- Page 2

  • Elles ambitionnent de faire la plus grande écharpe du monde...

    capture ecran 2016-11-26 à 08.31.28 - copie.jpgAu départ d’une blague, Elisabeth Thisnes, coordinatrice de la Fabrique d’hiver et animatrice au centre culturel de Huy, a mis sur pied un projet original: fabriquer la plus grande écharpe du monde. «Le record est de 67 km, je ne pense pas qu’on y arrivera, il s’agit plus d’organiser une activités sympa qui rassemble les gens et qui en même temps peut être utile», explique cette dernière. Tout le monde peut y participer.

    Il est possible de faire des écharpes de chez soi et de les déposer ensuite au centre culturel de Huy, en tout cas avant l’ouverture de la Fabrique d’hiver ce 9 décembre. Ensuite c’est à l’Espace Saint-Mengold qu’il faudra les déposer et ce jusqu’au 21 décembre, dernier jour de la Fabrique d’hiver. «Le 11décembre, des tricoteuses seront présentes pour initier les gens à cette activité. Comme ça les curieux pourront apprendre et participer à ce beau projet par la même occasion.

    capture ecran 2016-11-26 à 08.31.36 - copie.jpgD’autres dates suivront.» Ceux qui ne veulent pas tricoter mais souhaitent tout de même participer, peuvent le faire en amenant des pelotes de laines. «C’est sûr, toutes les aides sont les bienvenues.» Ce projet est une continuité du tricot urbain initié les années précédentes. "C’était l’occasion de garder le contact avec toutes ces personnes et de refaire quelque chose ensemble." Chacun pourra admirer l’écharpe et son évolution dès le 9 décembre. Elle sera ensuite offerte au Père Noël qui viendra s’installer le 21 décembre à l’Espace Saint-Mengold.

    «On mesurera l’écharpe pour le fun, mais ensuite, le Père-Noël la désolidarisera tous les 10 ou 20 cm pour en faire des écharpes qu’il offrira aux enfants et aux adultes présents en guise de cadeau de Noël.»
    La coordinatrice y voit un symbole fort et percutant. «Une écharpe c’est utile à tout le monde, ça permet de lutter contre le froid et c’est aussi en général la première chose qu’on offre aux démunis ou aux sdf. C’est une action dynamique, participative, qui demande de la bonne volonté et surtout de la générosité», conclut-elle.
    CY.C (La Meuse du 17 novembre)

    A Tinlot
    L'atelier tricot du CPAS de Tinlot, ainsi que les Tinlotois(es) sont invités à participer au projet . 
    Les écharpes seront récoltées le mardi 6 décembre 2016 à 15h00 à l'espace intergénérationnel.  
    Contact: Martine Paquot, 0491 07 42 07.

     

  • Télé Service du Condroz, marché de Noël et Shopping à Aix la Chapelle, jeudi 15 décembre

    capture ecran 2016-11-19 à 16.32.06 - copie.jpg

    Pub Aachen - copie.jpg

  • A vos agendas! Marché de Noël à Scry le 17 décembre dès 15h

    Ne ratez pas le Marché de Noël de Scry!

    Présence du père Noël, produits de Bouche (tartiflette, pain saucisse J…. Foie gras….et bien sûr vin chaud, pékets et bières de Noël)
    Promenade en calèche avec le père Noël…. Et découverte d’artisanat local (praline de Scry… articles de décos recyclés)

    15129534_10210322590488377_5045614614503685963_o.jpg

  • Fraiture, la Trouffette à nouveau primée à un concours international

    capture ecran 2016-11-25 à 18.02.42 - copie.jpg

    La Trouffette "Belle d’été" de Philippe et Catherine Minne a reçu une nouvelle médaille à un concours international cette fois !
    Au Brussels Beer Challenge, parmi plus de 1200 bière sélectionnées, elle a reçu un Prix d’excellence dans sa catégorie. Sur les 70 médailles octroyées, une pour la Brasserie de Bastogne ! ... et d’après les ventes à Tinlot, c’est également la Bière qui marche bien ici !

    Elle était présentée dans la catégorie "Double Blanche" ("la Blanche" est plus légère) et dans cette catégorie, c'est la Blanche de Namur (Brasserie du Bocq) qui a gagné.

    La "Belle d’été" avait déjà été récompensée en 2012 et 2014 au Concours des Bières Wallonnes.
    Au Brussels Beer,  "l'Ardenne Stout" avait été  médaillée en 2014.

    Bravo à notre brasseur local !

    capture ecran 2016-11-25 à 18.01.04 - copie.jpg

  • Menace de mort sur la pomme wallonne: les fruiticulteurs lançent un véritable SOS

    C’est un véritable SOS que lancent les fruiticulteurs wallons. Sans un coup de main du monde politique, les nombreuses variétés de pommes wallonnes risquent de disparaître très vite.

    capture ecran 2016-11-22 à 12.11.05 - copie.jpgTous les passionnés de fruits et ceux qui courent ou se promènent à proximité des vergers wallons l’ont remarqué. Les pommiers commencent à disparaître des paysages wallons au profit d’autres cultures, notamment les poiriers. « Je confirme, de plus en plus de collègues arrachent systématiquement leurs pommiers pour planter des poiriers », souligne Serge Fallon, fruiticulteur à Éghezée et président de la Fédération wallonne horticole. Pour lui, la pomme wallonne est clairement menacée de disparition. « Ce n’est pas l’embargo russe qui nous pénalise. On a résisté au choc voici deux ans et cette année, les producteurs wallons ont tout récolté », poursuit-il.

    Ce qui pénalise vraiment les fruiticulteurs wallons, c’est la concurrence des pommes polonaises. « Les marchés sont inondés par les pommes polonaises. Ces gens emploient une main-d’œuvre très bon marché, à 2 € de l’heure », souligne Serge Fallon. «  Chez nous c’est quatre à cinq fois plus cher ».

    Subsides aux… Polonais

    Par ailleurs, les producteurs polonais ont bénéficié des largesses des subsides européens pour moderniser leurs infrastructures, contrairement aux fruiticulteurs wallons. « Aujourd’hui, les pommes polonaises représentent 35 à 40 % des pommes vendues sur le marché belge », souligne Serge Fallon, «  mais si rien ne change, je suis certain que dans 5 ou dix ans grand maximum, il n’y aura plus de pommes cultivées en Wallonie  ».

    Évidemment, l’argent reste le nerf de la guerre des pommes. Aujourd’hui, les pommes polonaises sont vendues aux grandes surfaces 20-25 centimes le kilo, alors que les pommes wallonnes peuvent atteindre les 40 centimes.
    «Ce serait vraiment dommage, car nous avons plusieurs variétés de pommes excellentes, notre production est de qualité et puis je ne comprends pas nos politiques qui veulent soutenir les circuits courts mais n’écoutent pas nos arguments. On n’a aucune réponse à nos demandes», poursuit le président de la Fédération wallonne horticole.
    Bref, les producteurs se tournent alors vers la poire, plus rentable. «La poire peut nous sauver, car nous pouvons la vendre à un prix supérieur, entre 45-50 centimes/kg dans les coopératives ou 65-70 dans les grandes surfaces», précise-t-il.
    UN SECTEUR RICHE
    Mais il serait dommage de sacrifier le secteur de la pomme, riche, dynamique et de qualité. Aujourd’hui, en Wallonie, 1.500 ha sont consacrés à la culture des fruits dont environ 750 hectares aux pommes. La majorité des plantations se trouvent en Hesbaye, dans les régions de Liège, Visé, Hannut, Waremme, Namur, Charleroi et Mons. «On dénombre une dizaine de variétés chez nous, comme la Jonagold, la Jonagored, la Cox, l’Elstar,et la Belle de Boskoop», précise Serge Fallon. «Et nous sommes entrain de développer de nouvelles variétés avec l’université agronomique de Gembloux».
    DEMETRIO SCAGLIOLA La Meuse du 22/11.

  • Condroz: pharmacies et Poste Médical de Garde, les 26 et 27 novembre 2016

    capture ecran 2016-03-26 à 15.40.17.jpg

    Depuis le 12 mars, le rôle de garde des médecins est organisé au poste médical de garde du Condroz pour les habitants des communes de : ANTHISNES, CLAVIER, MARCHIN, MODAVE, NANDRIN, NEUPRE, OUFFET, TINLOT.

    Il est disponible uniquement sur rendez-vous les samedis, dimanches et jours fériés de 8.00 hrs à 22.00 hrs.

    Il se situe rue de Dinant 106 à 4557 ABEE-SCRY : suivre fléchage poste médical de garde (bâtiment du CRT).

    Téléphone : 0471/75.02.68

    Des visites à domicile sont toujours possibles pour les personnes totalement incapables de se déplacer.

     

    Quelques rappels importants :

     

    Un poste de garde c'est : des médecins disponibles pour les soins non urgents ne pouvant attendre 24 ou 48 hrs pour être pris en charge.

    Pour les situations médicales aiguës, il faut toujours appeler le 112.

     

    Un poste de garde ne peut assurer les services suivants :

     

    * Rédaction de certificat d'aptitude sportive.

    * Rédaction d'ordonnance ou tout document autre que ceux en relation avec la pathologie ayant nécessité la consultation de week-end.

    * Consultation de "confort" (par facilité par rapport à la semaine).

     

     Pour les pharmacies de garde proches de chez vous,
     consultez le site   pharmacie.be

    capture ecran 2016-03-26 à 15.41.27.jpg

  • Journée Internationale pour l'élimination de la violence à l'égard des femmes

    capture ecran 2016-11-25 à 10.34.36 - copie.jpg

    Voir le site des journées mondiales

    Et chez nous?
    18 femmes violées, chaque jour, en Wallonie

    18 viols seraient commis par jour en Wallonie, selon une estimation de l’institut wallon de statistique Iweps. L’organisation pointe plusieurs données interpellantes. La police a enregistré 1.032 plaintes pour viol en 2015, soit trois par jour, mais seulement 16% des victimes de violences sexuelles graves s’adressent aux autorités, d’après une étude d’Amnesty International et de l’asbl SOS Viol.
    En tout ,on peut donc estimer que 18 viols sont commis quotidiennement en Wallonie.Dans les affaires de viol, 97% des suspects sont des hommes et la moitié des victimes sont mineurs d’âge (53%), selon les statistiques policières de criminalité (2015).
    VIOLENCE CONJUGALE
    Par ailleurs, 16.029 plaintes pour des violences conjugales ont été déposées en 2015 en Wallonie (44 par jour). En réalité, plus d’une plainte sur quatre pour coups et blessures volontaires concerne des situations de violence conjugale, note l’Iweps. Ici aussi, la plupart des suspects (84%) sont des hommes. L’institut rappelle encore qu’en Belgique, plus d’une femme sur trois a subi des violences physiques et/ou sexuelles depuis ses 15 ans. Et une femme sur quatre a subi des violences de la part de son partenaire, selon une enquête de l’Agence des droits fondamentaux de l’Union européenne (2012).
    En 2015, la ligne «Écoute violences conjugales» (0800 30 030) a reçu 2.711 appels dont 80% provenaient de femmes. «Malgré leurs limites, ces statistiques ont le mérite de mettre en lumière le phénomène des violences faites aux femmes en Wallonie», commente l’Iweps dans un communiqué. (La Meuse du 25 octobre)

    Une nouvelle ligne gratuite anti-viol est ouverte en Fédération Wallonie-Bruxelles.

    En Belgique, 46% des femmes disent avoir déjà été victimes de violence sexuelle au cours de leur vie. Une réalité qui fait froid dans le dos et qui est pourtant ignorée par la plupart d’entre nous.

    capture ecran 2016-11-19 à 18.39.46 - copie.jpgEt c’est justement pour venir en aide aux victimes que le ministre des Droits des femmes en Fédération Wallonie-Bruxelles, Isabelle Simonis et le ministre des Maisons de justice, Rachid Madrane ont décidé d’ouvrir une nouvelle ligne téléphonique gratuite.
    Cette dernière leur permettra dès lors de sortir du silence en leur offrant une aide psychologique, sociale et juridique.1
    1.400 APPELS
    Joignable au numéro 0800/98.100, cette ligne était auparavant payante et avait récolté 1.400 appels en 2015. En la rendant gratuite, les ministres espèrent ainsi encourager les femmes victimes de viol à se signaler davantage.
    Car les 1.400 appels ne sont sans doute que la partie émergée de l’iceberg.
    75.000 EUROS
    Seul inconvénient, ce numéro n’est pas joignable 24h/24. Et c’est justement ça qu’Amnesty International Belgique déplore. «Nous regrettons que ce ne soit pas une ligne ouverte 24h/24», explique l’association. «Il est également déplorable qu’une solide campagne de communication via des spots TV et radio n’aura pas lieu cette année».
    Un montant de 75.000 euros a pourtant été dégagé par les autorités afin de faire connaître le numéro et de financer une campagne d’affichage. En espérant que cette nouvelle initiative permette aux victimes de se confesser davantage. Mais ce n’est que dans un an que les éventuelles retombées de cette initiative pourront se faire ressentir.-D.V.B (La Meuse du 19 novembre)

  • Coup d'oeil sur l'agenda des 26 et 27 novembre 2016

    marché noel CNRF
    foot fraiture
    St nicolas seny
    6 décembre fabriquez vos produits ménagers publié le 25 octobre

     

    Fraiture Sport, souper de Saint-Nicolas
    samedi 26 novembre, dès 18h.

    3702762346 - copie.jpg

     

    Fraiture CNRF. Marché de Noël
    dimanche 27 novembre 2016

    2825027270.jpg

     

    Galerie le d'Zy  exposition de novembre 2016

    Affiche galerie dernier we novembre 2016.jpg


    L'Atelier(s) vendredi 25 novembre

    19h00 : repas spaghetti à 4€. (Réservation)
    20h00 scène ouverte à Trio Condruze . Entrée gratuite.
    Un chapeau circulera au profit des musiciens.

    capture ecran 2016-11-24 à 12.03.08.jpg

    noel warnier.jpg

     


    Asbl Le Baty, dimanche 27 novembre,
    Saint-Nicolas à Seny

    3372642314.jpg

    capture ecran 2016-10-13 à 11.32.16.jpg

    Football P3A. Dimanche 14h30

    Crisnée - Fraiture Sport

    capture ecran 2016-11-24 à 12.05.54 - copie 2.jpg

     

    St Martin, souper de l'école samedi 26 novembre

    70363057 - copie.jpg

     

     

  • Panneaux de signalisation. Epidémie de vols, la Wallonie sort son système D

    Après les vols de rails et de taques, la Wallonie est touchée par une épidémie de vols de panneaux routiers. Pour dissuader les voleurs, la Région va mieux… fixer et attacher sa signalisation. Système D…
    La Wallonie a décidé de réagir pour limiter au maximum la vague de vols de panneaux de signalisation qui touche la région.depuis plusieurs mois.

    capture ecran 2016-11-23 à 08.08.21 - copie 2.pngEn attendant de savoir si l’on peut utiliser des panneaux en matière synthétique ou dérivée du plastique pour dissuader les voleurs de métaux, le gouvernement a demandé à son administration et aux différents districts routiers de prendre des mesures pour empêcher le vol. «On a demandé aux équipes techniques de mieux fixer les panneaux au sol, de mieux les attacher, de les fixer plus solidement, bref, d’utiliser tout ce qui est possible pour rendre le vol le plus difficile possible». C’est que le phénomène apris de l’ampleur, puisqu’on estime que plus de 1.000 panneaux sont volés ou vandalisés chaque année.
    FACTURE DE 15.000 EUROS
    Au niveau wallon, on a calculé le coût de ces incivilités.«Certaines des sept directions territoriales des routes constatent jusqu’à une centaine d’infractions par an, tandis que d’autres n’en constatent pratiquement plus depuis plusieurs années», précise le ministre Maxime Prévot. «De manière générale», poursuit-il, «on peut estimer le coût total pour remplacer des panneaux de signalisation suite à des dégradations volontaires ou à des vols à environ15.000 euros, avec des variations d’une année à l’autre».
    Le remplacement d’un panneau standard coûte approximativement 40 euros. Mais le ministre ne se contente de renforcer la fixation et de remplacer les pièces volées. Il a aussi insisté sur la répression et les risques qu’encourent les voleurs. «Toute personne dérobant des biens d’équipement du domaine public, risque une amende allant de 50 à 1.000 euros».
    TEST EN PLASTIQUE
    Mais l’administration ne rejette pas la possibilité de tester d’autres matières, pour dissuader les voleurs, notamment de métaux. «Oui, avant de produire des panneaux dans des matières plastiques ou synthétiques, on va faire des tests, notamment sur la solidité, la résistance aux intempéries et le côté réfléchissant», poursuit le porte-parole du ministre.
    DEMETRIO SCAGLIOLA (La Meuse du 23 novembre)

    Le phénomène avait déjà été signalé à Tinlot en 2013. Voir l'article sur ce blog:
    Tinlot: les habitants constatent la disparition (vols) de nombreux panneaux de signalisation routière

    panneaux.2 - copie.jpg

     

  • Nouveau: gérez vos titres-services via votre smartphone

    Au premier semestre 2016, la Wallonie comptait 254.000 utilisateurs de titres-services, un chiffre en recul depuis 2014. Et parmi ces utilisateurs, seuls un tiers utilise des titres-services électroniques. Tous les autres utilisent encore les titres papier.

    capture ecran 2016-11-19 à 18.21.23 - copie.jpgLa Région, et Sodexo, la société émettrice des titres-services, ont donc décidé de lancer une offensive en vue de convaincre un maximum de Wallons d’utiliser les titres sous forme numérique.
    Cela passe par exemple par une application pour smartphones qui permet de gérer ses titres-services électroniques beaucoup plus rapidement. Et plus sûrement.
    L’inscription en ligne est assez simple, via un espace sécurisé sur le site www.wallonie-titres-services.be.
    Là, dans la rubrique «données personnelles», il suffit d’informer l’entreprise agréée qui envoie l’aide ménagère que l’on passe au titre électronique. Le menu indique aussi le quota de titres-services auxquels on adroit sur l’année. Si vous utilisez déjà des titres-services électro-niques, la mise en route de l’application pour smartphone est très rapide. Une application qui fonctionne pour les iPhone et les appareils tournant sous Android. Le service est gratuit.
    Il existe aussi une déclinaison de cette application pour les travailleurs qui prestent via titres-services. Ils sont déjà 30% àl ’utiliser.
    AVANTAGES DIVERS
    Les avantages sont divers: rapidité (le titre-service est payé en deux jours, contre 5 pour les titres papier), simplicité d’utilisation, sécurité (plus de pertes de titres-services, signature automatique). Les entreprises agréées sont preneuses, bien évidemment. Aujourd’hui, ces entreprises son tau nombre de 800 en Wallonie. Le système s’est stabilisé, aprè savoir connu quelques soubresauts.
    En 2016, ce secteur emploie un peu plus de 40.000 personnes. Il s’agit d’un secteur important, on le voit. Le nombre de titres-services émis et remboursés est en légère diminution pour les 10 premiers mois de l’année, comparé à la même période de 2015.-B.J. (La Meuse du 18 novembre)

  • Le Comité d'Action Laïque du Condroz a perdu sa Présidente, Francine Dumont

    capture ecran 2016-11-24 à 16.26.57.jpgFunérailles de Madame FRANCINE DUMONT (Xhos, Anthisnes) épse LIPSIN ce vendredi 25 novembre au Centre funéraire de Liège à 13 h 15

    Très tôt, Francine Dumont s’est intéressée à la laïcité. Pendant de nombreuses années elle a été très active au sein du Cal d’Angleur où elle s’est occupée entre autre des fêtes de la jeunesse laïque.

    Tout en continuant à être active à Angleur, elle a rejoint le CAL CONDROZ en 1994, pour devenir Présidente en 2005 jusqu’en 2014, moment où le CAL Condroz a rejoint le NAL (Neupré Nandrin Action Laïque).

    Pendant toutes ces années elle a contribué à l’organisation de conférences données à l’Athénée d’Ouffet, l’initiation au néerlandais dispensé pendant l’été à l’école primaire de Fraiture,

    le concours de dessin dans les écoles, dessins qui furent exposé à Villers aux Tours, l’organisation de cérémonies dont les fêtes de la jeunesse laïque avec le NAL etc. …

    Elle fût également notre représentante au Conseil d'administration de la Maison des Associations au sein de l'Avouerie d'Anthisnes de 2008 à 2013.

    En laïque convaincue elle espérait, rêve ou utopie , que les CAL , Maisons de la laïcité et autres associations laïques créeraient une communauté qui pourrait affirmer leur idéal commun . Elle était aussi une grande défenderesse des professeurs de morale.
    Ainsi était Francine.
    Transmis par Claude Hallet (Seny).

  • Tinlot. Attention travaux ! (Route du Condroz et Ramelot)

    capture ecran 2016-11-24 à 14.09.20 - copie.jpg

    La société Groupe SACE – Sotraliège - effectue des travaux de raclage et de pose de tarmac sur le tronçon de la RN 63 situé entre les Bornes Kilométriques  29.3 (Clavier) et 19.2 (Nandrin) ; ces travaux nécessitent la fermeture de la première bande de circulation de la RN 63 dans le sens de circulation de Marche vers Liège.

    Cette travaux sont autorisés dans la période  du jeudi 24/11/2016 au 02/12/2016. (durée des travaux 3-4 jours ouvrables)

    capture ecran 2016-11-24 à 14.15.49 - copie.jpg

    A Ramelot la pose en souterrain de câbles haute tension se poursuit toujours dans le carrefour Chaussée Romaine, rue des Aubépines et rue du village.
    Un second chantier a débuté le long de la Chaussée Romaine vers Terwagne afin d'y enfouir également une ligne à haute tension vers Terwagne (Société Lejeune)
    Attention en direction de Terwagne le passage est difficile avec les engins de chantiers et les camions.

  • Deux Ours, Vinyles Jan, jeudi 24 novembre, salle le Tilleul à Ramelot


    capture ecran 2016-11-24 à 12.09.18 - copie.jpg

    !! changement de lieu !!!! les vinyles Jam sont organisées par Deux Ours asbl, salle du TIlleul à Ramelot
    (rue du village, N°4, sortez vos gps :) et respectez les abords des maisons avoisinantes, nous sommes en pleine campagne !!!

    L’ASBL « Deux Ours » organise chaque mois (le dernier jeudi du mois) une « VINYLES JAM » !!!!
    L’entrée y est GRATUITE et l’ouverture des portes est programmée dès 19H30 (pour l’apéro).
    Qu’est-ce qu’une «VINYLES JAM » ???
    Une « VINYLES JAM » est une soirée ou chacun à l’occasion de monter au « créneau platinesque » et « tourner une galette ». Vous vous souvenez de ces disques de couleurs noirs pour la plupart dont la pochette sent la poussière ou brille à la lumière grâce à son cellophane d’origine, ces plaques dont le son crépite comme un bon feu de bois à certains moments.
    « Deux Ours » met à disposition deux platines et une table de mixage.
    L’objectif de ces soirées est l’échange, l'écoute car on n'est pas là pour obligatoirement danser mais aussi pour savourer et bien sûr pour la DECOUVERTE et le PARTAGE !
    Vous aurez l’occasion de (re)découvrir des titres oubliés, des versions inédites, des reprises improbables, des pièces de collection ou des morceaux que vous avez envie de nous proposer juste pour sa saveur sonore particulière.
    Cette soirée du 24 novembre aura comme thème : « FUNK SOUL & CONSORT » (la Funk, la Soul et ce tout qui gravite autour… Disco, Rap, Breakdance, Hip Hop etc etc etc…) !
    Un Maître de Cérémonie (personne qui coordonne la VINYLES JAM) est Marc Duchêne et c'est à lui que vous enverrez votre playlist pour qu'il l'intègre dans le déroulement de la soirée.
    Nous vous invitons à venir vous rincer le gosier auriculaire dans un endroit unique à l’ambiance qui l’est tout autant.
    Le mot d’ordre sera: «Thank God it’s Thursday»
    rendez-vous Salle du Tilleul, rue du Village 4 à 4557 Ramelot jeudi 24 novembre dès 19H30 :)

    Voir la page facebook

  • Condroz. Les annonces paroissiales du 25 au 2 décembre 2016

    Actualité. Pour plus de justice fiscale ()

    capture ecran 2016-11-23 à 20.39.17 - copie.jpgLe monde de l’économie et de la finance n’inspire pas confiance au citoyen aujourd’hui. Depuis la crise financière de 2008 et le sauvetage des banques par les États, la dette publique s’est considérablement creusée et les citoyens, qui s’estiment souvent déjà lourdement imposés, ont la nette impression de devoir supporter les erreurs d’acteurs financiers peu scrupuleux.  Les scandales financiers récents, en révélant les privilèges dont bénéficient certaines entreprises et particuliers, renforcent le sentiment que ceux qui ont les épaules les plus larges n’assument pas forcément leur part. Et que les intentions des autorités politiques ne s’orientent pas vers plus de fermeté à ce niveau.

    , à travers son étude « Pour plus de justice fiscale » souhaite faire la lumière sur ce sujet complexe de la fiscalité et formuler des recommandations aux décideurs politiques pour plus de justice fiscale.

    ET D’ABORD, À QUOI SERT L’IMPÔT ?

    Son premier rôle est financier. Il procure des recettes qui permettent de financer les dépenses publiques de l’État. En Belgique, la sécurité sociale (pensions, allocations-maladie et de chômage, etc.) constitue le poste le plus important des dépenses publiques (51%). Le financement des services généraux des administrations publiques forme le deuxième poste (15%). Il inclut notamment le fonctionnement des institutions (parlements, gouvernements, administrations etc.), l’aide extérieure et les opérations liées à la dette publique. Les postes suivants sont les affaires économiques (13%, transport, soutien à l’économie etc.), l’enseignement (11%) et la défense (5%).

    La Belgique est proportionnellement le quatrième pays le plus dépensier en Europe : les dépenses publiques y atteignant 55% du PIB, ce qui est plus que la moyenne européenne (46%). Une des raisons ? Le système belge fournit davantage de biens publics que les autres pays d’Europe – notamment en termes de sécurité sociale.

    Selon la Commission Justice et Paix, la priorité des dépenses publiques est d’une part d’assurer le financement des biens et services que le marché n’est pas à même de fournir efficacement ou équitablement, et d’autre part de garantir l’accès des plus précarisés au marché, ce qui n’est pas vraiment le cas aujourd’hui quand près de 15% de la population de la Belgique vit sous le seuil de pauvreté en 2016.

    L’impôt remplit également trois autres rôles qu’on a parfois tendance à oublier. Un rôle social : redistribuer les revenus entre riches et pauvres, bien portants et malades, travailleurs et chercheurs d’emploi, etc. Un rôle économique : orienter les choix des citoyens et des entreprises vers des  objectifs désirés (l’emploi en réduisant les cotisations sociales des moins qualifiés, la santé en taxant les cigarettes, l’environnement en subventionnant les entreprises vertes, etc.). Un rôle démocratique : en incluant les citoyens dans le processus de financement des biens publics, il oblige le gouvernement à leur rendre des comptes.

    Remplir simultanément ces différents rôles est le défi de l’impôt. Il appelle des arbitrages entre des options parfois opposées, et donc des choix politiques qui ont tout intérêt à reposer sur des fondements solides, notamment en termes de valeurs, s’ils veulent obtenir l’adhésion des citoyens.
    Lire la suite sur le site de Cathobel

     

    UP_LOG_VERT_ORANGE copie.jpgUnité pastorale du Condroz. 
Paroisses des communes d’Anthisnes, Clavier, Nandrin, Ouffet et Tinlot

    Les célébrations de ce week-end

    Samedi 26 novembre
    18h00 Clavier-Station
    18h00 Seny 
    Dimanche 27 novembre (Avent I)
    09h00 Ouffet
    10h30 Terwagne
    11h00 Fraiture (clinique) : ADAP.

    Les Brèves de novembre 2016:

    Nous accueillerons dans la joie du baptême
    Le dim. 27 nov. à 14h à l'église de Bois: Guillaume BRAEKERS et Télio GENON.

    Dîner de la Conférence « Saint Vincent de Paul »
    Dim. 27 nov. dès 12h au prieuré de Scry.

    capture ecran 2016-11-16 à 16.21.48.jpg

    Unité pastorale du Condroz - Intentions de messes du 26 novembre au 2 décembre 2016 (voir ci-dessous)

    Lire la suite