- Page 8

  • Jeudi et vendredi, 2 journées printanières avec des températures à 17 et 20 degrés

    Mercredi midi, le temps restera sec avec une alternance de soleil et de champs nuageux. Un vent de secteur est, nord-est, souffle faiblement. Les maxima sont de 10° dans les Hautes Fagnes, 12 degrés à la mer et environ 14° ailleurs.(Belga)

    DSC_5731.JPG

    Jeudi, le ciel restera dans les mêmes teintes: sec, et entrecoupé de rayons de soleil une fois la grisaille matinale disparue. Un léger vent soufflera depuis le sud, avec des maxima de 14° à la côte et 17° sur l’intérieur du pays.
    La douceur printanière se prolongera vendredi, avec un temps agréable et de larges périodes ensoleillées, sans une goutte de pluie. La température grimpera vers les 20° en milieu de journée.
    Le week-end sera un peu plus changeant, avec le retour d’averses locales entre quelques apparitions du soleil. (La Meuse en ligne)

  • Les cloches étaient bien au rendez-vous, lundi matin à Ramelot

    capture ecran 2015-04-07 à 18.54.42.jpg

    Pas d'hélicoptère, ni de de sponsors, ni de médias, mais une ambiance familiale de village avec toute la magie des cloches de Pâques pour les petits (et l'apéro pour les plus grands). Malgré le temps frisquet mais sec, ce lundi de Pâques, de nombreux enfants des six villages tinlotois étaient au rendez-vous pour cette 14ème chasse aux œufs organisée en tournante dans chacun des villages par les différents comités. C'était cette année, le comité des fêtes de Ramelot qui l'organisait.

    capture ecran 2015-04-07 à 18.56.44.jpg

     Un parcours pour les grands et un pour les petits (moins de six ans).

    capture ecran 2015-04-07 à 19.03.28.jpg

    capture ecran 2015-04-07 à 19.08.09.jpg

    Une belle rencontre inter-village pour toutes les générations

  • Stef Horenbach, l'ex-Tinlotois, blessé au Rallye Sprint de Marchin

    Stéphane Horenbach est bien connu à Tinlot puisqu'il est le fils d'Albert Horenbach, habitant d'Abée et ancien chef étoilé du "Coq aux champs". Stéphane avait commenté pour le Tinlotblog le dernier rallye du Condroz. (Voir l'article)

    Stef Horenbach, le pilote blessé au Rallye Sprint, venait de vendre sa voiture avant l'accident.

    Un accident est survenu dimanche vers 14H30, lors de la 13e édition du Rallye Sprint de Marchin. Dans la rue de l’église, le pilote marchinois Stef Horenbach a perdu le contrôle de sa Citroën C2 qui a percuté un muret avant de terminer sa course dans un talus. A priori légèrement blessé, Stef Horenbach a été transporté au CHRH par une ambulance de l’organisation.

    capture ecran 2015-04-07 à 16.08.04.jpg
    Son épouse et copilote, Isabelle Hubert, a également été conduite à l’hôpital. «Stef est resté un moment inconscient, raison pour laquelle il valait mieux le conduire à l’hôpital pour y effectuer les examens utiles», explique l’organisateur Yves Paquet. «Quant à sa passagère Isabelle, elle a été très choquée. Selon les informations communiquées par l’assistance, ils pourraient tous les deux rester quelques jours hospitalisés

    Pour Stef Horenbach, qui venait de vendre sa voiture et voulait se faire une dernière fois plaisir, cette course ne restera pas le meilleur souvenir…

    capture ecran 2015-04-07 à 16.10.05.jpg

    D'autres infos dans La Meuse du mardi 7 avril.

  • Attention à votre permis de conduire si vous vous rendez à l'étranger

    La police met en garde les automobilistes ayant un ancien permis de conduire
    Les automobilistes qui possèdent un permis de conduire délivré avant 1989 peuvent rencontrer des problèmes à l’étranger, avertit la police. «Les personnes concernées devraient échanger leur permis contre un nouvel exemplaire, qui se présente sous la forme d’une carte bancaire».

    capture ecran 2015-04-07 à 20.32.54.jpg
    «Les permis de conduire visés sont ceux qui datent d’avant 1989, lorsque l’on délivrait encore des permis ’belges’. Mais entre-temps les permis ont été adaptés au format européen», explique Tinne Hollevoet, de la police fédérale. Les détenteurs d’anciens permis, qui diffèrent légèrement des plus récents, peuvent dès lors rencontrer des problèmes à l’étranger, où les services de police pourraient être induits en erreur sur certains points. L’obtention d’un nouveau permis de conduire en échange d’un ancien coûte entre 20 et 25 euros. (Belga, la Meuse en ligne)

  • OUVERTURE DE LA SAISON TOURISTIQUE DU SYNDICAT D’INITIATIVE DE LA VALLEE DU HOYOUX ET DE LA MAISON DU TOURISME DU PAYS DE HUY MEUSE CONDROZ. DIMANCHE 19 AVRIL

    capture ecran 2015-04-07 à 20.39.15.jpg

    Un programme haut en couleurs vous permettra de découvrir l'itinéraire "PICVerts", vous fera déguster des saveurs de notre terroir et amusera petits et grands avec une chasse au trésor hors du commun ! Ci-joint, plus de détails.
    A très bientôt.
    L'équipe du Syndicat d'Initiative de la Vallée du Hoyoux
    Vallée du Hoyoux, 6b
    4577 Modave
    085/41.29.69

    capture ecran 2015-04-07 à 20.39.28.jpg

    capture ecran 2015-04-07 à 20.39.54.jpg

    Téléchargez le bulletin d'inscription

  • La commune de Tinlot recherche un chauffeur pour son car communal (H/F)

    capture ecran 2015-04-06 à 20.51.48.jpgLa commune de Tinlot recherche un chauffeur pour son car communal (H/F)
    Conditions :
    Etre en possession d’un permis D (véhicules de transport de personnes de + de 9 places) et du C.A.P.
    Etre disponible en journée, en semaine (horaire variable et coupé - exceptionnellement le week-end).
    Etre en ordre de sélection médicale.
    Etre porteur d’un certificat de bonne vie et mœurs de type 2.

    capture ecran 2015-04-06 à 20.56.36.jpgLes candidatures sont à adresser pour le 27 avril 2015, à l’administration communale, à l’attention du Collège Communal, rue du Centre, 19 à 4557, Tinlot.
    Pour de plus amples informations vous pouvez contacter Laurence Burniat au 085 830 916.

  • Anthisnes, une trattoria a ouvert ses portes

    capture ecran 2015-04-05 à 21.55.15.jpg
    L’offre pour les gourmands anthisnois est entrain de s’étoffer. Depuis quelques semaines, les habitants de la commune et des environs peuvent désormais aller déguster des plats italiens dans la toute nouvelle trattoria Da Pileysa, qui se trouve 11 rue du Moulin.
    Dans ce restaurant, on pourra trouver les grands classiques de la cuisine italienne, avec notamment des antipasti, des pâtes évidemment, mais aussi de l’osso bucco ou  encore du tartare de bœuf à l’italienne. Côté dessert, les gourmands ne seront pas déçus, avec les classiques tiramisus ou moelleux au chocolat, mais aussi un étonnant café glacé au chocolat.
    On peut y manger en deux services pour le prix de 27 euros par personne ou en trois services pour 31 euros. Une petite adresse à découvrir le plus tôt possible. Il est aussi possible de choisir à la carte, pour ceux qui auraient un appétit plus limité.
    Infos et réservations: 0471 8249 60 ou sur la page Facebook Da Pileysa, avec le détail des suggestions proposées.
    NB. La Meuse du 3 avril 2015.

  • Après d’autres couacs, la Province retire trois panneaux touristiques

    capture ecran 2015-04-04 à 10.56.59.jpgLes nouveaux panneaux provinciaux renseignant les curiosités touristiques ont déjà fait couler beaucoup d’encre et grincer les dents. Après le panneau renseignant le téléphérique qui n’est plus en service, et ceux renseignant la ville de Huy à hauteur de Nandrin, d’autres erreurs grossières ont été signalées. Sur le panneau renseignant Aywaille, le nom de la localité est orthographié « Aywail». Quant à Remouchamps, il est devenu « Remoucham » ! Le bourgmestre de Nandrin, Michel Lemmens, avait qualifié ces panneaux de « belle cochonnerie ».
    Suite à ces remous, la Fédération du Tourisme de la Province de Liège a réagi en déclarant que les panneaux concernant Aywaille et Remouchamps «avaient subi une erreur de réalisation». La FTPL a annoncé que les panneaux avaient été retirés ce vendredi matin et qu’ils seront remplacés «par la société qui a fait l’erreur». Le panneau concernant le téléphérique de Huy va également être enlevé.
    A.BT (LA M du 4/4/2015)

    capture ecran 2015-04-05 à 21.35.06.jpg

    Panneaux touristiques : polémique et précisions

    450 panneaux touristiques sont en cours d'installation sur le territoire de la province de Liège. Ils ont pour objet notamment de capter le visiteur de passage. La démarche n'est pas toujours comprise ...
    Voir la video de RTC Télé Liège qu fait le point complet sur ce dossier qui avait été évoqué dès le mois de novembre, sur ce blog suite au panneau découvert sur la place de Seny.
    Voir également le poisson d'avril à ce sujet.

  • Drame ce matin aux éoliennes dans la région de Courtrai (Attention photos peuvent choquer)

    Dans le parc d'éoliennes le long de l'autoroute Tournai Bruges, une éolienne a été violemment percutée, ce matin entre 7H00 et 7h30. Cet accident, très rare, ne peut se produire qu'une fois par an. La cause c'est une cloche faisant sa tournée de distribution d’œufs aux enfants sages. Ses collègues ont immédiatement alerté le centre de secours le plus proche, et les gros moyens on été mis mis en route pour le sauvetage. La cloche, bien que légèrement fêlée, a été transportée, treuillée par l'hélicoptère au SAMU de Courtrai. Ses jours ne sont pas mis en danger, mais celle-ci devra être transférée à Rome pour révision complète.

    capture ecran 2015-04-06 à 09.27.27.jpg

    Lire la suite sur le blog Sudpresse de Mouscron

  • Tinlot: "Les Rendez -vous du livre", Le 17 avril à 2Oh

    capture ecran 2015-04-05 à 21.20.45.jpg

    Le Comité Culturel de Tinlot présente... Le Rendez vous du livre                    
    à la rencontre de Didier MALEMPRE qui nous présentera  son ouvrage :"La doyenne vénérable et vénérée!" préfacé par Eddy Merckx et Bernard Hinault.
    Didier MALEMPRE, journaliste à L'Avenir, présentera son livre "La Doyenne, 100 ans"  retraçant les hauts faits de cette course cycliste légendaire,  «la plus belle» de toutes!
    Une semaine avant l'édition 2015 de la Doyenne "Liège-Bastogne-Liège" , une découverte intéressante pour les amateurs de vélos...mais aussi pour chacun et chacune! 

    17 avril de 20 à 23h. Local intergénérationnel, rue Malplaquaye 1, Tinlot.

  • Sainte-Marie, Huy: la liste d’attente est très longue pour les inscriptions scolaires

    capture ecran 2015-04-03 à 11.20.28.jpgLors de la rentrée scolaire précédente, l’Institut Sainte-Marie avait pu accueillir tous les élèves qui souhaitaient s’inscrire en première.  Cette année, ce ne sera pas le cas. Il y aura beaucoup de déçus.

    «La liste d’attente est très longue, regrette le directeur de l’Institut. Elle n’a jamais été aussi importante. Même s’il faut attendre le classement définitif et la fin du mois d’avril, nous devrons refuser des élèves, c’est certain. En 2013,nous avions une vingtaine d’élèves sur liste d’attente, cette fois, ce sera plus.»
    210 PLACES
    Que pense le directeur du décret inscription? «Je n’ai que 210 places, il faut donc bien faire un choix. Le décret inscription a le mérite d’exister. Il faut bien départager les élèves en fonction de certains critères objectifs… Je trouve cependant dommage que, dans les critères, on ne tienne pas compte de la localisation de la profession des parents. Si ceux-ci travaillent à Huy par exemple, ce n’est pas pris en compte. C’est un peu dommage, notamment sur le plan de la mobilité.» A.BT (La Meuse du 3/4/2015)

  • 6 familles sur 10 font incinérer leur défunt

    En 2012 et pour la première fois de l’histoire du pays, les crémations avaient été plus nombreuses que les inhumations. La tendance a pris un impressionnant coup d’accélérateur l’an dernier (+ 3,4%) : désormais, près de six familles sur dix choisissent la crémation chez nous.

    capture ecran 2015-03-20 à 09.20.37.jpg

    Si la hausse n’est pas évidente en chiffres absolus (voir tableau), c’est parce que le nombre de décès de l’année 2014 a été très bas par rapport aux années antérieures. «L’an dernier, nous n’avons pratiquement pas eu d’épidémie de grippe par rapport aux années précédentes », explique-t-on chez Dela.

    MOINS DE DÉLAI D’ATTENTE
    Mais en pourcentage, 57,3 % des personnes décédées ont été incinérées. Un record absolu et une augmentation à l’échelle du pays jamais égalée (+ 3,4 % en un an). Les inhumations sont donc de moins en moins tendance et le mouvement s’accélère de plus en plus.
    Plusieurs facteurs expliquent la hausse permanente des incinérations: l’évolution des mœurs, le recul des croyances religieuses, la peur d’un réveil après la mort, le coût des concessions, l’entretien parfois contraignant d’une tombe ou la multiplication géographique des crématoriums. (Extrait de l'article de M. Royer dans la Meuse du 20 mars).