- Page 5

  • Déconfinement : Lancement de la phase 2 à partir du 18 mai

    Capture d’écran 2020-05-13 à 20.53.21.png

    Communiqué de presse de la Première Ministre Sophie Wilmès

    Ce mercredi 13 mai, le Conseil national de sécurité élargi aux Ministres-présidents s’est réuni et a pris la décision, sur base du rapport des experts du GEES, d’enclencher la phase 2 de notre plan de déconfinement à partir du 18 mai prochain.
    La prochaine étape de notre déconfinement n’aura pas lieu avant le 8 juin. Vu la multitude des activités à appréhender et leur impact sur les contacts interpersonnels, la phase 3 devra être suivie d’autres phases afin d’inscrire dans le temps la reprise de nos habitudes et de procéder de manière progressive et sécurisée.
    Plus d’informations sur l’adaptation des mesures ici : https://centredecrise.be/fr/news/deconfinement-lancement-de-la-phase-2-partir-du-18-mai

  • Tinlot "Le Coq aux champs". Le drive-in étoilé a affiché complet !

    Capture d’écran 2020-05-12 à 17.46.51.png

    Rendu célèbre il y a déjà bien longtemps grâce au fast-food, le drive-in se décline encore avec la crise du COVID-19. Le concept séduit désormais des établissements haut de gamme.
    A Soheit -Tinlot, le restaurant étoilé Le Coq aux Champs a inauguré son drive-in gastronomique ce week-end. Le couteau a repris du service dans la cuisine du Coq aux Champs. Après près de 60 jours de fermeture, le chef étoilé Christophe Pauly est de retour avec un plan B: un drive-in.
    En lisant la presse, j'ai vu que le chef étoilé alsacien Olivier Nasti avait lancé une formule drive-in, raconte Christophe Pauly. J'ai trouvé ça vraiment bien et intelligent.
    Pour importer le concept dans son restaurant, le chef Coq a revisité la formule traiteur qu’il pratique au moment des fêtes. Avec son équipe, il a réfléchi à comment limiter les risques sanitaires, tout en présentant des plats à la hauteur de sa table gastronomique.  
    "C'est comme si je cuisinais pour un lunch du jour au restaurant en fonction de mes produits", explique Christophe Pauly. "Toutes les semaines, je propose trois menus à emporter: un le vendredi, un le samedi et un le dimanche. La particularité reste l'enlèvement via le drive-in."

    Capture d’écran 2020-05-12 à 17.54.22.png

    400 commandes sur le premier week-end
    Les menus 3 services à 38 euros accompagnés de leur notice pour réchauffer les mets sont prêts à être enlevés. Sur le week-end, 400 colis ont été réalisés. Voir la suite et les renseignements pratiques sur RTC et dans le reportage vidéo.

  • Covid: le bus de dépistage à Huy opérationnel depuis lundi

    Capture d’écran 2020-05-12 à 18.10.16.png

    Ce lundi, le bus de dépistage installé le long du Hoyoux, en face du CHR de Huy a accueilli les premiers patients suspectés au covid-19. À l’entrée du parking, deux agents de la Ville de Huy, Alexandre et Burim vérifient que les personnes possèdent une attestation de leur médecin traitant.
    « Les gens arrivent en voiture ou à pied. On s’assure que les personnes possèdent leur attestation et leur carte d’identité. Pour ce premier jour d’ouverture, j’ai dû refuser quatre personnes, soit sans attestation du médecin ou avec la mauvaise », explique-t-il.
    Après avoir présenté les documents nécessaires, le patient, qui présente des symptômes, monte dans ce « car » de dépistage, à condition de porter un masque. Il est accueilli par une dame à qui il fournit l’attestation et la carte d’identité. C’est ensuite un médecin, en combinaison intégrale, qui effectuera le frottis. « Je prends les paramètres ; la saturation d’oxygène dans le sang et le rythme cardiaque. Si ces paramètres sont bons, je réalise le frottis. Dans le cas où les résultats des paramètres sont inquiétants, j’envoie le patient aux urgences », nous explique le médecin.
    Au total, une petite vingtaine de personnes s’est présentée dans ce bus installé à l’initiative du cercle des médecins généralistes hutois. « En théorie nous n’avons pas de quantité de tests limités. Nous ne trions pas par code postal, nous avons accueilli des citoyens des communes limitrophes », indique le docteur Emonts-Gast, présente sur place.
    Le résultat du dépistage est ensuite transmis au médecin traitant. S’il s’avère que la personne est positive au covid-19, le patient est évidemment rappelé. « Le call-center mis en place par l’état fédéral va également appeler la personne positive pour lui demander avec qui elle est entrée en contact les derniers jours. C’est ce qu’on appelle le tracing ».

    Informations pratiques  : le bus est installé, le long du Hoyoux face à l’école Huy-Sud. Il est accessible du lundi au samedi de 9h à 11h. Les personnes sont testées à condition d’avoir une prescription du médecin traitant.

    Voir l'article complet et le reportage de RTL sur le site de La Meuse H-W

     

  • Tinlot (Ramelot). Incendie dans une cave lundi après-midi

    Capture d’écran 2020-05-11 à 17.39.10.png

    Rue du Village à Ramelot lundi vers 17h

    Lundi en fin d’après-midi, des pompiers de la zone Hemeco, qui passaient par la rue du Village suite à un appel concernant un nid de guêpes, ont observé de la fumée s'échappant du soupirail d'une maison en face du château.
    L'alerte aussitôt donnée, 3 camions étaient rapidement sur place pour éteindre un incendie dans la cave. Celui-ci s'était apparemment déclaré dans des circuits électriques de la chaudière à côté de la citerne à mazout.
    Plus de peur que de mal. Les riverains ont été vite rassurés après cet imposant déploiement de moyens mis en oeuvre. Vers 17h30 tout était terminé.

    Dans La Meuse H-W, Pierre Targion précise que les habitants avaient été évacués de leur domicile et que 14 hommes du feu sont intervenu pour éteindre l’incendie à l’aide d’une autopompe, une autoéchelle, une citerne et un véhicule de commandement.
    C’est le boitier électrique de la chaudière (mazout) qui avait pris feu. 
    Selon les pompiers, la situation était sous contrôle à 17h et ils ont réussi à limiter les dégâts.

    Capture d’écran 2020-05-11 à 17.41.08.png

    Les pompiers qui passaient par là, suite à un appel pour un nid de guêpes, ont vu la fumée qui s'échappait par le soupirail de la cave!

  • Tinlot. Merci à nos couturières et nos bénévoles (suite)

    Notre galerie de photos des couturières tinlotoises qui confectionnent des masques, se poursuit ! Merci à chacune!
    (Transmis par Anne-Laure) Voir l'article précédent.

    Capture d’écran 2020-05-11 à 18.20.42.png

    Capture d’écran 2020-05-09 à 19.03.40.png

  • Retenez bien ces numéros: 02 214 19 19 par téléphone ou le 8811 par SMS !

    Tracing: la police fédérale met les citoyens en garde

    Capture d’écran 2020-05-11 à 20.33.42.png

    Des tentatives de phishing (hameçonnage, usurpation d’identité) ont été observées. Des escrocs profitent du contact tracing, mis en place depuis le déconfinement, pour essayer de vous piéger et soutirer des infos personnelles visant, au final, à usurper votre identité.

    Par SMS, des gens ont reçu ce message, en anglais : « Un individu, entré en contact avec vous, a été testé positif au Covid-19 ou a montré des symptômes de la maladie. Il vous est recommandé de vous mettre en isolement/de vous faire tester ». Pour plus d’infos, le message renvoie à un site internet. Ne cliquez surtout pas sur ce lien ! « Seul le numéro 02 214 19 19 peut vous contacter par téléphone ou le 8811 par SMS. Tout autre numéro : ignorez, ne donnez aucune information et ne cliquez surtout pas ! », alerte la police fédérale. « Méfiez-vous de tout autre numéro et ne cliquez pas sur les liens contenus dans les SMS ! »
    Il se peut aussi qu’une personne mandatée par le contact tracing vienne à votre domicile. Il faudra qu’elle s’identifie formellement.
    La Meuse

  • Incendie à Ramelot ce lundi après midi

    Capture d’écran 2020-05-11 à 17.26.49.png
    Un incendie s'est déclaré à Ramelot, lundi en fin d'après-midi, dans une habitation à la hauteur du château. Des précisions suivront.

  • Nous sommes dans la période des Saints de glace (11, 12, et 13 mai). Attention à vos jardins !

    Les saints de glace sont une période climatologique située, selon des croyances populaires européennes du Haut Moyen Âge, autour de saint Mamert, saint Pancrace et saint Servais, traditionnellement fêtés les 11, 12 et 13 mai de chaque année. Ces saints sont invoqués par les agriculteurs pour éviter l'effet d'une baisse de la température sur les cultures, qui pouvait être observée à cette période et qui peut amener du gel (phénomène de la lune rousse). Une fois cette période passée, le gel ne serait plus à craindre. (D'après Wikipédia)

    capture ecran 2018-05-11 à 16.14.51.jpg

    Saint Mamert, Saint Pancrace, Saint Servais fêtés les 11, 12 et 13 mai

    Les Saints de glace: une légende avec de véritables fondements .
    Issus d’une vieille croyance populaire européenne du deuxième millénaire, les Saints de glace sont fêtés chaque année les 11, 12 et 13 mai. Les régions les plus septentrionales (notamment l'Alsace, où les gelées sont généralement plus tardives) ont ajouté également les 19, 20 et 25 mai.
    Les agriculteurs des régions du Nord de la Méditerranée imploraient Saint Mamert, Saint Pancrace et Saint Servais de protéger les plantations de la baisse de température et du gel qui survenaient généralement à cette époque. Il pouvait en effet arriver que les récoltes subissent un gel destructeur, survenant de manière plus ou moins brutale, dans les zones montagneuses jusqu’à fin mai. Au-delà de cette période, à partir du 26 mai, on considère généralement que les jardiniers peuvent commencer à semer et planter sans craindre un coup de froid fatal. De là découle toute une série de proverbes et dictons régionaux tels que « Saints Pancrace, Servais et Boniface apportent souvent la glace », « quand il pleut à la Saint Servais, pour le blé, signe mauvais. », « quand la Saint Urbain est passée, le vigneron est rassuré » ou encore « Saint Servais, Saint Pancrace et Saint Mamert font à trois un petit hiver ».

    Cette légende prend sa source au début du deuxième millénaire alors que la mini-vague de froid printanier apparaissait réellement au cours du mois de mai dans certaines régions du monde. Les populations du Nord de la Méditerranée avaient observé une chute des températures nocturnes et matinales une fois tous les deux ans à cette époque. Les astrophysiciens expliquent l’origine de cette croyance par le fait que vers mi-mars l’orbite de la Terre traverse une zone de l’espace chargée de poussières (constituées de résidus de planètes) qui représente un obstacle aux rayons du soleil.
    Les effets du soleil sur la Terre seraient alors diminués, ce qui conduirait à une baisse significative des températures. De nos jours, il semblerait que celle-ci ait été avancée d’au moins un mois, plutôt dans le courant du mois de mars. Il n’est pourtant pas impossible qu’une vague de froid se produise au mois de mai. En effet, des courants froids venus des hautes latitudes envahissent parfois la France. Ils engendrent une baisse marquée des températures.
    Sous un ciel dégagé et sans vent, des gelées tardives peuvent alors se développer. La légende des Saints de Glace a donc bien un fond de vérité, même si les observations basées sur les dernières années tendent à montrer que le mois de mai s’avère être de moins en moins une période à risque pour les plantations.

    Le refroidissement annoncé cette semaine, correspond tout à fait avec cette période.

    IMG_7450.PNG

     

  • Accident et délit de fuite à Nandrin

    200502 NANDRIN.jpg

    Diffusé à la demande du Parquet de Liège – division Huy

    Le samedi 2 mai 2020 vers 09h50, un accident et délit de fuite a été commis sur la N63 à Nandrin en direction de Marche-en-Famenne.

    Un cycliste a été grièvement percuté par un camion de type chantier avec une benne rouge.

    Dans le cadre de ce délit de fuite, les enquêteurs demandent à toute personne qui aurait des informations sur ce fait de prendre contact avec les services de police. Il est aussi demandé à ce conducteur de se manifester.

     
  • Un tremblement de terre a été enregistré à Modave mardi dernier

    Pas de quoi s’inquiéter
    Selon notre spécialiste, il n’y a aucune raison de s’inquiéter d’une secousse plus dommageable...

    ... Pas le premier à Modave
    Depuis 1990, 6 activités sismiques de magnitude comprise entre 1,2 et 2.2 ont déjà été enregistrées dans la région de Modave : le 10 mai 1990, à Strée, (magnitude 2.2, profondeur de l’hypocentre : 8km) ; le 21 mars 2014, à Marchin (magnitude : 1.9 , à une profondeur de 18km) ; le 30 août 2014 à Terwagne (magnitude :1,4 à une profondeur de 10km) ; le 31 août 2014 à Terwagne toujours (magnitude : 1.3 ; à une profondeur de13km) ; le 17 mars 2019 à Ramelot (magnitude : 1.2 à 11km)

    Et enfin, pour compléter la liste, Modave ce 5 mai.
    Après celui de Sprimont le 3 janvier dernier et qui n’avait pas été ressenti non plus, ce tremblement de terre est le 2e enregistré en 2020 en Belgique.
    En 2019, 45 tremblements de terre naturels ont été mesurés en Belgique ; seuls trois d'entre eux ont été ressentis localement. La Meuse H-W

  • Comment bien utiliser un masque en tissu?

    En complément des masques et de la note explicative distribués par la commune, voici une vidéo, validée par le CHU et les communes de Liège Europe Métropole, pour vous aider à bien utiliser vos masques.
    https://youtu.be/rgjE2DzEYOMCapture d’écran 2020-05-10 à 16.06.08.pngSource commune de Tinlot.

     

  • Tinlot. Les masques ont été distribués dans vos boîtes aux lettres

    Capture d’écran 2020-05-09 à 19.17.46.png

    Journée particulière à l'administration communale ce vendredi !

    Dès 8h30 ce vendredi matin, c'est l'effervescence dans la salle du conseil : les derniers paquets de sacs de masques emballés, regroupés par village sont prêts à être distribués dans les boîtes aux lettres des 1038 habitations de Tinlot.
    En fait, les ouvriers communaux avaient déjà entamé la distribution mercredi et jeudi. Merci à eux !

    Ce matin là, membres du personnel, conseillers, échevins... la trentaine de volontaires se répartissent rapidement les 6 villages de la commune. Sur chaque paquet, le nom et le nombre de personnes résidant à l'adresse indiquée.

    Dans chaque sachet : un mot de la Bourgmestre, un mode d'emploi et des masques en tissu :

    - des masques bleus pour adultes. Ces 2200 masques sont fournis par la Conférence des Elus de Huy-Waremme. Belle collaboration des 31 Bourgmestres de l'arrondissement de Huy-Waremme !
    - des masques aux tissus colorés pour les enfants. Ces masques ont été confectionnés en un temps record par 12 couturières tinlotoises. Nous ne pouvons que les féliciter et les remercier pour ce travail qui va permettre d'équiper les 400 enfants de notre commune !
    Le travail de ces couturières n'est pas terminé. Elles préparent encore des masques pour les enfants des écoles, des stages, des garderies, les personnes en formation...

    Les deux types de masque sont munis d'élastiques prévus pour se glisser à l'arrière de la tête, et non pas derrière les oreilles (moins confortable). 

    Pour être complet : les masques ont été livrés aux personnes inscrites et domiciliées dans la commune de Tinlot.
    Dans quelque temps, un autre masque en tissu, gratuit, sera livré à chaque ménage, par l'état fédéral cette fois.
    Attention. Quelque 29 maisons n'ont cependant pas reçu le précieux sésame qui ne leur sera livré que dans le courant de la semaine prochaine. Les personnes et les familles ont été prévenues par courrier.

    Si vous avez des questions, envoyez simplement un mail à la commune ou un coup de téléphone. La Bourgmestre rappelle : "Soyez assurés de l'entière mobilisation de l'équipe communale durant cette période compliquée pour tous".

    Capture d’écran 2020-05-09 à 19.03.40.png

    Merci à nos couturières et à tous les bénévoles qui ont permis la confection et la distribution des masques !
    (D'autres photos suivront...)

  • Dimanche 10 mai 2020: Bonne fête à tous les mamans !

    Dimanche 10 mai 2020,
    une fête des mères particulière en période de confinement !

    https://static.blogs.sudinfo.be/media/150/755415910.jpg

    Bonne fête à toutes les mamans !

     

    C'est à la fin de la Première Guerre mondiale que le principe du Mother's Day prend corps en Europe. Il a été répandu par les jeunes membres d'organisations américaines de secours aux populations occupées (le CRB ou Commission des secours en Belgique et en France du Nord occupée d'Herbert Hoover) ou aux blessés du front (l'American Red Cross) et surtout par les soldats américains du corps expéditionnaire du général John Pershing arrivés en masse à partir d'avril 1917. En mai 1918, Pershing ordonne de distribuer à tous les soldats sous son commandement (certains sont anglais, néerlandais, français ou belges) des cartes postales d'hommage à envoyer pour le Mother's Day et il fait aussi réaliser un film d'actualités par Gaumont11.
    En 1918, la ville de Lyon célèbre la journée des mères en hommage aux mères et aux épouses qui ont perdu leurs fils et leur mari pendant la Première Guerre mondiale. En 1920, est élaborée une fête des mères de familles nombreuses12 puis le gouvernement officialise une journée des mères en 1926, dans le cadre de la politique nataliste encouragée par la République. Après une première tentative en 1920 qui donne aux municipalités la responsabilité de célébrer éventuellement les mères et les pères de familles nombreuses, ce n’est que le 20 avril 1926 que la fête des Mères obtient sa véritable reconnaissance officielle. Le gouvernement d’Aristide Briand la qualifie encore de « Journée des mères de Familles nombreuses ». Cette première cérémonie officielle nationale est marquée par la remise solennelle des médailles de la Famille Française accordées aux Mères de Familles nombreuses afin de leur témoigner toute la reconnaissance de la Nation13.
    Ce n'est donc pas une création du maréchal Pétain mais sous son impulsion qu'elle devient, selon Pascal Riché, une célébration quasi-liturgique, la mère étant mise sur un piédestal par le régime de Vichy, et tous les Français sont incités à célébrer la maternité14. En 1942, le maréchal Pétain s'adresse à la radio aux femmes en ces termes : Vous seules, savez donner à tous ce goût du travail, ce sens de la discipline, de la modestie, du respect qui font les hommes sains et les peuples forts. Vous êtes les inspiratrices de notre civilisation chrétienne15.

    Après guerre, la loi du 24 mai 195016 dispose que la République française rend officiellement hommage chaque année aux mères françaises au cours d'une journée consacrée à la célébration de la « fête des Mères », organisée par le ministre chargé de la Santé avec le concours de l'UNAF (article 1). Elle en fixe la date au dernier dimanche de mai (sauf si cette date coïncide avec celle de la Pentecôte, auquel cas elle est repoussée au premier dimanche de juin) (article 2), et prévoit l'inscription des crédits nécessaires sur le budget du ministère (article 3). Ces dispositions ont été intégrées au Code de l'action sociale et des familles lors de sa création en 1956note 1, et l'organisation de la fête a été assignée au ministre chargé de la Famille à partir de 2004 (Lire l'article complet sur Wikipédia)