- Page 5

  • Une éclipse va traverser la Belgique ce vendredi 20 mars: le programme!

    capture ecran 2015-03-19 à 19.36.28.jpg

    La Belgique n’avait plus connu d’éclipse solaire totale depuis août 1999, il vous faudra donc bien profiter de ce Soleil occulté par la lune ce vendredi matin! L’éclipse pourra ainsi être contemplée dès 9h27, et jusque 11h45.  Il faudra donc sortir au bon moment pour profiter de ce moment exceptionnel dans le ciel belge.

    En province de Liège: début à 9h26:54 et maximum à 10h34:08, 82,5% du soleil sera caché. (La Meuse en ligne)

    Et si le temps ne vous permet pas d'observer l'éclipse, découvrez la brochure pédagogique de l'université de liège ci-dessous!

     Pour en savoir plus:

    capture ecran 2015-03-19 à 19.40.55.jpg
    Voir le site et téléchargez la brochure

    Conseils de prudence (cliquez pour agrandir)

    capture ecran 2015-03-19 à 19.32.25.jpg

  • Nandrin, Tinlot: un rond-point à l'Aldi?

    « Prêtons l’argent à la Région » Michel Lemmens lance une idée innovante pour aménager rapidement deux ronds-points

    capture ecran 2015-03-18 à 21.40.20.jpg
    La route du Condroz est une route accidentogène et meurtrière. Le projet d’un rond-point au Monastère de Nandrin était acquis mais il a été reporté par la Région, faute de moyens. Pour accélérer sa concrétisation, le bourgmestre nandrinois a imaginé un montage financier : prêter l’argent à la Région wallonne, propriétaire de la chaussée, en attendant un financement

    capture ecran 2015-03-18 à 21.39.57.jpg

    Le bourgmestre nandrinois espère également  l’aménagement d’un giratoire à proximité de l’Aldi, une zone commerciale en plein développement (la surface de l’Aldi doublée, la création de nouvelles surfaces). On se trouve là sur la commune de Tinlot mais Nandrin estime subir les nuisances de la circulation, renvoyée rue sur les Haies. «Il y a beaucoup de tourne-à-gauche en venant de Liège, c’est un site difficile d’accès. Il serait dans l’intérêt de tout le monde de sécuriser cet endroit. » Il propose que les deux communes (Nandrin et Tinlot) discutent avec le promoteur pour que chacun mette la main à la poche pour créer ce fameux giratoire à l’Aldi. «À trois, on peut regrouper l’investissement nécessaire. Le promoteur est demandeur, c’est dans son intérêt aussi. »
    L’argent communal avancé serait récupéré via les charges versées par les futurs promoteurs de la route du Condroz. «Quand on octroie des permis de bâtir, on a la possibilité de mettre des charges d’urbanisme à la société qui souhaite bâtir ou lotir. Ça peut être la création d’une voirie, des aménagements de sécurité, des radars préventifs comme à l’Intermarché, pourquoi pas un rondpoint? Les futurs investisseurs paieraient une partie de la sécurisation de la route du Condroz, ce qui est un peu normal. »  ANNICK GOVAERS

    La Bourgmestre tinlotoise a eu vent de l’idée de Michel Lemmens mais attend des éclaircissements. «Je n’ai pas encore eu de contact réel et concret au sujet d’un éventuel rond-point à l’Aldi de Tinlot. C’est une proposition surprenante, normalement la démarche est inverse, ce ne sont pas les communes qui donnent de l’argent à la Région. Je ne comprends pas vraiment le principe, il faudra que nous en discutions autour d’une table. Pour le moment, je n’ai pas encore été invitée », commente Cilou Louviaux. Extraits de l'article d'Annick Govaers dans la Meuse du 18 mars.
    Voir l'article sur le blog de Nandrin

  • Tinlot Sudinfo, les brèves

    Seny, inquiétude rue d'Ellemelle

    DSCN8582.JPG
    Photo D.B
    Jeudi matin, les Senytois ont été surpris par l'état de la route d'Ellemelle rendue extrêmement glissante et dangereuse. Après avoir alerté la commune et la police, des panneaux ont été placés et fin de matinée la chaussée avait été nettoyée.

    capture ecran 2015-03-19 à 18.57.04.jpg

    Tinlot, vol sur le chantier à côté de l'Aldi.

    Dans la nuit de mardi à mercredi, un vol de plusieurs batteries de voitures a été commis, rue sur Haies à Tinlot, sur un chantier. La zone de police locale du Condroz a constaté les faits. (E.D.) La Meuse du 19/3

    capture ecran 2015-03-19 à 19.23.45.jpg

     

    Je cours pour ma forme, les rendez-vous des 23 et 26 mars

    capture ecran 2015-03-19 à 19.25.48.jpg

     

    Et si vous disiez sincèrement bonjour ?

    Pour célébrer le printemps, ce vendredi 20 mars se déroulera la troisième édition de la journée du Bonjour universel. Organisée par le collège Saint-Quirin de Huy, cette journée consiste à dire bonjour de manière sincère et avec le coeur à un maximum de personnes.
    Cette initiative lancée par la professeur du collège Saint-Quirin, Pascale Heymans, se déroulera en parallèle avec les Tambours pour la paix. Alors que cette dernière est fixée en temps normal le 21 mars, elle aura lieu ce vendredi afin que les élèves puissent y participer.

  • Deux Ours, le programme des 20 et 21 mars 2015

    capture ecran 2015-03-19 à 20.10.38.jpg

    Vendredi 20 mars, Garcia Goodbye
    Voir le détail

    Samedi 21 mars, Colline Hill

    capture ecran 2015-03-19 à 20.14.02.jpg

    "Colline Hill appartient à la lignée des authentiques songwriters. Influencée par des artistes tels que Neil Young, Johnny Cash, ou plus contemporains comme Bon Iver, Ben Howard ou Àsgeir, l'artiste bretonne mêle la chaleur "roots" des USA à l'émotion fragile des univers Nordiques. Après un premier album, "Wishes", réalisé sous la houlette de l'arrangeur anglais, Stuart Bruce (Peter Gabriel, Kate Bush, Loreena McKennitt) et une tournée de 80 dates, Colline termine l'enregistrement de son second opus, dont la sortie est prévue en septembre 2015. Soutenue par les médias belges (Classic 21, Nostalgie, Bel RTL, D6Bels on Stage) et français (RTL chez Georges Lang, France Bleu, NRJ, Chérie FM), la jeune artiste a déjà ouvert les concerts de monstres sacrés de la Folk tels que Crosby Stills & Nash, America, ou encore Imelda May; foulé les planches du Bataclan et de l'Olympia; rejoint la création 2014 du célèbre festival des Vieilles Charrues, "The Celtic Social Club" (version celte du Buena Vista Social Club) ".
    A ne pas manquer aux Deux Ours, le 21/03/15, en solo!
    www.collinehill.com / www.facebook.com/collinehillteam
    Pour ceux qui désirent manger, vu que le Resto en dessous est fermé, n'hésitez pas à aller manger dans les restos délicieux voisin ;) Entrée, 10€.
    Les Deux Ours seront accessible dès 20h30 par le coté droit du bâtiment !

  • Infotec: pas de bus ce matin (ou très peu) !

    capture ecran 2015-03-19 à 09.36.12.jpg

    Suite à la manifestation des services publics ce 19 mars, des perturbations importantes sont signalées et peu de bus circulent sur les lignes des TEC Liège-Verviers. Vous pouvez suivre l'évolution de la situation sur infotec.be
    Besoin d'une attestation ? Celle-ci sera disponible au format PDF en fin de journée.

  • Tinlot: le premier cimetière didactique pour former des fossoyeurs inauguré à Scry

    Pour former les fossoyeurs, un cimetière didactique vient d’être inauguré à Tinlot. L’outil vise à évaluer les compétences des fossoyeurs pour leur accorder un titre officiel, synonyme de reconnaissance de leur profession.

    capture ecran 2015-03-18 à 20.16.04.jpg

    Eliane Tillieux est venue inauguré ce premier cimetière didactique.(Photo J.M)
     C’est à Tinlot que le premier cimetière didactique, lieu dédié à la formation et à l’évaluation des fossoyeurs, a vu le jour en province de Liège (Au centre de réadaptation au travail à Scry). «  Le but est d’objectiver les compétences développées sur le tas et de valider les acquis des travailleurs  », déclare Alain Kock, directeur du Consortium régional de la validation des compétences.

    Les fossoyeurs peuvent maintenant présenter une épreuve visant à certifier leurs compétences. «  Le travail d’un fossoyeur ne se limite pas à creuser des trous. Il entretient le cimetière et veille à la bonne tenue des tombes. Son rôle consiste à tailler les pelouses et arbustes, déblayer les accès, procéder aux exhumations, répandre les cendres, ouvrir les columbariums. Le fossoyeur fait aussi office de représentant du bourgmestre, à ce titre il doit connaître la législation et faire la police du cimetière.  »

    capture ecran 2015-03-18 à 20.23.18.jpg«La formation s’étale sur plusieurs semaines. La reconnaissance officielle du métier permet l’accès à un titre de compétence qui offre la possibilité de passer à un barème supérieur », explique Raymond Baudlet. Ce dernier, fossoyeur à Nandrin, encadre la formation avec l’évaluateur Paul Dewez et tous deux sont chargés d’apporter leur expertise et leur regard professionnel.
    «Une tombe comporte des dimensions précises et le fossoyeur doit retirer la terre sans salir allées et tombes voisines. Pour une famille, c’est une personne importante qui conduit un défunt vers sa dernière demeure. Il ne s’agit certainement pas d’un travail morbide », évoque Etienne Fievez.
    L’examen, long de quatre heures, se déroule au cimetière didactique et comporte plusieurs volets: «Il faut situer l’endroit du creusement, puis respecter l’alignement et les dimensions des tombes. Une fois le trou creuser manuellement, le fossoyeur doit étançonner la fosse, stocker ou évacuer la terre. Il doit aussi tondre les pelouses, tailler les arbustes et nettoyer les allées. L’entretien des outils et équipements importe également. Enfin, une partie du travail concerne la vérification des documents légaux et le respect de la législation. »
    Ce cimetière didactique va donc permettre aux agents communaux de valoriser leur travail.
    Extraits de l'article de JULIEN MARIQUE (La Meuse du 18 mars 2015)

     

    fossoyeur

    Tinlot : un faux cimetière pour l'examen de fossoyeur

    Voir également le reportage vidéo de RTC Télé Liège

  • Nandrin, vols dans le Condroz: la police du Condroz a fait le point et donné des conseils

    capture ecran 2015-03-18 à 20.38.01.jpgPlus de 150 Nandrinois à la séance sur les vols
    La police du Condroz a fait le point et donné des conseils.
    Ce lundi soir, la salle communale de Saint-Séverin a fait le plein pour la conférence policière sur les vols commis dans le Condroz et à Nandrin.
    Les forces de l’ordre sont revenues sur l’arrestation de la bande qui sévissait dans la région et dans toute la Belgique. 293 vols ont été commis dans le Condroz en 2014, et Nandrin figure sur le podium.
    Voir les articles sur le blog de Nandrin.
    Article 1
    Article 2

  • Pailhe se mobilise pour sauver l’église du village et y organiser des évènements culturels

    La mobilisation est forte dans le petit village condruzien de Pailhe (Clavier). Les habitants ne veulent pas voir disparaître leur église qui se dégrade au fil des années. Ils ont dès lors décidé de se regrouper en créant l’ASBL Les amis de l’église de Pailhe.

    capture ecran 2015-03-13 à 09.35.12.jpg

    «Nous essayons du moins de la mettre en place. Il nous manque en effet toujours un papier de la commune qui nous accorde un bail emphytéotique », explique Bernard d’Oultremont, l’un des riverains. Cette association entend tout d’abord rénover l’édifice religieux. Inoccupé depuis huit années, l’eau s’y infiltre et crée de gros dégâts. «Nous voulons tout faire pour sauver cette merveille. Mais il y a urgence. La toiture doit absolument être refaite tout comme les corniches. Notre premier objectif est donc de réunir 6.000 euros afin de pouvoir acheter une bâche et de la poser sur la charpente. Nous devrons également rénover une partie de la façade qui commence à s’écrouler et l’intérieur où des morceaux de plâtra se décrochent. » Afin de récolter ces fonds, des événements culturels sont organisés.

    Les autorités communales sont actuellement occupées à rédiger le bail emphytéotique tant attendu par les habitants du village. «Nous nous faisons assister par un notaire afin que le bail respecte bien les intérêts de chacun. Il devra ensuite passer devant le conseil communal », précise Philippe Dubois. «L’évêché a donné son accord pour une désaffectation de l’endroit. Le conseil de fabrique souhaite simplement que la petite chapelle reste affectée au culte pour les petits offices réguliers », conclut Philippe Dubois. 
    Extrait de l'article de C.W. (La Meuse du 13 mars)

  • YFU Bruxelles-Wallonie recherche des familles d’accueil bénévoles pour des étudiants internationaux

    Comme chaque année, YFU recherche activement des familles d’accueil bénévoles dans notre commune. En effet, cette asbl reconnue par la Fédération Wallonie-Bruxelles permet non seulement aux jeunes belges de découvrir une autre culture et une autre langue, mais aussi aux jeunes internationaux de découvrir la culture belge et la langue française pendant 6 mois voire une année entière. Ces derniers viennent des quatre coins du monde et sont âgés de 15 à 18 ans.

    capture ecran 2015-03-12 à 12.35.37.jpg

     

    Etre famille d’accueil, c’est tout d’abord donner la chance à un jeune international de découvrir la Belgique sous tous ses aspects : l’enseignement, la vie de famille, le français, les traditions belges, les grandes villes ou les coins plus méconnus près de chez vous, … Mais c’est aussi se donner la chance, en tant que famille, de découvrir une culture différente de la sienne et même peut-être de redécouvrir sa propre culture sous un autre angle. Toute famille motivée est la bienvenue puisque YFU ne recherche pas un modèle familial précis.

    Certains réitèrent d’ailleurs l’expérience plusieurs fois, comme en témoigne le père de cette famille : « C'est maintenant la cinquième année que nous sommes famille d'accueil pour un(e) étudiant(e) d’échange. Il y a eu Anna la Suédoise, Jason l'Américain, Marina la Brésilienne, Kea l'Australienne et maintenant Kristin la Norvégienne. Nous avons la chance d'avoir de la famille dans tous ces pays car on peut réellement parler de liens familiaux qui se tissent entre ces étudiants et nous. C'est l'excitation quand ils arrivent et souvent larmes quand ils partent ! Ils nous font découvrir leur pays, leur histoire, leurs coutumes et c'est pour nous une suite de voyages, en restant au coin du feu. Pas seulement au coin de feu d'ailleurs, car ils nous donnent souvent l'envie de voir nous-mêmes ces pays d'où ils viennent et où ils nous attendent. Ah ! Ces retrouvailles chez eux, dans leur famille ! Cette découverte de l'autre a été et est toujours pour nous un réel enrichissement et nous a beaucoup apporté, à nous parents et à nos enfants. »

    Vous êtes intéressés par l’accueil d’un(e) étudiant(e) international(e)? N’hésitez pas à prendre contact avec le bureau YFU au 04/223.76.68 ou à l’adresse e-mail info@yfu-belgique.be, ou encore à consulter le site internet www.yfu-belgique.be/.

  • Tinlot-Ouffet. Deux braconniers surpris par l’unité anti-braconnage

    Dans la nuit de mercredi à jeudi, deux braconniers sont été surpris à Ellemelle (Ouffet) par des agents de l’unité anti-braconnage. Dans leur 4X4, les agents ont notamment retrouvé des armes de chasse chargées et du matériel servant à attraper le gibier, mais pas d’animal mort. Les deux braconniers ont été appréhendés sur un terrain dont le droit de chasse appartient au Tinlotois Yann Cuvellier.

    capture ecran 2015-03-17 à 10.42.44.jpg«HEUREUX ET SOULAGÉ»
    «Je suis heureux et soulagé qu’ils aient été appréhendés. Ce n’est pas facile de tomber dessus. Nous leur avons tendu plusieurs fois un piège, mais cela n’a jamais marché. Cette fois, ça y est!», se réjouit-il. Cela fait plusieurs mois, voire plusieurs années, que Yann Cuvellier se dit victime de faits de braconnage: «Régulièrement, j’observe des traces de 4X4 ou de quads dans les champs où je chasse. Il y a peu de temps, j’ai vu une mare de sang sur ma propriété et il y a au moins huit chevreuils que je croisais régulièrement qui ont disparu.»
    Yann Cuvellier chasse depuis l’âge de 12 ans. Cet ingénieur de 59 ans, ancien chef d’entreprise aujourd’hui à la retraite, loue une chasse d’environ 500 hectares qui s’étend de Fraiture à Ouffet. Chasseur passionné, il est révolté par le braconnage: «Je suis chasseur, mais je suis aussi un amoureux de la nature. La chasse est strictement réglementée, on peut uniquement tirer le chevreuil entre le 1er octobre et le 31 décembre, entre le lever et le coucher du soleil. Si jamais j’ai un mauvais angle de tir et que la bête risque d’être blessée, plutôt que d’être tuée, je ne tire pas. Les braconniers, eux, ils agissent n’importe quand et n’importe comment.

    capture ecran 2015-03-17 à 10.47.31.jpgEN PLEINE PERIODE DE GESTATION POUR LE GIBIER
    Actuellement, on est en pleine période de gestation. Les chevrettes vont mettre bas au mois de mai, comme elles ont besoin de beaucoup de nourriture et que l’on est hors période de chasse, elles sont moins méfiantes. Les braconniers en ont sans doute profité pour les piéger avec leur gros spot en pleine nuit. C’est honteux !»
    Les agents de l’unité anti-braconnage sont assermentés et disposent d’un pouvoir de police.

    LA SUITE DEVANT LA JUSTICE
    L’interpellation de la semaine dernière devrait donc déboucher sur une procédure pénale. Scandalisé par les faits, Yann Cuvellier compte également déposer plainte et a écrit au procureur du Roi de Huy pour dénoncer les faits: «Je ne veux pas laisser passer ça». A. BT (La Meuse du 17 mars)

    BON A SAVOIR: l'unité anti-braconnage en bref
    L’unité anti-braconnage est constituée d’agents assermentés qui ont un pouvoir de police. Ils peuvent donc dresser des p.-v. qui sont transmis au procureur du Roi. Ce dernier détermine ensuite le type de poursuite à appliquer. L’unité anti-braconnage est active dans la chasse illégale de gros gibier, mais pas uniquement. Les agents peuvent aussi intervenir pour des faits de tenderie, mais aussi en matière de pêche. La pêche, tout comme la chasse, est strictement réglementée: ceux qui taquinent le poisson en dehors des périodes autorisées s’exposent à des poursuites. A.BT

  • Ouffet, le permis éolien refusé !

    Nouveau rebondissement dans le projet de six éoliennes à Ouffet. Les fonctionnaires délégués technique et administratif de la Région ont en effet refusé à la société Elicio le permis éolien.

    capture ecran 2015-03-15 à 16.55.49.jpg

    «Les éoliennes étaient situées entre les villages d’Ouffet et Warzée, et il y avait encore de nombreuses inconnues sur le dossier. Et puis nous sommes une région exceptionnelle, ça aurait pu gâcher le paysage », explique Sergio Di Lenardo, membre du Collectif du Condroz qui avait récolté 800 signatures contre le projet. «Nous avions créé une contre-étude d'incidence. On a pu consulter l’étude d’incidence officielle et nous avons relevé tous les manquements sur le plan urbanistique. Nous étions inquiets du bruit provoqué par les éoliennes, et de leur proximité par rapport aux habitations ».
    Elicio ne veut pas en rester là et compte porter le dossier au Conseil d’état. «Notre dossier est en ordre », assure Filip Dewulf, responsable pour le développement de la société en Wallonie.
    «L’argumentation principale sur le paysage reste assez floue. Nous allons demander au plus vite un recours au Conseil d’état. La date exacte reste encore à spécifier, mais je vois un avocat spécialisé la semaine prochaine pour aller en profondeur sur le dossier et travailler nos arguments ». J.G.( La Meuse du 14 mars).

  • Tinlot, réunion préliminaire à la constitution du Comité des Ainés, samedi 21 mars à 16h

    La réunion d’information préliminaire à
    la constitution du Comité des Ainés se tiendra
    :


    Le samedi 21 mars prochain

    Accueil à partir de 16h
    Début de la réunion : 16h30

    capture ecran 2015-03-17 à 13.34.26.jpgAdresse:
    Espace Intergénérationnel
    Rue Malplaquaye 1
    4557 Tinlot

    Pour tout renseignement et inscription :
    Karin Borremans
    085/830 935
    Karin.borremans@tinlot.be

     

     

  • Lundi 23 mars, 20h: centre culturel de Marchin : "Deux voix, un cri"

    capture ecran 2015-03-17 à 10.05.45.jpg
    Lundi 23 mars 2015 - 20h
    Infos : centre culturel de Marchin : 085/41.35.38 Plus de détails (téléchargez le pdf)

  • Attention ! Les services publics seront perturbés ce jeudi 19 mars. Peu de bus circuleront

    capture ecran 2015-03-17 à 11.02.16.jpgUne nouvelle action syndicale est prévue ce jeudi 19 mars à Bruxelles. Comme mercredi dernier, il s’agit d’une concentration sur la place de la Monnaie à Bruxelles. La semaine dernière, elle avait attiré 8000 délégués et affiliés. «Mais nous serons sans doute beaucoup plus nombreux encore ce jeudi, nous confie Vicky Henderickx, la permanente de la CGSLB au TEC-Liège. Car l’action est ciblée sur les services publics et ils seront très touchés par la fin de la prépension à 58 ans.»

    Du côté de la CGSP, le syndicat socialiste, on parlait de «zéro bus» en circulation ce jeudi. Des piquets pourraient en effet être placés devant les dépôts. Il faut également s’attendre à des perturbations dans d’autres services publics. On annonce d’ores et déjà une présence massive de délégués venant des administrations communales et régionales, de l’enseignement (surtout officiel), de la Poste et de la SNCB.(L.G.)

    D'autres actions à Liège le 1er avril.
    D’autres actions, «des manifestations de masses» selon Marc Goblet, sont encore prévues dans les provinces du 30 mars au 4 avril. Deux manifestations sont actuellement confirmées: le 31 mars à Bruxelles et le 1er avril à Liège. (P.M.) La Meuse du 17 mars.

  • Salle comble pour le souper de l'école au d'Zy à Fraiture

    capture ecran 2015-03-15 à 15.22.38.jpg
    Une salle du d'Zy bien remplie, comme chaque année, par les familles pour le souper annuel de l'école communale à Fraiture. Des retrouvailles toujours agréables entre les enfants, les parents, les grands parents, les enseignants, les anciens et les amis.

    capture ecran 2015-03-15 à 15.18.23.jpg

    capture ecran 2015-03-15 à 15.24.14.jpg
    Une belle mobilisation des enseignants et des parents pour la cuisine (boulets frites ou repas chinois cette année), le service et le bar. Il faut rappeler l'importance de ce souper pour le financement des classes de dépaysement organisées par l'école. Ces classes de neige, de ferme ou de mer ont lieu tous les deux ans. Ce sera l'année prochaine en 2016.