- Page 7

  • Coronavirus. Demandez votre congé parental dès maintenant

    Capture d’écran 2020-05-05 à 19.31.51.png

    Voici un tableau explicatif qui résume bien la demande du congé parental:

    Capture d’écran 2020-05-05 à 19.33.29.png

    Source et plus d'infos: CSC

     

  • Annonce. Fête des mères: Li P'tit Busquet livre à domicile ou retrait chez Evelette. Commander avant mercredi midi

    Capture d’écran 2020-05-05 à 21.38.34.png

    fête des Mères 2020
    À situation exceptionnelle, mesures exceptionnelles...

    Les commandes se feront UNIQUEMENT par MAIL ( liptitbusquet@gmail.com ) ou par téléphone (085/51.24.64)
    et devront être réglées AVANT livraison (dans un rayon de 15km)
    CLÔTURE des commandes le MERCREDI 6 mai à 12h!

    Vous avez 2 choix:
    - LIVRAISON entre le vendredi et le dimanche
      Pour respecter les procédures, je sonne, je dépose et je pars !
    - Retrait chez Evelette le samedi (rue de Nandrin, 7 4550 Nandrin
    Lors de votre commande merci de communiquer:
    - La nature de votre commande à sélectionner ci-dessous
    - Le message à joindre
    - Vos coordonnées COMPLÈTES (nom, adresse, numéro de tél.)
    - Les coordonnées COMPLÈTES du destinataire (nom adresse tél.) si livraison. Ou retrait chez EVELETTE
    SEUL votre paiement VALIDE la commande !!!!

    Vous sont proposés:
    Trois budgets 25eur - 35eur - 50eur
    Le choix entre un bouquet court ou longues tiges
    Les couleurs: BLANC, ROSE, coloré (sans précision, nous verrons ce qu'il est possible d'avoir)
    Un bouquet de roses colorées

    Pour toute information, je reste à votre disposition.
    Merci de votre soutien en cette période, prenez soin de vous.
    Li P'tit Busquet By Emi

     

  • Tinlot. Révision du plan communal de mobilité en collaboration avec Nandrin

    1467282953.jpg

    La route du Condroz (N63) scinde en deux les  communes de Tinlot et Nandrin. Pour les deux communes, c'est un  axe  important  en terme de mobilité et de sécurité. (Google Maps)

    La mobilité nous concerne toutes et tous dans notre quotidien. Différentes actions doivent être menées au sein de nos villages afin de pouvoir circuler en toute sécurité.
    Cette période de confinement permet à chacun et chacune de (re)découvrir son village et ses alentours. Repenser à la mobilité à Tinlot reste une priorité et un défi de taille ! Mais nous sommes prêts à relever ce défi.
    C’est la raison pour laquelle le Collège a décidé de procéder à la révision du plan communal de mobilité en collaboration avec la commune de Nandrin.

    Un plan communal de mobilité ? Il s’agit d’un document stratégique d’orientation de l’organisation et de la gestion des déplacements, du stationnement et de l’accessibilité aux lieux de vie et d’activités.
    Cela permettra une vision globale de la mobilité au niveau communal et de pouvoir entamer des actions à moyen terme et à long terme.
    Notre pré-diagnostic est prêt et celui-ci est basé sur différents axes dont en voici quelques-uns à titre d’exemple :
    Réseaux en mode doux : infrastructures cyclables et piétonnes
    Liaisons inter-villages : il existe uniquement des bandes cyclables suggérées dont le marquage est à refaire ;
    La traversée des villages reste à revoir : peu ou pas d’aménagements sécurisés et lisibles en continu.
    Réseaux routiers : manque de stationnements, lacune au niveau des trottoirs, …
    Transports en commun TEC/Ligne WEL/SNCB : manque de liaisons fréquentes entre Huy et Tinlot, inadéquation entre les horaires des bus et des trains, etc…
    Circuits de promenades : il en existe déjà, mais qui ne rêve pas d’agrandir le réseau de promenades accompagné de panneaux indicateurs dans tous les villages tinlotois ?
    Cette liste est non exhaustive, il s’agit d’un petit échantillon des divers sujets abordés.
    Nous nous réjouissons de cette analyse et des projets qui en découleront afin de pouvoir profiter de promenades à pied, à cheval ou à vélo dans nos  beaux villages condruziens !

    Laurence Medaerts
    Echevine de la Mobilité. 3 mai 2020

  • La commune de Tinlot recrute un(e) employé(e) d'administration au service urbanisme

    Capture d’écran 2020-05-04 à 20.39.40.png

    Recrutement d'un(e) employé(e) d'administration au service urbanisme pour la commune de Tinlot à mi-Temps H/F

    Savoirs :

    • Disposer d'un master ingénieur-architecte
    • Posséder une bonne connaissance du CODT
    • Avoir une expérience en tant que conseiller en aménagement du territoire et urbanisme est un atout

    Savoir-Faire :

    • Comprendre et analyser des plans et documents de demandes de permis d'urbanisme, permis uniques, permis d'urbanisation et des études d'incidences
    • Savoir utiliser les outils classiques de bureautique (type Word, Excel, PowerPoint) et un programme de consultation des plans et des données informatisées
    • Rédiger des avis techniques et des procès-verbaux clairs et synthétiques en veillant à l'orthographe
    • Suivre en tant que représentant du service urbanisme et aménagement du territoire l'élaboration des schémas d'aménagement et des guides d'urbanisme en collaboration avec les auteurs de projets et les représentants d'autres organismes et administrations
    • Suivi des Infractions Urbanistiques

    Savoir-Être :

    • Être ouvert(e), patient(e), et avoir le contact humain facile
    • Démontrer un intérêt et une capacité de travail en équipe
    • Avoir le sens de la solidarité avec ses collègues
    • Être disponible pour les visites de terrains
    • Être disposé(e) à se former de manière continue

    Missions :

    • Assurer le traitement et l'élaboration d'avis circonstanciés pour les sept types de dossiers suivants : avis préalable du Collège Communal sur un avant-projet, permis d'urbanisme et permis d'urbanisme de constructions groupées, permis d'urbanisation, permis uniques, permis d'implantation commerciale et permis intégrés
    • Fournir des renseignements aux demandeurs citoyens et professionnels lors des permanences communales, sur rendez-vous et par téléphone/mail : démarches, procédures, affectation du sol, zonage, conseils, détermination du programme et du potentiel constructible, etc,…
    • Contribuer aux enquêtes publiques relatives au service
    • Elaborer des synthèses des réclamations
    • Analyser les réclamations et élaborer des avis de réponses circonstanciés
    • Assurer les visites de terrain (pour une meilleure compréhension du contexte des demandes)

    Contrat :

    • Contrat à durée déterminée de 6 mois renouvelables
    • Contrat mi – temps (18,5 heures / semaine)
    • Chèques - repas
    • Salaire (barème A1 – RGB) : 22032€ - 34226,02 hors index

    Conditions de recrutement :

    • Un C.V. et une lettre de motivation
    • Une copie de votre diplôme
    • Une copie du passeport APE (sauf exception autorisée par l'autorité)
    • Un extrait du casier judiciaire
    • Une copie de la carte d'identité
    • Une copie du permis de conduire

    Le dossier de candidature doit être envoyé à : Madame la Bourgmestre de Tinlot, 19 rue du Centre à 4557 Tinlot avant le 29 mai 2020
    Si vous souhaitez obtenir de plus amples informations sur le poste proposé, n'hésitez pas à contacter M. Joachim REBIA, Directeur général f. f., par mail à l'adresse: joachim.rebia@tinlot.be

    Source: http://www.tinlot.be/news/recrutement

  • Le site Arcelor à Marchin va être assaini

    Capture d’écran 2020-05-04 à 15.21.32.png

    « Le gouvernement wallon souhaite réhabiliter 400 hectares de terrains industriels, à savoir les sites de Carsid à Charleroi et d’ArcelorMittal à Liège et à Marchin. Ce projet majeur d’une ampleur inédite rencontre l’objectif ambitieux que le gouvernement s’est fixé : dépolluer et reconvertir au moins 100 hectares de friches industrielles par an, afin d’y développer l’emploi et l’activité économique. Rappelons que la Wallonie compte 5.600 sites pollués, pour une superficie de 22.047 hectares, soit 1.3 % du territoire wallon », indique le Ministre wallon de l’Economie, Willy Borsus.
    Jeudi, la Région wallonne a lancé les discussions de rachat des 282 hectares de terrains laissés libres suite à l’arrêt de la phase à chaud par Arcelor Mittal en 2013. Ce sont des terrains superbement situés pour une future réindustrialisation de la région liégeoise.

    16 hectares aussi à Marchin
    Sont concernés les 180 hectares du site de Chertal, comme l’écrivait l’Écho ce mercredi. Mais aussi les trois fois 34 hectares du haut-fourneau B, de la cokerie à Ougrée et du HF6 à Seraing. Des terrains qui appartiennent toujours à Arcelor Mittal qui a obligation de les dépolluer avant de les réutiliser ou de les revendre. Sont concernés également les 16 hectares du site de Marchin
    « Ces terrains sont non seulement bien situés et très bien équipés, explique Willy Borsus, le ministre wallon de l’Économie, mais ils rencontrent aussi toute notre ambition d’assainir d’anciens sites industriels pour ne pas en ouvrir d’autres sur des terres agricoles. Et de recréer un tissu industriel en Wallonie pour ne plus dépendre régulièrement de l’étranger.»
    « C’est une très bonne nouvelle qui ouvre des perspectives. On va sans doute mettre en place un groupe de travail », se félicite le bourgmestre de Marchin, Eric Lomba.

    « Sur l’ensemble du site sidérurgique, anciennement les Tôleries Delloye Matthieu (TDM), deux portions ont déjà été vendues : un grand hall et l’ancienne bascule à la limite de Huy. Il reste la ligne d’électrozingage HP5 qui est toujours en activité. La Région va racheter les anciens bureaux, les halls HP3 et HP4 qui ont été mis sous cocon en 2014 et toute une série de petits halls aux alentours de l’église. Le problème est qu’il n’y a toujours pas eu d’analyses de sols pour déterminer l’importance de la pollution. Elle ne serait pas si importante que cela selon Charles Delloye, le dernier directeur avant le rachat d’Arcelor. Si la Région reprend la main, on saura enfin clairement ce qui peut être fait sur ce site installé en pleine nature », explique Eric Lomba.
    Lire la suite de l'article dans La Meuse H-W

     

  • Fraiture, histoire locale. Recherche d'informations

    En novembre 1947, ma tante Monique Manne, alors âgée de 21 ans, cherche à connaître les conditions dans lesquelles son frère Jean-Marie a été exhumé de sa tombe sommaire creusée derrière le château de Fraiture-en-Condroz.
    Il avait succombé à ses blessures lors des combats du 4 septembre 1944.
    Voici la lettre (en partie annotée par ma tante) que lui adressa Blanche Filée.
    Tout renseignement complémentaire à propos de ces événements m'intéresse toujours grandement.
    Merci pour toute suite donnée à mon envoi.
    Bernard Burton, de Bruxelles

    1947 11 11 Blanche Filée pour Monique Manne à propos de Jean-Marie I.jpg

     
  • Voici en résumé le rappel des principales modalités du déconfinement à partir de ce lundi 4 mai

    Capture d’écran 2020-05-03 à 15.29.02.png

    Port du masque, transports, travail, balade à moto, sports… La première phase du déconfinement dans le pays se fera en douceur, à partir de ce lundi. Voici en résumé les principales modifications (voir le détail dans Sudinfo)
     
    > Travail : le télé-travail reste la norme, mais si ce n’est pas possible, il faut respecter la distanciation sociale ou porter un masque. Attention : les mesures s’appliquent aussi dans les transports.
    > Transports en commun : les trains et les trams reprennent leur horaire scolaire, les bus restent en horaire de vacances. Pour respecter la distanciation, le nombre de places reste limité dans les bus, et des places ont été condamnées dans les trains et les trams pour s’asseoir en quinconce. Attention aux amendes si vous utilisez les transports en commun pour des déplacements non-essentiels, ou si vous ne portez pas de masque. Il est obligatoire pour tous les usagers de plus de 12 ans.
    > Commerces : les magasins de tissus, de mercerie et de fils à tricoter peuvent rouvrir leurs portes. Les autres commerces, déjà ouverts, peuvent refaire des promotions.
    > Hôpitaux, médecins, dentistes, kinés : ils peuvent reprendre progressivement une activité normale, mais chacun mettra en fait en place sa reprise à son rythme. Mieux vaut donc vous renseigner si vous aviez un rendez-vous ou une intervention chirurgicale, pour vérifier que ceux-ci sont maintenus.
    > Crèches : elles peuvent à nouveau accueillir tous les enfants. Les puéricultrices porteront un masque au moins à l’arrivée et au départ des enfants, et les parents doivent porter un masque également.
    > Garderies scolaires : elles sont maintenues mais doivent rester un « dernier recours » pour les parents; Le port du masque y est obligatoire pour le personnel enseignant et les élèves de plus de 12 ans.
    > Sports : vous pouvez faire du sport à l’extérieur avec deux autres personnes en dehors de celles qui vivent sous votre toit en respectant 1,5 m de distance. Vous devez apporter votre propre matériel, pas question d’en louer. Les vestiaires et buvettes restent fermés. Pour la pêche, vous pouvez en pratiquer à maximum deux si l’autre personne vit sous votre toit, et emprunter le chemin le plus direct à l’aller et au retour.
    > Balade à moto : vous pouvez refaire des balades récréatives par trois maximum, en partant directement de votre domicile et sans vous arrêter en chemin. (7Dimanche)
  • Tinlot. Le point sur la distribution de masques réutilisables pour adultes et enfants

    95494833_139427347648885_4416957101784432640_o.jpg

    Comme annoncé précédemment, les 31 communes de Huy-Waremme se sont associées pour une commande globale de masques en tissu. La livraison s'effectue en 4 fois et doit se terminer dans le courant de la semaine qui vient.
    Mais ces masques sont trop grands pour les enfants de 3 à 12 ans.
    Même si dans les transports en commun, les masques ne sont pas obligatoires pour les moins de 12 ans, la commune a préféré s'organiser pour faire coudre près de 400 masques par des bénévoles.
    Il faut savoir, en effet, que si les 31 communes ont décidé dans un deuxième temps, de commander également des masques de plus petite taille, ceux-ci ne seront pas fournis avant fin mai !


    Tout sera distribué dans les boîtes aux lettres,au plus tard le 8 mai en une seule journée.

    Même si la distribution pourrait commencer partiellement, la commune a préféré attendre que tout le matériel soit prêt pour préparer la distribution avec des sachets fermés et une notice explicative. Ces packs seront livrés dans votre boîte aux lettres en une seule journée. Les agents communaux et le collège assureront ce porte-à-porte en respectant toutes les consignes d'usage. Tous les Tinlotois seront ainsi livrés en même temps.

    Ce timing a été annoncé par la Bourgmestre, Christine Guyot, sur la page Facebook de la commune vendredi.
    "Depuis le début de l’épidémie, le Collège Communal et l’administration se sont mobilisés pour apporter le soutien le plus adapté et le plus efficace à ceux et celles qui en ont eu le besoin.
    Le déconfinement se prépare pas à pas et l’importance de rester prudent est toujours de mise dans vos futurs comportements.
    Au plus tard le 8 mai, vous trouverez dans votre boite aux lettres une enveloppe avec un ou des masques réutilisables dont la Commune de Tinlot a fait l’acquisition pour sa population ainsi qu’une notice d’utilisation.
    Je remercie chaleureusement les couturières bénévoles qui œuvrent à la fabrication de masques pour enfants afin de garantir une protection aux petits Tinlotois de 3 à 12 ans".

    Capture d’écran 2020-05-02 à 11.05.09.png

    Lire également à ce sujet, l'article dans La Meuse H-W:
    La distribution des masques dans les communes de Huy-Waremme
    Masques: les élus de Huy-Waremme montrent l’exemple
    Mi-avril, les bourgmestres de Huy-Waremme ont décidé d’offrir un masque aux habitants de l’arrondissement, notamment via une commande collective de 200.000 protections. À l’approche du déconfinement, nous avons interrogé quelques bourgmestres sur leurs habitudes et leur opinion concernant les masques de protection que chacun est appelé à porter dorénavant.
    Quand allez-vous recevoir vos masques, commune par commune ?
    Réponse ici RTC

  • LA SCRYTOISE blonde et de Noël mise en vente, passez vos commandes...

    95141038_1266625176876753_1735143079364526080_o.jpg

    Vu que nos activités sont annulées et que l'on sait que vous appréciez nos délicieuses bières "LA SCRYTOISE blonde et de Noël", nous avons décidé de les mettre en vente.
    Pour commander,  téléphonez soit à Guy Winters au 0474/329108 ou à Céline Winters au 085/231290.
    Le prix est de 10,00€ pour 6 bières ou 36,00€ la boite de 24 bières, vidanges comprises.
    L'espoir Scrytois

  • Tinlot Sudinfo, les brèves.

    Capture d’écran 2020-04-29 à 11.19.55.png

    La Chapelle Notre-Dame à Clavier, dans le petit hameau de Saint-Fontaine, date du 12ème siècle et requiert une restauration importante portant sur la charpente, la couverture des toits, la protection des vitraux. Classée en 1944, elle bénéficie d’un soutien de 60.000 euros du Fonds Richard Forgeur, ce qui permettra d’y rétablir ses activités liturgiques, mais aussi culturelles, comme des concerts ou des expositions.
    Source et article complet sur RTC: Quatre monuments liégeois restaurés grâce au Fonds Richard Forgeur

    Capture d’écran 2020-04-29 à 11.04.04.png

    La Fédération scoute donne des informations sur les camps d'été

    A louer version 4-2020.JPG
    Mise à jour du 13 mai 2020: attention cette annonce n'est plus valable, l'appartement est loué !

  • Coronavirus en Belgique: la réadaptation fonctionnelle à Fraiture. Séquence JT RTL-TVI

    Capture d’écran 2020-05-01 à 14.24.44.png

    Une fois sortis des soins intensifs, certains patients doivent réapprendre les gestes du quotidien et parfois passer par un centre de réadaptation. Illustration à Fraiture, en province de Liège, où se trouve un centre dédié à la réadaptation fonctionnelle.

    Voir le reportage video

  • Citernes de mazout : décret wallon abrogé !

    Vu le risque que plus de 700.000 ménages wallons ne puissent plus faire remplir leurs citernes à partir de ce 13 mai, le gouvernement wallon a, sur proposition de la ministre régionale de l’Environnement, Céline Tellier (Écolo), abrogé l’arrêté en question », explique le gouvernement wallon dans un communiqué. Un nouveau texte, « avec des ambitions environnementales au minimum équivalentes », sera soumis au gouvernement à la fin de l’été.

    À l’heure actuelle, toute citerne de mazout d’une capacité comprise entre 3.000 litres et 24.999 litres doit être déclarée dans le cadre du permis d’environnement et doit respecter toute une série d’obligations environnementales. Par contre, pour les citernes d’une capacité inférieure à 3.000 litres, l’application de ces règles n’est pas obligatoire, excepté en zone de protection de captages d’eau potabilisable.
    Voir ci-dessous l'article précédent sur ce blog avec l'arrêté qui devait entrer en vigueur ce 13 mai et concernant 46% des ménages wallons (extrait de La Meuse du 29 avril)

    IMG_6613.jpeg

    Capture d’écran 2020-02-26 à 14.46.45.png

    A partir du 13 mai 2020, une nouvelle législation s'appliquera et concernera tous les dépôts dès 500 litres.
    Jusqu'au 12 mai 2020, tout dépôt de mazout d’une capacité supérieure ou égale à 3.000 litres, même répartis en plusieurs réservoirs, tant pour les installations privées que publiques, doit être déclaré, dans le cadre du permis d’environnement.
    La législation s’applique aux dépôts d’une capacité égale ou supérieure à 3.000 litres, composés d’un ou de plusieurs réservoirs, qu’ils soient aériens (c’est-à-dire dans le jardin, en cave ou en fosse non remblayée) ou enterrés (c’est-à-dire enfouis directement dans le sol ou en fosse remblayée, que ce soit totalement ou partiellement.). A partir de 25.000 litres, les dépôts sont soumis au permis d'environnement. Pour les dépôts d’une capacité inférieure, l’application de ces règles n’est pas obligatoire mais elle est fortement recommandée.

    A partir du 13 mai 2020, une nouvelle législation s'appliquera et concernera tous les dépôts dès 500 litres. Les nouvelles citernes devront donc posséder:

      1. Une double protection est d'application.

    •     Réservoir enterré: un réservoir double paroi équipé d'un système permanent de détection de fuite (système de classe 1).
    •     Réservoir aérien (jardin ou cave) : un réservoir simple paroi dans un encuvement étanche ou un réservoir simple paroi dans une cuve de rétention équipé d'un système permanent de détection de fuite (système de classe 3) ou un réservoir double paroi équipé d'un système permanent de détection de fuite (système de classe 1).

       2. Un système anti débordement automatique. Ce dispositif électronique (parfois appelé "sonde électronique") permet lors du remplissage de couper automatiquement l'approvisionnement lorsque le réservoir atteint 95% de sa capacité.

       3.  Une jauge: dispositif qui permet d'estimer la quantité restante de mazout dans le réservoir. Cette dernière ne pourra plus être constituée d'un tuyau latéral transparent externe au réservoir.

        4. Une plaquette verte. Celle-ci sera remise par le contrôleur lors de la mise en service du dépôt (c'est-à-dire du réservoir, ses tuyauteries et des ses équipements annexes).

    Les citernes existantes seront mises en conformité lors d'une cession immobilière. Lors de la vente, un premier contrôle devra être réalisé par le vendeur. La mise en conformité ou la mise hors service du dépôt doit être réalisée endéans les 3 ans. A priori, l'acheteur s'en chargera puisqu'il est libre de choisir son vecteur énergétique. Mais en fonction des négociations lors de la vente, le vendeur peut effectuer ces travaux.

    Points d'attention
    A partir du 13 mai 2020:

    •     Les réservoirs ne pourront plus être équipés d'un tuyau latéral transparent externe au réservoir. Cette disposition s'applique aux nouveaux réservoirs MAIS EGALEMENT aux anciens.
    •    Les normes européennes applicables aux réservoirs de plus de 3.000 litres seront imposées à tous les réservoirs. Il convient donc d'être attentif lors de l'achat de son réservoir.
    •     Pour la construction des réservoirs in situ, un guide technique devra être respecté par le constructeur et l'installateur.
    •     Les dépôts de 3.000 à 24.999 litres qui n'ont jamais été contrôlés doivent l'être avant le 13 mai 2022,  même hors session immobilière. Ensuite les dépôts devront être contrôlés périodiquement: tous les 10 ans pour les citernes à double paroi et tous les 3 ans pour les citernes à simple paroi, à dater du premier contrôle. L'Administration attire l'attention sur le fait qu'en cas de problème, les assurances vérifieront sans doute la conformité du dépôt lors de l'examen du dossier sinistre.

    Source et en savoir plus : La Wallonie

    Lire la suite

  • Tinlot Covid-19. CILE et IDEN: demande d'intervention de 40 euros sur votre facture d'eau

    Capture d’écran 2020-05-01 à 16.28.34.png

    Bénéficier d'une réduction de 40 euros sur la facture d'eau est possible, dans le cadre de l'épisode de pandémie, si vous remplissez les conditions d'octroi définies par le Gouvernement Wallon. Plus d'infos pour les clients de la CILE, sur les modalités pratiques, sur ce lien

    Dans notre commune,
    la CILE dessert les villages de Ramelot et de Soheit-Tinlot.

    Pour l'IDEN (Abée, Fraiture, Scry)
    Voir le site: http://www.iden-eau.be/

    Capture d’écran 2020-05-01 à 23.08.48.png

    Capture d’écran 2020-05-01 à 23.09.48.png

     

     

     

  • Tinlot (Seny). Bientôt du vin Chardonnay, les premières vignes ont été plantées mardi

    Jérôme Hartog se lance dans la production de vin. Cet indépendant de Tinlot de 31 ans travaille dans un bureau de courtage en assurances ainsi que dans la ferme familiale de son papa, Pol Hartog, 59 ans, ancien échevin de Tinlot et actuel conseiller provincial MR.

    Du Chardonnay
    « Dans un premier temps, nous allons nous concentrer sur ce cépage Chardonnay pour produire un vin blanc non pétillant. Nous nous lançons directement dans le haut de gamme qui est connu du grand public. Nous n’avons pas encore choisi le nom de ce vignoble. Nous avons acheté les pieds à un pépiniériste français « Mercier » situé à La Rochelle et nous avons fait appel à un pépiniériste luxembourgeois qui est venu sur notre terrain ce mardi avec son matériel professionnel pour planter les pieds de vigne. Il a utilisé un tracteur avec un gps pour bien planter droit et efficacement. Ce travail a été réalisé en trois heures. Il était prévu la semaine prochaine mais il a été avancé à ce début de semaine, juste avant les pluies », précise encore Jérôme Hartog.

     

     

    Une société luxembourgeoise a planté les pieds de vigne.
    Une société luxembourgeoise a planté les pieds de vigne. - A.L.

    Pol Hartog s’était vu refuser un permis pour un poulailler industriel de près de 40.000 animaux en 2017 à l’entrée du village de Fraiture. Le voici qui rebondit avec son fils avec ce projet de vignoble. « C’est un beau « coteau » exposé plein sud entre le « Tige de Terwagne » et le village de Seny. Il est abrité du Nord par un bois (Walsebro). La parcelle est entourée de haies plantées avec l’aide de Natagora, il y a quelques années, et composée d’espèces indigènes. Ces haies protégeront les pieds de vigne des vents dominants. Nous avons planté 5.000 pieds sur 1,17 hectare cette année pour réaliser un essai mais nous pourrons étendre le vignoble sur six à dix hectares par la suite », annonce Jérôme Hartog qui a utilisé un drône pour filmer cette première plantation et réaliser une petite vidéo de présentation du futur vignoble.

    Un tracteur et quelques hommes ont suffi.
    Un tracteur et quelques hommes ont suffi. - A.L.

    « Les premières bouteilles de vin Chardonnay de Seny-Tinlot ne seront pas commercialisées avant trois ou quatre ans. On se réjouit d’y être pour le goûter et surtout pour en faire profiter le public », conclut Jérôme Hartog.

    La parcelle d’un hectare sur laquelle ont été plantés les pieds.
    La parcelle d’un hectare sur laquelle ont été plantés les pieds. - A.L.

    B9723340685Z.1_20200429203424_000+GC6FUNBMF.1-0.jpg

    Pol Hartog, Marc-Antoine Wautelet et Jérôme Hartog sur leur parcelle. - A.L.

    Article de Marc Gérardy dans la Meuse H-W - Photos AL

    Capture d’écran 2020-04-30 à 18.08.06.png

    haies natagora.jpeg
    La parcelle est entourée de haies plantées avec l’aide de Natagora il y a quelques années et composée d’espèces indigènes

    DSC_3631.jpeg

    DSC_3636.jpeg