- Page 10

  • Deux Ours, vendredi 3 et samedi 4 avril

    capture ecran 2015-04-02 à 11.19.27.jpg

    Vendredi 3 avril, 21h: Pirato Ketchup

    Baigné dans des litres de reverb’ cradingues, le surf rock sixties de Pirato Ketchup mélange notamment garage, twist et rockabilly pour envoyer une sauce bien rock’n’roll, puissante et dansante à souhait ! Un combo instrumental qui nous plonge immédiatement dans un univers de films tarantinesques et de séries TV vintage.
    Depuis ses débuts en 2008, le groupe a accumulé les concerts en Belgique mais aussi en Allemagne, en France, en Espagne et aux Pays-Bas. Leurs sorties discographiques (les EPs “Speed Surfer” et “That’s Right”) ont recueilli d'excellentes critiques de la presse spécial... Afficher la suite

    capture ecran 2015-04-02 à 11.14.53.jpg

    Samedi 4 avril: Renaud Lesire.
    Entrée 8€
    Harmoniciste, bassiste, guitariste et chanteur, Renaud Lesire est membre depuis plusieurs années du Keith Dunn Band. Après avoir formé plusieurs groupes et accompagné Big Dave, Kyle Jester ou Pugsley Buzzard, il devient un sideman de choix dans le Benelux. En plus d’être polyvalent et fiable, Renaud Lesire a cette énorme qualité chez les bluesmen de ne pas jouer trois notes où il n’en faut que deux. Récemment, il a enregistré un album en one-man-band dont on devrait entendre parler. Dans son propre trio, il révèle une personnalité forte, un jeu redoutablement efficace au sein d’un répertoire datant principalement du début du siècle dernier. Terminer la soirée du vendredi avec ces trois lascars (cfr. les excellents Gilles Droixhe et Franky Gomez), c’est aussi risquer de finir en transe !
    https://www.facebook.com/pages/Renaud-RL-Lesire/225651420827994?fref=ts
    Les Deux Ours seront accessible dès 20h30 par le côté droit du Resto

  • 2 avril, journée mondiale de sensibilisation à l'autisme

    capture ecran 2015-04-02 à 10.47.24.jpg

    Le 2 avril a lieu la Journée mondiale de sensibilisation à l’autisme. Elle vise à mieux informer le grand public sur les réalités de ce trouble du développement.
    L'autisme est une réalité très présente dans la mesure où ce type de handicap touche 1 personne sur 150 dans le monde.
    La France compte environ 430 000 personnes atteintes d'autisme à des degrés divers, dont 25% d'enfants. Le gouvernement français a mise en place un "plan Autisme" sur 2008-2011, qui vise tout d'abord l'augmentation de la capacité d'accueil en établissements spécialisés et sur la diversification des méthodes de prise en charge et de dépistage précoce. (En savoir plus)

    capture ecran 2015-04-02 à 10.52.47.jpgEt chez nous?

    « PLAN AUTISME »
    Des réponses pour les personnes autistes et leur famille.


    Maxime PREVOT, Ministre wallon de la Santé et de l’Action sociale propose « un Plan autisme ». L’objectif est de coordonner les actions de l’ensemble des secteurs liés à l’autisme afin que la prise en charge et les conditions de vie de toutes les personnes concernées (enfants, adultes, familles…) puissent être améliorées.
    Dix grandes balises autour desquelles ce « Plan autisme » va s’articuler ont d’ores-et-déjà été identifiées. Elles évolueront en fonction des concertations avec les acteurs concernés. Concrètement, des réunions avec les autres niveaux de pouvoir et leurs administrations respectives vont se tenir durant les 6 prochains mois afin de disposer d’un état des lieux des attentes et de ce qui est déjà réalisé. Dès l’automne, des rencontres avec les associations de parents et les professionnels dans leurs spécificités sectorielles seront également menées avant de concrétiser la mise en place de ce « Plan autisme » pour l’été 2016.
     
    1.   Un état des lieux du manque de solutions d’accueil et d’hébergement pour les personnes atteintes d’autisme ou de handicap de grande dépendance
     
    Une identification réelle des besoins est indispensable avant toute programmation de nouvelles offres de services. Plusieurs priorités devront être rencontrées dont l’éducation, l’instruction, la thérapeutique et l’insertion sociale. C’est pourquoi il est impératif de concrétiser la mise en place d’une liste d’attente partagée entre administrations et services des secteurs du handicap et de la santé mentale.
     
    2.   Un travail sur l’annonce du handicap et le diagnostic
    A l’initiative de parents, une plateforme « annonce du handicap » a été mise en place et deux centres de références, en plus des services de santé mentale, visent à assurer un diagnostic précoce de l’autisme en Wallonie. Ces projets ont démontré leur importance et méritent à présent d’être davantage soutenus.

    Lire la suite

  • Fraiture Sports, appel aux supporters ce jeudi 2 avril à 18h30, pour le derby "Fraiture Sport - Strée"

    capture ecran 2015-03-30 à 15.20.42.jpgFraiture recevra ce JEUDI 2 avril à 18h30, et dans un des rares derbys condruziens de la saison, les voisins de Strée 3es du classement actuel. Espérons que les spectateurs pourront  venir en nombre et soutenir cette jeune équipe fraituroise dans cette opération de maintien en P3, bien amorcée le dernier week-end.

  • Nous étions le premier avril 2015...

    capture ecran 2015-04-01 à 13.35.39.jpg
    Pas de drones pour la police du Condroz ni pour notre agent de proximité (pour l'instant du moins)! Pas d'apéro non plus, pour Philippe Dubois! Merci à eux d'avoir joué dans ce scénario du premier avril 2015. L'humour et la convivialité font aussi partie du travail de proximité!
    (voir l'article)

    capture ecran 2015-04-01 à 20.57.33.jpgAutre poisson, la place de Seny ne sera pas classée "Domaine Provincial" et la maison natale d'Anne-Marie Lizin lien ne fera pas partie des sites touristiques mis en valeur par la Province de Liège sur la place du Baty!
    (Voir l'article)

  • Tinlot - Clavier 24 avril, Energie renouvelable et projets locaux: Journée Hydro

    EDORA organise, en collaboration avec l’APERe, le vendredi 24 avril prochain, une journée de débats consacrés aux dynamiques locales autour de projets renouvelables. Lors de cette journée, nous mettrons à l’honneur la petite hydro qui constitue un bel exemple de ce que les énergies renouvelables peuvent apporter au niveau local : sauvegarde patrimoniale et développement local.

    Au menu: tables-rondes, présentation des résultats wallons du projet RESTOR hydro, visite guidée du projet de restauration en hydro de la coopérative Condroz Energies Citoyennes...

    Programme complet et formulaire d'inscription ici...

    capture ecran 2015-04-01 à 10.36.04.jpg
    Le programme. Salle le Grenier à Tinlot (Abée):

    capture ecran 2015-04-01 à 10.36.56.jpg
    Cliquez pour agrandir

    Par ailleurs, la coopérative Condroz Energies Citoyennes, qui a été soutenue par le projet RESTOR Hydro, organise, le dimanche 26 avril, à l’occasion du lancement de son appel à épargne publique, une balade didactique le long du Hoyoux.
    Plus d’informations ici…

    capture ecran 2015-04-01 à 10.47.33.jpg

  • Les 570 sirènes des sites à risques majeurs testées ce jeudi en Belgique. A Tinlot aussi

    Les quelque 570 sirènes électroniques placées autour des sites nucléaires et des entreprises Seveso à «seuil haut» (la catégorie à plus haut risque) seront testées jeudi 2 avril.

    capture ecran 2015-03-31 à 20.41.27.jpg

    Le test trimestriel du réseau de sirènes géré par l’Intérieur se déroulera jeudi entre 11h45 et 13h15. Pendant environ une minute, les sirènes produiront «un son modulé strident» entrecoupé de brèves interruptions. Elles diffuseront ensuite un message oral dont le contenu sera «signal d’essai».

    Si la situation d’urgence était réelle, le signal d’alerte durerait environ trois minutes, éventuellement répété plusieurs fois, précise le Centre de crise. Le bon réflexe est alors «de rentrer ou de rester à l’intérieur et de suivre les recommandations des autorités fournies notamment via les médias», rappelle le centre de crise du SPF Intérieur. (La Meuse en ligne)

  • « Dès avril, gaffe aux motos qui défilent ! » NOUVELLE CAMPAGNE DE SECURITE ROUTIERE

    La plupart des accidents impliquant des motos ont lieu pendant la période s’étalant d’avril à octobre, période pendant laquelle le nombre de motards sur nos routes croit considérablement. Deux pics d’accidents sont  identifiés : l’un en avril et l’autre en juillet.
    Voilà pourquoi, durant tout le mois d’avril, la nouvelle campagne de sécurité routière sera visible sur 300 panneaux le long des autoroutes et routes régionales secondaires en Wallonie. Le slogan « Dès avril, gaffe aux motos qui défilent ! » invite les automobilistes à redoubler d’attention à l’égard des motards dès le printemps.

    capture ecran 2015-04-01 à 21.14.04.jpg
     
    En l’espace de seulement 4 ans, le nombre de motards décédés a baissé de 33% en Wallonie. Mais les motocyclistes restent néanmoins des usagers courant un risque important d’accident. Ils ne représentent que moins de 1 % des kilomètres parcourus par l’ensemble des usagers de la route mais sont impliqués dans 8% des accidents et représentent 14% des tués. Selon le baromètre de l’IBSR, 66 motocyclistes sont décédés (tués sur place) sur les routes belges en 2014 dont 30 en Wallonie, les accidents mortels ayant principalement lieu durant les week-ends (53%).
     
    Selon divers études, voici les trois principales raisons en cause dans les accidents concernant des motards :
    1. Les motards : des usagers de la route moins facilement repérables
    Dans plus d’un accident sur deux (53%) impliquant un motard et un autre usager de la route, le second usager n’a pas vu le motard. Plusieurs éléments peuvent expliquer ces chiffres parmi lesquels :
    Ø  la silhouette étroite du motard qui réduit fortement sa visibilité et rend l’estimation de sa vitesse beaucoup plus difficile ;
    Ø  le champ visuel de l’automobiliste qui varie au cours de la conduite en fonction d’éléments comme la vitesse, la densité du trafic ou encore la fatigue, l’utilisation du gsm au volant, …
    2. La vitesse excessive ou inadaptée
    Environ 36% des accidents impliquant des motocyclettes sont dus à une vitesse excessive des motards. Sans surprise, ce sont les accidents impliquant une moto seule qui enregistrent le taux le plus élevé d’excès de vitesse avec 43% contre 32% pour les accidents avec un autre usager.
    3.   La vulnérabilité
    Le conducteur d’une moto court, par km parcouru, 57 fois plus de risques qu’un automobiliste d’être gravement blessé ou de perdre la vie dans un accident de la circulation. Les motards sont des usagers faibles qui ne sont pas protégés par une carrosserie. Les conséquences des accidents dans lesquels ils sont impliqués sont donc systématiquement beaucoup plus graves pour eux. (Source Maxime Prevot, Gouvernement Wallon)
     

  • Seny, la place du Baty bientôt classée "Domaine Provincial"

    Après avoir vu fleurir les panneaux touristiques de la ville de Huy sur la route du Condroz à Nandrin, et  les panneaux sur la place du Baty qui situent Seny comme porte d'entrée du Pays d'Ourthe-Amblève, on en sait un peu plus aujourd'hui sur les intentions de la Province de Liège en matière de tourisme.

    capture ecran 2015-03-31 à 16.27.39.jpg

    Les panneaux sur la place du Baty qui avait déjà suscité les questions de F. Prouveur au Conseil Communal de Tinlot (voir l'article précédent)

    Concernant Tinlot, le projet de la Province serait d'utiliser la place du Baty, déjà classée, comme vitrine touristique de la Province de Liège. A cet effet, une douzaine de panneaux, comme celui déjà installé présentant la région d'Ourthe-Amblève, seraient installés tout autour de la place avec un kiosque d'information au centre de celle-ci.
    On pourrait ainsi découvrir le pays de Herve ou la Vallée du Geer en passant par Butgenbach. Des curiosités seraient également proposées  comme  la première dynamo de Zénobe Gramme ou la maison natale d'Anne-Marie Lizin.
    On pourrait regretter le manque de concertation ou la politique du fait accompli mais en échange, la place de Seny serait aménagée avec un sens giratoire, aux frais de la Province, afin de mettre les informations en évidence pour les automobilistes.
    De beaux débats en perspective pour le groupe "sécurité routière" de Seny qui doit remettre un avis dont le SPW (ex Met) devra tenir compte.
    A suivre.

  • Conseil communal du 30 mars 2015, compte-rendu

    Conseil communal et réunion commune  avec le CPAS, lundi 30 mars 2015

    capture ecran 2015-03-31 à 11.03.16.jpgLa Bourgmestre ouvre la séance par une minute de silence à la mémoire de Maxime Baltus.
    Les Conseillers s’associent ainsi à la famille, dont plusieurs membres font partie du personnel communal, et à la population, bouleversée par ce deuil. Maxime était également très engagé  dans diverses associations de la commune.

    19h00 : réunion commune Conseil CPAS  - Conseil Communal

    7 conseillers CPAS présents. Excusés : J-L Petit et Laurence Archambeau.

    capture ecran 2015-03-31 à 10.57.49.jpgPlan de Cohésion Sociale du Condroz : rapport des activités et rapport financier 2014 et présentation des projets 2015. Présentation par François  Cornet, chef de projet du PCS Condroz. Un second point à l’ordre du jour : les économies d’échelles entre le CPAS et la Commune. Le directeur général informe les conseillers de toutes les collaborations, services, logistique et infrastructures communes entre les 2 conseils.

     20h. Conseil communal

    11 conseillers présents, plus la présidente du CPAS .

    1. APPROBATION DE LA CONVENTION PCS 2015-2019 ET DU BILAN FINANCIER 2014.
    Décision prise à l’unanimité.

    2. VENTE D’UN EXCEDENT DE VOIRIE  A RAMELOT
    Le conseil décide de vendre à Mme LORENZI Giuseppa, rue du village à Ramelot, une partie d’excédent de voirie d’une superficie de 74 m2 au prix de 35 € le m2, avec toutes les conditions et la servitude décrite dans le projet d’acte notarié. Unanimité

    3.RENONCIATION A PLUS-VALUE DANS LE CADRE D’UN DOSSIER DE PERMIS D’URBANISME
    Le Conseil approuve une demande de permis d’urbanisme pour agrandir un immeuble et réhabiliter en logement un bâtiment existant sis Route de Marche. Unanimité.

     4. TRAVAUX D’AMENAGEMENT D’UN LOGEMENT RUE MALPLAQUAYE
    capture ecran 2015-03-31 à 10.57.05.jpgLe Conseil approuve les plans et cahier des charges dressés par l’atelier d’architecture BOSCH & ASSOCIES. pour réaliser des travaux en 2 phases dans le bâtiment communal sis rue Malplaque à Soheit-Tinlot, la 1ère phase consistant en l’aménagement d’un local intergénérationnel au rez-de-chaussée et la 2ème phase consistant en l’aménagement d’un logement à l’étage. Ces travaux sont estimés à 86.664,82 € TVA comprise. Unanimité.

    5. TRAVAUX D’AMENAGEMENT DES COMBLES ET ABORDS EXTERIEURS DE L’ECOLE COMMUNALE
    Certains travaux supplémentaires sont nécessaires pour d’aménagement des combles et abords extérieurs de l’école communale : enduits, placement de portes supplémentaires, lave-vaisselle, aménagement des abords (pavage entrée et cours) et des travaux supplémentaires en électricité.

    Certains postes prévus initialement ne seront pas réalisés. Le conseil décide d’approuver ces travaux pour un montant total de 45.325,54 €.
    8 oui et 3 abstentions justifiées par le passage tardif, devant le conseil, des avenants alors que les travaux sont terminés.

    6. DESIGNATION D’UN AUTEUR DE PROJET  POUR LES TRAVAUX « WALLONIE CYCLABLE ».
    Le conseil autorise le Collège communal à procéder cette  désignation, le montant est inférieur à 8.000€. Unanimité.

    7. DOSSIER EOLIENNES : POURSUITE DE LA PROCEDURE EN ANNULATION DU PERMIS .
    capture ecran 2015-03-31 à 11.01.06.jpgLe conseil approuve  la décision du Collège communal du 24/02/2015 de poursuivre la procédure en annulation de l’arrêté du Ministre de la Région Wallonne du 10/07/2014 délivrant un permis unique à la SPE Luminus pour la construction et l’exploitation d’un parc de 5 éoliennes, malgré l’arrêt rejetant la demande de suspension prononcé le 18/02/2015 par le Conseil d’Etat. Unanimité.

    8. « JE COURS POUR MA FORME », CONVENTION 2015.
    capture ecran 2015-03-31 à 10.59.23.jpgVu le succès remporté par l’opération précédente, le conseil décide d’approuver la convention 2015 « Je cours pour ma forme », entre la commune de Tinlot et l’ASBL « Sport et Santé » pour  l’organisation d’activités destinées à promouvoir la pratique sportive auprès des personnes souhaitant s’initier à la pratique du jogging.  Unanimité.

    9. « GRAINE D’ARTISAN » - ADHESION AU PROJET 2015.
    Le conseil décide d’adhérer au projet « Graine d’artisan » 2015 en association avec Devenirs asbl et les communes de Marchin et Modave subventionné à raison de 5.000 €  par commune adhérente.

    L’objectif est de soutenir à des entreprises locales en organisant la rencontre entre des entrepreneurs et des demandeurs d’emploi ; de valoriser des métiers techniques auprès des jeunes entre 10 et 12 ans et sensibiliser ces jeunes sur la noblesse et les possibilités de débouchés professionnels liés à ces métiers; de favoriser la transmission des savoir-faire et les gestes de nos artisans (démarche intergénérationnelle enfants/seniors). Unanimité.

    10. PLACEMENT DE COFFRETS ELECTRIQUES SUR LES PLACES DE SCRY ET FRAITURE.

    capture ecran 2015-03-31 à 10.44.53.jpg
    La place de Scry (photo) et la place de Fraiture seront équipées de coffret électrique pour les activités publiques

    Lors de manifestations publiques telles que kermesses, brocantes,… nécessitant un raccordement au réseau électrique, les différents comités organisateurs doivent louer un coffret électrique, ce qui entraîne pour ces comités des frais récurrents et grève les bénéfices. Ces diverses manifestations publiques sont ouvertes à toute la population et contribuent à entretenir les liens, ces activités ont donc un caractère d’intérêt général. Le coût du placement d’un coffret sur les places de Fraiture et de Scry est estimé à 6.500 € HTVA ; Le conseil décide donc de faire placer un coffret électrique complet sur les places de Fraiture et de Scry. Unanimité.

    11. ACHAT EN COMMUN DE 2 DESHERBEURS THERMIQUES VIA LE GAL.
    Le Conseil approuve  la déclaration de créance  de 1.455€ relative à l’achat en commun via le GAL de 2 désherbeurs  thermiques destinés aux différentes communes faisant partie du GAL Pays des Condruses  et d’inscrire le crédit nécessaire lors de la prochaine modification budgétaire. Unanimité.

    12. ISOLATION ACOUSTIQUE DU REFECTOIRE ET DE LA SALLE DE PSYCHOMOTRICITE DE L’ECOLE COMMUNALE

    DSC_9304.JPG(Photo: le réfectoire)
    A l'usage, il s'avère que ces locaux nécessitent la pose d'une isolation acoustique. Le conseil approuver le cahier des charges pour ces travaux. Proposition de F.P: Soumettre le cahier des charges aux pompiers.
    Décision:  vu les délais,  ajouter au cahier des charges : consulter les pompiers et demander une certification à l’entrepreneur. Unanimité.

    Infos diverses

    • Egouttage à SENY lors des travaux de réfection de la rue Hayoulle ? L’échevin des travaux explique que l’évacuation des eaux n’est pas possible à cet endroit

    IMG_2560.JPG

    Crédit d'impulsion 2012 : Les travaux en cours pour l'aménagement du chemin communal entre le fond de Soheit et le Chemin de Messes. Photo M.P.

    • Introduction du nouveau dossier « crédits d’impulsion 2015 » sur base des propositions émises dans les groupes de travail sécurité routière et concernant les modes de déplacement doux (piétons, cyclistes, PMR…) Ces travaux sont subsidiés à 75%, et plafonnés à 150.000 euros. Il faut maintenant attendre l'acceptation du dossier par le ministre.
    • Agenda: Chasse aux œufs le lundi de Pâques à 11h à Ramelot.
  • Mesures de sécurité: bientôt des drones pour la police du Condroz et à Tinlot

    Le manque de moyens financiers peut parfois susciter des projets inattendus. Le renforcement des mesures de surveillance et de sécurité au niveau des différents postes de police a donné naissance à un projet pilote innovant pour la zone de police du Condroz, mais déjà imaginé par des sociétés comme SECURITAS.

    capture ecran 2015-03-30 à 18.19.46.jpg
    Les drones: de multiples applications de surveillance sont désormais possibles. Au centre, un appareil équipé pour la livraison de colis.

    Le poste de police de Tinlot, situé à côté de la route du Condroz sera prochainement équipé de deux drones pour une expérience de surveillance de la nationale 63 par caméra mobile. Ces petits appareils équipés d'une caméra infrarouge et d'un GPS seront utilisés pour le contrôle du trafic, mais surtout pour le suivi des véhicules suspects.

    capture ecran 2015-03-30 à 18.27.09.jpg
    Il faut faire évoluer les techniques!

    C'est un des agents de proximité de Tinlot, Christophe Piret (photo de gauche), qui s'est exercé au maniement de l'engin et à la gestion informatique des données recueillies. "Un drone coûte entre 250 € et 2.500 € selon la qualité de l'équipement. C'est sans comparaison avec le coût d'un hélicoptère pour des missions d'observation. Lors des vagues de cambriolages qui ont nécessité des chiens et des poursuites à travers champs, ces appareils auraient déjà pu être d'une grande utilité. Il faut savoir aussi qu'ils peuvent livrer rapidement du petit matériel (jusqu'au poids équivalent à un gilet pare-balle) ou des documents urgents. Le seul problème qui empêchait leur utilisation jusqu'à présent était les procédures à mettre en place pour le respect de la vie privée.

    capture ecran 2015-03-30 à 22.12.27.jpgLa solution trouvée au niveau du Condroz est expliquée par Philippe Dubois, le Président en exercice de la zone de police: " les bourgmestres des communes concernées devront se former au maniements et aux logiciels utilisés afin d'autoriser et d'évaluer les différentes missions sur leur commune, pas question de laisser transporter ou de filmer n'importe quoi"!.
    Quant aux multiples possibilités d'utilisation, c'est d'abord le coût dérisoire des services rendus qui enthousiasme le maïeur de Clavier. "J'imagine même pouvoir signer les documents de la police, directement sur mon tracteur, en plein champ  sans devoir me déplacer. Il suffira de communiquer ma position par GPS" (et d'ajouter en blaguant: ils pourront même y ajouter l'apéritif pour le même prix!).

  • Fraiture Sports, les commentaires, les résultats et les classements des 21 et 22 mars 2015

    Enfin une victoire, celle du mérite  Horion- Fraiture : 4-5

    « Une après-midi de pénaltys : des réels, des douteux, des imaginaires et des oubliés » 

    foot.jpgMatch très important ce dimanche après-midi, disputé dans des conditions climatiques vraiment difficiles. Il était aussi écrit que les supporters fébriles ou à tendance cardiaque n’avaient pas leur place au bord du terrain. Et pourtant, c’est à souligner, il y avait quasi autant de supporters fraiturois que des locaux pour soutenir la jeune équipe condruzienne. Dès le début, Fraiture prenait les choses en mains, faisait circuler le ballon  et montrait d’emblée sa motivation, son envie et ses qualités.

    Après quelques minutes à peine on signalait déjà un nouveau tir sur le poteau (5ième dimanche d’affilée) et une situation confuse dans le rectangle local qui ne pouvait se concrétiser efficacement. Cependant, les sorcières semblaient de nouveau hanter les chaussures fraituroises car lors de la première sortie de Horion, l’arbitre fermait les yeux sur une position de hors jeu flagrante et Horion prenait l’avance de manière plus qu’imméritée.

    Fraiture décidait de ne pas se désunir et de continuer à jouer et faire circuler le ballon. Il se montrait dangereux et….. inefficace tantôt grâce aux interventions du gardien ou d’un ballon qui longeait la ligne pour mourir quelques centimètres à coté du but. La fin de période commençait à devenir agaçante quand Coulon driblait  dans le rectangle, se faisait crocheter sans réaction arbitrale puis sur le retour du ballon, l’arbitre accordait un pénalty qui paraissait assez énigmatique.  Coulon égalisait, enfin, oserait-on dire. Le vent en poupe, Fraiture insistait et sur le 7 ou 8ième coup de coin de la période (contre 0) , Albanèse déposait le ballon sur la tête de Haesevoets qui le logeait dans le plafond : 1- 2 à la mi–temps. Résultat un peu inespéré 3 minutes plus tôt mais 1000 fois mérité. La première période avait été  fort intéressante, la seconde allait être épique et difficilement racontable.

    capture ecran 2015-03-30 à 15.12.11.jpg

    On jouait depuis quelques secondes, et Horion frappait le montant avant qu’Yves Troussart  ne sorte le ballon qui longeait le but. Quasi sur le contre, Coulon se faisait faucher dans le rectangle sans que l’arbitre ne bronche. Quelques minutes plus tard, le référée ne pouvait décemment pas oublier de siffler un nouveau pénalty lorsque notre avant qui avait dépassé le défenseur central se faisait crocheter : pénalty et nouveau but de Coulon :1-3. On commençait à respirer tout en craignant néanmoins que l’ambiance ne se détériore progressivement et que l’arbitre ne perde le fil du match. Prémonition  hélas confirmée….. Suite à une faute au milieu du terrain, les fraiturois complètement inattentifs laissaient partir un avant d’Horion qui réduisait l’écart. Les événements se bousculaient. L’arbitre oubliait ou n’osait plus siffler un nouveau pénalty en faveur de Fraiture, probablement le plus indiscutable de l’après-midi et sur le contre il en accordait  par contre un à Horion qui restera un mystère du 21ième siècle…. Egalisation en quelques minutes :3-3 . Ca sentait le roussi, et les jeunes fraiturois commençaient à perdre pied. En effet,  à l’issue d’un cafouillage monstre dans le rectangle, l’arbitre sifflait un nouveau pénalty pour faute de main et Horion prenait miraculeusement le commandement d’un match qui n’en finissait plus de basculer dans tous les sens.

    Fraiture n’avait plus le choix et reprenait les rênes du match. Il ne pouvait pas perdre et surtout pas de cette manière. Les nouveaux entrants apportaient du punch, tandis que Horion peinait physiquement. La chance allait-elle sourire un peu ? Sans doute, car sur coup franc, le tir de Longueville était dévié et filait doucement dans le coin du but. Il restait 10 minutes et Fraiture ne voulait pas se contenter d’un seul point. A deux minutes du terme, Grandhenry débordait sur le flanc droit et ajustait une passe en retrait qu’Albanèse propulsait dans le coin du but. Les dernières minutes furent interminables et stressantes, les décisions arbitrales restaient sujettes à caution mais finalement les fraiturois étaient récompensés de leur opiniâtreté mais aussi de leur belle intention de jouer au foot. Car, en qualité de jeu il n’y avait pas photo, ce que ne montre ou démontre pas le déroulement et le résultat du match. Mais cette victoire est une délivrance : elle met une distance probablement suffisante avec la 15ième place descendante. L’opération est aussi intéressante au classement car avec cette victoire Fraiture dépasse deux concurrents, Fize et Haneffe.

    capture ecran 2015-03-30 à 15.20.42.jpgC’est sans doute avec davantage de confiance et de sérénité que Fraiture recevra ce JEUDI 2 à 18h30, et dans un des rares derbys condruziens de la saison, les voisins de Strée 3ièmes du classement actuel. Espérons que les spectateurs pourront  venir en nombre et soutenir cette classe biberon dans cette opération maintien qui ce dimanche a pris une tournure plus positive mais  certes pas encore définitive. Paul olivier

    C’est aussi, n’oublions pas de le mentionner,  une victoire de la volonté et de l’engagement que les fraiturois voulaient quelque part dédier à Maxime, à Louis et à Nicolas. Plein de pensées pour eux.