en ligne)

    Capture d’écran 2013-06-21 à 11.40.31.jpeg

    Les sanctions infligées pour chômage volontaire se sont multipliées à l’échelle du pays, entre 2008 et 2012: +28,3 % (22.633 cas en 2008, 29.051 en 2012).

    La Flandre n’y est pour rien : elle a enregistré une baisse de 5 % de sanctions sur cette même période (11.179 en 2012).

    Tout l’inverse de la Wallonie : 60 % de sanctions de plus en quatre ans (8.792 cas en 2008, 14.058 en 2012). Qui dit mieux ? La Région bruxelloise : 85 % de sanctions supplémentaires (2.057 dossiers en 2008, 3.814 en 2012).

    Le rapport annuel de l'Onem pubie notamment tous les chiffres du chômage par arrondissement et par commune. Voici quelques unes  des communes voisines (reprises dans Le Messager du Condroz) :

    Huy, 21,3%. Hamoir, 15,2%. Marchin, 14,3%. Ouffet, 13,1%. Ferrières 12%. Modave, 11,8%. Clavier, 10,8%. Anthisnes 10,6%. Nandrin, 9,7%. Tinlot 8%. (Presqu'un record)

  • Soheit-Tinlot, gymnastique. Horaires 2013-2014, 36 heures programmées chaque semaine

    DSC_7844.jpg
    Horaire Hebdomadaire 2013-2014 (cliquez pour agrandir)

    gym .jpg
    Reprise première semaine de septembre 2013

    Capture d’écran 2013-06-22 à 18.10.02.jpeg
    Gala du 21 juin, voir l'album picasa
    (88 photos) Cliquez ici

  • Communes voisines: Steve Darcis, installé à Anthisnes, rend le sourire au village!

    Capture d’écran 2013-06-26 à 11.24.10.jpegLe hameau de La Rock à Anthisnes est devenu le nouveau havre de paix de Steve Darcis. Depuis le début de l’année, ce tennisman, qui a créé l’exploit face à Nadal lundi , a posé ses valises dans ce village paisible. Avec sa femme, Lauranne, il s’est installé dans une belle maison en pierres du pays. Et même si la discrétion semble être de mise, aucun riverain n’a raté son emménagement. «C’est une famille très sympathique. J’étais allée les voir lorsqu’ils sont arrivés. Je connaissais déjà Steve Darcis de nom, mais sans plus», nous raconte Anne Brone. Cette dernière nous confie ne pas être une férue de tennis. Mais, ce lundi, elle était devant sa télé pour regarder jouer son voisin. «Ma fille m’a téléphoné pour que j’allume la télé. Il m’a étonné, il a très bien joué face à Nadal. Avec son arrivée, les gens du village ont commencé à s’intéresser au tennis. Je compte d’ailleurs lui écrire une petite lettre pour le féliciter», continue-t-elle.

    Capture d’écran 2013-06-26 à 11.27.12.jpegUn peu plus loin, chez Marie-Louise Mordant, le poste de télé était également allumé ce lundi. «Nous sommes très contents pour lui. Je l’ai connu quand il était adolescent. Je travaillais comme pharmacienne et sa maman passait de temps en temps avec Steve. À cette époque, il commençait à se faire connaître dans le monde du tennis. Sa maman était très fière ». Comme Anne Brone, cette Anthisnoise n’espère qu’une chose : ne pas croiser son sportif de voisin à la fête de quartier, organisée ce week-end. «Cela voudra dire qu’il est toujours à Wimbledon. On espère qu’il va continuer à gagner », sourit- elle. Ces riveraines n’ont pas eu souvent l’occasion de croiser Steve Darcis dans leur quartier. «Il est souvent en déplacement », commente Anne Brone. «Nous, on l’a vu tondre sa pelouse. C’est un voisin comme un autre. Ce n’est pas parce que c’est un champion qu’il est prétentieux. Quand il va rentrer, mes copains et moi comptons aller le féliciter », explique Romain, un jeune du quartier, qui comme ses copains adorerait prendre un cours de tennis avec le voisin. (Photo de sa maidon à Anthisnes, montage Sudpresse)

    Lire la suite

  • Drame à Nandrin: William V., 13 ans, se suicide après avoir raté son année

    Capture d’écran 2013-06-26 à 10.38.56.jpeg La nouvelle est tombée mardi soir, un enfant de 13 ans s’est donné la mort  à Nandrin après avoir raté ses examens. Le parquet de Huy a confirmé l’information mais s’est refusé à tout autre commentaire.
    Si ce jeune garçon de 13 ans, qui était scolarisé à l’Institut Saint-Quirin à Huy, a décidé de mettre fin à ces jours, c’est parce qu’il aurait raté ses examens.
    Mardi, il devait recevoir ses résultats et le jeune garçon a appris qu’il avait échoué. Selon des proches, « William est rentré à la maison, a envoyé un SMS à sa maman puis s’est pendu dans le fond du jardin du domicile, qui donne sur l’orée d’un bois. » Tout le Le village est évidemment sous le choc.
    Voir Sudinfo.be et le blog de Nandrin pour d'autres informations et le suivi de ce drame

    Mise à jour 27/6, 13h30.  Fait de société:
    Reportage de RTL sur le suicide chez les adoslescents

    Capture d’écran 2013-06-26 à 13.44.31.jpeg

  • Eté solidaire 2013, 2422 étudiants seront engagés dans les CPAS et les communes. A Tinlot aussi...

    Tinlot: Appel aux étudiants (15 à 22 ans)…
    Travailler les deux premières semaines d’août à Tinlot ?
    Du Ve 2 août au Ve 16 août (congé le 15 août !) Dans le cadre d’un projet intergénérationnel: échanges et services auprès des aînés du village. La Région wallonne a marqué son accord pour l’engagement de 5 étudiants par le CPAS de Tinlot, avec l’encadrement de Tiziana Régimont, éducatrice du Plan de Cohésion Sociale. Les jeunes intéressés par cette offre doivent envoyer un courrier de motivation, avec leurs coordonnées au CPAS de Tinlot, rue de Tantonville, 4 à 4557-TINLOT.
    Renseignements :,Tiziana Régimont au 0474/775.168.
    N’hésitez pas à diffuser l’information autour de vous, aux jeunes, comme aux aînés !!!

    IMG_6788.JPG
    L'équipe de jeunes, encadrée par Tiziana Régimont, qui a travaillé à Tinlot
    durant l'été 2013.

    Été solidaire, je suis partenaire 2013,
    C'est quoi?

    Cette opération annuelle permet aux communes, CPAS et sociétés de logement de service public d’engager des jeunes sous contrat d’étudiant, durant les mois de juillet et d’août, pour réaliser des petits travaux d’utilité publique dans leur environnement proche (embellissement de quartier, aide aux personnes défavorisées ou handicapées, etc.).

    Son objectif est de favoriser l’apprentissage de la citoyenneté chez les jeunes et de rapprocher les générations, tout en procurant une première expérience de travail salarié. "Eté solidaire, je suis partenaire" s’adresse aux jeunes de 15 à 21 ans et issus des quartiers dans lesquels se déroulent les actions.

    Ils sont engagés sous contrat d’occupation étudiant pendant une période de 10 jours ouvrables à raison de 7 heures par jour maximum. Les jeunes perçoivent au moins un salaire horaire de 6 € net et l’encadrement de l’équipe de minimum 4 jeunes est assuré par une personne expérimentée âgée de plus de 25 ans. Pour beaucoup des jeunes engagés, "Eté solidaire" constitue une première et précieuse expérience de travail.
    Cette opération a été mise en place en 1994 avec 527 jeunes la première année. Pour en savoir plus

  • Tinlot: le Coq aux champs à nouveau à l'honneur

    Capture d’écran 2013-06-20 à 21.08.44.jpeg
    Après l'élection de son patron comme meilleur cuisinier de l'année, c'est son second Jean Vrijdaghs qui a été choisi pour représenter la Belgique.

    Article de Noèmie Boutefroy dans la Meuse du 12 juin.
    Jean Vrijdaghs s’annonce déjà comme un des jeunes talents les plus prometteurs de la cuisine belge. Formé chez Christophe Pauly au Coq aux Champs à Tinlot, le jeune Hutois s’envole à Leipzig dès le 28 juin

    prochain. Il représentera la Belgique dans un concours international, WorldSkills, dans la catégorie cuisine. Une fierté pour le jeune homme, mais aussi une grande pression.

    Capture d’écran 2013-06-20 à 21.11.23.jpeg
    Jean Vrijdaghs, voilà un nom que le monde de la cuisine est en train d’apprendre à connaître. Il n’a que 20 ans, mais il s’illustre déjà dans les concours les plus prestigieux. En 2012, il avait participé aux EuroSkills
    et s’était illustré en remportant le prix d’excellence du jury. « C’était une super expérience. J’ai ensuite passé les sélections, avec d’autres jeunes cuisiniers belges. Le but était de se qualifier pour devenir le représentant
    de la Belgique au même concours, mais qui oppose des pays des cinq continents. J’ai remporté les sélections. C’est une première reconnaissance qui m’a donné confiance en moi ». Depuis lors, Jean Vrijdaghs continue à travailler pour préparer ses épreuves, sans complexe et avec beaucoup d’ambition : « J’aimerais beaucoup finir sur le podium. Le prix d’excellence serait aussi une belle récompense. Mais je sais que ce ne sera pas facile. Nous sommes d’un petit pays et il y aura beaucoup d’excellents candidats. Je ne pars pas gagnant d’avance. Mais nous avons beaucoup travaillé et je crois que je suis prêt. Je suis content de ce que j’ai prévu de présenter ».

    Lire la suite

  • 50 ans de prêtrise de l'abbé René Rouschop: retrouvailles autour d'un jubilé le samedi 6 juillet (S'inscrire pour le repas)

    Capture d’écran 2013-06-20 à 12.45.20.jpegNous avions déjà annoncé cette date le 10 juin dernier, voici quelques précisions:
    16h 30: Eucharistie festive à l'Eglise de Scry.
    17h30: Verre de l'Amitié
    18h30: Barbecue au Prieuré St-Martin
    (Réservation indispensable (085/511458 - 086/344506)
    Ce sera aussi l'occasion de remercier l'Abbé René  Rouschop qui quittera le secteur paroissial Nandrin Tinlot. Après 18 ans à Fraiture et après 25 ans au prieuré de Scry.
    Photo de l'ordination de René Rouschop le 7/7/1963 par l'Evêque de Liège Guillaume-Marie Van Zuylen.
    Si vous souhaitez offrir un cadeau, voici le petit mot de René dans le bulletin paroissial: "aidez plutôt à restaurer la tour de l'église de Scry, qui me tient fort à coeur...et la paroisse est vraiment très pauvre (voir ci-dessous)!

    Oeuvres paroissiales de Scry BE87 7426 1611 1194.

    Capture d’écran 2013-06-20 à 12.48.39.jpeg
    Cliquez pour agrandir

    Capture d’écran 2013-06-21 à 11.05.15.jpeg
    L'église St-Martin de Scry: des pierres de la tour se descellent depuis plusieurs années.

  • L'Etat a encaissé un montant record de 382.392.136 euros d'amendes en 2012

    Le montant total des amendes perçues par le Trésor public a presque doublé entre 2002 et 2012. L’année dernière, l’Etat a encaissé un montant record de 382.392.136 euros, alors que ce chiffre atteignait en 2002 194.105.295 euros.

    Capture d’écran 2013-05-14 à 23.39.28.jpeg

    En 2012, l’Etat a encaissé 268.401.363 euros en perceptions immédiates (sur ordre de la police), 64.260.503 euros en versements transactionnels (sur ordre du parquet) et 51.717.677 euros à la suite de condamnations par les tribunaux de police ou autres juridictions. En déduisant la somme de 1.987.408 euros (due aux doubles paiements), le SPF Finances arrive à un montant total de plus de 382 millions d’euros.

    Ces chiffres se situent dans la lignée des résultats des années précédentes: en 2011, le SPF Finances avait perçu 387.724.198 euros et en 2010 368.534.125 euros. L’écart est toutefois frappant si on considère l’ensemble des chiffres de la dernière décennie: le montant total perçu a presque doublé entre 2002 et 2012.

    D’après le porte-parole du SPF Finances, «le montant des amendes a été revu à la hausse. En outre, le nombre d’amendes routières a fortement augmenté en raison des radars et du fait que les étrangers circulant sur nos routes ne peuvent plus y échapper, les bases de données de différents pays ayant été intégrées dans le système belge. Enfin, le nombre d’amendes à perception immédiate a également enflé en raison de la suppression des timbres-amendes», conclut-il. (La Meuse en ligne d'après Belga)

  • Travaux sur la route Huy-Hamoir entre Soheit-Tinlot et Seny

    Capture d’écran 2013-06-25 à 16.54.17.jpeg

    Attention le SPW (MET) réalise d'importants travaux de raclage et d'asphaltage entre Tinlot et Seny. Des feux sont placés en journée durant le chantier qui a commencé lundi. Les files à hauteur du zoning sont particulièrement dangereuses. Attention

    DSC_8184.JPG

  • Ourthe-Amblève-Condroz: les 20 ans de mayorat de Patrick Lecerf. Quelques échos

    Capture d’écran 2013-06-24 à 11.38.55.jpeg

    500, 600 (ou plus?) participants selon les moments. Le hall omnisports de Hamoir a permis d'accueillir la fête qui aurait dû se dérouler dans le parc communal dimanche après-midi. Heureusement car la pluie a gâché les organisations organisées ern plein air un peu partout.
    De nombreuses personnalités politiques étaient présentes mais surtout des bourgmestres et des  mandataires des communes voisines. Impossible d'ailleurs de les rassembler tous au même moment pour une photo. Mais en voici plusieurs dans le montage ci-dessous. La convialité entre les bourgmestres de ces communes n'a plus besoin d'être démontrée. C'est remarquable et à souligner au delà de tous les clivages politiques habituels : la proximité des problèmes et des citoyens sont un puissant  dénominateur commun. Une autre raison de cette convivialité condrusienne est sans doute le travail réalisé dans les multiples partenariats entre les communes et les multiples occasions actuelles de se rencontrer et d'échanger. Citons simplement: la réforme de la police qui'il a fallu créer ensemble avec le chef de corps, Philippe Prévot, la réforme des services d'incendies, le GAL (Mobilité, tourisme, énergie, eaux, paysages...), la Maison du Tourisme, Le plan de cohésion sociale du Condroz, les partenariats  comme TSA, La Teignouse, le Pips...
    Chacun se rencontre aujourd'hui que beaucoup de problèmes ne trouveront de solutions que dans une politique de partenariats supracommunale. La cohésion entre les responsables doit se construire et une fête comme dimanche fait passer un message important: la politique communale, ce sont d'abord et avant tout, des relations humaines.

    Capture d’écran 2013-06-24 à 11.39.36.jpeg
    Partick Lecerf, Marc Tarabella (Anthisnes), Eric Lomba (Marchin) Marc Gielen (Ouffet), Jean-Christophe Hénon (Comblain), Claude Ancion (Sprimont), Henri CHristophe (Fexhe), Cilou Louviaux (Tinlot).
    2ème rangée: Micheline Toussaint (Huy), Patrick Lecerf et son épouse, Philippe Dubois (Clavier), Caroline Cassart (Ouffet).
    3eme rangée: Philippe Prévot, chef de la Zone de la Police du Condroz et au centre Damien Watelet, premier échevin de Clavier(de profil).
    Parmi les autres bourgmestres présents, Hervé Jamar, Daniel Bacquelaine, Philippe Dodrimont, Paul Guillaume ... (La presse a fait écho à cet événement dès lundi, voir l'article de K.S. dans la Meuse du 23/4) Cliquez sur les images pour agrandir

    Entre Patrick (à Hamoir) ou Johnny (à Namur), il faut choisir !

    Capture d’écran 2013-06-24 à 11.39.22.jpeg

    Pour l'anecdote, Philippe Dubois (Clavier), avait bien essayé de faire venir chanter Johnny à Hamoir plutôt qu'à la citadelle de Namur ce dimanche!
    Peine perdue, le couple Dubois a donc dû choisir (ou se partager ?)

  • GAL, séance d’information le 27 juin de 10 à 14h: "La biométhanisation et l'agriculture durable"

    Capture d’écran 2013-06-24 à 00.56.56.jpegLe Groupe d'Action Locale « Pays des Condruses », en collaboration avec le Centre des Technologies Agronomiques, a le plaisir de vous inviter à une séance d’information sur le thème « La biométhanisation et l’agriculture durable».
    On parle de plus en plus de la biométhanisation et de l’agriculture durable : c’est quoi, au juste ? Il paraît que le Ministre de l’Agriculture soutient les systèmes de micro-biométhanisation ; qu’en est-il, exactement ? Quels sont les résultats de toutes ces mesures ? Quelles sont les réalisations du CTA ? Si vous désirez en savoir plus, la séance d’information vous est proposée:

    Le Jeudi 27 juin 2013 de 10h00 à 14h00
    Au Centre des Technologies Agronomiques (CTA)

    Rue de la Charmille, 16 à 4577 STREE (Modave)

    Capture d’écran 2013-06-24 à 00.58.27.jpeg
    Le programme :

    10h00 : Accueil et présentation du CTA par Mr. Marche, Directeur et présentation du GAL Pays des Condruses par Mr. Pecheur, Directeur
    10h30 : Présentation de Marc Wauthelet :
    -   la valorisation des effluents agricoles
    -   le Plan de soutien à la micro-biométhanisation du Ministre Di Antonio
    -   Visite du digesteur du CTA
    12h30 : Sandwiches et boissons

    12h45 : Visite de champs et systèmes de démonstration au CTA (cultures d’orties, miscanthus, mares, lagune, MAE, sentiers didactiques) avec Emilie Guillaume, CTA
    14h00 : Fin de la journée et verre de l’amitié

    Capture d’écran 2013-06-24 à 01.01.46.jpeg

    Si vous désirez des renseignements, contactez-nous :
    GAL Pays des Condruses : rue de la Charmille, 16 à 4577 Strée

    085/274 612 – marc.wauthelet@galcondruses.be - www.galcondruses.be