- Page 5

  • Liège, clinique vétérinaire. L’ULg recherche des chiens donneurs de sang

    Capture d’écran 2014-02-13 à 18.14.59.jpegEtonnant : la clinique vétérinaire de l’Université de Liège recherche des chiens... donneurs de sang ! Eh oui, pour les animaux aussi, il y a une pénurie dans ce domaine. Kris Gommeren, vétérinaire urgentiste et spécialisé dans les soins intensifs : «L’Université de Liège a créé une banque de sang pour chiens et chats il y a huit ou neuf ans. Nous disposons d’une trentaine de donneurs réguliers, mais nous utilisons la totalité de notre stock. Nous sommes donc toujours à la recherche de nouveaux donneurs.»
    Actuellement, plus de la moitié des maîtres de chiens donneurs sont des étudiants vétérinaires. Attention, ne devient pas donneur qui veut. Kris Gommeren :« Effectivement, dans le cas d’un chien, il doit peser plus de 25 ki- los, il doit être âgé entre 1 et 8 ans idéalement, il doit évidemment être en bonne santé et être en ordre de vaccination.»

    LE MERCREDI ! Les dons de sang se concentrent sur la journée du mercredi. Dans le cas d’un nouveau donneur, il subit d’abord un bilan de santé complet. Ensuite, on lui donne un sédatif pour qu’il ne soit pas trop nerveux. La prise de sang proprement dite dure un quart d’heure. Pour récompense, le maître se voit offrir un sac d’un kilo de croquettes pour chien ! C’est un peu l’équivalent de la tasse de café et du biscuit offerts aux donneurs de sang humain. Les dons servent à quoi ? Kris Gommeren : « À sauver régulièrement des vies, par exemple pour des chiens renversés par une voiture et qui ont perdu beaucoup de sang, ou encore des chiens empoisonnés à la mort-aux-rats et qu’on peut sauver de cette façon. » CH.L. LA M 13/2
  • Boucles Claviéroises (23 février), suite de la présentation des équipages régionaux

    Capture d’écran 2014-02-13 à 20.59.18.jpeg

    « On ne regardera pas les chronos » (A. EMOND - L. LABILLE)

    Parmi les nombreux régionaux qui prendront part à l’épreuve, les Nandrinois Andy Emont et Loïc Labille formeront un duo fort sympathique. Loin de se prendre la tête, ces deux garçons seront là pour s’amuser. «C’est notre but avant toute autre chose : bien s’amuser et être à l’arrivée. » Chose qu’ils rappellent encore quand on leur fait remarquer que leur « vieille » Peugeot 205 GTi 1900 ne fait plus guère le poids face aux Renault Clio RS, véritables références de leur catégorie.
    «Franchement, on ne regardera pas les chronos des autres. On s’amusera sur de belles routes qu’on connaît bien et que nous apprécions beaucoup. Et puis, la voiture, à défaut d’être puissante, est fiable. » M.H.

    Capture d’écran 2014-02-13 à 21.01.16.jpeg

    Une premièr belge pour le local de l’étape (THIERRY GILAIN)

    Belle surprise de l’année passée, il avait terminé troisième avec sa Fiesta R2 après avoir longtemps occupé la tête, le local Thierry Gilain remettra le couvert avec ce qui constituera une première belge.
    «Si tout va bien, je disposerai d’une Fiesta R200, soit une Fiesta R2 mais avec un moteur beaucoup plus puissant. Néanmoins, je viens toujours pour m’amuser avant tout. » Il sera accompagné du Tinlotois Didier Jacob. «Quand j’ai vu que Thierry m’appelait, ce jeudi, je me suis douté que c’était pour rouler à Clavier. J’en suis bien heureux car c’est toujours agréable de rouler sur ses terres et avec Thierry. Ça me changera de ma Fiesta de tous les jours », confiait l’ami Didier. M.H.

    « J’affectionne ces petites routes » (GRÉGORY VANHERLE)

    Capture d’écran 2014-02-13 à 20.58.00.jpegAlternant baquet de gauche et de droite, Grégory Vanherle a, cette fois, choisi de prendre le volant. Local, lui aussi, il apprécie le parcours de l’épreuve. «J’affectionne vraiment ces petites routes. C’est très chouette et, en plus, très bien organisé par Cédric. » Cette fois, donc, Grégory ne secondera pas David Graindorge, le vainqueur de l’an passé, mais disposera d’une petite Peugeot 106 Rallye, une 1300 avec laquelle il briguera une place sur le podium de sa catégorie. «Ce ne sera pas facile car il y aura du beau monde dans la classe et, en plus, en roulant une fois par an, il faut se remettre dans le bain. » Le principal sera, finalement, de bien s’amuser. M.H.

    « À 300 mètres de mon atelier » (PATRICK THIRY)

    Capture d’écran 2014-02-13 à 20.55.47.jpegParmi les pilotes ayant accepté d’exposer leur monture, on retrouvait Patrick Thiry. Venu en voisin, le citoyen d’Anthisnes avait beaucoup travaillé pour répondre favorablement à l’invitation des organisateurs «Je devais remettre la voiture en état pour la présenter. J’ai travaillé jusque 17h puis l’ai amenée », confiait-il. Sa monture, une Peugeot 306 développant 230 chevaux, ne sera pas l’arme idéale à Clavier, d’autant plus qu’il l’aligne en D4, une division dans laquelle évoluent les Mitsubishi Lancer, Subaru Impreza et autres Ford Cosworth. «Pas grave, je roule pour m’amuser, je ne serai plus champion du monde à mon âge », rigolait-il. D’autant plus que, même s’il est voisin, il ne connaît pas les spéciales. «Je connais quelques routes, une spéciale passe à 300 mètres de mon atelier. Mais cela se limite à ça. » Il aura donc bien besoin d’Olivier Beck pour le guider durant l’épreuve. MARC HEINESCHE (La Meuse du 3 février)

  • Attention, de plus en plus de cas de grippe en Belgique, chez nous aussi !

    La semaine dernière, environ 165 personnes sur 100.000 habitants ont consulté leur médecin pour un syndrome grippal. Le seuil épidémique de 141 consultations a donc été dépassé. On ne parle toutefois pas encore d’épidémie. Pour cela, il faudra que le seuil soit dépassé pendant deux semaines consécutives. La multiplication des cas de grippe se manifeste dans toutes les tranches d’âge, sauf chez les 65 ans et plus. LA M 13/2.
    C'est l'occasion de rappeler le site des médecins du condroz

    Capture d’écran 2014-02-13 à 20.12.32.jpeg

  • Week-end des 15 et 16 février

    Week-end d'hiver venteux mais tranquille à Tinlot, excepté pour nos sportifs !

    Football
    P3. Fraiture Sport - Esneux

    P4. Cointe B - Fraiture Sport B
    Gymnastique
    Soheit-Tinlot, Championnat provincial de Gymnastique, division 4, ce dimanche au "Blé qui Lève"

    Nandrin
    Blind test école StMartin.  Voir le blog de Nandrin

    Capture d’écran 2014-02-14 à 20.04.48.jpeg

     

  • Communes voisines, Ferrières: Suarez présente son nouvel album en exclusivité le 22 février

    Dans le monde de la musique, on connaît surtout la petite commune de Ferrières pour son festival d’été, le Bucolique. Chaque année, des stars de la chanson se bousculent sur la scène. Mais on ignore parfois que les bénévoles qui mettent sur pied ce festival d’envergure ne chôment pas lereste de l’année et profitent des salles locales pour organiser des concerts. La qualité de l’accueil, le succès et l’ambiance de Ferrières attire donc toute l’année des pointures de la musique.

    Capture d’écran 2014-02-12 à 13.38.53.jpeg
    Le meilleur exemple se produira le 22 février, la petite commune condruzienne de Ferrières va vivre un moment rare. Le groupe belge Suarez se produira pour la première fois avec les chansons de son nouvel album, sorti 5 jours plus tôt. Et Marc Pinilla et ses comparses ont choisi la salle du cercle de Ferrières pour cette exclusivité.
    Évidemment, les places pour ce concert très attendu sont parties comme des petits pains. Marc Pinilla et ses compères joueront cette fois à guichets fermés, succès de foule oblige.
    Mais d’autres concerts sont déjà prévus dans les mois à venir en attendant l’été. On note notamment qu’une soirée électro sera organisée à Havelange le 22 mars prochain et un concert pop-rock aura lieu le 5 avril.
    Pour toutes les infos sur les concerts ou sur le festival, il suffit de vous rendre sur le site Internet de l’association : www- .bucolique.be. Les concerts se déroulent en général au Cercle Ste Jeanne, 11 Au Clocher à Ferrières. N B dans la Meuse du 11/2

  • Une décision de la RTBF: Mondial, un seul écran géant par commune

    Lors de la Coupe du Monde au Brésil, un seul écran géant sera autorisé dans chaque commune du pays. C’est en tout cas ce qu’a affirmé la ministre de l’audiovisuel, Fadila Laanan, en répondant au député estaimpuisien, Daniel Senesael. Il s’agit d’une décision de la RTBF qui permettrait de limiter considérablement les pertes d’audience durant la compétition brésilienne. «Mais également pour des raisons d’efficacité de gestion, notamment en termes de présence et de visibilité du sponsoring de la RTBF sur le lieu de l’événement. Il s’agit de la contrepartie équilibrée de l’acquisition des droits de diffusion qui se veulent particulièrement  onéreux. »

    Capture d’écran 2014-02-14 à 11.06.18.jpeg

    Voilà pour la partie pratique des choses. La ministre annonce également que ce sont aux communes et à la RTBF de collaborer de manière cohérente et intelligente afin de gérer l’événement.
    «Ce sont effectivement les autorités locales qui sont les plus à même de voir comment ce type de manifestation doit se dérouler. » Notons que Fadila Laalan n’a pas précisé si cette règle ne concernait que les rencontres de la sélection belge ou si elle s'appliquait également aux autres matches du tournoi. La RTBF, elle, n’a pas souhaité réagir maintenant par rapport à cette décision. La Meuse du 14/2

  • Météo, vents forts, averses, et températures très douces. Attention aux remises en football

    Capture d’écran 2014-02-14 à 11.54.25.jpeg
    Soheit-Tinlot: Chemin d'Ouffet (du Fond de Soheit à Ouffet)

    Cet après-midi, le ciel sera très nuageux avec des périodes de pluie et des maxima jusqu'à  à 10 degrés. Le vent du sud s’accentuera au fil de la journée, soufflant modérément puis de manière assez puissante.
    Samedi, le pays sera toujours balayé par un vent puissant, tempétueux à la côte. Le ciel devrait se calmer quelque peu en cours d’après-midi, avec des alternances de nuages et d’averses locales . On pourra atteindre les 12 degrés.
    Toujours pas d'hiver en vue
    Les jours suivants devraient connaître un temps doux, moins venteux, avec des températures d’environ 10 degrés en journée. Le soleil refera son apparition et la douceur est attendue jusqu’à la fin du mois. (D'après La M en ligne)

    Capture d’écran 2014-02-14 à 11.24.11.jpegLe Comité Provincial de Liège a décrété pour la période du 14 au 17 février 2014 inclus la remise des matches officiels et amicaux pour les jeunes et réserves devant se jouer dans la Zone A. Les matches amicaux sur terrain synthétique sont autorisés pour autant qu’ils soient déclarés. Clubs concernés: AMBLEVE, BELLEVAUX, BULLANGE, BUTGENBACH, ELSENBORN, EMMELS, FAYMONVILLE, STER FRANCORCHAMPS, HONSFELD, OUDLER, OVIFAT, RECHT, ROCHERATH, ST VITH, SOURBRODT, WAIMES, WEYWERTZ, XHOFFRAIX

    Le Comité Provincial du Luxembourg, après avoir pris connaissance des prévisions météorologiques qui annoncent de fortes chutes de pluie et un grand vent, décrète lui la remise de tous les matches, à l’exception des matches de Premières masculines prévus ce week-end du 16 février 2014. (La Meuse en ligne)

  • Fraiture, six nouveaux logements sociaux vont être construits Chemin des Sarts

    Capture d’écran 2014-02-13 à 18.48.24.jpeg

    A l'arrière des maisons situées à l'entrée de la rue Champ des Alouettes, les riverains ont pu découvrir les "chaises" qui délimiteront les 6 futurs logements sociaux de la commune de Tinlot à Fraiture.
    C'est la société TPalm qui les a installés cette semaine et les travaux devraient commencer en mars prochain.

    Ce projet de logements est à l'initiative de la commune dans le cadre de la politique de logements sociaux obligatoires (Plan d'ancrage). Le travail a été confié à Meuse-Condroz-Logement qui sera le maître d’œuvre du chantier. Il faut savoir que des privés peuvent également aménager des bâtiments en logements sociaux en partenariat avec la commune et avec une Agence Immobilière sociale. Des projets de développent déjà en ce sens.
    Pour tout renseignement : 085 830 911

    Capture d’écran 2014-02-13 à 18.48.54.jpeg

  • 0800/16.210, un numéro officiel, unique et gratuit pour tous les seniors

    L' augmentation de la durée de vie et donc le vieillissement de la population est une réalité et particulièrement à Tinlot (voir article précédent). Voici une initiative intéressante pour adapter des services à cette évolution.

    Ce 10 février 2014 marque le lancement du « Numéro gratuit Seniors » initié par la Ministre de la santé, de l’action sociale et de l’égalité de chance. Le 0800/16.210 vous aide à trouver votre chemin : il répond à toutes les questions relatives aux aînés (aides, soutiens, activités, services) à portée de téléphone... gratuit!

    Capture d’écran 2014-02-12 à 12.48.59.jpeg
    Les personnes sourdes et malentendantes peuvent nous joindre par mail seniors@spw.wallonie.be ou par fax 0800.16.220

    Décoder la carte de Wallonie des services et orienter vers le meilleur itinéraire

    En effet, la Wallonie dispose d’une multitude de services pour les seniors. Il s'agit, par exemple, des maisons de repos, résidences-services, centres d'accueil de jour, unités spécifiques pour personnes désorientées, transports médico-sanitaires non urgents, services d’aide aux familles ou encore service spécifique consacré à la lutte contre la maltraitance des seniors. 

    De plus, les seniors bénéficient de divers soutiens relevant d’autres niveaux de pouvoir, comme les activités de loisirs, l'accès à la culture, l'organisation du transport adapté pour les personnes à mobilité réduite, les pensions, etc.

    Jusqu’à ce jour, il n’existait  aucun accès unique à toutes ces informations. Il semblait évident de mettre sur pied un outil spécifiquement dédié aux seniors mais également à leur entourage et aux professionnels.

    Des experts de la navigation et de l'écoute

    L’opérationnalisation de ce Numéro gratuit résulte d’une étroite collaboration entre l’Agence wallonne pour l'Intégration des Personnes handicapées (AWIPH) et le Service public de Wallonie (SPW-DG05), forts  de leur expertise respective en matière d’écoute et d’accompagnement téléphonique et en matière de politique des ainés. Ce rapprochement s'inscrit dans la continuité de l'initiative de la plateforme "bien vivre chez soi" et est prometteur pour de futures collaborations au sein du nouvel OIP wallon inhérent à la 6e réforme de l’Etat.

    Ce nouveau service d'écoute et d'accompagnement pour les seniors est basé à Charleroi, dans les locaux de l'AWIPH. Un budget d'environ 180 000 euros lui est consacré car il nécessite l'engagement de trois travailleurs sociaux formés aux questions relatives aux aînés.

    Une vision satellite

    Lire la suite

  • 14 février: Joyeuse St Valentin

    Le jour de la Saint-Valentin, le 14 février, est considéré dans de nombreux pays comme la fête des amoureux. Les couples en profitent pour échanger des mots doux et des cadeaux comme preuves d’amour.

    Capture d’écran 2014-02-11 à 17.52.13.jpeg
    À l’origine une coutume païenne, cette fête a finalement été assimilée par l'Église catholique romaine par la désignation de saint Valentin comme saint patron des amoureux.
    Le jour de la Saint-Valentin n’aurait pas été associé avec l’amour romantique avant le haut Moyen Âge mais avec l'amour physique. La fête est maintenant associée plus étroitement à l’échange mutuel de « billet doux » ou de valentins illustrés de symboles.

    Capture d’écran 2014-02-11 à 17.45.00.jpegFêtes de la fertilité du mois de février
    Dans la Rome antique, le 15 février étaient fêtées les Lupercales ou festival de Lupercus, le dieu de la fécondité. Le jour de la Saint-Valentin a longtemps été célébré comme étant la fête des célibataires et non des couples. Le jour de la fête, les jeunes filles célibataires se dispersaient aux alentours de leur village et se cachaient en attendant que les jeunes garçons célibataires les trouvent (définition des Lupercales). À l’issue de ce cache-cache géant, les couples formés étaient amenés à se marier dans l’année. Ceci permettait de développer la démographie et stimuler l’expansion des villages.

    Époque médiévale.
    La première mention du jour de la Saint-Valentin avec une connotation amoureuse remonte au XIVe siècle en Angleterre, où l’on croyait que le 14 février était le jour où les oiseaux s'appariaient. Il était courant durant cette période que les amoureux échangent des billets et s’appellent chacun leur Valentin. Il est probable que nombre de légendes sur la Saint-Valentin ont été inventées pendant cette période.
    D'après Wikipédia.
    Quoiqu'il en soit, 
      Joyeuse St Valentin et n'oubliez pas de de fêter qui de droit ! 

  • Slogan choc avant la St Valentin, «Les femmes sont mal aimées, mais bien baisées»

    C'est le slogan choc de la FGTB pour la Saint Valentin. Histoire de montrer que ce sont surtout les femmes qui risquent d’être victimes de la réforme des allocations d’insertion !
    C'est ce qui s'appelle avoir le sens qu marketing social... La Meuse en ligne

    Capture d’écran 2014-02-13 à 20.26.15.jpeg

  • Soheit-Tinlot, Championnat provincial de Gymnastique, division 4, ce dimanche au "Blé qui Lève"

    Capture d’écran 2014-02-13 à 19.25.59.jpegCHAMPIONNAT PROVINCIAL
    LIEGE

    16 FEVRIER 2014

    GYMNASTIQUE DIVISION 4       

    Organisation:
    « Le Blé Qui Lève »
    9 rue de l’Eglise, 
    4557   Soheit-Tinlot                     

    Début de la compétition
    14 heures

    Invitation cordiale à tous
    Avec le soutien de
    l’Administration communale
    de TINLOT  et de l’AGPL

  • Commune de Tinlot: "Opération halte aux déchets sauvages - Condroz propre"

    Capture d’écran 2014-02-12 à 12.29.47.jpeg

    Dans le cadre de la campagne
    "Condroz propre -
    Opération halte aux déchets sauvages"


    L'Administration communale de Tinlot et les communes partenaires du GAL organisent une journée de ramassage des déchets sur nos chemins

    Le samedi 15 mars 2014 de 9h à 12h
    Rendez-vous à 9h à l’administration communale

    Capture d’écran 2014-02-12 à 12.34.40.jpegVenez nombreux, en famille ou seul, pour embellir nos chemins dans une ambiance conviviale car nous aimons tous nous promener ou courir dans une campagne propre.
    Les enfants seront sous la responsabilité de leurs parents.
    Du matériel sera mis à votre disposition (sacs poubelles, gants…) et un bol de soupe vous sera offert à 12h.
    Les déchets ramassés seront collectés et quantifiés.
    Pour une question d'organisation, merci de contacter Laurence Burniat avant le mardi 11 mars au 085/830 916 ou via laurence.burniat@tinlot.be
    Merci de l’intérêt que vous portez à cette action
    Pour le Collège
    Philippe Sarlet, Directeur Général, Christine Guyot, Echevine, Cilou Louviaux, Bourgmestre,

    Capture d’écran 2014-02-12 à 12.33.13.jpeg
    Cette action est menée en collaboration avec le Comité local du Hoyoux (Contrat de Rivière Meuse Aval), le Contrat de rivière Ourthe, le Comité local du Ruisseau d'Ocquier, le Gal Pays des Condruses dans le cadre du projet "Halte aux déchets sauvages - A la poubelle"...
    Téléchargez le document ici

  • Tinlot: Boucles Claviéreoises, le 23 février

    HERMAN ET KEVIN, PÈRE ET FILS, AU DÉPART
    Un duel annoncé au sein de la famille Ponthir

    DSC_5615 2.JPG
    Herman à gauche, Kévin au fond à droite, samedi soir au café du d'Zy.

    Dans la famille Ponthir, donnez-moi Herman ! Dans les années 80-90, le Tinlotois écumait les épreuves régionales avec un succès certain et un beau sens du spectacle. Après un arrêt de la compétition, il allait signer un retour aux affaires avant de ranger, à nouveau, casque et combinaison en 2009.

    Il sera pourtant au départ à Clavier. Car, il y a aussi le fils, Kevin. Bien parti pour marcher sur les traces de son père… ou le précéder puisqu’il sera aussi inscrit à l’épreuve. «J’étais bien décidé à raccrocher mais le gamin a insisté et m’a motivé », confiait Herman qui fêtait ses 54 ans ce samedi. Kevin, 20 ans, sera opposé à son papa sur une monture quasi similaire. Ils piloteront tous deux une BMW325i. Le jeune bénéficiera d’une
    « vieille » E30 tandis que papa disposera d’une plus récente E36. «C’est le fruit du hasard. En cherchant une monture, celle-là était disponible », expliquait le père.
    Si les deux s’affronteront sur les spéciales claviéroises, il n’y aura pas de rivalité. «Si le gamin est devant, je serai content », martelait Herman. «Et moi, je veux avant tout ramener ma voiture intacte. Je veux glisser et m’amuser », ajoutait Kevin. Voilà donc deux propulsions à suivre. MARC HEINESCHE (La Meuse du 12/2)