- Page 2

  • Que reste-t-il encore à déconfiner ? Le calendrier

    Capture d’écran 2020-05-26 à 15.56.25.png

    Que reste-t-il encore à déconfiner ? Beaucoup de choses ! Quand cela va-t-il se faire ? On n’a pas encore toutes les dates avec certitude, loin de là. Car c’est l’évolution de l’épidémie et le centre national de sécurité qui ont les cartes en main. À ce jour, voilà ce qu’on peut annoncer, avec certitude, ou non.

    > Dimanche 31 mai

    Les cultes demandent et espèrent une reprise de leurs activités pour ce dimanche 31 mai, mais aucune certitude. Sinon, ce sera pour le 8 juin en principe.

    > Lundi 1er juin

    Sûr et certain : le 1er juin, ce sera la reprise des enquêtes publiques en Région bruxelloise (avec possibilité pour le citoyen d’aller consulter les projets dans les administrations).
    Moins certain : l’ouverture des terrasses de cafés et brasseries, uniquement pour boire un verre. Les fédérations Horeca en rêvent.

    > Mardi 2 juin

    Sûr et certain : les visites à des proches dans les hôpitaux (interdites depuis plus de deux mois) vont reprendre. Cela se fera sous conditions strictes et pour les personnes hospitalisées en dehors du Covid-19. La priorité sera donnée aux patients hospitalisés depuis longtemps.

    > Lundi 8 juin

    Attendu mais à confirmer : réouverture progressive de l’Horeca (là où les clients peuvent s’asseoir), excursion d’un jour, sports en salle, petites activités culturelles, événements en plein air de petite envergure, ouverture des frontières, parcs d’attractions…

    > Mardi 9 juin

    Sûr et certain : en Wallonie, fin de la période de suspension qui protégeait les locataires. Les expulsions domiciliaires (décidées par un juge de paix) vont pouvoir reprendre. (Sauf si l’épidémie venait à reflamber).

    > Mercredi 10 juin

    Aucune certitude, mais la fédération des cinémas belges espère rouvrir les salles le mercredi 10 juin ou le mercredi 17 juin, histoire de faire redémarrer la machine à plein rendement pour les grandes vacances. « Pour vraiment réamorcer la pompe, il faut compter 2 semaines à 1 mois », nous dit Thierry Laermans, secrétaire de cette fédération. « Il faudra voir aussi ce que les distributeurs nous proposeront comme films. Pas grand-chose sans doute au début. Le secteur aura besoin de mesures de soutien de la part des pouvoirs publics car au début, la rentabilité ne sera pas au rendez-vous. »

    > Quand ?

    Élargir les contacts sociaux au-delà des 4 personnes, c’est à l’étude mais on ignore quand on va pouvoir passer à la vitesse supérieure. Au niveau scolaire, on ne connaît toujours pas le sort qui sera réservé aux enfants de maternelle et aux élèves des classes toujours pas rentrées.
    On sait en revanche que l’interdiction de toute manifestation à caractère culturel, sportif, touristique et récréatif restera en vigueur jusqu’au 30 juin au moins.
    Quid des vacances et voyages à l’étranger ? Ce sera de toute manière un été sans grands rassemblements et sans festival (interdits jusqu’au 31 août).

    La Meuse

  • SOS PATAT: éviter de gaspiller 750.000 tonnes de pommes de terre belges !

     

    Capture d’écran 2020-05-26 à 15.29.52.png

    SAUVEZ 750 000 TONNES DE FIERTÉ BELGE

    90 % des pommes de terre belges sont transformées en produits surgelés, principalement en frites.
    Suite aux mesures de ces deux derniers mois, la demande a fortement chuté, surtout celle provenant des restaurants en Belgique et à l'étranger. Conséquence : 750 000 tonnes (750 millions de kilos !) de pommes de terre ne peuvent être transformées et risquent d'être gaspillées.

    NOS PATATES N'ONT PAS LA FRITE MAIS TU PEUX LES AIDER !
    En achetant davantage de frites et autres produits surgelés à base de pommes de terre belges ou en allant plus souvent à la friterie (qui est toujours ouverte). Un petit effort alléchant qui permettra d'éviter un gaspillage alimentaire monstre.

    TU VEUX RÉDUIRE LE GASPILLAGE EN PURÉE ? SOUTIENS NOTRE ACTION !
    Avec l'action SOS Patat, Too Good To Go et les acteurs clés du secteur souhaite sauver 750 000 tonnes de fierté belge. Pour ce faire, nous avons besoin de ton aide.
    Partage tes actions sur les réseaux sociaux et télécharge le matériel de la campagne. #SOSPatat

    photo-of-pile-of-potatoes-2286776 (1)XS.jpg
     

    Questions fréquemment posées

    + CES 750 000 TONNES DE POMMES DE TERRE NE PEUVENT-ELLES PAS ÊTRE UTILISÉES D'UNE AUTRE MANIÈRE ?

    + Comment puis-je savoir si les produits surgelés à base de pommes de terre que j'achète, permettent vraiment de régler le problème ?

    + ALLONS-NOUS SAUVER 750 000 TONNES DE POMMES DE TERRE ?

    + Manger très régulièrement des frites, n'est-ce pas mauvais pour la santé ?

    Lire la suite sur le site https://www.sospatat.be/francais

  • Coronavirus. Suivi des contacts... Pourquoi cela vous concerne si vous avez des symptômes ?

    Le suivi de contact est un outil essentiel pour réussir ensemble à maintenir la pandémie de COVID-19 sous contrôle. Vous vous posez des questions sur le fonctionnement de ce dispositif ou sur le respect de la vie privée ? Regardez cette vidéo et découvrez ce qui a été mis en place concrètement : https://www.youtube.com/watch?v=sA4gMHwv1aM&t=1s

    Capture d’écran 2020-05-26 à 15.35.34.png

  • Limiteurs d’eau : leur interdiction va être prolongée

    Capture d’écran 2020-05-26 à 15.39.01.png

    En Wallonie, environ 2.000 ménages vivent avec un limiteur d’eau. Un appareillage destiné à limiter (fortement) le débit d’eau. Il est installé chez les mauvais payeurs mais, à côté de ceux qui sont de mauvaise foi, il y a une majorité de personnes qui ne parviennent pas à nouer les deux bouts. Avec la crise du Covid, leur nombre risque d’exploser.
    Mesures
    Le gouvernement wallon a donc pris des mesures en mars, afin d’aider les plus précaires à faire face aux dépenses d’énergie et d’eau. Parmi ces mesures, « l’interdiction de suspension de fourniture d’eau et de limitation de débit pour une durée de 60 jours à partir du 1er avril 2020 », comme le rappelle le député André Frédéric. Mais la mesure est censée s’arrêter le 1er juin. Le député a donc interpellé la ministre Tellier. Bonne nouvelle : « Concernant la crise du Covid, laquelle n’est hélas pas dernière nous, j’envisage de faire usage de la faculté prévue dans l’arrêté du gouvernement et de prolonger l’interdiction de pose de limiteurs d’eau au-delà du 1er juin vu la persistance de la crise. »

    La mesure va donc être prolongée… mais on ne sait pas jusque quand. André Frédéric, comme tout le groupe PS du parlement de Wallonie, demande d’ailleurs que ce soit un juge de paix qui décide de la pose d’un limiteur d’eau. Les socialistes avaient déposé une proposition de décret en ce sens sous la précédente législature. Sur ce point, Madame Tellier n’est pas vraiment sur la même longueur d’onde que le député. Mais on peut faire confiance à ce dernier pour revenir à la charge. Covid ou pas Covid !
    B.J. La Meuse H-W

  • Le rôle du conseil de classe est précisé. Voici comment on attribuera le CEB ou CE1D de votre enfant

    Le rôle du conseil de classe est précisé dans une circulaire. Voici comment on attribuera le CEB ou CE1D de votre enfant

    Capture d’écran 2020-05-25 à 16.06.19.png

    Suite à la décision d’annuler les épreuves externes certificatives liées à l’octroi du CEB (6e primaire), du CE1D (2e secondaire) et du CESS (6e secondaire), la tâche du jury (ou conseil de classe) devient primordiale. Prenons le cas du CEB (pas de grosse différence pour les autres). Le jury (au moins 3 personnes) sera présidé par le chef d’établissement et composé des instituteurs/trices exerçant tout ou partie de leur charge en 5e ou 6e primaire. Il se réunira au plus tard le 29 juin.
    Chaque élève sera délibéré individuellement. La décision ne peut en aucun cas être le simple reflet d’une opinion mais doit se fonder sur le dossier de l’élève comportant les documents suivants : le rapport circonstancié de l’instituteur/trice, avec son avis favorable ou défavorable quant à l’attribution du CEB (il se fonde sur la correspondance entre les compétences acquises par l’élève et celles qu’il doit normalement acquérir au terme de la deuxième étape de l’enseignement obligatoire), la copie des bulletins des deux dernières années de la scolarité primaire, tels que communiqués aux parents et tout autre élément que le jury estime utile.
    Pour respecter l’équité et l’égalité entre élèves (certains ayant été plus impactés par la suspension des cours), il ne pourra être tenu compte des résultats d’évaluations sommatives organisées sous la forme d’une session de fin d’année scolaire ou réalisées dans le cadre de travaux à domicile durant la suspension des cours.
    Le jury ou le conseil de classe doit motiver ses décisions (pertinentes, claires, précises et concrètes, il faudra indiquer la moyenne des résultats, etc.). Un entretien devra avoir lieu avec les parents pour qu’ils comprennent le refus de l’octroi du CEB. Il devra être conduit « dans un souci de réel dialogue au cœur duquel doit se trouver l’intérêt de l’enfant ».
    Des parents qui auront jusqu’au 14 juillet pour introduire un recours éventuel. -
    D.SW. (Lire l'article complet dans La Meuse)

  • Utilisation du vélo, n'oubliez pas l'assistance dépannage!

    D'après Touring, en avril, les gens semblent avoir bougé plus à vélo : " + 45 % d’interventions par rapport à 2019. Cela se confirme en mai. Nos statistiques s’arrêtent au 18 et nous avons quasi autant d’interventions que tout mai 2019. Nous nous attendons à une augmentation de 50 à 70 % pour ce mois", explique Lorenzo Stefani. (LM du 25 mai)
     
     
    Capture d’écran 2020-05-25 à 09.52.19.png
    Si vous vous êtes remis au vélo, comme de nombreux belges suite au coronavirus, n'hésitez pas à vous renseigner auprès de votre compagnie d'assurance et à prendre une assistance dépannage vélo.
    Un exemple d'assistance parmi d'autres, celui de Touring:

    * Pour vélos et vélos électriques
    * assistance vélo 24h/24 7j/7 par des patrouilleurs spécialement formés partout en Belgique, même devant votre domicile
    * en cas de pannes, crevaisons, accidents, et même le vandalisme
    * remboursement des frais médicaux (€ 6.500 maximum)
    * 3 interventions par an pour la formule individuelle et 8 interventions pour la formule famille
    * transport vers un réparateur de votre choix si votre deux-roues ne peut être remis en état immédiatement
     

    Capture d’écran 2020-05-25 à 10.12.50.png

  • Suivez le Memorial Day en ligne ce lundi 25 mai à 18h

    La cérémonie du souvenir en mémoire aux soldats américains qui ont perdu la vie durant les deux Guerres mondiales sur le sol belge qu’organise chaque année l’ambassade des Etats-Unis en Belgique se déroulera ce lundi sous un format virtuel, avec la participation de l’ambassadeur en Belgique, Ronald Gidwitz, et de la Première ministre Sophie Wilmès, a annoncé l’ambassade. (Le Soir - Belga)

    Capture d’écran 2020-05-25 à 09.17.33.png

    Capture d’écran 2020-05-25 à 09.17.26.pngCapture d’écran 2020-05-25 à 09.17.11.png

    https://memorialdayonline.com/

    capture ecran 2014-05-24 à 14.34.56.jpgPas de Memorial Day organisé au Cimetière Américain de Neupré cette année. Mais vous pouvez suivre cette commémoration en ligne dès 18h.

     

     

  • Comment privilégier le payement sans contact ?

    Si le payement par carte est recommandé un peu partout à cause du Covid19, le payement via votre GSM, sans carte cette fois, ni sans toucher quoique ce soit, est encore une meilleure solution qui commence à être utilisée largement.


    Payer via un code QR/une liste

    Capture d’écran 2020-05-24 à 16.39.48.png
    Regarder la vidéo

    Payer en ligne, payer des amis, payer en magasin, payer des factures et bien d'autres possibilités...

    Capture d’écran 2020-05-22 à 08.31.33.png

    Application à télécharger gratuitement

     

  • Coronavirus. Mensualités de remboursement de crédit : report de trois mois

    Capture d’écran 2020-05-24 à 17.00.58.png

    La Chambre a approuvé à l’unanimité, mercredi, une proposition de loi permettant le report des mensualités de remboursement d’un crédit à la consommation pendant la période de la pandémie de Covid-19. Le prêteur doit, à la demande de l’emprunteur, accorder un report de paiement pour une période maximale de trois mois, renouvelable une fois pour trois mois supplémentaires, soit six mois au total.
    Cinq millions de personnes
    Mais il y a des conditions. Ainsi, au moins un des emprunteurs du ménage doit subir une perte de revenu en raison de la crise liée au coronavirus, peu importe l’identité de la personne qui a contracté le crédit. En outre, l’emprunteur ne doit pas avoir été déclaré en défaut de paiement au 1er avril 2020. Si, au moment de la demande, l’emprunteur dispose de plus de 25.000 euros d’économies, le prêteur n’est plus obligé d’accorder une prolongation. Si le demandeur se trouve dans les conditions, le prêteur est dans l’obligation d’octroyer le report du remboursement.
    « C’est une victoire dans la lutte contre le surendettement des ménages. Plus de 5 millions de personnes ont au moins un crédit à la consommation en cours, de nombreux ménages ont vu leurs revenus diminuer suite au chômage temporaire ou à l’interruption totale ou partielle d’une activité indépendante. À côté de cela, des entreprises de crédit à l’affût ont déjà flairé l’aubaine et proposent des refinancements de crédits à des taux d’usurier », a souligné Christophe Lacroix (PS), auteur de l’une des propositions de loi. Il regrette cependant qu’un amendement limite le mécanisme à des mensualités d’au moins 50 euros, ce qui « ignore la situation de nombreux ménages à faibles revenus ».
    La Meuse