- Page 3

  • Modave, la N636, Liège-Dinant fermée pour une semaine. Déviation à St-Vitu et au Pont-de-Bonne

    Capture d’écran 2020-04-21 à 20.48.16.png
    Google maps. AL

    En raison d'un affaissement de la chaussée sur la Route de Limet, à hauteur du carrefour qu'elle forme avec la rue Ry Saint-Pierre, le gestionnaire de la voirie, le S.P.W. Voiries a décidé ce lundi, en accord avec le responsable des travaux S.A.C.E. et le responsable de la signalisation SOTRAPLAN et après analyse approfondie, de fermer la RN636, entre le Pont-de-Bonne et Saint-Vitu.

    Une déviation est dès lors mise en place pour tous les véhicules, d'une part du Pont-de-Bonne vers Clavier par la RN641, d'autre part de Saint-Vitu vers Tinlot puis la N63, Route du Condroz.

    Les rues adjacentes sont évidemment visées ; les riverains doivent impérativement suivre le sens des déviations.
    Cette mesure est d'application du mardi 21 au mardi 28 avril 2020 inclus.
    (Site commune de Modave)
     

  • Coronavirus : les résultats des 28.480 tests réalisés en maisons de repos

    Capture d’écran 2020-04-21 à 15.19.42.png

    Longtemps attendus, les tests de dépistage de covid-19 sont désormais opérés en grand nombre dans les maisons de repos du pays dans lesquelles de nombreux résidents sont morts et continuent à mourir du coronavirus qui s'avère surtout dangereux pour les personnes âgées voire très âgées ainsi que pour les personnes avec des problèmes de santé.

    Depuis le 10 avril, 28.480 tests ont été réalisés dans les homes. Parmi ces analyses, 14.236 ont été réalisées chez des travailleurs et 14.244 chez des résidents, informait ce mardi matin l'institut de santé publique belge dans son rapport quotidien sur l'évolution sanitaire de l'épidémie.

    Résultats des tests sur les membres du personnel
    14.236 tests ont été accomplis.

    28% du personnel testé qui présentait des symptômes (1596 travailleurs) étaient positifs. Donc, près de trois cas sur quatre qui présentent un des symptômes du coronavirus n'a pas cette maladie.
    9,3% du personnel asymptomatique (aucun signe de la maladie) testé (12.640 travailleurs) étaient positifs. Donc, une personne sur dix en bonne santé est cependant porteur du virus

    Résultats des tests sur les résidents
    14.244 tests ont été accomplis.

    Parmi les 1731 personnes âgées testées qui présentaient un ou des symptômes de coronavirus, 44% d'entre elles avaient bien le virus SARS-Cov-2. On est pas si loin d'une probabilité d'une chance sur deux.
    12.513 seniors qui ne montraient aucun signe de la maladie ont été testés. Parmi ceux-ci, 1816, soit 15%, étaient porteurs du virus.

    Lire l'article complet et le voir reportage vidéo sur RTL-TVI

  • Réouverture progressive des recyparcs du Condroz mercredi 22 avril

    Capture d’écran 2020-04-21 à 15.07.17.png

    Anthisnes - Clavier - Comblain-au-Pont - Ferrières -  Hamoir -  Marchin -  Modave -  Nandrin -  Ouffet - Tinlot

    Alors que la Conférence des Elus de Meuse-Condroz-Hesbaye refusait de mettre des policiers en faction pour permettre la réouverture des recyparcs sur leur zone, les 10 communes de la zone de police du Condroz ont trouvé un accord avec Intradel et décidé de rouvrir progressivement les cinq recyparcs couvrant la zone.

    Cette  réouverture aura lieu ce mercredi 22 avril, uniquement pour les déchets verts et les encombrants, suivant un horaire provisoirement adapté (samedi compris):

    • Comblain-au-Pont et Ouffet: de 9 h à 13 h
    • Clavier et Ferrières: 13 h à 17 h
    • Nandrin: 9 h à 17 h

    Source RTC

    Attentions ouverture avec des conditions strictes:

    consignes-jpg.jpg

    Nous comptons sur chacun pour le respect strict de ces mesures sous peine de se voir refuser purement et simplement l'accès aux recyparcs.
    Le respect de ces consignes et une condition essentielle pour maintenir l'ouverture des recyparcs.

     

    Recyparc de Clavier attention ! Modification de la circulation!
    Afin de fluidifier la mobilité, un sens unique à partir de la rue de la gendarmerie vers le Val.

    94198510_136295827962037_7141590590935793664_o.jpg

    Les autres recyparcs ouverts et horaire :
    Accessibles aux heures habituelles : 9 h à 17 h et le samedi de 8h30 à 17 h

    • Recyparc de Ans - Rue de Jemeppe (Loncin)
    • Recyparc de Angleur - Rue de la Belle Jardinière
    • Recyparc de AMAY - Rue du Zoning industriel
    • Recyparc de Aywaille - Rue de Lambinon (Harzé)
    • Recyparc de Beyne-Heusay - Rue Sainte-Anne
    • Recyparc de Burdinne - Rue du Crucifix (Oteppe)
    • Recyparc de Chaudfontaine - Cité des Mineurs (Vx-ss-Chevremont)
    • Recyparc d'Esneux - Rue Gobry (Mery)
    • Recyparc de Flémalle 2 - Rue de l'Expansion (ZI de l'Arbre de St-Michel)
    • Recyparc de Fléron - Rue du Fort (Retinne)
    • Recyparc de Glain - Rue Emile Vandervelde
    • Biocentre de Grâce-Hollogne - Chaussée Verte 25/3 (Uniquement les déchets verts)
    • Recyparc de Hannut - Rue des Combattants 32
    • Recyparc de Herstal - Rue du Bourriquet
    • Recyparc de Huy - Chaussée de Dinant
    • Recyparc de La Calamine - Lütticher Strasse
    • Recyparc de Nandrin - Rue Haie des Moges
    • Recyparc de Sart-Moray - Rue du Sart-Moray (Chênée)
    • Recyparc de Seraing 1 - Rue de Marnix
    • Biocentre de Soumagne - Rue Militaire 134 (uniquement déchets verts!)
    • Recyparc de Sprimont - Rue du Tultay
    • Recyparc de Trooz - Rue de Verviers 55
    • Recyparc de Visé - Rue de Jupille
    • Recyparc de Wasseiges - Rue du Baron d'Obin

    Accessibles de 9h à 13h UNIQUEMENT

    • Recyparc de Comblain-au-Pont - Rue du Vicinal
    • Recyparc de Ouffet/Anthisnes  - Rue de Hody

    Accessibles de 13h à 17h UNIQUEMENT

    • Recyparc de Clavier - Route du Val
    • Recyparc de Ferrières - Route de Marche 48 (Xhoris)

    ---> Jusqu'à nouvel ordre, tous les autres recyparcs de la zone Intradel seront fermés. Pour suivre l'évolution et la mise à jour des ouvertures, suivez notre actualité
    Voir le site d'Intradel

  • Les Tinlotois remercient et soutiennent tous ceux qui, par leur travail, luttent pour notre santé

    Capture d’écran 2020-04-20 à 17.17.43.pngCapture d’écran 2020-04-20 à 17.20.40.png

    Distanciation sociale oblige, pas de photo de groupe pour le Collège tinlotois et le Directeur Général, pour la présentation des panneaux!

    Dans les six villages tinlotois, vous pouvez découvrir des panneaux où s'affichent les grands dessins de Natacha, l'héroïne du dessinateur liégeois François Walthéry.

    Cette initiative a pour but d'exprimer la reconnaissance et le soutien des Tinlotois à toutes les professions dont les travailleurs sont engagés dans la lutte contre le coranvirus.
    Impossible de les énumérer toutes, c'est pourquoi, elles sont représentées par 3 dessins symboliques:
    Natacha en technicienne de surface, Natacha en doctoresse, et Natacha en infirmière. 
    Des dessins originaux à télécharger, à afficher, ou à partager sur les réseaux soc
    iaux!Capture d’écran 2020-04-20 à 17.26.33.png

    Tinlot et François Walthéry, associés avec Natacha pour manifester en images leur soutien 
    à tous ceux qui travaillent pour sauver des vies.

    Avec une population importante de seniorsla Commune de Tinlot s’est mobilisée pour manifester son soutien envers toutes ces personnes qui continuent à travailler sans relâche pour sauver des vies directement ou indirectement, ainsi que celles qui fournissent des services essentiels à la population.

    C’est la raison pour laquelle, la commune de Tinlot s’associe avec le célèbre dessinateur François Walthéry pour trois dessins qui marquent le soutien inconditionnel des autorités communales et de son administration envers toutes ces personnes.
    Bien évidemment nous n’oublions pas toutes les autres professions que nous associons à cette campagne.
    Ces dessins seront reproduits sur des bâches exposées un peu partout dans les 6 villages de l’entité.
    Enfin, François Walthéry, soucieux de la sécurité et de la santé des forces de l’ordre, a créé  un petit dessin à leur attention.
    Nous invitons également toute la population à télécharger ces dessins ici 1- 2- 3- 4-, sur notre site internet www.tinlot.be ou sur notre page Facebook commune de tinlot, de les imprimer et de les afficher à leur fenêtre.
    Pourquoi Natacha?
    François Walthéry est un ami de la famille du nouveau DG de Tinlot, Joachim Rébia, et a déjà eu l’occasion de travailler avec lui à Liège pour illustrer une affiche sur les dons d’organes. C’est donc tout naturellement et gracieusement que le dessinateur manifeste sa solidarité. Il était bien sûr impossible de représenter toutes les professions concernées, c’est pourquoi 3 dessins, en exclusivité, ont été choisis:
    Natacha en technicienne de surface, Natacha en doctoresse, et Natacha en infirmière.

    La presse a déjà relayé l'initiative tinlotoise:

    - La Meuse H-W: Des dessins de Walthéry à Tinlot par solidarité
    - L'Avenir. Tinlot: Le dessinateur liégeois François Walthéry met Natacha à contribution
    - La DH. Les Tinlotois afficheront des dessins pour remercier ceux qui sauvent des vies

    Les Tinlotois se sentent concernés.

    Cette action menée par la commune est l'occasion pour la Bourgmestre, Christine Guyot, de faire un premier bilan sur la gestion de l'épidémie à ce jour dans notre commune:
    "Sur le territoire de Tinlot sont installés le Centre Neurologique et de Revalidation de Fraiture (CNRF-CHU), deux maisons de repos et un centre de soins pour enfants particuliers.
    Tinlot, avec une population senior importante, disséminée sur un territoire vaste, a pris à bras le corps,  dès la première heure,  la lutte contre la propagation du COVID 19.
    La collaboration CPAS/Commune a permis la mise en place rapide d’un service d’aides aux seniors et aux personnes en situation de handicap : courses, transports des personnes vers leurs médecins, soutien psychologique,….
    Dès le 9 mars, les entreprises et plus généralement les lieux accessibles au public ont reçu un courrier communal les invitant à désinfecter les poignées de portes, les caddies, les sols, les terminaux de paiement, favoriser les moyens de paiement électronique sans contact.  Certaines restrictions avaient été imposées aux lieux de cultes avant celles imposées par les autorités fédérales.
    En vertu du principe de précaution, les boîtes à livres ont également été mises hors service. Les poignées, les cartons sont des supports possibles pour le virus.
    Des masques chirurgicaux obtenus grâce aux autorités fédérales et des masques FFP2 achetés par les communes de l’arrondissement Huy-Waremme ont également été distribués aux personnes de première ligne.  
    L’administration assure une continuité du service public : le télétravail a été instauré très rapidement et lorsqu’un employé doit se rendre sur son lieu de travail, des mesures sont prises pour qu’il n’occupe pas le même local qu’un autre employé.
    Les équipes du service travaux ont été scindées en 2. Chaque équipe doit encore se séparer en deux groupes pour les pauses.
    Chaque jour, le bâtiment est désinfecté par l’ensemble du personnel communal qui fait une tournante.
    Enfin, la Commune de Tinlot ne pouvait que marquer son soutien envers toutes ces personnes qui continuent à travailler pour sauver des vies directement ou indirectement, ainsi que celles qui fournissent des services essentiels à la population, c’est l’objet de la présente information".

  • Coronavirus. Le point dans nos communes après un mois de confinement.

    Voici le nombre de cas de Covid-19 détectés dans nos communes à la date du 20 avril, après un mois de confinement. (Voir toutes les communes sur la carte interactive Sudinfo)

    Capture d’écran 2020-04-20 à 13.23.24.png

    Capture d’écran 2020-04-20 à 13.31.10.png

  • Intradel. Réouverture des recyparcs ce mercredi ? Pas si simple!

    Vendredi après-midi, Intradel avait annoncé la réouverture de la quasi-totalité de ses recyparcs à partir du mercredi 22 avril prochain selon l'horaire habituel du mardi au vendredi de 9h à 17h et le samedi de 8h30 à 17h. La liste complète sera communiquée lundi 20/4/2020 mais, d’après les informations transmises par la CSC, 45 parcs sur les 49 que gère l’intercommunale seront ouverts. Mais cette réouverture était liée à une présence policière...

    Les bourgmestres de Huy-Waremme refusent d’affecter des policiers dans les recyparcs
    a annoncé dimanche la Conférence des élus de Meuse-Condroz-Hesbaye, la structure supracommunale qui fédère les 31 communes de ce territoire.

    Capture d’écran 2020-04-19 à 21.30.04.png

    Dans un courrier adressé à Intradel, l’association intercommunale qui assure la gestion des déchets dans 72 communes de la province de Liège, les bourgmestres de Huy-Waremme estiment que «les conditions imposées pour la réouverture des recyparcs vont au-delà des exigences posées par la directive ministérielle, surtout quant à la présence permanente de forces policières pour la sécurité à l’extérieur et à l’intérieur de la zone de tri des déchets».
    Dans leur missive, les bourgmestres huy-waremmiens expliquent se réjouir de la réouverture progressive et maîtrisée des recyparcs, soulignant que la situation devenait compliquée dans certaines zones du territoire, au vu notamment des difficultés du stockage en espace urbain ou encore de la prolifération de dépôts clandestins. «Tant pour les agents de l’Intercommunale que pour les citoyens, les conditions d’accès aux parcs et d’utilisation de ceux-ci doivent être précises, rigoureuses et scrupuleusement respectées. Mais la réouverture des recyparcs ne peut se faire sur le dos des communes et des zones de police», exposent-ils. Estimant que prévoir des agents en faction dans les recyparcs est excessif et trop contraignant pour des zones de police fortement sollicitées depuis le début de la crise et qui, surtout, doivent assumer des missions bien plus larges, les élus locaux demandent instamment à l’intercommunale Intradel de revoir sa position sur les conditions d’ouverture des recyparcs. (La Meuse H-W)
    A suivre donc...

    Capture d’écran 2020-04-19 à 08.41.06.png

    Voici les mesures prévues pour la ré-ouverture des recyparcs.

    Comme on peut le constater, les recyparcs ne seront plus fermés sur le temps de midi afin « d’éviter les conflits et les files », précise l’intercommunale. Seuls les déchets verts et les encombrants seront acceptés, dans un premier temps. Les biocentres rouvrent également à cette date.

    Le masque obligatoire
    Les modalités pratiques, qui ont fait l’objet d’un accord avec les syndicats, sont relativement strictes et contraignantes. « Il y a à boire et à manger », souligne à ce propos la CGSP. Précisons aussi qu’un préavis de grève court toujours et que de nouvelles fermetures ne sont pas à exclure si les conditions ne sont pas respectées : « On compte sur le civisme des citoyens », avertit la CSC.
    Des policiers ou des gardiens de paix seront d’ailleurs présents à chaque entrée pour réguler le trafic des visiteurs et assurer la sécurité des agents Intradel. Il s’agissait là d’une clause impérative de la réouverture. Les usagers devront montrer leur carte d’identité par la fenêtre du véhicule sans manipulation de la part du personnel. Un seul passage par semaine sera autorisé.
    Veuillez par ailleurs à bien vous munir d’un masque de protection. Si vous ne l’avez pas, l’accès au site vous sera interdit. Et à vous munir de vos propres outils pour le déchargement.
    Un seul véhicule par container sera autorisé et deux personnes maximum devront être présentes dans l’habitacle pour assurer le déchargement. Le m³ par apport reste d’application.
    Les règles habituelles et en vigueur, telles que la distanciation sociale, restent d’application. Du matériel de protection adéquat sera distribué au personnel, qui reprendra le travail le mardi 21 afin que les sites soient en ordre.
    L’accès aux locaux d’accueil sera évidemment interdit.
    Article complet à lire dans La Meuse H-W

  • Les admissions reprennent au CNRF à Fraiture dès lundi

    Entre la mi-mars et le début du mois d’avril, une trentaine de patients ont contracté le virus Covid-19 au Centre Neurologique et de Réadaptation Fonctionnelle de Fraiture. Environ 25% du personnel infirmier est également tombé malade et a dû être écarté, ainsi que plusieurs médecins. Un seul cas de décès a été à déplorer, au tout début de la crise. « Il s’agissait d’une personne de plus de 85 ans, hospitalisée pour un AVC avec des séquelles graves » précise Daniel Guillaume, médecin-directeur du CNRF.

    L’inquiétude s’est vite emparée de cet établissement de 120 lits, spécialisé dans la prise en charge de patients présentant des affections neurologiques comme les AVC. Tous les soins en réadaptation fonctionnelle ont dû être interrompus et il a été proposé aux patients (pour lesquels c’était possible) de rentrer chez eux. Dans un premier temps, le deuxième étage du bâtiment a été réquisitionné pour isoler les patients Covid. À la fin du mois de mars, le quatrième étage a lui aussi été utilisé à cet effet.

     

    « Aujourd’hui, grâce à ces mesures, la situation s’est nettement améliorée, constate le docteur Guillaume. On a encore une vingtaine de personnes infectées. Elles ont été contaminées il y a entre 14 et 20 jours et n’ont plus de symptômes. Elles sont donc considérées guéries. Il n’y a plus eu de nouveaux cas depuis le début de la semaine dernière, quand on a atteint le pic d’environ 35 cas. Un étage vient d’être libéré. »

    Dès qu’un des patients isolés présentait des paramètres instables, il était transféré vers le CHU. Une vingtaine de personnes ont été concernées. « Ils y restaient entre un jour et une semaine. On les a tous récupérés. Aucun de nos patients n’a dû aller aux soins intensifs. La moitié des infirmiers écartés sont guéris et le dernier médecin écarté est revenu mercredi. On est à nouveau avec l’équipe complète. »

    Prise en charge de patients post-Covid

    Les efforts ont payé puisque, dès lundi, de nouveaux patients intégreront le centre. Les soins de réadaptation ont repris de façon normale.

    Parmi les nouvelles admissions, il y aura de nombreux patients «post-Covid », des personnes qui sortent des soins intensifs après un traitement contre le coronavirus. « Ils y ont séjourné pendant plusieurs semaines, souvent intubés. Ils en sortent avec des troubles du cerveau qu’on appelle polyneuromyopathie, qui sont liés à l’inactivité et au coma. Cela laisse différentes séquelles motrices et des difficultés cognitives. Ce sont des patients psychologiquement traumatisés. Ça ne change pas beaucoup de nos patients habituels. »

    Après avoir lutté en interne contre la propagation du virus, le CNRF va donc s’atteler à remettre sur pied des personnes que le virus a failli emporter.
    La Meuse H-W

     

  • Ramelot fleuri. Bon de commande à renvoyer d'urgence

    3594784963.JPG

     
    La réouverture des pépinières est une bonne nouvelle pour nos jardins et notre village !
    Marc Evelette pourra nous livrer le 9 mai et nous fournir le choix habituel.
    La période actuelle fait que nous avons un peu changé les modalités :
    • Le bon de commande ne sera pas déposé en toute boite mais envoyé uniquement par mail,
    • Il n'y aura pas de ventes d'annuelles le jour de l'enlèvement,
    • Toutes les commandes devront être payées sur le compte du Comité,
    • Commande de sac de terreau de 40 litres ajoutée cette année au formulaire pour que vous puissiez replanter sans en manquer,
    • L'enlèvement se fera chez moi (adresse sur le bon de commande) le samedi 9 mai entre 9 et 12 heures. Si le confinement devait être prolongé, on établira un planning horaire pour répartir les retraits,
    • La date de clôture est le 20 avril à la demande de Marc Evelette afin de s'assurer de nous contenter, merci de la respecter.
    • Vous pouvez m'envoyer votre commande par mail ou le déposer dans ma boite aux lettres à votre meilleure convenance.
    • Cette offre est réservée aux habitants du village !

    Téléchargez ici le bon de commande
    Pdf
    Docx

  • Nécrologie. Décès de Monsieur Léon Dubois, papa de Philippe Dubois, Bourgmestre de Clavier

    93837426_778551175886589_2291480664345673728_o.jpg

    Nous vous informons du décès de Monsieur Léon Dubois, le 17 avril à Ochain. Il était âgé de 90 ans.
    Au nom du blog de Tinlot, nous présentons à sa famille toutes  nos condoléances.

    "Le décès d'un parent dans sa nonantième année laisse évidemment un sentiment de fierté et de devoir accompli.
    Papa était un vrai Claviérois , il y a grandi et développé son activité professionnelle.
    Il nous a inculqué, à mes frères et soeurs, les forces du respect et de l'éducation et il nous a aidés à nous lancer à notre tour dans la vie en nous offrant toutes les possibilités qu'il avait de nous aider. Il était aussi très fier de ses petits-enfants à qui il prenait beaucoup de plaisir à apprendre les valeurs de la vie à la campagne dont il était passionné.
    Pendant de nombreuses années, il s'est aussi beaucoup investi pour la cause publique ou associative en mettant toujours son dévouement au service de l'intérêt général.
    Aujourd'hui, nous sommes tristes et désemparés car même si le cycle de la vie est respecté, la séparation est toujours une épreuve.
    Les moments d'actualité difficile que nous vivons ne nous permettent pas non plus de l'accompagner comme il l'aurait mérité.
    Nous vous sommes infiniment reconnaissants pour vos très nombreux messages et mots d'encouragement. Ils nous vont droit au coeur et nous ne manquerons pas de vous remercier chacun et chacune dans le respect des mesures indispensables à la santé et la protection de tous.
    Repose en paix Papa, nous sommes fiers de toi et nous savons que tu veilleras toujours sur nous.
    Soyez prudents pour vous et pour les autres".
    Philippe Dubois

    93280416_778548782553495_6090269166235811840_o.jpg

  • Drôle d'histoire. Un castor à Fraiture !

    Capture d’écran 2020-04-18 à 15.54.05.png

    Un castor "égaré" à Fraiture, le récit de FRED L'APICULTEUR  

    Ce jeudi 16 avril 2020), un voisin qui promenait son chien me signale la présence d’un castor à la sortie du ruisseau (égout) de la route d’Ellemelle.
    Je me rends sur les lieux et y constate bien le gros animal dans cet endroit assez incongru. Eaux usées de faible débit sortant dans un fossé en plein champ avec la route juste au-dessus.

    C’est un gros spécimen de bien 25 kgs qui n’est pas fort peureux et qui grogne quand on l’approche… Une chose est certaine, il ne peut pas rester à cet endroit: eaux sales, pas de débit, peu de végétation arborée, danger de la route, activité agricole intense à ce moment-là,… Il a remonté le ruisseau, sans doute depuis la vallée, car la population a explosé ces dernières années et les bonnes places sont chères. Ils remontent alors parfois très haut vers les sources en quête de nouveaux territoires.
    La DNF est prévenue et fera une tentative de capture le soir-même. Les 2 agents ayant sans doute sous-estimé la force de l’animal, c’est un échec! Le castor, bien que saisi par la perche-lasso et introduit dans la cage métallique réussira à s’échapper après une démonstration de force assez effrayante!
    Nouvelle tentative, fructueuse cette fois-ci, ce vendredi 17 avril sur le coup de midi! Le pauvre castor a rejoint à présent un endroit plus favorable, l’Ourthe à Comblain!

    Merci à MG, YC et aux agents de la DNF !
    NB: Le retour du castor en Wallonie https://www.natagora.be/position-sur-le-castor

    Voir toutes les photos sur le site FRED L'APICULTEUR – Exometeofraiture

  • Liaison Tihange-Tinlot. La suite du (mauvais) feuilleton

    Capture d’écran 2020-04-18 à 15.41.40.png

    Entamée en 2004, après de longues années de palabres, la liaison Tihange Tinlot a déjà coûté 7,4 millions d’euros. - A.BT

    Philippe Henry, le ministre wallon de la mobilité, a répondu à la députée Caroline Cassart à propos de la phase 3 de la future liaison Tihange-Tinlot et de la réunion organisée avec les 13 agriculteurs expropriés le 6 février dernier. Furieux, les agriculteurs avaient dénoncé le manque de préparation et l’absence de proposition de dédommagement.

    Dans sa question écrite, Caroline Cassart ajoute : « Monsieur le Ministre, ce constat n’est pas très réjouissant et cela manque de sérieux vis-à-vis des agriculteurs concernés. Pouvez-vous me dire ce qu’il en est ? Comment expliquez-vous le manque de préparation de votre administration ? » 
    Le ministre Henry vient de transmettre sa réponse à la députée. Il confirme que cette réunion avait pour but la signature des autorisations de prise de possession. « Si certains participants n’ont pas eu les informations qu’ils attendaient, c’est évidemment regrettable. » Il ajoute : « Mon administration me confirme toutefois que les plans d’expropriations étaient à disposition des agriculteurs lors de la réunion et qu’un budget d’expropriation global est bien prévu. Les remarques formulées par les riverains lors de la demande de permis d’urbanisme n’auraient effectivement pas toutes été prises en compte par le fonctionnaire délégué. Cependant, au niveau de mes compétences, mes services mettent bien en œuvre le permis d’urbanisme obtenu. » Et le ministre de conclure : « Dans cette procédure, c’est le Comité d’acquisition qui agit souverainement. Sans décision contraire de l’autorité, les expropriations vont se poursuivre. En substance, le Comité d’acquisition va réaliser les estimations, négocier avec les futurs expropriés et lancer le cas échéant les expropriations judiciaires. »
    Extraits de l'article de La Meuse H-W

  • Non respect du confinement: 100 p.-v. dans le Condroz!

    « Il y a en a eu surtout la semaine du 30 mars au 5 avril, une soixantaine environ, comptabilise Laurent Wagner, adjoint au directeur des opérations à la zone de police du Condroz. Et une trentaine la semaine du 6 au 12 avril, ajoute-t-il. « Attention qu’il ne s’agit pas forcément de 100 situations différentes. Si 4 personnes se trouvent dans une voiture sans raison, les 4 sont verbalisées », précise le policier.

    Cette indiscipline a surtout été constatée à Hamoir et Comblain-au-Pont. « Il s’agissait de rassemblements de jeunes, de circulation de cyclomoteurs. » Sinon, des automobilistes conduisant sans motif valable.
    Contrôles renforcés ce week-end
    Depuis deux ou trois jours, la police locale constate des déplacements plus fréquents et va donc s’adapter. « Jusqu’à présent, nous misions sur des équipes mobiles, orientées vers les rassemblements, les dénonciations, les signalements de bourgmestres, l’Horeca, les gîtes. Vu les déplacements plus fréquents de véhicules, dès ce week-end, nous allons renforcer significativement nos équipes de terrain afin de procéder à des contrôles de la circulation, via des barrages filtrants », annonce Laurent Wagner. Ce week-end, ce seront ainsi 10 équipes qui se chargeront de ces contrôles à des points fixes.
    Pour rappel, l’amende encourue si vous êtes pris la main dans le sac est de 250 euros pour la première infraction, pour un particulier. « Il n’y a plus de phase de sensibilisation aujourd’hui, la sanction est immédiate », prévient-il.
    La Meuse H-W

    La zone de police a écrit un message de sensibilisation sur les réseaux sociaux, pour se rappeler au bon souvenir des citoyens.

    Capture d’écran 2020-04-18 à 15.29.29.png

    "Bonjour à tous, depuis le début du confinement, nos équipes sur le terrain sont renforcées et effectuent tous les jours des contrôles liés au respect des mesures.
    A ce jour, même si la majorité d'entre vous respecte les règles en vigueur, il est constaté que d'autres ont encore du mal à les appliquer...
    De nombreux procès-verbaux ont déjà été rédigés et transmis au parquet par notre zone.
    Les contrôles vont se poursuivre et s'intensifier encore ce weekend, ceci dans l'intérêt de tous!

    Vous êtes nombreux à nous contacter par téléphone, par message privé ou via les commentaires de nos publications facebook pour nous demander ce que vous pouvez faire ou pas dans le cadre de vos déplacements notamment.... Difficile pour nous de répondre à tous et de suivre vos demandes car cela prendrait énormément de temps et nous préférons être présent sur le terrain.
    C'est pourquoi, nous vous demandons de vous rendre sur le site www.info-coronavirus.be ou de téléphoner au numéro vert : 0800/14 689 pour tout renseignement.
    Zone de police du Condroz

     

  • Tinlot. Les oeufs prévus pour les enfants à Pâques ont finalement abouti chez nos aînés

    D65C7EF7-A4EE-4FD0-B991-16E1E769EDE5.jpeg

    Pour adoucir ces moments compliqués

    La chasse aux oeufs prévue le lundi de Pâques à Scry ayant été reportée à l'année prochaine, les oeufs prévus pour la circonstance ont été distribués aux personnes âgées de l'entité et à l'ASBL "Enfants d'un Même Père".
    L'échevin des aînés et des jeunes, en charge de l'activité, accompagné de Séverine de Faveri, responsable de Récréa+, et de l'Assistante de Vie, Laure Anne Damoiseau, ont ainsi fait le tour des institutions et des aînés la semaine précédent Pâques.
    En prenant toutes les précautions d'usage, "c'était l'occasion de prendre des nouvelles de nos seniors, explique l'échevin Dominique Albanese, et de leur expliquer tous les services d'entraide proposés pendant cette période de confinement.  Nous avons été agréablement surpris, au fil de ces rencontres, par l'impressionnant soutien apporté à tous les aînés par leur voisins et leur entourage. C'est remarquable "!
    A Tinlot, pour info,  378 citoyens de plus de 70 ans habitent la commune.
    Dans ces 378 citoyens, 115 sont dans nos 2 homes, La seniorie de Soheit Tinlot et le home de Seny.

    B4E107D9-8DF8-4AC2-8496-4B9CC4637F07.jpeg

    Dominique Albanese, à l'initiative de cette démarche

     

  • Tinlot. Inquiétude pour la 5G ?

    IMG_7238.jpeg

     

    L'imposante grue installée près de l'ancien château d'eau de Soheit-Tinlot a suscité quelques inquiétudes jeudi matin.  En effet plusieurs Tinlotois se demandaient s'il ne s'agissait pas de l'installation d'antennes pour la 5G, comme c'est le cas actuellement dans d'autres communes ?
    Renseignement pris auprès de la CILE toujours propriétaire de l'ouvrage, les travaux entrepris par un sous-traitant ont pour but d'enlever les morceaux de béton qui se détachent de la façade de l'édifice et qui menacent de tomber ! Il fallait intervenir pour sécuriser les abords, ce qui est fait maintenant !

    IMG_7240.jpeg

    Le bâtiment vu de la route du Condroz

  • Annonce. Les masques, gel et gants à nouveau disponibles en pharmacie

    Capture d’écran 2020-04-17 à 16.38.58.png

    Bon à savoir.
    Les gels hydroalcooliques sont à nouveau disponibles (1 par famille) à la pharmacie Familia de Tinlot.

    Vous pouvez également vous y procurer des masques de protection grand public.
    Les gants, par contre, sont encore assez limités selon les arrivages.