- Page 2

  • Le SPW publie des cartes inédites du temps de Napoléon. Découvrez votre village en 1800

    B9718658825Z.1_20190221122149_000+GNRD13FNP.2-0.jpg

    Le tome II liégeois pèse tout de même 8,5 kg. - SPW

    C’est grâce à un archiviste fonctionnaire de la Région wallonne que l’existence de ces plans a été retrouvée. Il s’agit de cartes établies par des géomètres français du temps de Napoléon. « La Wallonie était sous occupation française à l’époque, explique le directeur de la Documentation au SPW, Philippe Gemis. Et il fallait calculer l’impôt foncier pour les propriétaires de terrains. Ils ont donc établi ces cartes à l’échelle 1/5000ème. On peut y voir très précisément les maisons, les rues, les champs, les forêts, les cours d’eau, les moulins, les châteaux… qui existaient à l’époque. »
    Trois exemplaires de chaque carte de village étaient réalisés : une pour la commune concernée, l’autre pour l’administration française de l’endroit et une troisième pour les archives à Paris. « Les deux premières ont quasiment toutes disparu, reprend le responsable des archives au SPW, Pierre De Spiegeler. C’est donc aux archives de l’Armée de Terre à Vincennes que nous les avons retrouvées. »

    Surtout des villages
    Après avoir publié un premier tome pour la province de Namur, sort aujourd’hui celui de Liège. Un magnifique ouvrage (de 8,5 kg tout de même !) qui reprend les 80 cartes qu’on a pu retrouver de l’ancien Département français de l’Ourthe, ainsi que celui de la Meuse inférieure. Il s’agit essentiellement de villages d’avant fusion des communes. Pas des grosses villes donc comme Liège, Verviers ou Huy.
    « Elles sont le chaînon manquant entre les cartes Ferraris (1770-1778) qui sont moins précises et les premiers plans cadastraux belges (à partir de 1837), reprend Philippe Gemis. Elles révèlent de nombreux intérêts pour les historiens locaux bien sûr, mais aussi pour les notaires qui recherchent l’origine d’un bien, les forestiers qui veulent connaître l’ancienneté de forêts. Etc… » Ou encore les premiers sites d’exploitation industrielle pour connaître la genèse de leur taux de pollution.
    Ces cartes ont été tirées à 500 exemplaires. Malgré la somme de papier, le tome n’est en vente qu’à 70€. On peut se le procurer à l’Archéoforum (place Saint-Lambert) ou par internet sur le site du SPW (service publications).  Source La Meuse digitale

    capture ecran 2019-02-23 à 19.20.07.jpg

    La carte du centre de Jemeppe avec maisons et...moulins © SPW

    39 anciens villages de Huy-Waremme cartographiés
    Braives : Avennes, Braives, Latinne, Tourinne-la-Chaussée
    Clavier : Les Avins

    Crisnée : Crisnée, Fize-le-Mar- sal, Kemexhe, Odeur, Thys
    Ferrières : Xhoris
    Fexhe-le-Haut-Clocher : Fexhe,Freloux, Noville, Roloux, Voroux-Goreux
    Geer : Lens-Saint-Servais, Ligney
    Hannut : Abolens, Avernas-le- Bauduin, Bertrée, Blehen, Cras-Avernas, Crehen, Grand-Hallet, Hannut, Lens-Saint-Remy, Thisnes, Villers-Le-Peuplier
    Lincent : Lincent

    Oreye : Bergilers, Grandville, Lens-sur-Geer, Oreye
    Remicourt : Hodeige, Momalle, Pousset, Remicourt

    Tinlot : Ramelot.
    (La Meuse H-W 22/2)

  • Fraiture. Tout fout le camp !

    Suite aux 1500 mètres de haies rasées à Modave (Voir l'article ci-dessus), Fred l'apiculteur publie un article intéressant sur son village de Fraiture et la disparition des vergers et des haies.

    Quelques vues de mon village au fil des années
    1777: Peu d’habitations, beaucoup de vergers,…

    1971: les vergers, les haies sont visibles. Il devait faire accueillant pour la vie et la biodiversité à cette époque…

    1994: la catastrophe! Les vergers ont disparu, la plupart des haies également… L’habitat se densifie. Remembrement, prime à l’arrachage (!),…sont passés par là: le début de la fin!

    2018: L’habitat occupe quasiment les 2 côtés de toutes les voiries. L’érosion des biotopes favorables à la vie continue…

    Il est grand temps d’engager la marche arrière et de rétropédaler vers plus de raison! Mais est-ce encore possible? Chaque semaine nous montre qu’il reste encore beaucoup de travail pour faire évoluer les mentalités…

    Lire la suite sur: http://blog.exometeofraiture.net/blog/2019/02/21/erosion-biodiversite-catastrophe/

     

  • Modave : 1500 mètres de haies détruites

     

     

    À Outrelouxhe, dans la commune de Modave, un agriculteur a enlevé 1500 mètres de haies présentes sur son terrain.
    La Commune de Modave a porté plainte contre cet entrepreneur qui n'a demandé aucune autorisation avant de couper les arbres autour de son terrain. 
    C'est une atteinte à la biodiversité de la région que les protecteurs de l'environnement ne pardonnent pas. Plusieurs espèces d'oiseaux vivent dans ces bocages. "Le Condroz est caractérisé par une mosaïque de cultures, pâtures et d'éléments bocagers. Ces éléments ont toute leur place dans l'espace agricole de demain" rappelle Frédéric Degrave, membre de Natagora.
    Les riverains sont indignés. Le paysage s'en trouve totalement modifié. À l'heure où l'écologie préoccupe de plus en plus de monde, un tel comportement n'est pas accepté. De plus, des millions d'euros sont dépensés, notamment par la Wallonie et l'Europe pour préserver ce type de paysage. 

     Voir le reportage de RTC Télé Liège

    capture ecran 2019-02-22 à 02.16.16.jpg

  • PCS Condroz. Formation au permis de conduire

    Attention! Voici le bon numéro de téléphone : Inès Mooren 0474 77.46.42

     

    52663216_2028396440604568_976384798119428096_n.jpg

    Personne de contact: Inès Mooren 0474 77.46.42

    En savoir plus

  • Grand feu Fraiture: attention circulation interdite rue du Tilleul

    Le samedi 23 février 2019, se déroulera le GRAND FEU de FRAITURE organisé par La Maison des Jeunes.
    La circulation de tout véhicule sera interdite, le Samedi 23 février 2019 de 11 heures au dimanche 24 février 2019 à 12 heures, à FRAITURE rue du Tilleul jusqu’au croisement avec la rue Hayoulle à SENY.

    capture ecran 2016-03-02 à 15.22.36.jpg

  • Spectacle à l'école communale

    capture ecran 2019-02-21 à 08.19.44.jpg

     
    C'était du théâtre antique à l'école communale à Fraiture ce jeudi 7 février 2019 au soir. 
    En effet, les élèves de 6e jouaient, en costume d'époque, un très large épisode de la Grèce antique jusqu'à la Guerre de Troie. 
    C'était une pièce écrite par Séverine et son mari qui revisitent cette épopée à la mode moderne et humoristique.
    Décors, costumes, tout était bien mis en place pour créer l'ambiance. Le public a apprécié !
    Et le mercredi 27 février, les élèves de 3e se produiront à leur tour sur la scène de l'école à 18h.
    Voir les articles précédents
    Fraiture école communale. Soirée théâtrale du mercredi 6 février à la salle du D'Zy.
    Ecole communale. Spectacle des maternelles


     
     
  • Coup d'oeil sur le week-end des 22, 23 et 24 février 2019

     La météo du week-end  

      Plein soleil jusqu'à la fin de la semaine prochaine ! 
     et déjà des records en 2019 

    IMG_4312.PNG

    Déjà des records de températures en 2019
    Il n’aura fallu attendre que 6 semaines en 2019
    pour déjà battre un nouveau record de température.

    En effet, le record absolu de température maximale a été battu vendredi,
    le 15 février avec 18,1 degrés enregistrés à Uccle par l’Institut royal météorologique.
    Jamais on n’avait atteint un tel niveau depuis le début des mesures.

    Nous sommes dans une période avec des températures largement supérieures à la moyenne
    et bonne nouvelle : en regardant les prévisions  de la semaine prochaine,
    il faudra attendre le samedi 2 mars pour retrouver peut-être une averse
    et revenir à des températures autour des 10 degrés.
    Profitons-en!


     

    Premier grand feu de l'année à Fraiture !

    Capture d’écran 2013-02-26 à 14.21.10.jpegLe premier grand feu de l'année, cela nous rapproche déjà du printemps, il aura lieu à Fraiture:
    Samedi 23 février 2019 de 20:00 à 03:00

    Rue Tilleul 4557 Fraiture

    Voir les autres dates

     

    Salle du Bois Rosine Strée, 22 février 20h

    Une création de l'atelier théâtre-action initiée par Aide Action Médiation,
    mise en scène par la Compagnie Espèces de... et soutenue par le Cec Le Grain d'art et Arsenic.
    Imaginé à partir de situations réelles, ce conte fantastique et burlesque raconte
    avec humour et joie des situations difficiles que la spirale de notre société impose
    aux corps et aux âmes de ceux qui y sont confrontés.
    Comment peut-on s'en sortir quand on croule sous les factures
    et les démarches administratives nébuleuses ?
    Comment et quand peut-on dire "je suis dans la dèche" ? A quelle porte frapper ?
    Tarif :1.5 €. 
    Public :à partir de 8 ans

     

     Ocquier 22 et 23 février 2019 20:00

    Intrez … i n’a pèrsone !   

    Les Cis d'Ocquîr présentent

    Intrez … i n’a pèrsone ! 

    Comédie en 3 actes de Christian Derycke

    Adaptation en wallon liégeois : Jean Thoune

    Centre Culturel Grand Marchin

    Marchin Blues Night

    23/02/2019 20:00

    Lieu: chapiteau Decrollier Marchin

     

     

    Après avoir accueilli en février 2018 Ghalia Vauthier & Mama’s Boys, venus de Louisiane,
    le Centre Culturel de Marchin et l’asbl Solid’Art’Note s’associent à nouveau pour vous présenter
    une nouvelle édition de la Marchin Blues Night le samedi 23 février, à partir de 20h,
    sous le chapiteau Decrollier (place de Grand-Marchin).

    Pour la circonstance, nous aurons le plaisir d’accueillir en première partie de soirée :
    John Mary Go Round, le projet solo du Namurois Michel Brasseur, également connu pour son précédent projet
    rockabilly Smooth and the Bully Boys, et actuel leader du groupe rock Country Cooking.
    L’idée lui est venue en traversant les Etats-Unis de jouer sur des "cigar box guitars",
    instruments primitifs réalisés par des esclaves noirs.
    Au travers d’un répertoire blues-roots, Michel Brasseur aura l’occasion de présenter
    plusieurs de ces instruments à 3 ou 4 cordes, faits main.

    Pour la deuxième partie de la soirée, nous avons invité le Brotherhood Blues Band, 
    un groupe de notre région, qui a terminé son année 2018 par un concert à Liège, au Blues Sphère.
    Il est formé par 4 musiciens, amis de longue date : Jean Maquet au chant et à la guitare, Jack Thysen, à la basse et la contrebasse, Lucky Vandevelde à l’harmonica, la flûte et la mandoline, et Angie Cirella à la batterie. 
    Tous quatre sont passionnés depuis longtemps par le British Blues des années 60 :
    John Mayall, Alexis Korner, Peter Green, les Rolling Stones…

    Au fil de leur concert, les quatre jeunots réinterprètent à leur manière les grands classiques du blues,
    en y apportant leur touche personnelle pour leur donner de nouvelles couleurs,
    mais étoffent également leur répertoire de quelques compositions personnelles.

    Nous espérons que vous serez nombreux à nous rejoindre pour cette belle affiche.

    Au chapiteau Decrollier, place de Grand-Marchin à 4570 Grand-Marchin
    Participation aux frais : 12 € (étudiants, pensionnés, demandeurs d'emploi : 8 € ; art. 27 : 1,25 €)

    Téléphone
    085 41 35 38

     

    capture ecran 2018-08-10 à 15.17.34.jpg
    Fraiture Sport (P3A et P4b),
    les matchs du week-end

    capture ecran 2019-02-20 à 20.31.55.jpg

    capture ecran 2019-02-20 à 20.32.23.jpg

     

    capture ecran 2019-02-13 à 20.46.20.jpg

    ludo.jpg

     
     

     

  • Je veux changer de banque. Découvrez le service Bankswitching, sans frais et sans tracasseries !

    capture ecran 2019-02-17 à 12.22.46.jpg

    capture ecran 2019-02-17 à 12.19.47.jpg

     
    Depuis un an, les clients n’ont même plus à communiquer leur nouveau numéro de compte à leur employeur ou leur fournisseur d’électricité.
    L’an dernier, 70.000 Belges ont changé de banque. C’est carrément le record des dix dernières années, même si les statistiques étaient fort proches en 2012 et 2013. Le service Bankswitching (www.bankswitching.be) vous permet de changer de banque sans aucun frais.
    Depuis un an, les clients n’ont même plus à communiquer leur nouveau numéro de compte à leur employeur ou leur fournisseur d’électricité, lors-qu’ils changent de banque. Via Bankswitching, la nouvelle banque informe les créanciers bénéficiaires de domiciliations et les payeurs récurrents du nouveau numéro de compte. Cette procédure permet au client de s’épargner beaucoup de tracasseries administratives.
    (Extrait du dossier de la Meuse du 15 février)
  • Une femme sur quatre sera victime de violences physiques et/ou sexuelles de la part de son partenaire

    affiche_print2.jpegEn trois ans, le nombre d’appels pris en charge par le 0800/30 030 a triplé! De 2.693 appels en 2016, on est passé à 9.083 appels en 2018, soit une hausse de 300 % ! Il s’agit du numéro vert du site ecouteviolencesconjugales.be, accessible 24 h/24 et 7 jours/7.

    Des « cellules violence » mises en place au sein des CPAS
    Face à cette explosion, la ministre wallonne de l’Action sociale et de l’Égalité des chances Alda Greoli (cdH) a décidé de mobiliser les CPAS. Dans une circulaire qu’elle vient de leur envoyer, elle leur demande de désigner dans leur équipe une personne de référence « violence entre partenaires », voire même toute une cellule spécialisée dans ce fléau. « On estime qu’en Belgique, une femme sur quatre sera victime de violences physiques et/ou sexuelles de la part de son partenaire », rappelle la ministre Greoli. « Les hommes sont également concernés mais dans une moindre mesure.
    Cette violence se retrouve dans toutes les couches de la société, indépendamment de l’âge, de l’origine ethnique, de la religion, de l’orientation sexuelle, du niveau d’études ou du niveau socio économique ».

    Les travailleurs des CPAS se trouvent souvent en première ligne. Afin de les aider à mieux détecter les situations de violence conjugale et orienter correctement les victimes vers des services adaptés, la ministre encourage les CPAS à former leur personnel. La formation est gratuite et dure une journée.
    Lire la suite dans La Meuse digitale

  • Condroz. Les annonces paroissiales du 23 au 28 février 2019

    place-st-pierre_Pixabay.jpg

    Abus sexuels de mineurs: l’Eglise assume ses manquements
    Du 21 au 24 février, les présidents de Conférences épiscopales du monde entier seront réunis à Rome pour un sommet sur la prévention des abus sur mineurs. En publiant ce 12 février un rapport détaillé et accessible à tous sur les abus sexuels dans une relation pastorale, l’Eglise de Belgique veut témoigner de manière transparente sur cette crise qui a ébranlé la confiance de nombreux croyants.

    Le cardinal De Kesel insiste: « Cela ne doit plus se passer! » Il faut reconnaître les victimes, écouter leur souffrance, les accompagner et surtout mettre en place des mesures pour éviter que des faits aussi graves puissent se reproduire. Ces dernières années, l’Eglise belge s’est entourée d’experts pour l’aider à développer une politique cohérente tant pour la prévention que pour le traitement des dossiers d’abus sexuels dans une relation pastorale. Le silence d’autrefois a été remplacé par un appel public aux victimes à se signaler. L’incrédulité et la menace vis-à-vis des victimes ont fait place à l’ouverture et à l’écoute, à une prise au sérieux et à apprécier leur courage…
    capture ecran 2019-02-19 à 20.24.40.jpg…Depuis 2010, les Evêques de Belgique ont lancé un appel aux victimes potentielles à plusieurs reprises, pour qu’elles se présentent et expriment leurs souffrances au grand jour.
    En Belgique, 628 victimes ont fait rapport au Centre d’arbitrage. 506 dossiers ont été acceptés. 426 victimes se sont adressées à l’un des points de contact que l’Eglise a créés. C’est précisément pour ne pas en rester à des excuses et des regrets que l’Eglise belge a contribué à la création d’un Centre d’arbitrage et qu’elle a créé au sein de ses propres structures, dix points de contact pour faire droit aux victimes qui ne peuvent plus s’adresser aux instances judiciaires ordinaires, parce que pénalement les faits sont prescrits. L’information peut porter aussi bien sur certains faits ou comportements que sur la façon dont les responsables ont réagi.
    « Nous tenons à ce que la personne sache et sente que sa communication est prise au sérieux et estimée. Le courage de signaler un comportement transgressif mérite l’estime. Nous sommes convaincus qu’on contribuera ainsi à accroître un climat d’intégrité dans l’Eglise et dans la société. »
    Des mesures de réparation
    « Les victimes et leurs proches ont été écoutés et on leur a proposé toutes les formes de réparation susceptibles d’atténuer quelque peu leurs souffrances, y compris une compensation financière », expliquent les évêques et les supérieurs majeurs dans leur rapport….
    Lien vers le rapport en français et vers le site.
    Lire l’article complet de Manu Van Lier dans Cathobel
    Article similaire
    Les évêques de France publient leur rapport sur la lutte contre la pédophilie

    UP_LOG_VERT_ORANGE.jpgLes brèves
    Merci pour votre générosité ! 591,78€ récoltés pour l’action « Vivre ensemble » (15 et 16 déc.) ; 773,81€ récoltés pour le journal « Condr’aujourd’hui » (Noël) et 337€ récoltés pour la Conférence St Vincent de Paul (30 déc.).
    Le lundi 25 février à 20h au prieuré de Scry: « Le Judaïsme, Vécu et Mémoire » conférence par le Grand Rabbin Albert Guigui.
    Pèlerinage du prieuré de Scry à Lourdes du vendr. 30 mai au sam. 8 juin 2019.
    Rens. et inscript. : Jean-Marie Beaujean (085 51 22 61).
    Nous recherchons une personne supplémentaire pour le GSM « funérailles »
    Actuellement, trois couples s’occupent du GSM « funérailles » de l’Unité pastorale. Nous recherchons une 4e personne (ou couple). « Profil » recherché :
    - Etre disponible : permanence téléphonique 3 mois par an (mois à déterminer),
    - Etre réactif : différents coups de fil sont à donner le jour de la demande (pour env. 10 demandes de funérailles par mois),
    - Posséder un ordinateur, savoir utiliser « word » ou « open office » (réalisation d’une fiche par décès) et être connecté à internet (envoi d’un mail pour chaque décès).
    Intéressé(e) ? N’hésitez pas à contacter Jocelyne BLAVIER (0486 312 694) - mignoletjo@hotmail.com
    Les célébrations  du week-end
    Samedi 23 février
    18h00 Clavier-Village
    18h00 Seny
    Dimanche 24 février
    09h00 Hody
    09h00 Ouffet
    10h30 Terwagne
    10h30 Villers-le-Temple
    11h00 Fraiture Clinique
    Les intentions de messes dans l'unité pastorale du 23 au 28 févr. 2019 (voir ci-dessous)

    Lire la suite

  • Une Tinlotoise organise un vide-dressing en faveur des orphelins

    capture ecran 2019-02-18 à 19.16.55.jpg

    Ce dimanche, Angéline de Smidt (27) organisait, pour la première fois, un vide-dressing 100 % femmes, à la salle « La Tinlotoise », à Tinlot. 20 % du prix de l’emplacement, les bénéfices du bar et de la vente de bonbons seront reversés à la « Maison Blanche d’Esneux » et au centre d’accueil d’Ans.
    « La Maison Blanche est une association qui accueille des enfants orphelins. Une fois qu’ils ont atteint 18 ans, les jeunes bénéficient d’un trousseau de départ. L’argent récolté lors du vide-dressing ira directement dans le trousseau de ces enfants », explique Angéline.
    À l’entrée de la salle, se trouve également une table à dons. « Les gens peuvent faire des dons de jouets ou de vêtements. Ils seront distribués dans les deux associations en fonction de leurs besoins. J’ai remarqué que les gens avaient du mal à donner de l’argent. Faire don de quelque chose, c’est plus facile  », sourit Angéline.
    Totalement dévouée à sa cause, la Tinlotoise est bénévole depuis trois ans. Elle se déguise régulièrement en princesse Raiponce et, avec une équipe de princesses, se rend dans différents hôpitaux. « Tous les enfants n’ont pas la chance de pouvoir se rendre à Disneyland, par exemple. Nous leur offrons un peu de cette magie. C’est un moment inoubliable chaque année. De plus, ce sont souvent des enfants qui restent à l’hôpital plusieurs mois », étaye la princesse bénévole.
    D'autres activités sont prévues !

    Lire la suite dans la Meuse digitale

  • Biodiversité. Huy, les chauves-souris vont être comptées

    capture ecran 2019-02-17 à 18.18.24.jpg

    Début février, une équipe de spécialistes a exploré les grottes de la vallée de la Solières pour y recenser les chauves-souris qui y passent l’hiver en hibernation.
    Certaines grottes et galeries minières du complexe karstique de la vallée de la Solières sont classées comme « cavités souterraines d’intérêt scientifique (CSIS) », notamment pour leur intérêt vis-à-vis des différentes espèces de chauves-souris. Leur inventaire est réalisé chaque hiver depuis plus de 20 ans et nécessite à la fois des compétences naturalistes (pour savoir repérer et reconnaître les espèces de chauves-souris) ainsi que des compétences en spéléologie. Ce recensement est réalisé par des membres du groupe de travail Plecotus de Natagora en collaboration avec le DEMNA (Département d’Etudes du Milieu Naturel et Agricole du SPW) et des Cercles des Naturalistes de Belgique. Les nombres d’individus observés restent faibles mais la diversité d’espèces y est assez élevée.

    Le fort de Huy a également été exploré dans le même but de recensement. Depuis 2015, l’inventaire du fort se fait annuellement en collaboration entre ces mêmes partenaires et les services de la Ville. L’espèce la plus couramment rencontrée lors de ces inventaires est la pipistrelle, dont les individus se regroupent en nombre principalement dans les tout petits espaces situés entre les poutres des hauts plafonds et les murs du fort. 77 individus de cette espèce ont été comptés cette année !
    La galerie minière de Statte, située derrière le monument dédié à Oscar Lelarge, a également été sondée (Lire la suite dans La Meuse digitale)
    Vous êtes l’heureux propriétaire d’une maison qui abrite dans ses combles une colonie de chauves-souris en été ? Merci de prendre contact avec notre service environnement qui fera passer le renseignement aux scientifiques. 085/21.78.21.

  • les prénoms les plus demandés dans votre région en 2018

    Le Top des prénoms 2018

    capture ecran 2019-02-16 à 10.23.16.jpg

    Article complet dans la Meuse H-W