- Page 4

  • Tinlot, invitation au Conseil Communal du lundi 24 février 2014

    maison com.JPG

    Invitation à la SEANCE DU CONSEIL qui aura lieu le lundi 24 février à 20 h, à la maison communale.
    Ordre du jour:

    1.     Avis sur le schéma de développement de l’espace régional (SDER).

    2.     Travaux rue Boua, rue du Montys, rue des Tombes – Décision – Cahier des charges – Choix du marché.
    Huis clos.
    Ratification des désignations d’une institutrice primaire temporaire

  • Tinlot 21 février, rendez-vous du livre avec Philippe Richelle "Le monde de la BD"

    Capture d’écran 2014-02-18 à 10.14.29.png

    Voir l'article ci-dessous sur Philippe Richelle publié sur ce blog en août 2013

  • BD, neuvième art: un Condrusien dans le top 15 des ventes en France

    Connu en France, inconnu ici !
    Le scénariste marchinois, Philippe Richelle, a intégré le top 5 des ventes françaises de BD
    Le Marchinois Philippe Richelle est également le mari d'Isabelle Leroy, bien connue chez nous puisqu'elle   travaille comme architecte à la commune de Tinlot.

    Capture d’écran 2013-07-17 à 15.01.09.jpeg
    Philippe Richelle a commencé sa carrière en 1986 pour le journal « Tintin ». Il a notamment reçu le prix du jury du festival d’Angoulème. l D.R.
    Son nom ne vous dit peut-être rien mais Philippe Richelle (49) est un scénariste de bandes dessinées reconnu par ses pairs. Ce Marchinois, qui a commencé sa carrière en 1986, a intégré plusieurs fois le top 15 des ventes en France. Pourquoi un tel succès chez nos voisins et pas ici ? « On ne peut pas dire que je suis plus connu là-bas. Mais la capitale de la BD n’est plus belge mais bien française. Ça joue… », a-t-il confié.
    Philippe Richelle, ce Marchinois de 49 ans, est licencié en sciences politiques. Mais sa vraie passion, qui est devenue son métier à temps plein, c’est la bande dessinée. «  J’ai toujours dessiné, et je dessine encore. Mais ce qui me plaît vraiment, ce sont les scenarii. Raconter une histoire  », précise-t-il.
    Philippe Richelle a, donc, commencé sa carrière en 1986, notamment pour les pages du journal « Tintin ». Depuis, il n’a pas arrêté d’être récompensé pour ses œuvres. Il a reçu, par exemple, le prix belge « Saint-Michel » ou encore le prix du jury du festival d’Angoulème en 2002. Mais c’est certainement pour sa dernière saga de trois BD, « Les mystères de la République », que Philippe Richelle a eu son plus gros succès médiatique. Basé sur l’histoire politique française, ce polar historique paru chez la maison d’édition Glénat, a déchaîné la passion des journaux français. «  J’ai été interviewé à plusieurs reprises  », assure le Marchinois. «  Le journal Le Point ou Marianne ont fait paraître des articles. On en a même parlé sur Canal+ et dans Télé Matin sur France 2  ».
    Extraits de l'article de Thomas Broux dans la Meuse du 18 juillet et la Meuse en ligne du 17/7.  Article publié sur ce blog en août 2013

  • Début des inscriptions dans le secondaire, le 10 mars prochain. Petit rappel de la procédure

    Capture d’écran 2014-02-18 à 10.44.23.pngC’est reparti pour un tour ! La Communauté française met en ce moment la dernière main à l’organisation de cette étape tant redoutée par de nombreux parents : l’inscription en première année secondaire.
    Le calendrier de cette année vient d’être arrêté par la ministre de l’Enseignement, Marie-Martine Schyns.
    Début des hostilités : le lundi 10 mars prochain, soit juste après les vacances de carnaval. Cette phase durera pendant une petite vingtaine de jours, soit jusqu’au vendredi 28 mars inclus.
    Pendant cette période, tous les parents qui souhaitent être sûrs de trouver une place pour leur enfant doivent se présenter dans la première
    école de leur choix. Pas besoin de se précipiter : l’ordre d’inscription n’a aucune importance. Seul compte le remplissage du questionnaire dans lequel les parents sont invités à renseigner les établissements qui ont leur préférence, par ordre dégressif.
    Ensuite ? Dès le 29 mars, les écoles feront le tri. Avec deux cas de figure possibles.
    Un: l’école a de quoi satisfaire toutes les demandes, en tenant compte qu’elle peut aller jusqu’à 102% de sa capacité réelle. Dans ce cas, toutes les inscriptions sont validées, et les parents en sont avertis.
    Seconde possibilité: l’établissement est submergé de demandes et ne peut y faire face. Dans ce cas, il procède lui-même à l’inscription de 80 % d’élèves dits prioritaires en fonction de certains critères – essentiellement géographiques – puis fait remonter tout le reste des cas litigieux à une cellule administrative spécialement créée, la Ciri.

    Capture d’écran 2014-02-18 à 10.45.31.png
    ILC Ouffet, Air Pur Seraing, St Roch, Ste Marie Huy, Marchin, Ipes Huy quelques exemples parmi d'autres pour les jeunes condrusiens.

    PREMIER ARRIVÉ, PREMIER SERVI
    C’est à ce niveau-là qu’on va tenter de satisfaire un maximum de demandes, en tenant compte de leurs deuxième voire troisième choix. Tout sera terminé fin avril.
    Le 5 mai s’ouvrira une nouvelle phase d’inscriptions, mais avec cette fois la règle du « premier arrivé, premier
    servi » pour les écoles dans lesquelles il reste de la place.
    Les autres élèves insatisfaits seront pour leur part versés dans une liste d’attente, en espérant des désistements dans l’établissement de leur premier choix, essentiellement pour cause  d’échec en fin d’année ou au CEB, ou encore de déménagement de la famille…
    CHRISTIAN CARPENTIER (La Meuse du 17/2)

  • Seny, à nouveau un vol dans une habitation

    Après plusieurs semaines de calme, un nouveau vol a été commis dans une habitation rue de Terwagne à Seny.
    Les propriétaires ont signalé à la police que du matériel multimédia, des vestes et une guitare avaient disparu. (Màj LM 19/2) Attention donc !  

    Capture d’écran 2014-02-18 à 14.33.41.png

  • Alcooliques Anonymes, réunion ouverte à Nandrin le 21 février 2014

    Capture d’écran 2014-02-18 à 11.00.38.pngLe groupe des alcooliques anonymes  de  Nandrin  se réunit le 21 février 2014 de 20h à 22h.
    Réunion ouverte
    Ou ?
    L'ancienne école communale Rue godinasse salle Philippe à côté du musée fondation royale Christian Blavier .
    Voir le blog de Nandrin

  • Fraiture attention, la rue devant l'école sera fermée dans les deux sens ce mercredi

    Pour permettre l'acheminement de matériaux nécessaires au chantier de l'école, la circulation des véhicules sera interdite devant l’école rue de Liège à FRAITURE, dans les deux sens de circulation entre la rue des Princes et la rue de la Vieille Forge, le mercredi 19 février entre 7 h00 et 18 h00.

    Capture d’écran 2014-02-17 à 16.31.06.png
    Il y a quelques semaines, les mêmes dispositions avaient été prises pour  le placement des hourdis.

     

  • Les Argonautes à Latitude 50 le vendredi 21 février 2014

    Capture d’écran 2014-02-12 à 10.11.14.jpeg« Les Argonautes »   un spectacle mélangeant théâtre, musique et TOC seront sous le chapiteau de latitude 50, à Marchin, le vendredi 21 février à 20 heures 30. Il s’agit d’un spectacle tout public, à découvrir dès 7 ans. Entrée : 10 euros. Infos et réservations 085/41.37.18 ou www.latitude50.be

  • Des fins de matchs difficiles pour Fraiture Sport. En P3, nul 3-3 contre Esneux à domicile. La P4, battue 3-2 à Cointe

    P3, Fraiture Sport concède  le nul sur un pénalty sifflé dans les arrêts de jeu (3-3). Idem en P4, Cointe marque le but décisif également après le temps réglementaire (3-2)
    Tous les résultats et classements de ce week-end (La Meuse du 17/2):

    Capture d’écran 2014-02-17 à 10.09.53.pngCapture d’écran 2014-02-17 à 10.01.21.png

  • Nos élus locaux et tinlotois au salon des mandataires à Marche

    Capture d’écran 2014-02-16 à 13.45.52.png

    Près de 350 exposants, plus de  8000 visiteurs le jeudi et 4000 le vendredi, le salon des mandataires constitue  une vitrine exceptionnelle pour les entreprises, les associations et les services publics ou les intercommunales qui y présentent leur savoir-faire. De nombreuses conférences et ateliers sont organisés pendant les 2 jours mais, c'est surtout un lieu propice à la rencontre, à l'échange d'informations et au partage d'expériences. Record de participation battu cette année avec un salon qui doit maintenant refuser des exposants.

    Capture d’écran 2014-02-16 à 14.09.32.png

    L'équipe des mandataires tinlotois  au départ pour "un tour de marché"  d'information, de documentation et de contacts. Cilou Louviaux, Pascal Lejeune, Christine Gobiet, Christine Guyot (collège). Guy Lamotte (conseiller CPAS), Denis Craisse et Pierre Darmont (conseillers communaux).

    Capture d’écran 2014-02-16 à 13.59.01.png

    Les mandataires modaviens  (au dessus)
    Patrick Lecerf (Hamoir), Jean-Michel Javaux (Amay)
    Philippe Dubois et Damien Wathelet (Clavier)

    Capture d’écran 2014-02-16 à 13.59.55.png

    Nombreuses rencontres dans la convivialité et la bonne humeur. Au dessus, Eric Lomba (Marchin) et Carine Hella, Directrice générale (à droite). Au centre Michel Lemmens (Nandrin) et Hubert Jonet (Verlaine).
    En dessous, Renée Lardot et Caroline Cassart (Ouffet). Jean-Christophe Hénon (Comblain)

    Capture d’écran 2014-02-16 à 13.46.40.png

    Au centre, le Tinlotois (Fraiture) Laurent Briou, Directeur du WEX dont il faut encore souligner la brillante organisation sans faille d'un tel salon. (En compagnie ici de Pascal Lejeune et d'Anne Duchêne (Modave).

  • 23 février, Boucles claviéroises: présentation du programme complet et le parcours

    Après la présentation officielle très réussie et parfaitement orchestrée samedi dernier au cours de laquelle on a pu apprécier l’engouement collectif, nul doute que cette seconde édition, bien quayant eu beaucoup de mal à démarrer, se terminera par un nouveau succès de foule et une entière réussite de satisfaction envers les concurrents !  (Téléchargez ici l'itinéraire et le  timing)

    Capture d’écran 2014-02-16 à 16.20.19.pngComme lan dernier, les festivités débuteront le jeudi 20 au soir par la traditionnelle attribution des numéros qui se tiendra à nouveau au Garage GRAINDORGE à Clavier, soutien privilégié et inconditionnel de nos organisations ! A cette occasion, nous rappellons quune TOMBOLA réservée aux équipages complets présents récompensera les lauréats dun engagement gratuit (hors assurance).

    Pendant la journée du samedi 22, dictée essentiellement par les formalités administratives et les reconnaissances, une présentation des équipages sur le podium, au pied du chapiteau dressé sur la Place du Marché à Clavier-Station, débutera à 14h30 dans lordre inverse des numéros et sera immédiatement suivie par les vérifications techniques au même Garage GRAINDORGE, les concurrents de tête étant attendus sur le coup de 18h.

    Dimanche, et on peut déjà malheureusement lannoncer, sans le beau tapis blanc de lan dernier, les concurrents s’élanceront du podium à partir de 8h30, l’arrivée étant jugée quant à elle aux alentours de 18h40 après les 3 passages programmés avec, à chaque fin de boucle, un retour dans la cité claviéroise.

    Capture d’écran 2014-02-16 à 16.39.20.png
    Du verglas et de la neige en 2013. De 3 à 9° et un temps sec annoncés pour ce dimanche.

    A nouveau, fait aussi rare et marquant que pour le souligner, les chevilles ouvrières ont, comme lan dernier, délibérément mis l’accent sur l’historique de l’évènement en mettant à l’honneur les montures les plus anciennes, inscrites dans la catégorie « Provincial Historic » qui ouvriront à nouveau la route pour le plus grand bonheur des nostalgiques ! Seule restriction règlementaire, ces concurrents ne disputeront pas les 2 premières spéciales mais les parcourront cependant en neutralisé; une bonne façon de vérifier les notes justement dans ces 2 juges de paix !

    Leur succèderont ensuite les voitures plus modernes réparties en 2 autres catégories ; les « divisions 1-2-3 » équipées de pneus conventionnels et les plus grosses montures de la « division 4 » montées en pneus « racing » et souvent composées de véhicules à 4 roues motrices ou de dernière génération.

    Capture d’écran 2014-02-16 à 16.40.00.png
    L'assistance se fera toujours sur le zoning de Tinlot, mais en sens inverse en arrivant par la rue Martinpa (détails de l'étape Terwagne - Tinlot cette semaine)

    Que les nombreux spectateurs attendus au bord des spéciales se rassurent donc, il y en aura pour tous les goûts ! Ils pourront ainsi profiter d’un spectacle haut en couleurs et totalement gratuit puisque l’accès aux spéciales pourra se faire en toute sécurité aux nombreux endroits renseignés dans un programme très complet (cartes, plans, timing, guide détaillé du spectateur, localisation des buvettes et liste des numéros) qui sera disponible et mis en vente, dès le jeudi à lattribution ou le samedi au chapiteau, au prix très démocratique de 5.

    Capture d’écran 2014-02-16 à 16.25.06.pngSportivement, les concurrents devront affronter 136 km chronométrés répartis en 3 boucles de 4 spéciales (Clavier, Les-Avins, Atrin et Terwagne SHOW) où quasiment tous les endroits prestigieux de la grande époque seront revisités avec notamment les spectaculaires passages le long de la N641 à Ochain (Brichard) et Atrin (Ferme Lecomte) ainsi que sous les ponts de la N63 du côté de Terwagne, Petit Brin et de Bois-Borsu.
    Téléchargez ici le Digest de l'épreuve et les principaux engagés

    Lire la suite

  • Piratage informatique

    95060285_alerte1.jpgVendredi après-midi, nous avons été victimes d'un important piratage informatique. L'adresse mail utilisée pour ce blog, ainsi que pour le privé, a été utilisée frauduleusement. Un message a été envoyé à tous nos contacts pour demander de l'argent. Rassurez-vous tout va bien, mais nous n'avons pu réceptionner ni envoyer aucun mail depuis vendredi 13h. Tout sera cependant remis en ordre dans le courant de la semaine prochaine.

    En attendant, et pendant quelques jours, vous pouvez utiliser l'adresse mail suivante:  louviaux@gmail.com, les SMS et le 0475 51 64 94.
    avec-ces-alertes-google-google-entend-ameliorer-la-securite-de-sa-messagerie-et-surtout-mettre-en-garde-ses-utilisateurs-sur-les-origines-des-cybertattaques_48990_w250.jpg
    Merci à tous ceux qui nous ont prévenus par téléphone. Si vous avez envoyé des documents ou des messages qui demandent un suivi, renvoyez-les à cette adresse mail provisoire.
    Méfiez-vous donc si vous avez reçu un tel mail et n'hésitez pas à prévenir la police si vous deviez être dans la même situation. Excepté un petit décalage dans la parution des articles prévus, il n'y aura pas de conséquences pour le Blog de Tinlot. Merci de votre compréhension et bon Week-end!

  • Arrondissement Huy-Waremme, mariages : – 35 % en 20 ans !

    Les mariages dans l’arrondissement Huy-Waremme sont en baisse. Les communes de Hannut et Waremme sont celles où le désamour pour cette forme d’engagement semble le plus flagrant avec respectivement 42% et 48 % de moins qu’en 1993.

    Capture d’écran 2014-01-25 à 14.16.30.jpeg

    -  C’EST À HUY QU’ON MARIE LE PLUS AVEC 95 UNIONS EN 2008, ET 74 NOCES EN 2013.
    -  LA COHABITATION LÉGALE EXPLIQUE LA BAISSE DU NOMBRE DE MARIAGES DEPUIS 1993
    -  LE NOMBRE DE NOCES D’OR DIMINUE
    -  PAS DE HAUSSE DES MARIAGES HOMOS
    Les communes interrogées marient aux alentours de cinq couples homosexuels chaque année. «On ne connaît pas de pic, ce nombre reste stable», s’accordent les bourgmestres hannutois et waremmien. Quoi qu’il en soit, marié ou pas, l’important à deux c’est d’être heureux. (Extraits de l'article de J. Marique dans La Meuse du 23/1)

    Le nombre de divorces diminue de 32% sur les 5 dernières années
    Depuis cinq ans, on dénombre 32 % de divorces en moins dans l’arrondissement. En 2013, alors que 261 mariages étaient célébrés à Amay, Hannut, Huy, Nandrin, Wanze et Waremme, 164 divorces étaient prononcés dans les six mêmes communes. L’année passée, 29 divorces ont été actés à Amay, 21 à Hannut, 66 à Huy, 11 à Nandrin, 30 à Wanze et 28 à Waremme.
    Sur une période plus large, c’est-à-dire depuis deux décennies, l’évolution du nombre de divorces semble moins significative et montre une sensible augmentation. Par rapport à 1993, seulement six divorces supplémentaires ont été enregistrés à Huy en 2013, contre deux à Nandrin et huit à Wanze. Seul Waremme a un nombre de séparations plus élevé il y a vingt ans qu’aujourd’hui. J.M.