- Page 3

  • Condroz. Les annonces paroissiales du 24 au 31 mai 2019

    267.498 mandats pour le climat

     

    capture ecran 2019-05-21 à 13.41.36.jpg

    Le jeudi 16 mai 2019, l’association d’ a remis 267.498
    mandats de citoyens belges aux responsables politiques. Ils demandent de mettre en œuvre une politique climatique forte dès la prochaine législature.
    Sign for my Future compte aussi 400 ambassadeurs parmi des universitaires, des chefs d’entreprise et des directeurs d’organisations de la société civile. Ils appellent à élaborer, après les élections, une stratégie à long terme et un plan d’investissement. Ils proposent aux politiques de travailler ensemble à la réalisation de ces objectifs. C’est pourquoi, un groupe d’experts indépendants a présenté une feuille de route proposant des mesures concrètes pour rendre la Belgique climatiquement neutre d’ici 2050. Par ailleurs, un sondage représentatif montre que les Belges soutiennent un grand nombre de ces mesures. Face à ce large soutien citoyen pour une politique climatique forte et inscrite dans le long terme, appel est fait aux politiques pour passer à l’action.
    Trois revendications soutenues massivement
    Pour atteindre les objectifs de l’Accord de Paris, Sign for my Future exige premièrement un ancrage juridique de l’objectif de neutralité climatique en Belgique d’ici 2050. Ensuite l’association et les citoyens signataires veulent un plan d’investissement socialement juste pour encourager citoyens et entreprises à réaliser la transition. Enfin, il faut constituer un conseil climatique indépendant, composé d’experts, qui évalue les politiques menées.

    Une transition au-delà des clivages
    Les 400 ambassadeurs appellent « tous les politiques à s’accorder au-delà des frontières de leurs partis et à travailler ensemble. Nous pensons qu’une transition aussi complexe n’est possible que si tous les acteurs de la société et du monde économique y participent et si chacun assume ses responsabilités ».

    Neutralité climatique en 2050 : c’est possible
    La semaine dernière, deux groupes d’experts différents ont publié des plans pour rendre la Belgique climatiquement neutre. En parallèle au panel sur le de Youth for Climate, quatorze universitaires indépendants ont élaboré une feuille de route détaillée pour atteindre la neutralité climatique en 2050. Les mesures concrètes concernent la mobilité, les bâtiments et l’aménagement du territoire, l’industrie, l’agriculture et l’énergie. Ce rapport montre que la transition est réalisable et constitue un choix économique judicieux, à condition que soit menée une politique inscrite dans le long terme. Et pour ceux qui veulent agir à l’échelon individuel, le site de Sign for my Future peut répondre à de nombreuses interrogations (lien vers les FAQ).

    Les Belges prêts à changer (Lire la suite sur Cathobel)

    Rendez-vous à Banneux !Le lundi 10 juin de 10h à 17h (lundi de Pentecôte) : journée communautaire ouverte à tous à la découverte du message et du sanctuaire de Banneux.
    Au programme : film, animations diverses, jeux, chemin de prières, goûter.

    Covoiturage possible. Rendez-vous à 9h devant les églises d’Anthisnes et de Terwagne ou sur le parking de l’école Saint-Martin de Nandrin en direction du « Poverello » (pour 10h).
    Pique-nique à emporter. Pas d’inscription préalable.
    Renseignements : Frédéric Grätz (0492 77 41 92) et Jocelyne Blavier (0486 31 26 94).

    UP_LOG_VERT_ORANGE.jpgLes brèves
    Baptême
    Le dim. 26 mai à 14h à l’église de Bois : Mathéo BOTTEMANNE, Sofia COLLIN et Valentine LARDINOIS.
    S’uniront par le sacrement de mariage
    Le sam. 25 mai à 10h30 à l’église de Clavier-Village :Renaud WERY et Stefan ADAM.
    Célébrations des 1ères communions
    Le jeudi 30 mai à 10h30 à l’église de Nandrin et d’Ouffet.
    Bourses des « Amis de Lourdes » Liste des gagnants 2019 sur notre UP
    Mr Constant BOUSSA (Les Avins), Mme Bernadette CHARLIER (Clavier), Mr Dany COLLETTE (Bois-et-Borsu), Mr Michel EVANS (Anthisnes), Mme Bernadette GRAINDORGE (Les Avins), Mr Luc HERWATS (Terwagne), Mr Tony JACOB (Warzée), Mr Valère MARCHAND (Les Avins), Mr Jacques MARCHAND (Les Avins), Mme Marthe MAGONETTE (Bois-et-Borsu), Mr Richard MARECHAL (Ocquier), Mr Denis MYSLINSKI (Anthisnes), Mr Christian PIRE (Ochain), Mr Pierre ROME (Fraiture), Mr Jules SIMON (Hody), Mme Noémie SLUYSMANS (Ochain), Mme Anne-Marie THYS (Tavier), Mr André WARNOTTE (Terwagne) et Mr Loris WEBER (Ocquier).
    Les célébrations  du week-end
    Samedi 25 mai
    18h00 Seny
    18h00 Terwagne (à la place de Clavier-Station)
    Dimanche 26 mai
    09h00 Tavier
    09h00 Ouffet
    10h30 Clavier-Station (à la place de Terwagne) (prof. de foi) 
    10h30 Villers-le-Temple
    11h00 Fraiture Clinique
    Jeudi 30 mai (Fête de l’Ascension)
    08h30 Ouffet
    10h30 Clavier-Village
    10h30 Nandrin : 1ères communions
    10h30 Ouffet : 1ères communions.
    11h00 Fraiture (clinique) : ADAP.  
    Les intentions de messes dans l'unité pastorale du 25 au 31 mai 2019 (voir ci-dessous)

    Lire la suite

  • Tinlot. Les travaux sont terminés rue Tillesse, la circulation est rétablie entre Scry et le Carrefour Levooz

    capture ecran 2019-05-22 à 12.00.56.jpg
    La déviation mise en place à partir de Scry

    L'Echevin des travaux, Denis Craisse informe que la circulation est bien rétablie rue Tillesse entre Soheit-Tinlot et Scry.
    Les travaux de pontage entrepris à la centrale électrique de Scry pour le raccordement du futur parc éolien sont terminés à cet endroit.
    Les déviations mises en place, à partir de Scry et de la route du Condroz, pendant plusieurs jours,  sont donc terminées. Tous les engins ont quitté les lieux depuis mardi après-midi et la circulation était rétablie ce mercredi matin.

    capture ecran 2019-05-22 à 12.04.18.jpg

    L'accès à Scry à partir de la route du Condroz était fermé

     

  • Tinlot: 100 Mercedes pour les chauffeurs de la société SCTR

    capture ecran 2019-05-21 à 13.07.06.jpg

    La société de transport SCTR, basée dans le zoning de Tinlot, compte une flotte d’une centaine de camions pour une centaine de chauffeurs. Ce samedi, ces 100 chauffeurs vont être récompensés pour leur dur labeur en recevant chacun une Mercedes classe A.
    La famille Crahay est active dans le secteur du transport routier depuis quatre générations. En 1991, Denis-Pierre Crahay se détache du business familial pour monter sa propre affaire. Avec son épouse, Colette et un associé, il achète deux camions. « Le premier camion que nous avions, on l’a acheté 2.500 € et il avait 15 ans », sourit Colette Crahay, une cheffe dure mais au rire facile et communicatif.
    Viser l’excellence
    La patronne développe : « Nous visons l’excellence. Le métier de chauffeur a évolué. Auparavant, il fallait apporter une marchandise d’un point A à un point B et tout ce qu’on demandait, c’était que la marchandise arrive en bon état. Aujourd’hui, le chauffeur doit pouvoir charger et décharger le camion, utiliser plusieurs outils informatiques, respecter les consignes de chaque client... Le métier est de plus en plus exigeant. Les règles de sécurité aussi ». Aujourd’hui, un bon chauffeur ne doit plus simplement « bien » conduire.
    Au nom de la sécurité, et de la justice sociale, Colette et Denis-Pierre Crahay mettent d’ailleurs un point d’honneur à engager des conducteurs résidant en Belgique et parlant français, peu importe leur nationalité. « Et chacun reçoit le même salaire », insiste fermement Colette Crahay. Pas question de sous-payer des hommes venus de Roumanie. « Il y a une pénurie de chauffeurs. La moyenne d’âge étant de 50 ans, beaucoup vont bientôt partir à la pension. Les chauffeurs disponibles sur le marché sont parfois ceux qui ne respectent rien et dont personne ne veut ».
    La dureté de ce métier, Denis-Pierre et Colette Crahay la comprennent. « Mon mari était chauffeur. D’ailleurs, à chaque fois que j’ai été enceinte (six fois !), il venait à l’hôpital en camion et repartait après. Les infirmières lui faisaient même un thermos de café », raconte Colette Crahay, hilare. Une femme qui comprend donc la situation des épouses de chauffeurs. « C’est aussi ces femmes que nous voulons remercier. Derrière chaque chauffeur, il y a une femme qui gère toute la vie de famille, parfois seule, et qui doit faire énormément de sacrifices ».
    Lire l'article complet dans La Meuse Huy-Waremme

    crahay.jpg

     

  • Les dix endroits où la police flashe le plus à Huy-Waremme

    capture ecran 2019-05-17 à 20.29.18.jpg

    La Nationale 643 à Héron, la route du Condroz à Nandrin et la Nationale 69 à Braives composent le podium du plus grand nombre d’excès de vitesse en 2018, hors réseau autoroutier.
    La vitesse excessive des véhicules reste l’une des priorités des zones de police du pays en général et de celles de l’arrondissement de Huy-Waremme en particulier.Car le nombre de conducteurs verbalisés pour excès de vitesse est en constante augmentation depuis 2010 avec un nouveau record atteint l’année dernière.
    Dans le Condroz
    Nandrin arrive en tête du classement dans la zone de police du Condroz (1092) en raison surtout de la route du Condroz (896 p.-v.) et de la rue de Dinant (123).
    Ferrières arrive en 2e position (614) en raison de l’autoroute E25 (427 p.-v. aux bornes 31.6 et 33.9) et de la route des Fagnes (107 à hauteur des n°8, 13, 14, 15, 16).
    Il y a ensuite Modave avec 513 conducteurs flashés dont 298 route de Strée (à hauteur des n°5A, 15, 38, 40, 42, 66, 70) et 198 route de Modave (n°8, 20, 24, 37, 38, 39, 49).
    A Ouffet, 306 conducteurs roulaient trop vite dont 145 sur la Grand Route (n°12, 26, 46, 51) et 98 rue de Hody (n°19, 25, 30, 35).
    A Comblain-au-Pont, il y a eu 277 p.-v. dont 138 rue du Grand Pré (n°23,25,35) et 44 rue d’Aywaille (n°92, 141).

    A Tinlot, 193 verbalisés dont 109 rue de Dinant (n°30, 32, 40, 49, 53) et 59 rue du Montys (n°2, 11).
    A Clavier, 190 p.-v. dont 134 route de Givet (n°2, 41) et 131 à Hamoir dont 66 route de Xhoris (n°16, 18, 28, 46, 50, 52) devant Anthisnes (88 p.-v.) et Marchin (68).
    Lire l'article complet dans La Meuse H-W

  • Marchin. La nuit des fanfares, vendredi 24 mai

    ic_large_w900h600q100_nuit-fanfares-sm.jpg

    La nuit des fanfares
    Vendredi 24/05/2019 19:00. Place de Grand Marchin
    19h-21h Fanfare du coin sur le kiosque19h-21h Repas
Découvrez le menu sur notre site internet – pas de réservation.
    21h MURèNE
Sur des compositions originales ou des morceaux réadaptés, ce quartet de rue à base de trombone, de saxophones, de mégaphones et d’une batterie résolument rock apprivoise l’instant. Un son tenu sans laisse, décalé juste à coté.
    22h The Nerds
The Nerds est un ”cover brass band” détonnant, groovy, pêchu et plus encore. Ce groupe composé de quatre musiciens balance des reprises de tubes façon mini-fanfare, de Britney Spears à Pharrell Williams, en passant par la bande originale de Rocky… Que du bonheur !
    23h Bernard Orchestar
Brass band balkan-anachronique-à la mode, le Bernard Orchestar fait des pompes tous les matins. Sportifs et hors compétition, les champions de l’équipe à Bernard ont traversé l’Europe de l’Est en courant, jusqu’aux portes de l’Orient. Ce que ces spartiates en survêt’ préfèrent c’est suer sur scène. Ils branchent les synthés, lustrent les cuivres, et c’est la boum du futur, nostalgique mais visionnaire, musclée mais sensible. Faut s’échauffer avant d’y aller mais surtout pas les rater…
    00h30 The Nerds acoustic inside
    1h30 MURèNE acoustic inside
    TOUT PUBLIC - GRATUIT
    Informations
    085/41 37 18
    info@latitude50.be
    www.latitude50.be

  • Météo. La canicule arrive bientôt!

    capture ecran 2019-05-19 à 17.33.55.jpg

    Le thermomètre risque de prendre de la hauteur d’ici quelques jours. C’est ce qu’il ressortait des tendances, souvent exactes malgré la difficulté de prévoir la météo à long terme, de MeteoBelgique. Mais attention aux orages. Surtout au sud et à l’est du pays.

    > Juin. La confirmation d’un mois (très ?) chaud. « Un mois estival avant l’heure », nous résumait Philippe Mievis, de MétéoBelgique, il y a quelques jours. Il faudra, une fois encore, composer avec une tendance de plus en plus marquée aux orages. « Ce sera d’ailleurs une tendance globale de cet été. En tout cas, du mois de juin, surtout la deuxième décade, et du mois de juillet ».
    > Juillet. « À l’heure actuelle, il semble bien que ce mois continuera dans la lignée du mois de juin précédent : chaud mais avec des remontées orageuses du sud de l’Europe et de l’Espagne en particulier ». Ce qu’on appelle les fameux « Spanish Plume ». « Des périodes de temps caniculaire, comme en juin, sont probables pour ce mois. Mais nous confirmerons tout ça lors de notre analyse le mois prochain ».

  • Tinlot travaux. Prieuré de Scry, les tilleuls ont été élagués

    capture ecran 2019-05-17 à 14.11.44.jpg

    Au  début de la semaine dernière, les deux Tilleuls à l'entrée du Prieuré de Scry ont été élagués par une entreprise spécialisée. Il s'agit de deux arbres remarquables et c'est donc sous la supervision de la Division Nature et Forêts que la commune  a fait effectuer ce travail.
    Les arbres ont été ramenés à une coupe antérieure, avec une coupe "au vert" réalisée dans des conditions bien précises. Pas de soucis donc pour ceux qui craignent de ne plus voir de feuilles ! Le feuillage devrait réapparaître bientôt!
    D'autres élagages sont encore prévus dans la commune avec par exemple la Place du Baty à Seny où des arbres avaient dus être sécurisés en urgence pendant l’hiver.
    Photos: Céline Winters facebook

  • Tâches ménagères: la femme en fait toujours plus que l’homme

    capture ecran 2019-05-17 à 17.15.44.jpg

    Selon une enquête menée par Ipsos et Dash, une majorité de Belges considèrent que la répartition des tâches ménagères n’est plus un problème, mais qu’en revanche l’égalité n’est pas encore une réalité !

    1. Évolution lente, équilibre nouveau, toujours inégal, mais mieux accepté
    Si 84 % des Belges ont malgré tout le sentiment que la répartition des tâches entre hommes et femmes s’est améliorée au cours des dernières décennies, cette évolution lente peut s’expliquer par trois facteurs clés : l’investissement professionnel croissant des femmes (86 %), celui des hommes au sein du foyer (77 %) et le fait que les parents veulent montrer l’exemple aux enfants (79 %). Il semblerait qu’une « inégalité raisonnable et intégrée » par les deux membres du couple se soit aujourd’hui instaurée, la répartition des tâches ne semble pas être un enjeu majeur pour les personnes interrogées.

    2. Les tâches ménagères : une corvée et une… satisfaction
    Si les tâches ménagères sont considérées par une majorité des Belges comme une habitude (79 %), c’est aussi une corvée pour 6 Belges sur 10 (63 %). Mais aujourd’hui, les tâches ménagères et domestiques sont aussi ressenties par une majorité des Belges comme une source de satisfaction personnelle : sentiment du devoir accompli (83 %), image positive de soi-même (69 %).

    3. Plus facile de déléguer la garde de son enfant que faire son linge ou ses courses !
    Dans les faits, certaines tâches comme le linge et les lessives (81 %-19 %) symbolisent encore très clairement une inégale répartition au sein des couples belges en 2019. Bricoler reste par contre l’apanage des hommes (71 %). Enfin, si globalement la majorité des couples interrogés déclarent qu’ils laisseraient faire les yeux fermés leur conjoint, s’ils étaient forcés de déléguer, certaines tâches sont plus difficiles à déléguer aveuglément que d’autres et notamment pour les femmes. La capacité à laisser faire le conjoint mais en jetant un coup d’œil derrière pour être sûr que ce soit bien fait est nettement plus importante concernant par exemple trier le linge et lancer une lessive que pour s’occuper des enfants et notamment chez les femmes.

    4. Des hommes plus actifs et engagés pour transmettre un nouveau modèle
    Presque toutes les femmes en couple interrogées considèrent qu’un homme qui s’occupe de la lessive est un bon exemple pour ses enfants (89 %). Cependant, nombreuses sont celles (72 %) à laisser entendre que c’est encore rare.

    5.  Les jeunes partageraient les tâches encore plus que leurs parents
    Les moins de 35 le clament : ils sont bien plus enclins à un partage équitable des tâches domestiques que les autres.
    On observe une évolution significative dans les domaines suivants :
    > Trier le linge et faire la lessive : 56 % des hommes de moins de 35 ans pour 24 % des hommes de plus de 35 ans.
    > Bricoler : 45 % des femmes de moins de 35 ans pour 32 % des femmes de plus de 35 ans.
    > Cuisiner : 61 % des hommes de moins de 35 ans pour 41 % des hommes de plus de 35 ans.
    > Sortir la poubelle : 48 % des femmes de moins de 35 ans pour 43 % des femmes de plus de 35 ans.
    La Meuse

  • Condroz. De nouvelles publications sont arrivées au Syndicat d'Initiative...

    De nouvelles publications sont arrivées au Syndicat d'Initiative... - A voir, à faire dans chaque commune ; - L'eau au cœur du Condroz (l'eau à travers le temps, l'eau et les légendes, le patrimoine en lien avec l'eau, eau et activités, aussi délicieuse que savoureuse,...).
    GRATUIT

    L’image contient peut-être : une personne ou plus et nourriture
  • Ambulances « 112 ». Lifting des véhicules de la Zone Hemeco

    capture ecran 2019-05-17 à 17.23.21.jpg

    Les ambulances de la zone de secours Hemeco, comme au poste d’Hamoir, reçoivent petit à petit un lifting. La nouvelle législation, qui suit une directive européenne, prévoit un nouveau marquage « Batten-burg » à damier.
    Ce marquage est spécifique aux ambulances du « 112 » et des ambulanciers. La ligne rouge sur le coté laisse donc place à des bandes réfléchissantes vertes et jaunes. Ce changement doit assurer une meilleure visibilité des véhicules en opération et améliorer, de ce fait, la sécurité du per
    sonnel lors de ces interventions.
    Devenue obligatoire en 2017, la législation prévoit également une tenue différente pour les ambulanciers. Ils porteront désormais des tenues aux couleurs du marquage à damier et réfléchissantes. Une manière de les différencier des pompiers et de les rendre encore plus visibles, autre moyen pour assurer leur sécurité. Le lifting des ambulances pour les acteurs de l’Aide Médicale Urgente, le « 112 », continue dans tout le pays.
    La Meuse H-W

  • Condroz. Soirée de projection-débat « Aujourd’hui », le compte-rendu

    https://static.blogs.sudinfo.be/media/150/lhhodlpniiajamlg-thumb.png

    Soirée de projection-débat « Aujourd’hui » co-organisée par Eole Modave – GAL Pays des Condruses – Ecran des possibles

    Points saillants des discussions :
    Il existe de nombreuses initiatives sur le territoire et alentour, mais pas/peu de centralisation de l’information (la mise à jour peut être difficile) :

    Alimentation :

    Finances et ressources

    • Le Val’heureux est une monnaie locale autour de Liège (https://valheureux.be/le-projet), actif également à Huy, Marchin…. Et qui se base sur des ressources bénévoles locales pour son développement (avis aux amateurs !)
    • Les initiatives citoyennes de transition pourraient être aidées ou démarrées par des aides communales (même modestes): locaux, budget, etc. Modave propose de mettre à disposition ses salles de réunion sur demande au collège.
    • Il existe des expériences de budget communal participatif (ex Verviers http://www.verviers.be/vivre-a-verviers/budget-participatif)

    Réparation et réemploi

    Création d’un groupe de transition

    • Amandine Dupret (amandarine_d@hotmail.com) propose la création d’un groupe de transition sur Modave. Les personnes intéressées peuvent reprendre contact avec elle.

    Geoffroy Germeau
    Chargé de projet Energie
    Gal Pays des Condruses

    http://www.galcondruses.be/energie/
    tel : 0486/34.81.41
    geoffroy.germeau@galcondruses.be

  • Tinlot. Stages et animations d'été 2019

    Téléchargez ici la brochure des stages et animations d'été 2019 en pdf,
    et ne tardez pas ... à inscrire vos enfants!

    capture ecran 2019-05-15 à 11.18.32.jpg

  • Livres. Liège, la ville aux 200 escaliers

    capture ecran 2019-05-16 à 10.44.23.jpg

    Après les églises, les ponts, les châteaux (Voir l'article sur ce blog, Liège, la Province aux 600 châteaux), et les murs qui parlent, Robert Ruwet veut nous faire découvrir les escaliers de Liège. Dans un livre, il en répertorie 200 classés par ordre alphabétique.
    Une nouvelle vision de la Cité ardente et de ses escaliers qui racontent aussi notre histoire. Car Liège est blottie entre des collines parfois abruptes et est aussi le point de départ de ces "degrés" qui mènent le visiteur sur les sommets des rives de la Meuse et de l'Ourthe. Des escaliers très connus, comme la Montagne de Bueren ou moins comme le thier du bac à Jupille.
    Voir le reportage vidéo sur RTC