Accidents - Page 5

  • Tinlot: un boîtier d’alarme anti-intrusion prend feu

    capture ecran 2018-08-07 à 12.26.23.jpg

    Dimanche dernier vers 16h, une maison unifamiliale a vu son boîtier d’alarme anti-intrusion prendre feu dans la rue de Moulin. Situé en hauteur sur l’une des façades, le boîtier a dégagé de la fumée noire et des flammes qui ont fait chauffer le dessous de la corniche. Le feu a rapidement été maîtrisé par les pompiers de la zone HeMeCo. Sur place étaient présents une autopompe, un camion-citerne, un véhicule officier et un camion-échelle de Hamoir.
    Article de Jérôme Guisse à lire dans la Meuse du 6 août. Photo d'illustration.

  • Tinlot. Incendie dans le Fond de Soheit, des précisions

    capture ecran 2018-07-25 à 15.26.03.jpg

    5 hectares partent en fumée
    Les pompiers de la zone de secours Hemeco ont été appelés ce mercredi à 14h10 pour un feu de champs qui sévissait à Soheit-Tinlot, rue Fond de Soheit.
    Pour une raison jusqu’ici inconnue, l’incendie s’est déclaré dans un champ de céréales de 35 hectares.
    Les hommes du feu y sont descendus lourdement équipés de cinq véhicules : 2 4X4, 2 camions citernes et une autopompe. Ils ont d’abord délimité les lieux et réalisé un « coupe-feu » entre la route et le champ avoisinant, d’une superficie quasi similaire, afin que le feu ne s’y propage pas. Ils ont ensuite procédé à l’extinction.
    Au final, ce sont approximativement 5 hectares de champs qui sont partis en fumée. On ne déplore pas d’autres dégâts ni de blessé.-
    E.D. La Meuse du 26 juillet Voir l'article de mercredi sur ce blog)
    Jeudi 26 juillet de nouveaux incendies dans le Condroz
    Ce jeudi après-midi, les pompiers de la zone Hemeco sont intervenus pour plusieurs feux survenus à Tinlot, Hamoir et Anthisnes.
    À Tinlot, c’est une machine agricole qui a pris feu à 13 heures 30. Le fermier a donné un coup de herse pour limiter la propagation des flammes, mais le champ a tout de même été incendié sur une grande surface. À Hamoir, ce sont des broussailles qui ont pris feu à l’arrière du château vers 15 heures. Les pompiers sont également intervenus à Anthisnes ou une vingtaine de mètres d’herbe brûlaient dans un pré. (La Meuse digitale)

  • Tinlot: l’Opel dans le fossé après une collision avec un camion

  • 2 accidents mortels sur 5 ont lieu le week-end

    capture ecran 2018-06-07 à 17.14.20.jpg

    L’AWSR lance une campagne et propose des chèques taxi BackSafe pour un retour en sécurité les soirs de week-end

    En Wallonie, 42% des accidents mortels ont lieu le week-end et ce sont principalement des jeunes qui en sont victimes. L’AWSR s’attaque à cette problématique avec le lancement d’une campagne de sensibilisation et d’un projet pilote de chèques taxi pour rentrer en sécurité à prix réduit. Les résultats d’une toute nouvelle étude sur les sorties de week-end des jeunes Wallons sont dévoilés à cette occasion.

    Les accidents de week-end en chiffres
    En 2016, 124 personnes ont perdu la vie en Wallonie dans un accident de week-end dont près de la moitié (45%) survenu pendant la nuit. Les jeunes sont particulièrement touchés. 68% des conducteurs impliqués dans un accident mortel survenu pendant une nuit de week-end sont en effet âgés entre 18 et 34 ans. C’est en partie dû au fait qu’ils sont davantage présents sur les routes les nuits de week-end qu’aux autres moments de la semaine.
    Un cocktail explosif
    La conduite sous l’influence d’alcool et/ou de drogue, à laquelle s’ajoute la fatigue des retours de sorties, est largement en cause dans les accidents survenant le week-end. Mentionnons également l’usage détourné de certains médicaments en association avec de l’alcool, dont les effets sont aggravants.
    Les nuits de week-end, 1 conducteur sur 2 testé à la suite d’un accident corporel est positif à l’alcool et 1 conducteur sur 4 a consommé de la drogue. L’AWSR souhaite sensibiliser les conducteurs et leur entourage aux dangers de la conduite sous influence.


    Campagne accidents de week-end

    image012.jpg

    On a trop souvent tendance à ne pas oser faire de remarque à ses proches ou à ses amis à propos de leur incapacité à reprendre le volant tant qu’ils ne présentent pas vraiment de signes extérieurs « extrêmes », comme par exemple le fait de ne plus pouvoir marcher. Pourtant, empêcher un ami qui n’est pas « en état » reprendre la route peut lui sauver la vie. Dans le cadre de cette nouvelle campagne de sensibilisation, l’AWSR souhaite mettre en exergue le rôle que peut jouer l’entourage et l’encourager à s’exprimer.
    A partir du 6 juin, deux affiches seront présentes le long des autoroutes et des routes secondaires en Wallonie.

    image013.jpg

    Avec une touche d’humour noir, la première rappelle aux usagers de la route que si le conducteur n’est pas en état, la fin d’une super soirée peut vite se transformer en un véritable cauchemar. La seconde affiche montre que l’entourage peut éviter une fin de soirée tragique en empêchant un conducteur sous influence de reprendre le volant. Des mini films de sensibilisation soulignant ce rôle protecteur des proches ainsi que des spots radio humoristiques seront également diffusés pendant tout l’été.

    Les sorties de week-end des jeunes Wallons : étude de l’AWSR
    L’AWSR a pour la première fois interrogé 500 jeunes Wallons âgés entre 18 et 30 ans sur leurs habitudes de sorties le week-end. (lire l'étude ci-dessous)

    Lire la suite

  • Record d'appels d'urgence 1722 pour la province de Liège

    DSC_8919.jpg

    Pour les dégâts matériels appelez le 1722 (Photo Seny, le 1er juin 2018. AL)

    capture ecran 2018-06-07 à 11.07.48.jpg

    Les centrales d'urgences ont reçu un total de 7642 appels au 1722 entre l'activation lundi 28/05 18h et samedi 02/06 12h en raison des orages. La majorité des appels provenaient de la province de Liège (5462 appels), suivie par les provinces de Brabant flamand (556 appels), de Anvers (514 appels) et de Flandre orientale (260 appels).

    Entre vendredi 01/06 12h et samedi 02/06 12h, les centrales d'urgence ont reçu un total de 2604 appels au 1722. La majorité des appels provenaient de la province de Liège (1907 Appels), suivie dans des proportions bien moindres par les provinces de Brabant flamand (398 appels), de Limbourg (90 appels) et de Anvers (78 appels).

    Bonne utilisation des différents numéros d'urgence

    Samuel Stipulante, Chef fonctionnel de la Centrale d’urgences 112 de Liège : « Cette semaine a été noire pour la province de Liège, marquée par la tuerie qui a fait trois victimes et les violentes intempéries. Nous avons traité un nombre considérable d’appels. Grâce à l’activation du 1722, nous avons été en mesure de les trier rapidement afin de donner la priorité aux personnes dont la vie était en danger. Des victimes d’arrêts cardiaques, de douleurs thoraciques ou encore de crises d’épilepsie ont pu recevoir l’aide dont elles avaient besoin pendant les intempéries. Lire la suite de l'article sur RTC

  • Tinlot. Les pluies torrentielles du 1er juin 2018 identiques à celles du 16 mai dernier

    Les fortes pluies tombées la nuit de jeudi à vendredi et l'orage en début de matinée ce 1er juin ont créé d'énormes dégâts dans la Province de Liège où le plan d'urgence provincial a été décrété.
    Tinlot n'a pas été épargné, mais ce n'est pas comparable à d'autres communes sinistrées. La situation chez nous est pratiquement identique à celle du 16 mai dernier. Les cultures déjà plus avancées ont mieux retenu les eaux, mais les quantités tombées sont pratiquement identiques. Voir les photos du 16 mai.

    capture ecran 2018-06-01 à 20.50.55.jpg

     Seny, rue de Fraiture, le terrain gorgé d'eau a provoqué l'effondrement d'un arbre sur la voirie.

    capture ecran 2018-06-01 à 20.57.49.jpg

    Soheit-Tinlot, Seny, Fraiture, les chemins de remembrement étaient impraticable des 8h.

    capture ecran 2018-06-01 à 20.54.43.jpg

     

    La Bonne à hauteur du "Coq aux champs" vers 9h

    capture ecran 2018-06-01 à 20.59.13.jpg

    A Scry, une situation identique au 16 mai  avec la route inondée à hauteur de la centrale électrique et des masses d'eau impressionnantes  convergeant vers Saint-Vitu.

    capture ecran 2018-06-01 à 21.00.48.jpg

    A Fraiture, même topo aux alentours de la source de la Bonne. Les terres se sont à nouveau affaissées rue de Moulins et rue Croix Rouge, les habitants avaient retenu la leçon des orages précédant.

  • Tinlot. Dégats des eaux: glissement de terrain rue de Moulin et maisons inondées rue Croix-Rouge

    001.JPGLes pluies de ces derniers jours et de ce mercredi après-midi ont provoqué un important glissement de terrain rue de Moulin à Fraiture fin d'après-midi (Photos J-M.W) . Un peu plus loin l'eau a envahi les annexes et les écuries d'une propriété. (Photos J-M.W)
    Rue Croix-Rouge, trois maisons ont été inondées, l'afflux de l'eau a défoncé une porte de garage.

    002.JPG

     A Scry, ci-dessous,  (photo C.HISV) la route a été coupée à nouveau près de la centrale électrique ainsi que rue Campagne de Bêche.

    33404499_436245376803048_2345407058238504960_n.jpg

  • Tinlot. Les dégâts des pluies de mercredi soir en images

    Les 2 ou 3 orages qui se sont succédé  mercredi en fin de journée ont été accompagnés d'une quantité importante de pluie en quelques minutes. Routes inondées, coulées de boues, cultures ravagées, maison inondée. Scry, Abée, Tinlot, Fraiture, la N66, ont été particulièrement touchés.
    Les ouvriers communaux sont intervenus rapidement pour déboucher des avaloirs dans toute l'entité. Voici en images quelques endroits critiques entre 20 et 21h après la pluie.

    capture ecran 2018-05-17 à 09.58.44.jpg

    A Soheit-Tinlot, la rue de l'église et les trottoirs ont rapidement été sous eau. Les avaloirs ont dû être dégagés. (Photo R.L)  A droite, photos à Ramelot et Abée.

    capture ecran 2018-05-17 à 10.00.27.jpgLa Bonne près du "Coq aux champs" et l'intervention des ouvriers communaux à Fraiture pour dégager l'entrée des canalisations permettant à l'eau de s'évacuer sous la route pour rejoindre la Bonne.

    capture ecran 2018-05-17 à 09.51.18.jpg

    Entre Abée et Ramelot, une véritable rivière s'est formée depuis le Pont de Soheit-Tinlot jusqu'à Modave (Pont de Bonne). Les aménagements réalisés sous la chaussée Romaine ont permis à l'eau de passer sous la voirie sans problème.

    capture ecran 2018-05-17 à 10.08.41.jpg

    A Scry, rue Tillesse, toute l'eau accumulée dans le bas du village, a bloqué la route à hauteur de la centrale électrique.

    capture ecran 2018-05-17 à 10.09.34.jpg

    capture ecran 2018-05-17 à 10.18.32.jpg

    Dans le village, sur la place de l'église, l'eau dévalant des terrains a innondé la cour en contrebas et traversé la maison

    capture ecran 2018-05-17 à 10.28.01.jpg

    Rue campagne de Bêche (entre la route de Dinant et Phytésia, des images impressionnantes de la quantité d'eau.
    Après le tour de ces différents endroits, la Bourgmestre Cilou Louviaux ne se souvenait pas de telles pluies. "Je crois qu'il faut remonter à juillet 2008, pour retrouver une situation équivalente" explique-t-elle. "Heureusement les orages et les pluies n'ont pas duré et la situation a vite été rétablie".

     

  • Des pluies torrentielles sur Tinlot mercredi soir

    capture ecran 2018-05-16 à 21.36.15.jpg

    Les 2 ou 3 orages qui se sont succédé ce mercredi en fin de journée ont été accompagnés d'une quantité importante de pluie en quelques minutes. Des routes inondées, des coulées de boues, des cultures ravagées, une maison inondée.
    Scry, Abée, Tinlot, Fraiture, la N66, ont été particulièrement touchés. Les ouvriers communaux sont intervenus rapidement pour déboucher les avaloirs dans toute l'entité. Des précisions et les photos demain jeudi. (Photos AL, RL)

    capture ecran 2018-05-16 à 21.36.43.jpg

     

     

  • Accidents à Tinlot lors du week-end de l'Ascension

    Edition numérique des abonnés

    Dimanche en début d'après-midi, la police du Condroz et les pompiers sont intervenus route du Condroz (N63) à Tinlot aux environs du Km 23. Une Skoda et une VW se sont embouties. Deux personnes ont été emmenées en ambulance au CHRH pour examens. Le dépannage du Condroz (Lallemand) a retiré les véhicules (Photo).
    Lire l'article dans la La Meuse Huy-Waremme

    A signaler également un accident sur la route Huy-Hamoir (N66)
    Jeudi soir, un accrochage s'est produit sur la N66 entre deux véhicules mais sans blessé à déplorer. La police du Condroz est descendue sur place.

  • Condroz (Clavier). Soirée d'information sur les risques nucléaires

     

    photos CL et CJ.jpgPhotos CJ et CL

    Régulièrement, le Centre de crise et les autorités fédérales organisent une campagne de sensibilisation de la population aux risques nucléaires. Voilà pourquoi jeudi soir, à la salle la Grange, la commune de Clavier recevait un panel d'experts pour traiter de ce sujet et répondre aux questions des citoyens.

    Qu'est ce que la radioactivité ? Les comprimés d'iode, pourquoi, pour qui, pour quand ? Un plan d'urgence communal ? Un plan d'urgence individuel ? S'inscrire à BE-alert.be ?

     

     

    capture ecran 2018-04-28 à 11.28.23.jpg

    Trop peu de monde pour cette information de qualité mais vous pouvez découvrir toutes les informations et les conseils sur www.risquenucleaire.be.
    Que pouvez-vous faire ?

    En cas de situation d'urgence, l'exploitant se concentre sur l'aspect technique et les autorités sur la protection de la population et de l'environnement. Mais saviez-vous que vous pouviez vous-même aussi limiter les conséquences d'une situation d'urgence si vous êtes correctement informé et préparé ?

     

  • Tinlot. Collision sur la route du Condroz samedi matin

    capture ecran 2018-04-28 à 13.02.03.jpg

    Une collision s'est produite samedi en matinée sur la route du Condroz, à la hauteur des établissements Champagne.
    Deux véhicules qui se suivaient se seraient accrochés lorsque le premier aurait entamé un demi-tour. La conductrice d'une des voitures a été emmenée en ambulance. La police du Condroz est intervenue directement.

  • Sécurité routière. Gare à l’alcool lors des jours fériés et des ponts de mai

    capture ecran 2018-04-28 à 10.18.50.jpgL’Agence wallonne pour la sécurité routière a analysé les accidents corporels liés à l’alcool pendant la période 2007-2016 (dernière période complète disponible).
    Le 1er mai fait partie du top 8 des jours fériés à date fixe les plus dangereux, avec un taux de 18,1 % d’accidents sous l’influence de l’alcool. Le 1er janvier est le champion toutes catégories avec 29,6 %.
    Ces jours fériés sont des moments privilégiés pour l’ organisation
    de repas et/ou de sorties en famille. La veille est aussi l’occasion de faire la fête.
    BARBECUES DES BEAUX JOURS
    «Le mois de mai est souvent marqué par des ponts. Les gens ont tendance à faire davantage de sorties. Ils font aussi des barbecues qui peuvent être arrosés. Et quand il fait beau, les motards sont de sortie », poursuit la porte parole de l’Agence.
    En Wallonie, environ 12 % des accidents corporels impliquent au moins un conducteur sous l’influence de l’alcool. Ce pourcentage est plus élevé que la moyenne belge de 9%. Article complet à lire dans La Meuse.

  • Après Tinlot et Nandrin, 14 grilles d'avaloir dérobées à Marchin sur le parcours de la Flèche wallonne

    30688338_185215022278340_2976801687798284288_n.jpg

    Photo JM R. Tinlot

    Dans la nuit de mardi à mercredi, 14 grilles d’avaloirs d’égout ont été dérobées dans la Vallée du Hoyoux à Marchin, entre le Pont de Bonne et le carrefour avec la rue de Triffoys.

    La zone de police du Condroz a constaté les faits ce mercredi matin. Les services du SPW ont directement été avertis, d’autant que ces vols ont été commis en plein sur … le parcours de la Flèche Wallonne ! Vu la dangerosité que l’absence de ces grilles peut engendrer, il y a donc eu urgence : le nécessaire devait être mis en place ce mercredi matin afin de rétablir la situation et d’installer de nouvelles grilles. « Il s’agit d’une route régionale donc, au niveau communal, on m’en a informé, mais elle ne dépend pas de notre gestion », a réagi le bourgmestre, Éric Lomba. «Par contre, je trouve cela évidemment bien dommage », ajoute-t-il. «De tels agissements posent des problèmes de sécurité publique. C’est scandaleux de faire ça ! Les gens sont inconscients… Je suppose que c’est un problème de paupérisation de notre société qui mène à des agissements pareils. Certaines personnes doivent brûler la chandelle par les deux bouts, ce qui en arrive à de tels comportements.»
    Ces avaloirs, en fonte, valent de l’argent dans le milieu des ferrailleurs : leur prix est évalué au kilo en fonction de l’offre du marché. «Mais bon, cela ne vaut pas grand-chose », réagit un professionnel contacté par nos soins. «En région de Bruxelles, on est à 120€/t. mais, à Huy, 100€ environ je dirais. Et pour avoir une tonne, il faut déjà beaucoup d’avaloirs, dont le poids varie en fonction de leur taille bien sûr. Voler ces grilles, pour moi, c’est n’importe quoi… » Article à lire dans la Meuse digitale

    capture ecran 2018-04-19 à 20.48.30.jpg

    A voir également le reportage de RTC sur le vol des grilles à Tinlot et Nandrin

  • 25 grilles d’avaloir volées à Nandrin et à Tinlot

    Quelques précisions sur le vol des grilles d'avaloir annoncé vendredi matin sur ce blog à Tinlot et à Nandrin.capture ecran 2018-04-13 à 11.01.19.jpg
    «  C’est scandaleux  », déplore Cilou Louviaux, bourgmestre de Tinlot. 18 grilles d’avaloir ont été volées dans la nuit de jeudi à vendredi dans cette commune. «On a la chance que ce soient les vacances, car certains enfants relient Seny à Fraiture à vélo. C’est complètement inconscient de les avoir retirées, voire criminel si quelqu’un vient à se tuer. » Les ouvriers de la commune ont déposé plainte. «Peu d’habitations se trouvent autour des endroits qui ont été  visités. Il n’y a pas beaucoup de témoins », continue la bourgmestre. Il y a toutefois un intérêt aux yeux de ses malfrats à s’emparer de ces grilles. «La fonte, ça se revend. De plus, elles sont lourdes puisque des voitures peuvent rouler dessus. Elles ont certainement de la valeur au kg. »
    Si la commune en détient en stock, «Tinlot n’est pas Liège. Nous n’en avons pas 18 de remplacement », étaye la bourgmestre. «Nous avons balisé et sécurisé les divers endroits où une plaque manque, et nous ferons rapidement le nécessaire. Si les gens en voient, je les invite à me contacter car c’est fondamental pour la sécurité. » Ces grilles ont été volées rue Tilleul et à Tillesse (Scry).

    capture ecran 2018-04-13 à 11.59.34.jpg
    Rue Tillesse (Photos JM.R.)

    7 AUTRES À NANDRIN
    Des malfrats se sont également emparé de 7 autres grilles, cette fois à Nandrin dans la rue Flamioul. «Ça arrive de temps à autre. Certains volent des plaques de signalisation et des barrières Nadar », dit Philippe Dessers, responsable du service travaux. «Les personnes qui les ont prises les ont vraisemblablement cassées en morceaux avant de les revendre.»
    Hormis la sécurité des citoyens qui emprunteraient ces passages, un autre problème se pose : ces grilles sont de vieux modèles que la commune n’a pas en stock. «Elles ont été coulées dans la masse du béton », continue le responsable. «S inous n’en trouvons pas ailleurs, il faudra remplacer l’avaloir tout entier. »-
    J.G. (LM du sam 14 avril)