- Page 4

  • 75 serpents ont été relâchés dans la carrière d’Ampsin

    Il s’agit en fait d’une action pour « recoloniser » le site, en partenariat avec Natagora, les Grottes de Han, le DNF et le PCDN d’Amay.

     

    Ces serpents adorent les milieux secs et les rochers. La carrière est donc l’endroit idéal pour ces petits reptiles. « Ces serpents viennent directement des Grottes de Han. Ils ont été attrapés volontairement dans l’unique but de les mettre à Ampsin pour repeupler la zone », explique Didier Marchandise (coordinateur local du PCDN d’Amay, et responsable du service environnement).

    Pas de danger
    Le connaisseur tient à rassurer les riverains : « Ce ne sont pas des serpents dangereux. C’est une espèce inoffensive. D’ailleurs, si les gens se promènent dans les endroits autorisés, ils ne les rencontreront pas, car ces serpents préfèrent rester dans les roches ».
    À noter qu’un nouveau lâcher de serpents devrait avoir lieu dans les prochaines semaines.
    Ro.Ma. La Meuse

  • Modave : le distributeur de billets bientôt opérationnel

    Cela fait plus de trois ans que les Modaviennes et les Modaviens doivent faire des kilomètres pour retirer quelques billets. En effet, la dernière agence de la commune a fermé ses portes en 2017. « Fin 2017, on a alors fait une demande à bpost pour installer un distributeur de billets. Mais le dossier a traîné », soupire Éric Thomas, bourgmestre de Modave.
    Après tant d’années, le distributeur est finalement arrivé (il est installé en face de l’hôtel de police de Strée)… mais il n’est toujours pas opérationnel.
    « Tout est terminé, mais il manque le raccordement. On dépend du bon-vouloir de Résa », explique le bourgmestre, qui espère que le service sera opérationnel en septembre.
    Ro.Ma. La Meuse H-W

  • Un film poignant sur l’école de la dernière chance: le collège St-Martin de Seraing

    Durant deux ans, le réalisateur liégeois Thierry Michel a filmé le quotidien du collège Saint-Martin à Seraing. Surnommé « l’école de la dernière chance », il accueille tous les élèves accidentés de la vie. Un film touchant qui est un véritable condensé des problèmes de notre société et qui sortira sur les écrans en janvier prochain.

    Capture d’écran 2020-09-14 à 13.59.17.png

    Quand on demande au directeur adjoint du collège, Jérôme Chantraine (42 ans), pourquoi il s’est fait une spécialité d’accueillir tous les élèves qui ont été exclus des autres écoles, il répond simplement : « Vous sauriez dire vous, en une demi-heure, si la personne que vous avez devant vous peut s’en sortir ? Moi non. Alors, je pars sur le oui. Et s’il faut divorcer ensuite, on aura au moins essayé. »
    Et ça marche ? « On doit souvent sanctionner, bien sûr. Mais je m’arrange toujours pour qu’il me dise merci en sortant de mon bureau. Et si parfois on est arrivé au bout du bout, je les raccompagne jusqu’à la porte et je leur serre la main. »

    17 nationalités différentes
    Toute la philosophie du collège Saint-Martin se retrouve dans ces phrases. Autrefois collège réputé de Seraing, l’école a subi les aléas de la crise sidérurgique et a vu sa population changer, tout comme le quartier dans lequel elle est implantée.
    « Aujourd’hui, nous accueillons 350 élèves qui représentent 17 nationalités différentes, reprend le directeur. La plupart ont connu des difficultés scolaires ou familiales. Certains même avec la justice. Ils sont âgés de 12 à 20 ans et proviennent pour la plupart de la région serésienne. Ensemble ils entretiennent d’eux une image négative alors que, pris individuellement, ils peuvent être terribles. »
    Mus par leur emblématique directeur, les professeurs s’activent à les remettre debouts sur le parcours scolaire et à leur faire décrocher un diplôme. « Tu es à un carrefour de ta vie, lance l’un d’eux à un élève. C’est à toi à prendre la bonne direction. Tu as le choix. »

    Interroger l’adolescence
    « Le collège Saint-Martin est en fait notre société en miniature, explique Thierry Michel, le célèbre réalisateur. Il reflète toutes les difficultés auxquelles les jeunes sont confrontés. » On y parle de violence, de drogue, de racisme, d’homosexualité…
    Il a d’abord tourné « Les enfants du Hasard » en 2017, au pied du charbonnage de Cheratte, un film qui interrogeait des enfants de sixième primaire sur la vision qu’il avait de leur avenir.

    Thierry Michel, le réalisateur

    Avec ce nouveau film, Thierry Michel a voulu sonder cette fois l’adolescence, « et essayer de comprendre comment l’école peut-être une bouée de sauvetage pour tous ces jeunes à la dérive. Je suis persuadé qu’il n’y a pas de fatalité sociale si l’école remplit bien son rôle. »
    Lire la suite dans la Meuse Liège

     

  • Appareil photo retrouvé, merci !

    DSC00009.JPG
    La carte mémoire et les photos ont été récupérées !

    Suite au message diffusé sur le blog de Tinlot mercredi dernier, voir l'article précédent: "Ramelot. Recherche appareil photo (et carte mémoire) perdu ce mardi 8 septembre!", le responsable des travaux pour la pose de câbles vient de venir déposer mon appareil photo qu'ils ont trouvé sur le chantier.
    Encore grand merci pour le partage de cette annonce.
    André Jaminon.

     

  • Incendie à la ferme «Chez Rosemalou» à Clavier: une cinquantaine de vaches ont péri

    Pour une raison indéterminée, un incendie a débuté ce lundi matin au sein de la ferme « Chez Rosemalou », située au carrefour entre la rue du Hâlon et rue d’Atrin à Clavier, aux alentours de 5h50. Les pompiers de la zone Hemeco ont été appelés sur place. Arrivés sur les lieux, les hommes du feu ont constaté un embrasement généralisé du bâtiment principal. Le fermier et sa femme tentaient d’évacuer les vaches du brasier. Emmanuelle Lecomte, propriétaire de la ferme est profondément choquée par ce qu’il s’est déroulé sous ses yeux.

    Fort heureusement, aucun blessé humain n’est à déplorer. La deuxième étable ainsi que le corps de logis ont pu être épargnés des flammes. « On voyait la colonne de fumées à 10 kilomètres. On a fait tout ce qu’il fallait pour protéger l’habitation et les autres bâtiments. Les fermiers sont assez défaits car il s’agit de leur outil de travail, c’est très impactant pour eux », indique le capitaine de la zone Hemeco Christophe Jadot...lire la suite

    Voir tous les détails et les images dans La Meuse H-W

  • 91.537 cas de Covid-19 en Belgique samedi: voici la situation dans nos communes

    Capture d’écran 2020-09-13 à 14.35.27.png
    Voir toutes les communes

    Capture d’écran 2020-09-13 à 14.45.53.png

    Capture d’écran 2020-09-13 à 14.45.44.png

    La Meuse

  • WWF. Plus de la moitié de la faune sauvage a disparu en 50 ans!

    Intitulée « Infléchir la courbe », elle modélise une série de scénarios d’actions possibles, pour préserver la nature ou les espèces, mais aussi réduire l’empreinte de la production agricole ou de la consommation humaine, notamment de produits issus de l’élevage animal.
    « Le scénario le plus ambitieux, qui combine toutes ces interventions, nous permet d’estimer qu’il est possible d’inverser le déclin de la biodiversité d’ici 2050 », explique David Leclère, auteur principal de l’étude.

    Un rapport belge
    Les rapports du WWF paraissent depuis 22 ans. Pour la première fois, un rapport semblable a été réalisé au niveau de la Belgique et sera présenté lundi prochain. La cartographie de la biodiversité belge a été réalisée en collaboration avec différentes organisations telles que Natagora et plusieurs experts universitaires. Le travail a nécessité 2 ans. L’évolution de la population de 300 espèces de vertébrés a été étudiée sur une période allant de 1990 à 2018. Les indicateurs seront disponibles par région (Flandre et Wallonie).
    Le WWF Belgique espère que cette étude interpellera les politiques et les incitera à s’engager dans un nouveau contrat pour la nature. Les efforts de restauration commencent à être payants en Belgique mais ce n’est pas encore assez. Souvent faute de moyens humains, notamment dans le contrôle du respect de lois concernant le braconnage ou l’importation illégale d’espèces sauvages.

  • Trop de trafic à Vierset, le bourgmestre de Modave veut des contrôles renforcés

    C’est une des (nombreuses) conséquences de la fermeture de la Chaussée des Forges entre Huy et Marchin. De nombreux véhicules passent désormais par le petit village modavien de Vierset… ce qui agace les riverains.
    « On a énormément de plaintes d’habitants qui disent que la situation est devenue infernale. On croise des véhicules qui vont à une vitesse folle. Il y a un radar préventif, mais beaucoup d’automobilistes ne respectent pas la limitation », regrette le bourgmestre de Modave, Éric Thomas.

    Trop de poids lourds
    Autre problème : les camions empruntent également ce chemin normalement interdit aux poids lourds ! Le bourgmestre a alors demandé un renfort des contrôles de police à Vierset.

    Les autorités communales comptent également coller prochainement sur la voirie des inscriptions rappelant les limitations de vitesse (50 km/h, et 30 près de l’école).
    Pour rappel, les travaux de la Chaussée des Forges ont débuté le 3 août et devraient encore durer jusqu’au début du mois d’octobre.
    La Meuse H-W

  • Football P3A. Deux cas de Covid à Burdinne et Fraiture Sport, les deux prochains matchs remis !

    ö32432455.15.jpg

    On le sait, ce championnat s’annonce particulier en raison du virus qui continue de circuler aux quatre coins du Royaume. Malheureusement, deux de nos clubs régionaux ont été impactés à l’aube de leur premier match de championnat, à savoir Burdinne et Fraiture Sports.
    « Un de nos joueurs a été faire le test et a appris jeudi soir qu’il était positif. Comme le veulent les mesures mises en place, nous avons immédiatement averti le comité provincial et nos deux rencontres à venir ont été reportées. Nous allons tous nous faire tester ce week-end en espérant que tout le monde soit négatif. Mais qu’importe les résultats, nous sommes à l’arrêt pour deux semaines », témoigne Jean-Christophe Piccart, le T1 burdinnois.
    Même cas de figure à Fraiture Sports, où les pensionnaires de P3A ont vu un membre de l’équipe être contrôlé positif. Les deux prochains matches sont d’ores et déjà remis aussi. « Nous allons tous faire le test mais si lundi soir on apprend que nous sommes tous négatifs, je ne comprends pas pourquoi nous n’aurons pas le droit de jouer la semaine prochaine. La saison s’annonce difficile, cela va se produire beaucoup de fois », ponctue Fabrice Pavone, le coach de Fraiture.
    G.T La Meuse H-W

  • Tnlot. Stages d'automne et d'hiver 2020

    1030_stage_automne_2020_v3_pp.jpg

    Téléchargez ici le programme complet (12 pages)

     

    Quelques rappels complémentaires aux activités:

    2030_stage_automne_2020_v3_pp.jpg

    3030_stage_automne_2020_v3_pp.jpg

    5030_stage_automne_2020_v3_pp.jpg

     

  • Mesurer la qualité de l'air en temps réel dans votre commune

    Wallonair.be : nouvel outil pour s'informer sur la qualité de l'air

    Capture d’écran 2020-09-12 à 17.21.10.png

    https://www.wallonair.be/fr/

    Le nouveau site www.wallonair.be est désormais le site de référence pour s'informer de manière complète sur la qualité de l'air en Wallonie. Il diffuse en temps réel les données mesurées par une vingtaine de stations réparties sur l'ensemble du territoire régional et permet, le cas échéant, de lancer les alertes en cas de pics de pollution.

    Demeurant la principale menace environnementale pour la santé, la pollution atmosphérique cause chaque plus de 400 000 décès prématurés au sein l'Union européenne. En Belgique, le nombre de décès dus aux trois principaux polluants atmosphériques (particules fines, oxyde d'azote et ozone) est estimé à 11 000 par an.
    Dans ce contexte, le site wallonair.be met à la disposition des citoyens et des scientifiques un monitoring en continu et un système d'alerte efficace an cas de pics d'ozone ou de smog (particules fines).
    Au niveau politique, cet outil va permettre de vérifier l'efficacité des actions mises en oeuvre en vue de réduire la pollution atmosphérique (développement de solutions de mobilité alternative à la voiture, diminution des dépenses énergétiques dans les bâtiments privés et publics...).

    Indices en temps réel et prévisions

    Wallonair.be est le fruit de la collaboration entre l'Institut scientifique de Service public (ISSeP) et l'Agence wallonne de l'Air et du Climat (AWAC). Par le biais de cartes, il renseigne plusieurs paramètres :

    • les indices de la qualité de l'air en temps réel sur base de mesures prises en direct et d'autres paramètres ;
    • des prévisions jusqu'à 3 jours pour un polluant spécifique ou pour l'indice global de la qualité de l'air.

    Le site propose une version express pour visualiser l'état de la qualité de l'air de manière générale et une version complète qui détaille station par station les paramètres mesurés.
    À noter que le site mentionne également l'indice pollen (donnée fournie par le réseau AirAllergy de SCIENSANO.

    Comment les indices sont-ils mesurés ?

    Pour chaque polluant ou famille de polluants atmosphériques (particules fines, oxyde d'azote et ozone), il existe deux procédés de mesures :

    1. Le réseau en temps réel ou "réseau d'alerte"

    Le réseau des 24 stations réparties sur le territoire wallon mesure et diffuse en temps réel les données relatives à une dizaine de polluants : particules fines (PM10 et PM 2.5), oxydes d'azote (NO/NO2/NOx), ozone (O3), monoxyde de carbone (CO), dioxyde de soufre (SO2) et Black Carbon (ou carbone suie - BC).
    8 stations mesurent également 6 paramètres météo : direction du vent, vitesse du vent, t°, pluviométrie, humidité et pression).
    En 2021, 350 capteurs seront également installés dans l'ensemble de communes wallonnes; ce qui permettra d'obtenir des mesures encore plus fines.

    2. Les réseaux en différé

    Des échantillons sont prélevés sur le terrain puis analysés a posteriori en laboratoire.

    Comment être averti.e en cas d'alerte ?

    Il est possible de recevoir les alertes de pics de pollution par mail et/ou par SMS. Pour cela, il suffit de créer un compte dans l'espace personnel du site et de cocher les cases ad hoc. Source

    www.wallonair.be

    Capture d’écran 2020-09-12 à 17.18.52.png

  • La brocante de Ramelot aura lieu ce dimanche 20 septembre

    Brocante Ramelot.jpg

    Nous organisons notre brocante annuelle le dimanche 20 septembre prochain dans notre joli village.
    Les exposants et les visiteurs sont les bienvenus de 8 à 17 h dans le respect des règles sanitaires en vigueur.  Il n'est pas nécessaire de réserver son emplacement (5€/4 m).
    Besoin d'info  : 0476/76 11 03.
    Les bénéfices récoltés à cette occasion permettent au comité du village de financer les activités annuelles.

    Lire la suite

  • Le chanteur modavien et ex-candidat de The Voice sort un 3e single

    Capture d’écran 2020-09-11 à 15.35.47.png

    « Lost in the hype », c’est le titre du nouveau single de Pierre Lizée qui sortira le 18 septembre prochain. Il sera diffusé sur toutes les plateformes (Spotify, iTunes, etc) ainsi que sur toutes les radios (RTL, RTBF, Nostalgie).
    Dans ce style électro-pop qui le singularise depuis ses débuts, le jeune chanteur modavien a enregistré cette nouvelle chanson avec Héliotrope, un quatuor à cordes fondé par Eric Gerstmans.
    Sur un ton débridé et mélancolique, « Lost in the hype » évoque le monde du business, du pouvoir et de la célébrité et des risques d’y être confrontés. « Dans cette chanson, je me suis projeté dans la peau de quelqu’un qui pourrait se perdre dans ces différents mondes, jusqu’à être mangé de l’intérieur », résume Pierre Lizée.

    Loic Nottet dans le jury ? Cool
    Sur le plan privé, le jeune Modavien vient de terminer un bac en communication. « Pour l’instant, je me consacre entièrement à la musique. »
    Evoquant la nouvelle saison de The Voice, le télécrochet de la RTBF qui l’a révélé au grand public, il se réjouit, dit-il de la présence de Loïc Nottet dans le jury. « Pour quelqu’un qui a été candidat, se retrouver dans le fauteuil, je trouve ça cool », conclut-il avec le sourire.

    La Meuse H-W

  • RTC Télé Liège. Retrospective sur la foire de Liège

    Capture d’écran 2020-09-11 à 15.43.28.png

     
    Elle fait rêver les plus jeunes et permet aux adultes de retomber en enfance ! La foire de Liège est un rendez-vous automnal bien connu des Liégeois. Un évènement qui affiche plusieurs siècles d'histoire de carrousels et de croustillons !