- Page 2

  • Ouffet, condamnation des braqueurs du Delhaize

    Dix, sept et cinq ans de prison. Ce sont les importantes condamnations qui ont été prononcées, ce mardi matin, à l’encontre des trois auteurs du très violent braquage qui s’est déroulé au Delhaize d’Ouffet, le 8 août 2015.

    capture ecran 2016-02-26 à 09.44.37.jpg
    Ce jour-là, il était peu après 7h du matin quand une Renault Clio a débarqué à vive allure sur le parking du supermarché de la rue du Tige du Fairon. Un homme cagoulé est sorti du véhicule et a pointé une arme sur le chauffeur-livreur, occupé à décharger sa marchandise. Il s’est couché à terre, sous les menaces, tandis que deux autres hommes sortaient de la voiture pour pénétrer dans le magasin, par l’arrière du bâtiment.
    Une fois dans la réserve, ils ont braqué les deux employés et le gérant qui se trouvaient là et ont exigé que le coffre-fort soit ouvert. Celui-ci était vide. Le gérant, menacé d’une balle en pleine tête, leur a expliqué que la recette avait déjà été amenée à la banque.
    Les voleurs ont donc pris la fuite, en emportant 10 euros volés dans un portefeuille, après avoir enfermé le personnel dans un bureau, toujours à bord de la Clio, qu’ils avaient préalablement volée à Seraing, dans le courant de la nuit. Rapidement prévenue par le gérant qui avait déclenché « l’alarme panique », la police a repéré le véhicule décrit par les victimes, le long de la N63, à hauteur de Boncelles. Prise en chasse, la voiture a occasionné deux accidents dans sa fuite, avant d’être abandonnée par le conducteur, qui avait déposé ses deux comparses près du stade du Standard. Ce dernier a pris la poudre d’escampette, sans obtempérer aux injonctions de la police. (La Meuse en ligne)

  • Condroz, les annonces paroissiales du 27 février au 4 mars 2016

    capture ecran 2016-02-25 à 20.55.02.jpg

    Au centre du village de Tavier, trône l'église Saint-Martin, avec son clocher et son coq
    NOTGER, prince-évêque de Liège de 971 à 1008, fonda à Liège la collégiale Sainte-Croix, consacrée le 23/10/986.
    Il accorda à cette collégiale des revenus divers dont ceux en provenance de l'église d'Ellemelle et des 4 chapelles qui en dépendaient. Le tout fut ratifié le 5/4/1005 par l'empereur d'Allemagne Henri II.
    Les 4 chapelles ne sont pas citées dans le texte mais on peut penser que Tavier et Xhos (un hameau de Tavier) en faisaient partie  car elles ont payé la dîme au Chapitre de la collégiale Sainte-Croix jusqu'à la Révolution française.
    On notera, par ailleurs, que la chapelle de Xhos possède encore de nos jours, une tour occidentale, fermée à la base, carrée et se rattachant à la catégorie des tours de défense de la période romane.
    Le Chapitre de la collégiale Sainte-Croix de Liège qui percevait la dîme devait assurer l'entretien de l'église mais il laissa le bâtiment se détériorer, probablement parce que les revenus ne lui étaient plus versés.
    Il fut assigné devant le Souverain Conseil du Brabant, juridiction laïque, qui ordonna, en 1764, la démolition de l'église et sa reconstruction.
    La nouvelle église fut construite en 1765 et consacrée le 6/6/1769 par Mgr d'Arberg, évêque suffragant.
    L'ancienne tour fut démolie et reconstruite en avancée vers 1852.
    Le portail actuel est celui de 1765.
    A l'intérieur de l'église, on trouve des fonts baptismaux en grès datant de 1697, taillés par V.D.N. Legallant  ainsi qu'un orgue du XVII s., classé par la Région Wallonne en 1984. Il provient probablement du couvent des Frères Mineurs de Huy, détruit à la Révolution française. Il date probablement de 1643 car on a retrouvé une facture de M. André Séverin d'un montant de 1.883 florins brabançons pour la construction d'un orgue dans ce couvent. Il fut acquis  en 1805 par Mr Médard Boniver, mayeur de Tavier.( inscription sur un tuyau ). Il a été réparé en juillet 1836 par L.Delvaux, facteur d'orgue à Liège. Entre 1850 et 1875,  il a été entièrement reconstruit par M. Van Dinter de Maaseik. En 1982,  M. Thomas de Ster remplaça le  clavier.
    Un cimetière entoure l'église et de nombreuses pierres tombales ont été encastrées dans le mur d'enceinte.

    capture ecran 2016-02-25 à 20.48.39.jpg
    Source Belgacom

    Eglise St Martin Tavier, place de l'église  -  4163 (plan)
    Personne de contact:
    Simone REGINSTER 
    04/3836127

     

    Unité pastorale du Condroz - Paroisses des communes
    d’Anthisnes, Clavier, Nandrin, Ouffet et Tinlot

     Les offices des 27 et 28 mars 2016
    Samedi 27 février 2016
    Ouffet
    09H00
    Clavier Village 18H00 Seny 18H00
    Dimanche 28 février 2016
    Tavier 09H00
    Terwagne 10H30
    Villers-le-Temple 10H30
    Fraiture Clinique 11H00 ADAP

    Les brèves de février 2016

    Le samedi 27 février à l’église de Saint-Séverin s’uniront par le sacrement de mariage François PAULUS et Julie CRAHAY.
    Le dimanche 28 février à 14h à l’église de Bois : baptême de Victor ROQUET
    Le lundi 29 février à 16h30 au prieuré de Scry :forum à partir de la 200ème émission de « Noms de dieux » (Latifa Ibn Ziaten).
    Un prêtre à votre écoute. A partir du 26 février, un prêtre du Condroz assurera une permanence au secrétariat du presbytère de Scry tous les vendredis de 9h30 à 11h30.
    « Sacré dimanche » Le dimanche 6 mars de 9h à 12h30 à l’église d’Ouffet et à l’église de Nandrin : matinée intergénérationnelle à la découverte de la parabole du fils prodigue. Au programme : temps de convivialité, temps d’échange et de réflexion, messe des familles. Bienvenue à tous petits et grands ! La messe prévue normalement à l’église d’Anthisnes aura lieu à l’église d’Ouffet.

    Horaire des célébrations et intentions de messes

    Lire la suite

  • Inscrivez-vous aux 20 Kms de Bruxelles avec l' UNICEF, date limite 29 février

    capture ecran 2016-02-26 à 09.36.31.jpg

    Si vous comptez participer aux 20 kms de Bruxelles, seul ou en groupe, n'hésitez pas à vous inscrire avec l'UNICEF

    capture ecran 2016-02-26 à 09.30.13.jpg

    Voir tous les détails

  • Tinlot, drones pour la police: quand la réalité rattrape la fiction !

    Lors du 1er avril 2015, nous avions imaginé que la police du Condroz allait s'équiper de drones pour surveiller la route du Condroz à Tinlot.
    Moins d'un an après, ce poisson d'avril est devenu réalité dans la zone de police voisine ! Il faudra donc faire attention au prochain poisson d'avril 2016...

    "Le poste de police de Tinlot, situé à côté de la route du Condroz sera prochainement équipé de deux drones pour une expérience de surveillance de la nationale 63 par caméra mobile. Ces petits appareils équipés d'une caméra infrarouge et d'un GPS seront utilisés pour le contrôle du trafic, mais surtout pour le suivi des véhicules suspects.

    capture ecran 2015-03-30 à 18.27.09.jpg
    Il faut faire évoluer les techniques!

    C'est un des agents de proximité de Tinlot, Christophe Piret (photo de gauche), qui s'est exercé au maniement de l'engin et à la gestion informatique des données recueillies. "Un drone coûte entre 250 € et 2.500 € selon la qualité de l'équipement. C'est sans comparaison avec le coût d'un hélicoptère pour des missions d'observation. Lors des vagues de cambriolages qui ont nécessité des chiens et des poursuites à travers champs, ces appareils auraient déjà pu être d'une grande utilité. Il faut savoir aussi qu'ils peuvent livrer rapidement du petit matériel (jusqu'au poids équivalent à un gilet pare-balle) ou des documents urgents. Le seul problème qui empêchait leur utilisation jusqu'à présent était les procédures à mettre en place pour le respect de la vie privée.
    La solution trouvée au niveau du Condroz est expliquée par Philippe Dubois, le Président en exercice de la zone de police: " les bourgmestres des communes concernées devront se former au maniements et aux logiciels utilisés afin d'autoriser et d'évaluer les différentes missions sur leur commune, pas question de laisser transporter ou de filmer n'importe quoi"!.
    (voir l'article complet du poisson d'avril 2015)

    La zone de police Seraing-Neupré achète un drone

    C’est une première belge et c’est à la zone de police Seraing-Neupré que ça se passe. La police locale fera prochainement l’acquisition d’un drone, pour épauler les policiers dans certaines de leurs missions. Quatre policiers seront formés à son utilisation.

    capture ecran 2016-02-25 à 11.09.52.jpg

    « Les malfrats s’adaptent aux nouvelles technologies, notre volonté était d’en faire de même. » Alain Mathot, bourgmestre de Seraing, n’était pas peu fier ce lundi matin lorsqu’il a présenté la future acquisition de la police de Seraing-Neupré. La zone se dote effectivement… d’un drone! La police fédérale vient d’en acheter un premier, la police de Limbourg utilise une machine d’une société privée, mais Seraing-Neupré est la première zone a en faire l’achat sur fonds propres. L’investissement, à hauteur de 5.000 euros, devait être voté hier soir au conseil de police. « Le marché va ensuite être lancé, et dans les 3 ou 4 mois, le drone devrait être notre propriété », poursuit le bourgmestre et président de la zone de police.

    « Quatre policiers seront formés », poursuit Yves Hendrix, chef de zone. « La formation portera sur la manipulation technique de la machine, mais également sur un rappel à la loi relatif à la vie privée. » Car dans l’attente de la rédaction de l’arrêté royal attendu par de nombreux passionnés, un flou juridique entoure encore l’utilisation des drones. « Il s’agira d’une utilisation démocratique pour la protection du citoyen », poursuit le chef de corps. « L’accès au matériel ne sera pas ouvert à tout qui veut, mais bien aux quatre policiers formés, et dans le cadre des opérations. » Les missions pendant lesquelles le drone pourra prêter main-forte aux policiers serésiens sont multiples. « La surveillance des manifestations, la recherche de disparus, l’intervention sur des sites SEVESO, sur des accidents de la route, ou encore un appui opérationnel en cas de perquisition », énumère le bourgmestre. 
    A M (La Meuse du 24 février)

    Plus rapide et plus précis qu’un hélico grâce à son GPS et à sa caméra embarquée, le drone a néanmoins un inconvénient: il est dépendant des conditions climatiques. Qu’à cela ne tienne, la zone de police fait cette première acquisition en guise de test grandeur nature. D’autres drones pourraient venir compléter la «collection» de la police, en fonction des différentes technologies utiles à la zone. A M (La Meuse du 24 février)

    Voir également le reportage de RTC

  • Sporti'Futé: Concours de slogans pour sous-verres

    "Sporti'Futé" a pour but d'informer et de sensibiliser les responsables de clubs sportifs, les gérants de "buvettes", les moniteurs sportifs mais surtout les jeunes à une consommation responsable dans le cadre d'activités pré- et post-sportives.
         A l'occasion du lancement de ce nouveau projet, La Teignouse lance le concours "crée ton slogan". Le but de ce concours est de prévenir la consommation chez les jeunes dans le cadre de leur pratique sportive, grâce à des slogans originaux et humoristiques réalisés par eux-mêmes et reproduits sur des sous-verres. 
    Ce concours s'adresse aux jeunes, aimant et/ou pratiquant un sport, de 12 à 21 ans, des différentes communes sur lesquelles La Teignouse est active dont Tinlot. Le concours débutera le 1er mars 2016 et se clôturera le 13 Avril 2016.
        Les 10 meilleurs projets seront récompensés par des prix lors de la cérémonie du Mérite sportif d'Aywaille le 20 mai 2016 à 20h au Centre Récréatif de Remouchamps.

    capture ecran 2016-02-25 à 11.45.30.jpg

    Téléchargez ici le règlement du concours
    Voir aussi la page facebook

    capture ecran 2016-02-25 à 11.51.38.jpg

  • Le clavier Azerty va être modernisé

    journal,SU_QUOTIDIENS,20160122,HUY,1.jpg

    Fin du clavier azerty : avec la Wallonie !
    Pour éviter de créer une nouvelle différence entre la France et la Belgique, la Fédération Wallonie-Bruxelles a contacté le ministère français de la Culture et de la Communication, chapeauté par Fleur Pellerin. Elle a demandé à être associée à la réflexion menée dans l’Hexagone sur une éventuelle adaptation des claviers azerty.
    L’idée avait été lancée par la ministre, car il n’est pas facile de respecter l’orthographe française avec les claviers « azerty » actuels. Ils ne permettent notamment pas d’accentuer les lettres en capitale ou d’ajouter une cédille au c majuscule. Elle voudrait aussi que des symboles devenus incontournables comme le @ ou l’€, soient optimisés pour augmenter la rapidité de frappe.
    ET LES SUISSES ?
    En France, une étude va être menée avec les fabricants de claviers d’ordinateurs, les éditeurs de logiciels, des linguistes et l’Imprimerie nationale. Le ministre de la Fédération Wallonie-Bruxelles, Rachid Madrane, a reconnu que les claviers azerty actuels n’étaient pas garants d’un bon usage de la langue française. Il a toutefois estimé que les Suisses et les Québécois devaient être également associés à la discussion.
    (La Meuse du 2/2)

  • pointdecontact.belqique.be: un site officiel à connaître. Une nouvelle arme contre les arnaques

    Un nouveau point de contact où les consommateurs et entreprises pourront signaler les fraudes, tromperies, arnaques et escroqueries dont ils sont victimes: pointdecontact.belgique.be
    «Beaucoup de consommateurs ne savent pas où signaler les fraudes et quelles démarches entreprendre pour faire valoir leurs droits», a expliqué le ministre des Consommateurs, Kris Peeters (CD&V) qui collabore ici avec le SPF Économie.

    capture ecran 2016-02-23 à 21.08.41.jpgL’intérêt de ce point de contact, c’est que les consommateurs recevront immédiatement une réponse reprenant un avis et/ou un renvoi à l’instance pouvant les aider. Par ailleurs, le traitement administratif sera plus rapide, de sorte à identifier illico les nouvelles formes d’arnaque.
    L’Inspection économique reçoit quelque16.000 signalements par an de consommateurs lésés.
    20 PLAINTES PAR JOUR
    Comeos, la Fédération du commerce et des services, s’est félicitée de l’initiative. Elle espère que cela permettra de lutter contre la vente en ligne de produits contrefaits et contre un phénomène en expansion, les faux bons pour un shopping gratuit (de 500 ou 1.000€). «Le client croit que le bon provient du commerçant et se sent trompé. Cela ternit l’image du magasin et lui coûte énormément d’argent pour traiter toutes ces plaintes. Il y en a parfois plus de vingt par jour!», affirme Dominique Michel, CEO de Comeos-D.SW.(La Meuse du 23/2)

  • L'Atelier(s), le programme du mois de mars 2016. Vendredi Sweet basil orchestra" à 20h ( entrée gratuite)

    Ce vendredi , scène ouverte à " Sweet basil orchestra" à 20h ( entrée gratuite) , précédée d'un spaghetti bolo ( 4 euros) à 19h00 . Réservation indispensable pour le repas avant ce jeudi, merci.

    capture ecran 2016-02-24 à 21.00.56.jpg
    Sweeet Basil Orchestra c'est Véronique Delmelle et Clément Dechambre aux Saxophones, Alice Parizel à la guitare,   Dorothée Pietquin à la basse électrique et Marius Morsomme à la batterie.
    Par le biais de leurs compositions, les musiciens apportent à l'ensemble un peu de leurs personnalités, toutes bien distinctes.   Le résultat n'en est que plus riche, et les morceaux voguent entre longs thèmes luxuriants et improvisations énergiques.  Le dénominateur commun entre tous les styles et toutes les ambiances proposées est le désir de raconter une histoire,  à travers un titre ou une anecdote le public est invité à écouter la musique en ayant une image ou une ambiance en tête.  C'est à l'imaginaire de faire le reste en se laissant porté par les sons


    Voici nos propositions variées pour le mois de mars  (  inscriptions  nécessaires pour l'atelier vélo  et stages lanternes lumineuses, nombre limité à 20)

    capture ecran 2016-02-24 à 20.53.59.jpg

    capture ecran 2016-02-24 à 21.04.53.jpg

    Photo: Hotton.be

    capture ecran 2016-02-24 à 20.54.24.jpg

  • Janvier 2016, le mois le plus chaud jamais enregistré sur le globe. Coup d'oeil sur la météo des prochains jours

    Janvier 2016 a été le premier mois de l'année le plus chaud sur le globe enregistré depuis le début des relevés de température à la fin du XIXe siècle, a annoncé mercredi l'Agence américaine océanique et atmosphérique (NOAA)

    capture ecran 2016-02-24 à 20.43.39.jpgGlobalement, la température moyenne à la surface des océans et des terres s'est située 1,04 degré Celsius au-dessus de la moyenne du XXe siècle, faisant de janvier le premier mois de l'année le plus chaud depuis 1880, surpassant le précédent record établi en 2007 de 0,16°C, a précisé la NOAA (National Oceanic and Atmospheric Administration).
    Janvier 2016 marque également le neuvième mois consécutif durant lequel la température moyenne sur la planète bat un record mensuel, un nouveau record attestant encore du réchauffement planétaire.
    L'année 2015 dans son ensemble avait déjà été de loin l'année la plus chaude jamais enregistrée, battant le record de 2014, avait annoncé l'Agence le mois dernier.
    Décembre 2015 a aussi été le mois le plus chaud jamais enregistré sur la Terre depuis 136 ans.
    En janvier 2016, la température moyenne sur la planète à la surface des terres a été 1,56°C au-dessus de celle du 20e siècle, en faisant la deuxième plus élevée jamais mesurée.
    Sur les océans, janvier a dépassé de 0,86°C la moyenne du 20e siècle et a été le plus chaud pour ce mois de l'année depuis 1880, dépassant le précédent record en 2010 de 0,25°C.
    Belga
    Source: le Sillon Belge

    capture ecran 2016-02-24 à 20.44.17.jpg

    Un temps frais (gel nocturne), mais sec et avec de belles période ensoleillées pour les jours à venir. Un temps idéal samedi pour le grand feu à Fraiture et les activités du week-end.

    capture ecran 2016-02-24 à 20.47.40.jpg

  • Grand feu de la MDJ de Fraiture, samedi 27 février 2016

    capture ecran 2016-02-01 à 20.03.52.jpg

    Même lieu, même ambiance que l'année dernière :)
    Marche aux flambeaux au départ de la maison des jeunes, heure encore à déterminer, péket et flambeau offerts à tous les participants :)
    Dj Alain aux platines !
    Bières, blancs et barquettes de pékets à des prix plus que démocratiques ..
    La maison des jeunes vous attend très nombreux !!!! Plus d'infos bientôt, bloquez la date ! :)
    Source: page facebook Maison Des Jeunes de Fraiture.

  • Huy, 49e traversée de la Meuse ce dimanche

    Quelque 150 nageurs issus de plusieurs pays participeront ce dimanche 28 février à la traversée hivernale de la Meuse à la nage, à Huy, en province de Liège. Organisée par le club de natation en eau froide «CoolHuy» asbl et la Ville de Huy, la 49e édition débutera dès 10h30, quai d’Arona.
    IMG_0487.jpg

    «Il s’agit de la dernière course belge de natation hivernale de la saison et la seule qui se déroule en eau vive», a rappelé le comité organisateur. Comme l’année passée,quelque 150 nageurs entraînés traverseront en brasse ou en nage libre la Meuse. Le plus jeune des participants a15 ans, le plus âgé, 77 ans. Plus de 35 nageurs traverseront deux fois la Meuse. «Cette année, nous mettons les nageuses à l’honneur. Elles seront une quarantaine. Elles font partie de clubs wallons, flamands,anglais ou néerlandais», a encore précisé le comité organisateur. La participation de nageurs étrangers sera importante. En effet, lors de leurs participations à différentes compétitions internationales (Royaume-Uni, Sibérie, Laponie, Lettonie, Slovénie, etc.), les nageurs hutois se sont fait de nombreux amis. Sept nageurs d eCool Huy, 15 de Theux et un de Termonde se préparent pour le championnat du monde de mars 2016 à Tyumen (Sibérie). -BELGA (La Meuse du 23/2)

    Les Tinlotois pourront y retrouver le Ramelotois Bernard Nizet, membre bien connu d'eCool

  • Plan intercommunal de mobilité: Anthisnes, Nandrin et Tinlot s’associent pour la mobilité

    Le Plan intercommunal de mobilité Ourthe-Amblève-Condroz qui regroupait 10 communes (Anthisnes, Aywaille, Comblain-au-Pont, Esneux, Hamoir, Nandrin, Neupré, Ouffet, Sprimont et Tinlot) est arrivé à échéance. Plusieurs communes ont décidé de se regrouper à plus petite échelle. C’est le cas des communes limitrophes de Nandrin, Tinlot et Anthisnes: les collèges ont accordé leurs violons pour résoudre plusieurs problèmes de mobilité en commun.

    capture ecran 2016-02-23 à 20.41.00.jpg

    Les 3 échevins concernés, Charlotte Tilman (Nandrin), Lorenzo Novello (Tinlot) et Francis Hourant (Anthisnes)

    «À dix, le périmètre était trop large. Il est important de renouveler le PICM pour décrocher de potentiels subsides de mobilité. On aurait pu établir notre Plan de notre côté mais nous avons des problèmes communs avec Tinlot (route du Condroz)et Anthisnes (charroi lourd notamment) et des souhaits de projets qui se rejoignent.
    Avoir une approche globale a un grand intérêt», souligne Charlotte Tilman, échevine de la mobilité à Nandrin. Les priorités de Nandrin et Tinlot sont le réaménagement de la route du Condroz et la création d’un rapidobus entre Liège et Marche. «Initié par la commune de Tinlot en2002, le projet d’un rapidobus a été repris et finalisé par la GAL. Aujourd’hui, nous attendons la décision de la Région.

    capture ecran 2016-02-23 à 20.45.51.jpg
    La route du Condroz (N63) sicnde en deux les  communes de Tinlot et Nandrin. Une priorité en terme de mobilité et de sécurité. (Google Maps)
    Par rapport à Anthisnes, il y a pas mal de chemins de promenade en commun du côté de Fraiture, la mobilité douce a aussi sa place dans le PICM», ajoute Lorenzo Novello, échevin de la mobilité àTinlot. Du côté d’Anthisnes, la dernière droite du triangle, le lien est moins évident. «Nous n’allions pas rester tout seuls comme un village gaulois sur notre colline. Nous n’avons certes pas la route du Condroz mais néanmoins quelques soucis de mobilité. Au niveau de la carrière, le problème va être réglé avec la nouvelle route dans les bois.
    Anthisnes est naturellement tournée vers Liège mais se situe en même temps dans l’arrondissement de Huy et travaille avec le GAL. Nous avons besoin de liaison en TEC vers Huy. Nous devons aussi gérer les axes de grand flux comme la liaison vers l’hôpital de Fraiture ou vers Nandrin», indique Francis Hourant, échevin anthisnois.
    -ANNICK GOVAERS  (La Meuse du 23 février)

    Le rapidobus est la ligne expresse des Tec Liège-Marche  à propos de laquelle une pétition citoyenne est en cours (615 signature le 23/2)

    A signer sur la pétition.be

  • Soheit-Tinlot, quelques précisions sur l'effondrement du mur, rue de l'église

    Samedi, vers 22 heures, la police du Condroz et les pompiers de la zone de secours Hemeco (Huy-Hamoir) ont été avertis de l’effondrement d’un mur, rue de l’Église à Tinlot. Des pierres du dessus de ce mur de vieux château sont tombées mais l’ensemble menace de s’écrouler. Les pompiers sont donc intervenus sur place afin de sécuriser les lieux en plaçant des barrières nadar.

    capture ecran 2016-02-23 à 20.22.51.jpg

    «C’est un mur qui est complètement délabré», a commenté la bourgmestre, Cilou Louviaux. «C’est un propriétaire privé qui est responsable de ce mur d’enceinte et qu’il n’entretient pas. Nous l’avons contacté afin qu’il prenne les mesures nécessaires à sa restauration et, surtout, à sa sécurisation mais on lui laisse, bien sûr, un peu le temps de s’organiser…»
    Il n’y a pas eu de blessé dans le petit effondrement de ce samedi mais cela aurait pu arriver. «Les pierres sont tombées du talus sur le bas côté de la route. Heureusement, même s’il s’agit de la rue qui mène au cimetière, pour l’instant, les gens ne marchent pas trop là-bas. C’est herbeux et, par ce temps, excepté si l’on est muni de bottes, les piétons marchent sur le côté de la rue», a encore réagi la bourgmestre.
    En attendant que des réparations soient opérées sur place, les barrières seront maintenues mais elles n’empêchent pas la circulation des véhicules sur la chaussée. Il est évident qu’il ne faut, par contre, pas les franchir afin de ne pas prendre de risques…
    E.D.(La Meuse du 23 février) Photo MP.

  • Clavier: après l'appel de sa maman, Cidgy, lourdement handicapée, a reçu 700 cartes pour ses 18 ans!

    Le 5 février, nous avions relayé l'appel de la maman de Cidgy, paru dans la Meuse. (Voir l'article précédent sur ce blog).
    Aujourd'hui les cartes d’anniversaire adressées à sa fille Cidgy viennent de partout. Des États-Unis, de France, d’Espagne et bien sûr de Belgique. Chaque fois, elles sont accompagnées d’un petit mot gentil pour l’enfant «  Tu es un exemple de force et de vie », peut-on lire, par exemple. À raison.

    capture ecran 2016-02-23 à 20.08.17.jpg

    À l’âge d’un an, Cidgy a fait un arrêt cardio-respiratoire qui l’a laissée irrémédiablement dans un coma végétatif. À sept reprises, les médecins ont invité ses parents à se préparer à sa mort. Mais la petite a à chaque fois survécu. Un vrai miracle pour sa maman, Angélique Elen, qui a toujours refusé de la placer en institution, préférant la garder à la maison.

    Depuis 17 ans, Angélique consacre alors sa vie à apporter les soins nécessaires à sa fille. Son état de santé exige des soins constants. Cidgy dont la croissance s’est arrêtée (elle mesure un peu plus d’un mètre pour 26 kilos) est paralysée des quatre membres et souffre d’une scoliose aggravée qui lui écrase le poumon droit, ce qui l’empêche de respirer correctement. Raison pour laquelle, elle doit bénéficier d’oxygène nuit et jour. Elle est alimentée par une sonde gastrique.

    «  Aujourd’hui, nous arrivons à 700 cartes  », se réjouit la maman, heureuse de cet énorme élan de solidarité. Elle s’attend à un nouvel arrivage, ce mardi, jour des 18 ans de Cidgy. «  Le facteur n’en revient pas. » Elle non plus. Même les pompiers de la zone Hemeco ont été touchés par le sort de Cidgy.

    Angélique voulait sortir sa fille de l’ombre. C’est réussi et elle ne regrette rien même si parfois il y a des commentaires plus durs que d’autres à lire. «  Je les laisse de côté », lâche ce petit bout de femme résolument optimiste. Elle ne prend que le bon et ça lui fait un bien fou, assure-t-elle. «  Je me suis déjà promenée avec la petite en rue. Il faut supporter certains regards qui ne sont pas toujours compatissants. Mais maintenant, c’est différent. Grâce à l’élan de générosité que mon appel a suscité, je me sens plus forte. Tout cela m’a donné de l’énergie pour avancer. »

    L’article complet dans la Meuse Huy-Waremme de ce 23 février.