- Page 3

  • Un petit Jack Russel trouvé mercredi à Modave

    capture ecran 2014-12-25 à 17.52.38.jpg

    Ce petit Jack Russel a été trouvé hier à Modave par Marcelle Destexhe qui nous communique cette annonce à faire suivre! Merci
    Facebook, https://www.facebook.com/michel.vanhove.18

  • "Condr'aujourd'hui" un nouveau magazine paroissial (toute-boîte, gratuit) des communes d'Anthisnes, Clavier, Nandrin, Ouffet et Tinlot

    capture ecran 2014-12-21 à 21.31.21.jpg

    Depuis la mi-décembre les Condrusiens ont pu découvrir dans leur boîte aux lettres le "Condr'aujourd'hui", un nouveau magazine paroissial gratuit distribué sous forme de toute-boîte en 8500 exemplaires. Il couvre ainsi les 24 paroisses des cinq communes du Condroz.
    Ce trimestriel est le fruit d'un partenariat Bayard presse, les Médias Catholiques Belges et l'équipe de rédaction locale de nos paroisses. Cette publication avait déjà été initiée avec succès dans plusieurs diocèses et près de chez nous en Ourthe-Amblève et à Neupré-Boncelles.

    capture ecran 2014-12-21 à 09.12.30.jpg

    "Les premiers échos sont positifs", déclare Armand Franssen (Photo ci-dessous), le curé de la paroisse, surpris aussi par l'audience très large recueillie par ce premier numéro sorti pour la fête de Noël. Cela correspondait à un besoin d'ouverture avec tous ceux qui, aujourd'hui, s'efforcent d'écrire des histoires concrètes de solidarité, de fraternité et d'espérance".

    capture ecran 2014-12-21 à 09.23.59.jpgAs-tu vu la vache?

    C'est l'intitulé de l'éditorial, "le mot du curé", qui fait allusion au rond-point bien connu de tous les Condrusiens aux quatre-bras de Nandrin et qui symbolise bien notre région.

    Elles regardent dans différentes directions et sont attentives à ce qui se passe autour d’elles. Elles rejoignent ainsi une des préoccupations majeures de ce nouveau journal paroissial. En effet, Condr’aujourd’hui souhaite poser un regard actuel sur la vie de notre région. Il voudrait s’adresser à tous, rejoindre chacun dans ses joies, ses peines, ses recherches, ses questions, ses espoirs. Il donnera la parole à des personnes de chez nous. Ses articles seront signés par des rédacteurs dont les visages et les noms nous sont connus.

    Ces vaches en couverture, fixant leur regard dans différentes directions, témoignent de cet esprit d’ouverture. "As-tu vu ?, nous disent-elles... telle initiative porteuse de sens, telle action de solidarité ?"… "As-tu vu? Cela se vit à deux pas de chez toi !"
    Bonne lecture et  bonne fête de Noël!

    capture ecran 2014-12-21 à 09.24.30.jpg
    Une équipe locale et des bénévoles assurent la rédaction et la distribution de la revue.
    De gauche à droite : Jean-Marie Stassart, Joselyne Defechereux, Armand Franssen, Ghislain Katambwa, Jacques Jacquemart, José Warnotte, Denis Myslinski. (Photo AL)

    Vos avis et réactions: cathocondroz@hotmail.com
    Téléchargez ici Condr'aujourd'hui en PDF
    En savoir plus sur l'unité pastorale du Condroz,
    voir le site:
    cathocondroz.be

    capture ecran 2014-12-21 à 11.43.10.jpg
    cathocondroz.be   Cliquez sur l'image pour agrandir

  • Joyeuse fête de Noël

    capture ecran 2014-12-23 à 23.13.40.jpg

    Noël est fêté dans la nuit du 24 au 25 décembre et le 25 toute la journée. En tant que fête chrétienne, elle commémore chaque année la naissance de Jésus de Nazareth. À l'origine, il existait à cette date des festivités païennes marquant le solstice d'hiver, symbole de la renaissance du soleil. La fête chrétienne a été positionnée à la même date dans le but de remplacer ces fêtes et, symboliquement, pour associer la naissance du Christ à la notion de lumière croissante.
    L
    a période entourant Noël est appelée « temps des fêtes » quand on y inclut les célébrations du Nouvel An1. Depuis le milieu du XXe siècle, cette période perd son aspect religieux tout en maintenant vivante la tradition de la fête. Dans cet esprit, Noël prend une connotation folklorique, conservant le regroupement des cellules familiales autour d'un repas et l'échange de cadeaux autour du sapin traditionnel.

    La première crèche aurait été réalisée par François d'Assise en 1223 à Greccio, en Italie ; ç'aurait été une crèche vivante, c'est-à-dire incarnés par de vraies personnes. Depuis le XVIIIe siècle, la tradition de la crèche s'est perpétuée dans tout le monde catholique et en a largement débordé au cours du XIXe siècle. En Provence, des personnages nouveaux ont été ajoutés : les santons. Ils figurent souvent les métiers traditionnels du XIXe siècle ou les scènes de la vie quotidienne de la région. Les rois mages Gaspard, Melchior et Balthazar, trois érudits de l'époque de Jésus, sont représentés en route vers cette même étable, mais leur arrivée n'est célébrée qu'à l'Épiphanie. Ils symbolisent l'universalité de l'événement qu'est la naissance de Jésus.

    capture ecran 2014-12-24 à 08.50.12.jpg

    Père Noël

    Chargé d'apporter des cadeaux, il est représenté comme un vieil homme pourvu d'une longue barbe blanche et d'une houppelande rouge . Cette image est accompagnée de tout un folklore : traîneau volant tiré par des rennes, lettre de demande de cadeaux à son intention, son sac rempli de jouets, etc.

     

    Personnage d'invention anglo-saxonne et protestante au XIXe siècle, de Charles Dickens notamment avec ses cinq Livres de Noël, dont la publication du premier, Un chant de Noël (A Christmas Carol, dans sa version originale), remonte à 1843. La première mention du « père Noël » en français est trouvée en 1855 sous la plume de George Sand36. Une de ses premières représentations date de 1868, dessinée par Thomas Nast pour Harper's Weekly37. À l'origine le personnage est habillé soit en vert soit en rouge, au gré de la fantaisie des illustrateurs.

    S'il est inspiré du saint Nicolas chrétien, notamment par ses habits, il peut également être assimilé à Julenisse, un lutin scandinave qui avait la même fonction à la fête de la mi-hiver.

    capture ecran 2014-12-24 à 08.56.09.jpgLa Trêve de Noël est un terme utilisé pour décrire plusieurs et brefs cessez-le-feu non officiels qui ont eu lieu pendant le temps de Noël et le Réveillon de Noël entre les troupes allemandes, britanniques et françaises dans les tranchées lors de la Première Guerre mondiale, en particulier celles entre les troupes britanniques et allemandes stationnées le long du front de l'Ouest en 1914. En 1915, il y eut une trêve de Noël similaire entre les troupes allemandes et françaises. (D'après Wikipédia)

     

  • Un cours de citoyenneté au lieu des cours de morale et religion

    capture ecran 2014-12-19 à 07.10.13.jpgOn savait déjà qu’un cours de citoyenneté remplacerait les cours de morale et de religion dans l’enseignement officiel, on en sait un petit plus sur le contenu. Le gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles avait annoncé le remplacement des cours de religion et de morale par un «cours de citoyenneté», dans le courant de la législature 2014-2019. Celui-ci s’inscrira dans le plan anti-discrimination mis en place par les autorités, et visera l’apprentissage des valeurs démocratiques, des Droits de l’homme, du Vivre ensemble et abordera une approche historique des philosophies, des religions et de la pensée laïque. Les cours dispensés intégreront une dimension de sensibilisation à des thématiques telles que le respect de l’autre, la non-violence, la diversité et la démocratie. (La Meuse du 19 décembre)

  • Tournage du film "Les cow-boys" à Tinlot, tout s'est bien terminé comme prévu

    capture ecran 2014-12-23 à 21.35.26.jpg
    C'est finalement vers minuit lundi soir que le tournage de "la cascade" a finalement eu lieu sur la route du Condroz pour simuler un accident minutieusement orchestré à grand renfort de techniciens de toutes sortes.
    C'est la société Urbatex (Marcel Ponthier de Fraiture et Yves Sacré) qui a procédé à l'état des lieux et aux différents constats avant la réouverture de la N63 par le SPW entre 5h et 6h du matin.

    Dans le Meuse de mardi, Noémie Boutefroy, revient sur ce tournage à Tinlot: Des fans ont attendu pour voir François Damiens.

    capture ecran 2014-12-23 à 22.12.25.jpgLors de la journée, de nombreux automobilistes ont pesté contre les barrages aux entrées de la quatre bandes, mais d’autres personnes étaient ravies de venir voir ce qui se passait, à quelques mètres du centre de Tinlot.
    Xavier et Kevin, notamment, ont patiemment attendu toute une après-midi, dans le but de croiser la star du film. «Nous sommes tous les deux super fans de François Damiens. On connaît toutes ses répliques par coeur. Alors quand on a su qu’il allait venir à quelques kilomètres de chez nous, on a décidé de tenter notre chance pour le croiser».
    Les deux garçons avaient décidé d’attendre l’acteur belge au moins jusqu’à 17h. « On a croisé une dame qui l’a vu. Elle nous a dit qu’il était très accessible, très sympa. On espère avoir une photo, peut-être un autographe. On a surtout envie de lui dire qu’on aime ce qu’il fait ».
    Très peu de badauds avaient bravé le froid, pour tenter de voir l’acteur. D’autres ont eu la chance de ne pas avoir à sortir pour réussir à apercevoir le lieu de tournage. Les deux pharmaciennes de Tinlot avaient une vue directe sur le plateau, de leur fenêtre. « Pour l’instant, on ne voit pas grand chose. On n’a pas aperçu François Damiens, mais on imagine qu’il n’arrivera qu’au dernier moment. Sinon, le tournage ne provoque pas de dérangement. Les clients savent accéder facilement à la pharmacie, il n’y a pas une foule de curieux».
    François Damiens était présent ce lundi, pour le tournage du films « Les Cowboys », qui sera produit entre la France et la Belgique. C’est la route du Condroz qui a été choisie pour être le théâtre d’une des scènes du film. Les embarras de circulation dus au tournage n’ont été que très légers et à part quelques râleurs, il n’y a eu aucun souci. NOÉMIE BOUTEFROY

  • Les petits plats dans les grands pour le parcours "Braseros à Fraiture"

    capture ecran 2014-12-23 à 20.53.03.jpg
    Un beau succès de participation pour la nouvelle  formule "braseros" à Fraiture ce dimanche 22 décembre ! Le parcours braseros était organisé sous forme de balade gourmande.

    Première étape: l'apéro chez Florence et Jean-Marc avec le renfort de quelques membres du syndicat d'initiative, comme à chacune des "haltes braseros". 80 inscrits et une petite centaine de participants se sont finalement retrouvés pour fêter Noël à Fraiture autour des braseros.

    capture ecran 2014-12-23 à 20.56.34.jpg
    Deuxième étape: comment faire entrer 100 personnes dans un garage ?
    Tartiflette et soupe à l'oignon étaient au menu dans le garage de Myriam et Baudouin. Et finalement tout le monde a pu être (largement) rassasié et abreuvé ! Question d'organisation et de roulement !

    capture ecran 2014-12-23 à 21.07.10.jpg
    Troisième étape: après la coupure d'eau de samedi à Fraiture, la Trouffette coule à flot le dimanche !
    Le temps des desserts ... et de la Trouffette chez Catherine et Philippe!

    capture ecran 2014-12-23 à 21.10.59.jpg

  • Noël, c'est cadeau! Messe des familles et veillée de Noël à Seny, mercredi à 17h

    Mercredi aura lieu la célébration de Noël à Seny sur le thème: "Noël, c'est cadeau". Les enfants assureront les chants et les contes de Noël dès 17h.

    capture ecran 2014-12-23 à 22.53.51.jpg

    Une quarantaine d'enfants étaient présents ce mardi pour répéter chants et contes de Noël.

    capture ecran 2014-12-23 à 22.55.15.jpg
    Jeudi, durant la célébration de Noël, vous pouvez déposer des vivres non périssables dans le fond de l'église pour les œuvres de Saint Vincent de Paul.

     

  • Tinlot: Commune, Police, Tinlot bus, recyparcs: attention aux fermetures en fin d'année

    maison com.JPG

    Administration communale - les permanences population seront assurées :

    • Mercredi 24/12 : 9h à 12h
    • Vendredi 26/12 : 9h à 12h (uniquement pour les décés)
    • Mercredi 31/12 : 9h à 12h
    • Vendredi 02/01 : 9h à 12h

    capture ecran 2014-12-23 à 22.30.40.jpg
    Dates de Fermeture du bureau de police durant la période des fêtes de fin d'année:

    Jeudi 25 décembre 2014 (Noël)
    Vendredi 26 décembre 2014 (Pont)
    Jeudi 01 janvier 2015 (Nouvel An)
    Vendredi 02 janvier 2015 (Congé Ministériel)

    ATTENTION, pour des raisons de service (patrouille, surveillance de magasins l'après-midi jusque 20:00hr), l'accueil du mercredi 24 décembre 2014 se fera de 10:00 à 12:00 hr.
    Pour les URGENCES (UNIQUEMENT) faire le 101.

    Congés du Tinlot bus
    Le tinlot bus sera en congé du 24/12/2014 a midi au 04/01/2015 inclus.

    Recyparcs

    Fermeture les 24 et 31 décembre.
    Pour rappel, ouverture du mardi au vendredi de 9h à 12h30 et de 13 à 17h.

  • Un Nôtre Noël 2014, de 1 à 30€, offrez un repas à une personne seule, renseignez quelqu'un à inviter !

    Parce que Noël doit être une fête pour tous, parce qu’il y a des personnes qui restent seules, parce que tous les enfants méritent de voir le Père Noël…
    Un Nôtre Noël : joie, bonne humeur, convivialité
    et… visite du Père Noël !

    Pour participer, 4 possibilités :
    - Vous inscrire et venir partager ce repas de Noël - Nombre de places limité !!!
    Menu 3 services
    Prix : min. 1 EUR à max. 30 EUR selon les moyens de chacun – renseignements : 04/369 33 30
    Possibilité de covoiturage…

    - Verser votre don sur le compte BE05 8002 2453 5375 (communication : un notre Noël)
    et ainsi offrir un repas à une personne seule.
    - Nous renseigner une personne seule que nous pourrions inviter.

    - Venir nous aider à préparer et/ou servir ce repas de fête.

    capture ecran 2014-12-06 à 10.22.53.jpg

  • Tinlot: "Un temps de chien" idéal sur le Condroz pour le tournage du film "Les cow-boys" avec François Damiens

    capture ecran 2014-12-22 à 20.23.29.jpg

    Un temps glacial, humide, un fin crachin mais le sourire aux lèvres sur le visage du régisseur Thomas :"c'est une ambiance de circonstance idéale pour simuler un accident provoqué par l'endormissement au volant de François Damien à la tombée de la nuit!" Cet accident, sur la route du Condroz dans le contournement du village de Soheit-Tinlot, avait nécessité la fermeture totale de la nationale 63 toute la journée et la nuit de lundi à mardi. D'énormes moyens avaient été déployés mobilisant 60 techniciens, artistes, cascadeurs et tous les métiers du cinéma pour cette journée de tournage dans le Condroz. Après 25 journées en France, 7 en Belgique, il en restera encore 8 pour terminer le film ... en Inde.

    capture ecran 2014-12-22 à 20.04.25.jpg

    Dès 9h du matin lundi, tous les accès de la route du Condroz étaient fermés à Tinlot et le trafic dévié par la rue du centre dans le village de Soheit-Tinlot où des feux régulaient le trafic. C'est une entreprise de signalisation spécialisée  qui assurait  travail.

    capture ecran 2014-12-22 à 20.19.04.jpg

    Fermer une nationale qui draine 15.000 véhicules par jours avait nécessité une minutieuse préparation. Lundi soir, il n'y avait aucun incident à signaler et le tournage en nocturne avec les cascadeurs pouvait se dérouler dans de bonnes conditions sous la surveillance des pompiers de Huy. Toute la journée, les automobilistes et les curieux ont pu apercevoir les dizaines de véhicules et d'engins près du carrefour Levooz, où le centre logistique du tournage était installé.

    capture ecran 2014-12-22 à 21.00.14.jpg
    A midi c'est la traiteur Tinlotois, Laurent Sarowski (La cuisine du jour), qui a  été appelé en dernière minute pour livrer des spaghettis, afin réchauffer les troupes. Vers 18h, c'est à la salle du Blé Qui Lève que le repas a été servi.

    capture ecran 2014-12-22 à 20.22.03.jpg

    Le réalisateur, Thomas Bidegain, à gauche, et le régisseur, Thomas Koopmans,  étaient ravis du déroulement des opérations à Tinlot.  "C'est beaucoup plus facile ici qu'en France" semble-t-il ! Quant à l'acteur vedette, François Damiens, il faudra attendre le film pour le voir...
    Article précédent

  • "Le verre de Noël à Ramelot", une tradition bien ancrée et toujours aussi appréciée

    capture ecran 2014-12-21 à 11.18.38.jpg

    Malgré les mauvaises conditions climatiques, les Ramelotois et leurs amis ont fêté Noël avant l'heure samedi soir comme chaque année devant l'église du village.
    En deux heures, la réserve d'huîtres et de champignons était épuisée. Ce moment de retrouvailles juste avant les fêtes est toujours aussi apprécié et ceux qui y ont gouté, y reviennent avec plaisir.

    capture ecran 2014-12-21 à 11.24.06.jpg

    capture ecran 2014-12-21 à 11.28.14.jpg
    Succès garanti pour la chorale improvisée avec tous ceux qui veulent pousser la chansonnette...

  • Nouveau guide pratique des recyparcs

    Intradel communique une mise à jour du guide pratique des recyparcs. Cette brochure peut être téléchargée sur le site internet d'intradel (lien ci-dessous).
    http://www.intradel.be/media/cms/GuideRecyparcs-2014-FR-BD.pdf.

    capture ecran 2014-12-21 à 10.11.12.jpg

    capture ecran 2014-12-21 à 10.08.46.jpg

  • Rappel: la route du Condroz sera fermée de ce lundi 11h à mardi 6h pour le tournage du film "Les cow-boys"

    La route du Condroz sera fermée et les usagers déviés par la rue du centre.

    capture ecran 2014-12-21 à 21.34.50.pngLa route du Condroz (N63) sera fermée à la circulation de lundi 11h à mardi 6h. Les sorties et entrées à ce niveau seront aussi bloquées. Au sein du village, des feux rouges seront placés au croisement de la rue du Centre avec celles de Tantonville et du Montys pour plus de sécurité. La rue de Tillesse sera fermée à la circulation entre la rue de Dinant et la rue du Centre.
    Les usagers seront déviés par la rue du Centre à Soheit-Tinlot pour contourner le site interdit. Le village sera fortement perturbé lundi jusque très tôt mardi matin. Et nous conseillons la plus grande prudence.
    L’équipe de tournage souhaite éviter tous les risques et demande aux curieux de ne pas se rendre sur les lieux, pour ne pas leur compliquer la vie. La présence d’une équipe de cinéma sur une route à 4 bandes est déjà assez difficile à gérer. Toutes les infos sur ce blog lundi et mardi.
    (Voir l'article précédent).

  • Liaison Tihange-Tinlot, le hameau des Neuf Bonniers isolé pour l’hiver

    Les travaux d’aménagement du rond-point auraient dû être finis mais ils sont suspendus

    Début décembre, le ministre Prévot annonçait qu’1,4 million avait été débloqué pour finir le second tronçon de la liaison Tihange-Strée. Cette nouvelle voirie doit relier les ronds-points des Gottes et des Neuf Bonniers en cours d’aménagement. Les giratoires devaient être terminés pour cet automne, mais ce n’est pas le cas. La quarantaine d’habitants du hameau des Neuf Bonniers va donc devoir passer l’hiver pratiquement coupé du monde.
    Aurélie Bouchat, dans la Meuse du 19/12 fait le point sur la situation des habitants concernés et des travaux en cours.

    capture ecran 2014-12-19 à 07.21.52.jpg
    Voir l'article complet dans la Meuse H-W du 19/12